Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Médias POUR EN FINIR AVEC LE CONSPIRATIONNISME

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 11 Juillet 2010.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Membre actif Équipe technique

    8 888
    40
    2,122
    Mar 2005
    Homme , 30 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Il n’est pas nécessaire d’exposer le mal qui ne nous a pas trouvé, sans quoi la valeur de l’action perd tout son sens, et l’on tombe dans un état de voyeurisme destructeur et débilitant, comme il n’est pas nécessaire de gratter une plaie sans cesse pour bien se confirmer que l’on a été blessé. Pour en revenir à la prise en charge du chrétien d’annoncer et de vivre le Royaume des Cieux sur Terre dans l’action directe, il faut se rendre à l’évidence, pour lui, bénéficier d’une place publique où toute la communauté peut s’exprimer librement devient une nécessité.

    Or, aujourd’hui, ce serait un mensonge de dire que ce lieu privilégié existe et fonctionne parfaitement dans la société actuelle. La place publique, où le peuple se rassemble pour décider, est occupée par quelque chose d’autre depuis longtemps. Je veux bien-sûr ici parler de la télévision et de son mass-média propagandiste qui coupe toute volonté de débat et de questionnement essentiels, endors le travailleur, conditionne ses opinions et fabrique ses vérités.
    Les personnes n’ont pas même la liberté de poser des questions puisqu’on y répond bien avant qu’elles n’aient eu la chance d’être posées.
    Il faut réaliser que c’est essentiellement de cette culture de Masse, de ce vide, imposé à tous, que ressort ce besoin pressant chez les gens de vouloir voir et comprendre les choses qu’ils savent dissimulées.
    C’est aussi le propre même de cette information insidieuse et uniforme de cultiver la peur chez la Masse, afin de la manipuler à sa façon. Mais, il ne s’agit toujours pas là de dite conspiration,c’est la nature de cette entreprise de faire paitre les brebis égarées là où les champs sont déserts. Pour que surtout, rien ne bouge.


    Donc, c’est par ce malheureux mélange de désinformation cautionnée et de vulnérabilité de l’Humain dans sa quête de sens que naissent les théories du complot. Souvent, pour ne pas dire toujours, celles-ci égarent encore plus le public, le porte loin dans l’illusion de la vérité, car ces théories ne naissent pas sans un but premier, qui est souvent celui de diriger la faute des maux de l’Humanité sur des boucs-émissaires préalablement choisis avec minutie. Rien de ce que ces théories peuvent apporter ne mène au bonheur ou à une plus grande lucidité ; elles plongent les lecteurs encore plus profondément au sein de leur propre ignorance, ce qu’ils, la plupart du temps, ne prennent pas même la peine de réaliser Sans le savoir, celui ou celle qui se nourrit à la conspiration entre dans le jeu malsain du régime de peur infligé par le mass-média et tombe dans un état paranoïaque subjectif où tout devient en lien avec la dite `conspiration´.
    En essayant de trop “savoir” qui est une ordure, ils oublient de rendre le bien au monde et participent en quelque sorte à son malheur en accordant trop d’attention à ce qui devrait être compris simplement et non remâché sans cesse, sans quête et sans sens. On ne sort marqué de cet état d’esprit permanent qui tourmente interminablement qu’en réalisant la folie dans laquelle on s’est embourbé.
    Car, le Mal devient grand lorsqu’on se met à le chercher partout, le Mal devient lourd, trop lourd à porter. Ensuite, il faut réaliser qu’il y a déjà sa propre croix à porter et que c’est assez suffisant. En me disant chrétien, il me fallait écouter d’abord la parole de Jésus, et ensuite la mettre en application. Cela, je l’ai appris à mes dépens, en voulant faire ma propre volonté d’action chrétienne, sans d’abord m’en référer à la parole de Jésus qui dit dansLuc 12 : ‘’Il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu…’’ et il continue : ‘’Quand on vous mènera devant les synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la manière dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz; car le Saint-Esprit vous enseignera à l’heure même ce qu’il faudra dire. ‘’ Car il faut se rendre compte que celui qui entre dans ces recherches apocalyptiques s’illusionne parfois à vouloir trouver le Salut par la voie de la connaissance en se disant que si il vient à connaître de fond en comble les ramifications du pouvoir qui agit en secret, il aura toutes les informations nécessaires pour distinguer le bien du mal dans cette société et donc, sera sauvé par ses propres moyens de discernement.
    Ou peut-être s’évertue-t-il à vouloir dénoncer haut et fort le Mal, ce qui nécessairement choquera l’esprit moyen et par conséquent, fera peut-être prendre conscience à certains de leur ignorance et de leur inaction. Mais, face à tout cela, parler exclusivement du Mal sans cesse, ne le réduit pas au néant, au contraire, cela le souligne en marqueur gras et cela surtout fait de plus en plus prendre conscience à l’individu de sa totale impuissance. Et c’est ce sentiment d’impuissance qui détruit le plus l’individu prisonnier du mirage qu’il s’est volontairement construit dans sa tête.


    Les théories de la conspiration, non seulement prêtent à diriger la faute d’un mal sur un groupe de personnes, mais aussi mettent en place les structures psychologiques d’éventuels gourous. Par le fait qu’elles entrainent souvent sur de fausses pistes d’accusations et qu’elles encouragent la démonisation systématique de certaines minorités, ces leurres deviennent parfois une bonne affaire pour certains personnages avides d’assouvir leur propre vanité ou celle des autres. On peut facilement penser au nazisme et aux politiques d’extrême droite en général qui sont très friands de ce genre d’histoires louches qui ne valent pas cher pour venir prouver le complot quand on sait à quoi ces groupements aspirent au bout du compte. D’un autre côté, hélas, par ces exemples étonnamment pauvres en matière de concret, ces groupes extrémistes réussissent d’une certaine manière à laver le cerveau de nouvelles recrues subjuguées par l’éloquence des quart de vérité qu’ils viennent de se faire inculquer.


    Étonnamment, pour les choses cachées, le téléspectateur avide de sensations fortes et de vérité ne se questionnera pas lorsque, un beau jour, les théories du complot lui seront présentées sur les grandes chaines populaires de nouvelles, ou même au grand écran. À ce propos, absurde d’ailleurs, on peut rester estomaqué en réalisant à quel point leDa Vinci Code de Dan Brown est entré au panthéon de la vérité conspirationniste en un éclair, synthétisant tous les mensonges accumulés sur Jésus Christ de Nazareth depuis quelques décennies.
    Il est évident que le succès énorme de ce roman est dû au fait que le public ait entendu ce qu’il voulait bien y entendre. Alors, désormais l’Histoire SAIT grâce à Dan Brown que Jésus n’a pas été tel que le décrit les quatre évangiles. Mais surtout, le fait est que l’on suggère dans cette fiction une lutte spirituelle entre les bons adeptes du Nouvel-Age et la méchante Église infestée d’Illuminatis (vous venez de lire le mot magique).
    Si ce type de littérature en branche certains, tant mieux, mais il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit encore que d’un roman, donc d’une fantaisie, et que peut-être que quelque chose tente de manipuler les opinions en faisant croire au mensonge dirigé. (Mais je ne voudrais surtout pas entrer dans ce cercle infernal et commencer à ébaucher une nouvelle théorie du complot par rapport aux théories du complot que je tente déjà de dénoncer.)… Jusque là, ça va déjà pour le roman policier, mais par contre, comment croire dans un ordre de pensée conspirationniste, où tout est censé être caché et que l’information n’est censé apparaître qu’aux initiés, oui comment peut on croire les affirmations d’un pseudo-spécialiste théoricien du complot invité aux heures de grande écoute sur CNN? Il faut admettre qu’il-y-a non-sens.
    Il serait ici inutile d’en ajouter davantage ou de nommer des auteurs-conférenciers connus ou des adresses internet, cela ne ferait que leur donner de la publicité, et mon propos n’est surtout pas là dans le but de faire vous y intéresser plus qu’en surface. Ce que je voulais plutôt faire ressortir, est le fait que les grandes lignes théoriques en matière de complot sont surtout divergentes sur une question, à savoir sur qui la faute du Mal est dirigée. Quand ce n’est pas les Juifs, ce peut être les Catholiques ou les Évangélistes, les mahométans, les homosexuels, les féministes, lagogauche, les ésotéristes, les banquiers internationaux, les sectes, les extraterrestres gris, ceux germaniques, les reptiliens, mais surtout, surtout les Illuminatis. Ce terme bien plus que galvaudé ne veut désormais plus rien dire, dommage s’il a déjà voulu désigner quelque chose de vérifiable.


    Qui sont vraiment ces gens ? De cette ultime question mystère, nous n’en savons rien et encore nous ne voudrions pas le savoir, cela ne nous regarde pas de toutes façons. Il n’est rien de tel que de fabriquer des personnages imaginaires pour cultiver le régime de peur auquel les gens sont habitués, soit par ce qu’ils regardent et que tout le monde peut regarder, ou soit par des sites alarmistes et dépressifs qu’ils pensent être seuls à consulter.
    Ils finissent par voir les ennemis partout, ils pensent tout à coup posséder la clé de l’énigme, ils ont enfin tout compris, ils se sentent sur écoute à cause de cela, ils sont surveillés depuis le 11 septembre, leur ligne internet est truquée, ils avertissent sur leur blogue que les informations qui y sont disponibles ne le seront plus encore pour longtemps, parce qu’elles sont vraies, bien sûr, et dangereuses pour le pouvoir établi.
    Ils savent qu’on tente de les manipuler via des ondes dont ils ont du mal à expliquer le fonctionnement, ils finissent par installer un système de surveillance par caméra autour de leur résidence, rangent tout, surtout les dossiers importants, dans un coffre fort dont ils ne sont même pas sûr d’être les seuls à connaître la combinaison. La nuit ils dorment avec un casque de métal réfléchissant pour ne pas se faire griller le cerveau pendant leur sommeil par les ondes furtives énigmatiques.
    Ils savent qu’on nous cache des choses sur les extraterrestres et que bientôt les autorités n’auront plus le choix de dévoiler les `secrets`, sans se douter vraisemblablement que c’est probablement exactement ce qu’il leur est permis de penser pour l’instant.


    Les théories de la conspiration ont aussi cette fâcheuse manie de pousser les personnes qui en sont victimes à vouloir prédire des événements dans l’actualité politique, on les appelle les prophètes de malheur. Le drame d’horreur se construisant, la personne aura tellement la conviction qu’elle a raison, à cause de ce qu’elle a lu, de sa connaissance, qu’elle ira même jusqu’à vouloir voir se produire les événements horribles qu’elle a prédite, simplement pour avoir eu raison. Heureusement, lorsque ce qui était prédit n’arrive pas, les disciples auront beaucoup moins tendance à écouter religieusement l’illuminé, mais cela ne doit pas rester sans causer de torts au faux-prophète en question qui doit être rempli de nostalgie. Mais il y a aussi dans tout ce bataclan de spéculations, celles sur le “Nouvel Ordre Mondial” toujours sensé venir très bientôt.
    Plusieurs avant-gardistes déjà annonçaient sa venue pour 1986. Dans les années quatre-vingt dix, on attendait déjà sa venue au Québec tout de suite après le referendum de 1995. Est venu ensuite s’ajouter la peur du bogue de l’an 2000, avec la gamme des théoriciens de la crise qui allait suivre et leurs importantes précautions à prendre pour survivre à ce retour soudain au grand âge des ténèbres.
    De nos jours, ce n’est pas si différent. On ne fait désormais plus à Hollywood de la science-fiction projetée très loin dans le futur. Non, Apocalypse 2012 : le film, quoi de mieux pour vous foutre la trouille en 2009 ? Ils auraient aussi bien pu appeler ça : “Il reste juste trois ans avant que ça pète bande de trouducs”. Plus sérieusement, ce film s’inspire d’une interprétation du calendrier Maya.
    Cette théorie de la fin des temps s’est répandue sournoisement dans notre réalité depuis, je dirais, les années quatre-vingt dix et est maintenant devenue une réalité scientifique pour plus d’un “croyant”.
    Mais en réalité, il s’agit ici d’une légende que certains courants du Nouvel-Âge se sont appropriée. En effet, José Arguelles, dans son livre intitulé Le facteur Maya (1987), expose le premier cette spéculation qui fit grand éclat la même année à la convergence harmonique (allez voir ce que c’est ça).
    Wikipédia donne d’autres précisions : ‘’Ces interprétations, qui relèvent de la pseudo-science, prévoient que cette échéance apportera des changements importants, voire pour certains d’entre eux, la fin du monde actuel et sa transformation en un monde nouveau. Bien que la recherche scientifique situe la prochaine inversion plutôt à l’an 4000, une inversion du champ magnétique de la Terre est parmi les prédictions des Mayanistes les plus répandues pour cette date.
    Un épisode (The Truth) de la série télévisée de science fiction X-Files s’est inspiré de ces idées : on y voit le mystérieux ‘‘Homme à la cigarette’’ annoncer à l’agent Mulder que les extraterrestres coloniseront la Terre le 21 décembre 2012.

    Le film 2012 de Roland Emmerich reprend également l’idée d’une fin du monde à cette date. ‘’ Mais quand même la série X-Files disait sa part de vérité, et que tout se passait comme dans le remake de The day the earth stood still ou si M.Emmerich avait raison au bout du compte, quand cela sera arrivé, ce sera arrivé, alors le temps sera venu pour le chrétien de se fier à la sagesse de la révélation évangélique pour discerner la voie du salut. Mais, seulement à ce moment très précis, pas auparavant.
    Très certainement, le long métrage qui sortira en salle bientôt sera une merveille du 7ème art ; matière, effets spéciaux, tremblement de terre, surround, les météorites sur la gueule en 3D.
    C’est que les gens doivent avoir peur pour apprendre comment il faut survivre, c’’est-à-dire, à titre d’exemple pertinent : partir habiter des bunkers souterrains en antarctique où les places sont limitées. Par chance certains philanthropes sont généreux; ils organisent une loterie apocalyptique pour donner la chance à certains participants volontaires et à leur famille de rester vivants.
    Le billet pour le tirage lui, est à un prix exorbitant, mais si on s’en fie au calendrier Maya, ca vaut probablement le coup d’essayer. Mais qu’est-ce qu’ils vont aller faire sous la terre? ?
    Travailler dans une super société technocratique? Wow! Beau plan de survie.
    Allez savoir. Moi, ce film et surtout ce qui l’entoure me fait un peu peur, alors je décroche sur le champ. La peur est sournoise, elle s’engendre de bien des façons, entre mass-média et spéculations, il en ressort bien cette petite morale positive : n’essayez pas de comprendre, car vous allez certainement avoir peur.
    Je pourrais bien dresser un tableau plus complet du conspirationnisme, l’exposer sous tous ses angles, mais je n’en ai pas le temps et l’envie, je crois qu’en arriver à l’essentiel serait plus constructif et moins récurrent.
    Je parlais au tout début de foncer tête première dans notre liberté sans se soucier de prime abord de ce qui pourrait nous arrêter, et ensuite si quelqu’un ou quelque chose veut faire en sorte que l’on ne puisse pas jouir pleinement de cette liberté, là, il ne faudra pas se soumettre, mais rendre témoignage.
    Conspirationnistes, pendant que vous êtes à la recherche du complot, quel bien faites-vous pour le monde qui a tant besoin de votre lumière ? Que bâtissez-vous de positif pendant ce temps consacré à la mort ? La vie ne vous surgit pas en plein visage en toilettant la mort.
    Pasteur Gustave Pascal , août 2009
     
Chargement...