Chargement...

Petit florilège de pensées très chrétiennes

Discussion dans 'Féminisme et luttes d'émancipations LGBTQ' créé par ninaa, 10 Février 2018.

  1. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    5 874
    870
    330
    Fev 2014
    France
  2. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Petit florilège de pensées très chrétiennes
    9 février 2018 par Floréal

    [​IMG]

    « Il y a des jeunes filles qui avortent, mais ça n’est pas parce qu’on a abusé d’elles, c’est parce que ces jeunes femmes s’exposent comme dans une vitrine, en provoquant. »
    Juan Luis Cipriani, archevêque de Lima.
    Ces propos furent prononcés au cours du programme radio animé par ce monsieur. Pour information, le Pérou occupe le troisième rang des pays mondiaux en matière de violences sexuelles.

    « Il y a des mineurs qui souhaitent être abusés sexuellement et qui provoquent. »
    Bernando Álvarez, évêque de Tenerife.
    Propos tenu lors d’un entretien paru dans le journal La Opinión.

    « Tout au plus je verrais cette épidémie [le sida] comme une sorte de justice immanente, pas du tout une punition, un peu comme, sur le plan écologique, quand on malmène l’environnement, il finit par nous malmener à son tour. »
    André-Joseph Leonard, archevêque de Bruxelles-Malines et président de la Conférence épiscopale de Belgique.

    « Si une femme avorte, elle donne ainsi à l’homme l’autorisation absolue, sans limites, d’abuser de son corps. »
    Javier Martínez, archevêque de Grenade.
    Propos tenu lors d’une homélie en 2011. En comparant l’avortement à l’Holocauste, il en vint à déclarer que « les nazis n’avaient pas été aussi répugnants ».

    « L’avortement est comme les trains pour Auschwitz. »
    Juan Antonio Reig Plá, archevêque d’Alcalá de Henares.

    « Le jour le plus triste, pire que pour l’accident d’avion de Spanair. »
    Francisco Cases, évêque des Canaries.
    L’évêque faisait ici allusion au concours ducarnaval de Las Palmas remporté par une drag queen et au crash d’un avion, le 20 août 2008 à Madrid, qui fit 154 morts. L’association des familles de victimes de l’accident, sans doute composée de mauvais chrétiens, avait alors exprimé son indignation.

    « Il y a des maux plus importants que celui que vient de connaître Haïti, comme notre état spirituel. »
    José Ignacio Munilla Aguirre, évêque de Saint-Sébastien.
    Au lendemain du terrible tremblement de terre de 2010 en Haïti (223000 morts), l’évêque estimait publiquement que « nous souffrons d’un mal plus grand que celui dont souffrent ces innocents ».

    « L’avalanche de féminicides est en lien avec la disparition du mariage. »
    Héctor Aguer, archevêque de La Plata (Argentine).
    Très inspiré, il devait ajouter que les abus sexuels sur enfants sont dus à l’apparition du divorce.

    Pour juger le vol de bébés, « il faut le faire avec les critères de l’époque ».
    Lluís Martínez Sistach, cardinal-archevêque de Barcelone.
    Le cardinal-archevêque s’exprimait ici sur la question des rapts de tout jeunes enfants de républicains espagnols, durant le franquisme, pour être remis à des familles favorables au régime.

    __________
    Source : Público

    Petit florilège de pensées très chrétiennes
     
  3. mc²
    Offline

    mc²Membre du forum Membre actif

    664
    277
    161
    Août 2014
    « Punition ? Péché ? Nous voilà donc dans le « religieux » Et pourquoi pas ? Je crois que Dieu, qui ne conduit pas chaque homme mécaniquement, qui n'est pas le fabricant permanent de toute l'histoire, intervient parfois aussi pour châtier. Il ne s'agit pas de revenir à l'image du Dieu de colère et du père Fouettard, mais de relire certains textes bibliques, où Dieu n'est pas, mais intervient comme un vengeur ou un juge. Il s'agit de prendre au sérieux Babel et Sodome. Nous constatons alors, que dans la Bible, l'intervention divine a lieu quand l'inhumanité, quand le « mal », moral ou physique, dépassent les bornes. Dieu provoque un événement approprié à cet excès d'inhumanité, qui développera ses effets par lui-même et placera l'homme devant le choix se repentir ou mourir « Je mets devant toi le Bien et la Vie, ou le mal et la mort Choisis la Vie, afin que tu vives. » Mais la vie suppose non une morale automatique et toute faite, mais avant tout que l'homme cesse de faire l'œuvre du serpent en appelant Bien ce qui est mal, Mal (ou de nos jours : absurde) ce qui est Bien. Nous sommes dans cette occurrence. Je suis convaincu que l'apparition de l'insaisissable virus du sida correspond à cet ordre d'action de Dieu. » [Jacques Ellul, Réforme, 21 mars 1987]
    Jacques Ellul, le Christine Boutin de la Décroissance
     
    ninaa apprécie ceci.
  4. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    5 874
    870
    330
    Fev 2014
    France
  5. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Le pire c'est que Jacques Ellul est une référence, quasiment une idole! pour beaucoup d'écolos, y compris libertaires...
    Autres citations de cet "anarcho-chrétien":

    Jacques Ellul, le Christine Boutin de la Décroissance

     
  6. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    5 874
    870
    330
    Fev 2014
    France
  7. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    «Le féminisme radical» a créé les prêtres pédophiles
    Le cardinal américain ultraconservateur Raymond Burke lance une charge totalement délirante contre le féminisme
    «Le féminisme radical» donne naissance à des pédophiles ou à des hommes «dérangés» sexuellement qui entrent dans les ordres et abusent sexuellement des enfants. Voici l’avis tranché du cardinal américain Raymond Burke, rapporte The Independent.

    Figure de la frange la plus conservatrice de l’Eglise, celui qui, l’année dernière, a été démis de ses fonctions à la tête de la plus haute cour du Vatican par le pape François, estime dans une interview pour le site The New Emangelization que «le féminisme radical, qui agresse l’Eglise et la société depuis les années 1960, a laissé les hommes très marginalisés».

    Connu pour sa véhémente opposition à une plus grande tolérance de l’église envers les couples homosexuels et les personnes divorcées, il s’en prend cette fois au féminisme qui pousse l’Eglise à «constamment se pencher les problèmes des femmes au lieu d’aborder les questions importantes et critiques des hommes» comme «les dons particuliers que Dieu donne aux hommes pour le bien de la société».

    Il explique que les droits des femmes conduisent les hommes à grandir sans véritable identité, causant de véritables ravages plus tard dans leur vie. Des hommes qui de ce fait sont «pauvrement formés» et tombent dans «la pornographie, la promiscuité sexuelle, l’alcool, la drogue et toute une gamme de dépendances».

    Toujours selon Burke, la perte d’identité sexuelle qu’entraîne chez les hommes le féminisme radical, conduit aussi les pédophiles à devenir prêtres. «Il y a eu une période où les hommes, féminisés et confus au sujet de leur propre identité sexuelle, sont entrés dans les ordres. Malheureusement certains de ces hommes souffrant de troubles, ont abusé sexuellement de mineurs» explique-t-il, «une tragédie terrible que l’église pleure.»

    Hugo Pascual

    [​IMG]

    «Le féminisme radical» a créé les prêtres pédophiles
     
  8. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    615
    104
    11
    Avr 2017
    Martinique
    Sympa. Il me rend un peu prêtrophile ce monsieur moi. Je sais pas si c est ce qu il dit où son déguisement mais y’a un truc.
     
    ninaa apprécie ceci.
  9. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    5 874
    870
    330
    Fev 2014
    France
  10. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Documentaire - Avortement, les croisés contre-attaquent (2017) Doc 1h35
     
  11. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    5 874
    870
    330
    Fev 2014
    France
  12. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Un établissement alto-séquanais s'est excusé après qu'un de ses élèves s'est plaint d'avoir reçu l'ouvrage dans le cadre de «séances de Formation humaine et spirituelle». Un recueil incitant les homosexuels à se soigner et les filles à ne pas avorter, écrit par un prêtre qui partage aussi ses idées sur un site d'extrême droite.

    • Qui est l'auteur du livret homophobe et anti-IVG distribué dans un lycée de Neuilly ?
    Selon son éditeur, les Editions des Béatitudes, c’est «un document à répandre sans modération dans les familles, les paroisses, les groupes de jeunes, les collèges et lycées». Ce dernier point a visiblement été entendu dans au moins un lycée privé sous contrat de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) : un de ses élèves, qui veut rester anonyme, a rapporté vendredi sur Twitter que Pour réussir ta vie sentimentale et sexuelle, écrit en 2006 par le père Jean-Benoît Casterman, a été distribué dans son établissement, dans le cadre de «séances de Formation humaine et spirituelle» relevant de la catéchèse.

    Une «tendance homosexuelle» ? Ne pas passer à l’acte
    Or qu’apprend-on dans cet ouvrage ? Notamment que «l’homosexualité résulte surtout d’une évolution psychique marquée par l’influence excessive du père ou de la mère dans l’enfance». Mais aussi que «les personnes homosexuelles méritent toute notre considération» car «personne ne choisit une tendance homosexuelle». Puis le livre liste des conseils à destination des adolescents qui se découvriraient une «tendance homo» : ne pas se définir ainsi, ne pas passer à l’acte et en parler aux autres, voire à Dieu si l’on est croyant – l’auteur laisse donc généreusement la possibilité de ne pas l’être. Dans un autre tweet, le lycéen montre des extraits consacrés à l’avortement, où les filles sont encouragées à «choisir la vie» et, bien sûr, à s’abstenir.

    «Endoctrinement LGBT»
    Une recherche sur Internet permet assez facilement de préciser le pedigree de Jean-Benoît Casterman. Ce qui ressort en premier lieu, c’est la page «auteur» du prêtre sur le site d’extrême droite Riposte Laïque, où il a notamment produit un article liant «théorie du genre» et «islamisation». Il y écrit par exemple : «Sincèrement, pensez-vous que la "DÉCONSTRUCTION" des différences homme-femme est une bonne réponse à l’islamisation (des esprits) ? Quand on relativise TOUT, quand on promeut "l’homosexualité pour tous" (mais je ne suis pas homophobe !), quand on veut formater nos enfants à coup d’endoctrinement LGBT, quand on veut les "arracher" à leurs valeurs familiales (Vincent Peillon), pensez-vous que cette "évolution" et ces "valeurs" vont adoucir et convertir les "esprits islamisés" ?»

    [​IMG]

    «Vifs regrets»
    La publication de ces tweets a suscité de nombreuses réactions, dont celle de Georges Mathieu, qui a croisé Jean-Benoît Casterman dans son collège privé de Boulogne-Billancourt alors qu’il était en 3e, «il y a sept ou huit ans». A Libération, il raconte que «le collège, en "association" avec la paroisse locale, organisait notre confirmation catholique, et on était donc partis en retraite religieuse pendant quelques jours accompagnés de Casterman. C’est lui qui gérait un peu tout ça et il nous faisait également pas mal de speechs sur pas mal de sujets, notamment du coup sur notre passage à l’âge adulte et sur la sexualité. Fondamentalement ça sortait assez peu de "abstinence, fidélité, hétérosexualité", il en a également profité pour nous expliquer la fameuse phrase de Benoît XVI sur le préservatif» – qui disait que le préservatif «aggrave le problème» du sida.

    Selon l’élève qui a tweeté vendredi, la diffusion de ce document dans son lycée a choqué de nombreux élèves, parents et professeurs, qui se sont mobilisés, obtenant que le lycée s’excuse publiquement et qu’il mette fin à la distribution. Dans un communiqué publié samedi, le directeur de l’établissement a effectivement présenté «ses plus vifs regrets», en expliquant que l’équipe pastorale du lycée et lui-même n’avaient «pas pris le temps nécessaire pour examiner attentivement ce document dont les contenus ne reflètent en rien la réflexion que nous voulons conduire avec nos élèves».

    L’affaire en rappelle une autre : en septembre, dans un lycée privé sous contrat, des élèves avaient découvert sur un présentoir un manuel anti-IVG de la fondation Jérôme Lejeune.

    Qui est l'auteur du livret homophobe et anti-IVG distribué dans un lycée de Neuilly ?
     
  13. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    982
    139
    9
    Août 2015
    Austria
  14. social-démocrate
    Le féminisme radical n'a pas créé les prêtres pédophiles. Mais le féminisme radical avec ses positions et théoriciennes essentialistes, différentialistes et liberticides c'est globalement de la merde.
     
  15. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    5 874
    870
    330
    Fev 2014
    France
  16. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    J'ai l'impression que les définitions de "féminisme radical" diffèrent selon les individus?
    Par exemple je ne pense pas que ce cureton ait la même définition que toi ou moi.
     
  17. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    982
    139
    9
    Août 2015
    Austria
  18. social-démocrate
    Que ce cureton n'ai pas la même défintion que toi ou moi effacerait les essentialisme et de différentialisme de sexe et de genre véhiculés par le féminisme radicale qui au final s'accorde avec les scientistes les plus acharnés tentant de prouver que "les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus" ?
     
  19. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    5 874
    870
    330
    Fev 2014
    France
  20. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Evidemment ça n'efface pas et tu te doutes j'espère que je ne vais pas défendre l'essentialisme

    Sexisme: l'essentialisme?

    différentialisme ni les sanctions pénales au nom du féminisme!

    Je voulais seulement souligner qu'au delà de la définition "officielle":
    Féminisme radical — Wikipédia
    en pratique les définitions ne sont pas les mêmes selon les individus.

    Pour ce groupe qui se définit comme "féministes radicales":


    Sisyphe - Ce qu’est le féminisme radical

    La plupart du temps ceux qui dénoncent le "féminisme radical" l'opposent à un "féminisme raisonnable" et là aussi les définitions diffèrent. Je me demande bien d'ailleurs ce que pourrait être un "féminisme raisonnable" pour ce curé?
     
Chargement...