Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Obama remet la médaille de la liberté à Bush père

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 17 Février 2011.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 746
    278
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Le président américain Barack Obama a remis mardi la plus haute distinction civile américaine, la médaille de la liberté, à George Bush père, 41e président des États-Unis, ainsi qu'à la chancelière allemande Angela Merkel.

    Mme Merkel ne se trouvait pas à Washington pour recevoir la médaille, remise au cours d'une cérémonie organisée une fois par an à la Maison-Blanche, mais M. Obama a indiqué qu'elle y ferait «bientôt» une visite officielle et qu'il la lui remettrait à cette occasion.

    Par cette distinction honorifique, le président américain a rendu hommage à toute une série de personnalités politiques et de la scène culturelle, parmi lesquels le violoncelliste Yo-Yo Ma, la poétesse Maya Angelou ou encore le milliardaire et philanthrope Warren Buffett.

    M. Obama a salué les qualités diplomatiques de George H. W. Bush, le père de son prédécesseur à la Maison-Blanche, soulignant qu'il avait rendu possible ce que beaucoup croyaient impossible: mettre fin à la guerre froide sans qu'aucun coup de feu ne soit tiré.

    «Son humilité et sa politesse reflètent le meilleur de l'esprit américain. Ceux d'entre vous qui le connaissent savent que c'est un gentleman qui a inspiré des citoyens à devenir des balises lumineuses au service des autres», a ajouté M. Obama.

    Quant à Angela Merkel, elle «rêvait de liberté» pendant son enfance et son adolescence en Allemagne de l'Est. «Quand le mur a fini par s'effondrer et que l'Allemagne a été réunifiée, elle a elle-même brisé des barrières en devenant la première personne issue de l'Allemagne de l'Est et la première femme à devenir chancelière», a souligné le président américain.

    «Pour l'Amérique, la chancelière (Angela) Merkel et le pays qu'elle dirige font partie de nos plus proches alliés. Pour moi, elle est une partenaire de confiance sur la scène mondiale et une amie», a-t-il dit.
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    0
  2. Réponses:
    8
  3. Réponses:
    0
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    1
  6. Réponses:
    1
  7. Réponses:
    0
  8. Réponses:
    1