Chargement...

Nouvelle vie

Discussion dans 'Archive' créé par Ungovernable, 27 Mai 2007.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 678
    237
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    De la fenêtre de ma chambre à coucher
    Je regardais les trains passer
    Et je savais qu'un jour, je sauterais sur l'un d'eux
    Pour tout recommencer
    J'ai quitté ma famille, mes parents, mes amis
    Pour une nouvelle vie
    Et j'ai quitté les miens pour ce faux paradis
    Là où tout est permis

    Mais l'Eden escompté m'a bien mal accueilli
    Mes espoirs furent vite assombris
    On a pris mon argent, ma montre et mes papiers
    Depuis je dors sur les pavés
    Le travail se fait rare, il est dur et paie peu
    Et les chômeurs sont nombreux
    La faim et la misère sont mon pain quotidien
    Mais je ne renonce en rien

    Encore hier dans mon village
    Je m'étais promis
    De connaître fortune et gloire
    Une bonne et nouvelle vie

    Aujourd'hui me voilà, cette cité ternie
    M'a brisé, humilié et trahi
    Survivant dans le froid, la fureur et les cris
    M’enivrant pour chasser la folie
    Cet enfer de brique rouge étouffé de ciel gris
    M'a volé mes rêves et ma vie
    Aujourd'hui me voilà, par l'alcool abruti
    Prisonnier de ma nouvelle vie

    De la fenêtre de ma chambre à coucher
    Je regardais les trains passer
    Et je savais qu'un jour, je sauterais sur l'un d'eux
    Pour tout recommencer
    J'ai quitté ma famille, mes parents, mes amis
    Pour vivre une nouvelle vie
    J'ai quitté les miens pour ce faux paradis
    Là où tout est permis

    Aujourd'hui me voilà, cette cité ternie
    M'a brisé, humilié et trahi
    Survivant dans le froid, la fureur et les cris
    M’enivrant pour chasser la folie
    Cet enfer de brique rouge étouffé de ciel gris
    M'a volé mes rêves et ma vie
    Aujourd'hui me voilà, ma jeunesse évanouie
    Prisonnier de ma nouvelle vie

    Paroles et musique : Xavier Pétermann