Chargement...

Nucléaire : comment les rapports de pouvoir influencent la perception du risque

Discussion dans 'Politique et débats de société' créé par veganarchist, 12 Juin 2019.

  1. veganarchist
    Offline

    veganarchistMembre du forum

    19
    3
    2
    Juin 2019
    Homme
    United States
  2. anarchiste, autonome, primitiviste
    Très intéressant

     
  3. Debian
    Offline

    DebianNouveau membre

    9
    0
    1
    Juin 2019
    J'ai du mal à comprendre que l'on puisse "surestimer" les risques.
    Des millions de morts, des centaines d'hectares de terre contamminés en cas de guerre.
    Des milliers d'années pendant que les déchets vont demeurer actifs et donc mortels.
    Et puis qui fait encore confiance à Areva ou EDF quand les cuves du futur EPR ne sont toujours pas au point et que le coût de ce monstre a déjà été multiplié par 4 ?
    Tchernobyl, Fukushima ... la prochaine catastrophe ce sera sans doute en France.

    Pour moi il ne peut y avoir de surestimation des risques, il fudrait arrêter ces machins le plus vite possible.

    Je vais lire cet article, merci.
     
  4. veganarchist
    Offline

    veganarchistMembre du forum

    19
    3
    2
    Juin 2019
    Homme
    United States
  5. anarchiste, autonome, primitiviste
    Qu'est-ce qui t'amène à le penser ?

    Je suis d'accord :)
     
  6. Debian
    Offline

    DebianNouveau membre

    9
    0
    1
    Juin 2019
    • 19 centrales nucléaires en France
    • les gouvernements successifs tous plus pro-nucléaires les uns que les autres
    • le lobbying intensif d'EDF / Areva
    • les problèmes de soudure, le recours à des entreprises tierces et à des intérimaires peu ou mal formés pour l'entretien courant
    • le passé récent de Tchernobyl avec des politiques et des experts expliquant au bon peuple nécessairement crédule que les méchantes radiations s'étaient arrếtées aux frontières.
    Bref, AUCUNE raison de leur faire confiance et beaucoup trop de m'inquiéter.
     
  7. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    1 108
    190
    23
    Avr 2017
    Martinique
    moi ce qui me soule c'est les scientifiques qui sont pro nucléaire parce qu'ils sont persuadé (et ils ont raison) que le réchauffement climatique est quelque chose de très grave et que du coup, l’énergie nucléaire vaut mieux que le pétrole ou le charbon (j'ai même entendu que l’énergie nucléaire permet de sauver des vies, ne me demandez pas pourquoi). Mais même si on avait 10 fois plus de centrale nucléaire cela ne nous empêcherai pas de puiser tout le pétrole possible.
    Pour moi c'est des gens qui n'ont qu'une peur, se voir refuser leur confort moderne et technologique, c'est des drogués du smartphone, de la viande et du progrès bourgeois. Alors ils préfèrent sous estimer le risque nucléaire plutôt que de trouver de vraies solutions
     
  8. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    1 108
    190
    23
    Avr 2017
    Martinique
    oui très intéressant , un extrait sympa :

    "Les sciences sociales proposent une explication très politique à ce white man effect bien connu des chercheurs. Les hommes blancs éduqués et aisés tendent à considérer que le monde est moins risqué parce que le monde est effectivement moins risqué pour eux. Ce sont eux qui détiennent le plus de pouvoir économique et politique, de sorte que les technologies et les lois sont façonnées à leur avantage. Ce sont donc eux qui en tirent le plus de bénéfices, tout en y étant les moins vulnérables."
     
    veganarchist apprécie ceci.
  9. veganarchist
    Offline

    veganarchistMembre du forum

    19
    3
    2
    Juin 2019
    Homme
    United States
  10. anarchiste, autonome, primitiviste
    Je ne fais pas beaucoup confiance aux "nucléocrates" mais je vois toujours pas le lien entre une possible catastrophe en France et ce que tu énumères, exception faite au point 4.
     
Chargement...

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 8)

  1. veganarchist
  2. fag
  3. Ziggy-star
  4. Debian
  5. Selinde
  6. IOH
  7. ninaa
  8. KickTick