Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Actualité militante Nigeria : massacre

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par zarkax, 1 Janvier 2012.

  1. zarkax
    Offline

    zarkaxGANGNAM STYLE Membre actif

    1 516
    2
    139
    Oct 2009
    France
    LAGOS - Au moins 50 personnes ont été tuées samedi dans le sud-est du Nigeria lors d'affrontements entre deux communautés villageoises à propos d'un différend foncier, a annoncé un porte-parole du gouvernement de l'Etat d'Ebonyi.

    "Quelque 50 personnes ont été tuées quand un groupe d'habitants de la communauté d'Ezza ont attaqué des résidents de la communauté voisine d'Ezilo à propos d'un différend foncier", a déclaré à l'AFP Onyekachi Eni, ajoutant que ces affrontements n'étaient pas liés aux violences interreligieuses qui ont frappé le pays.

    "On pensait que le litige entre les deux communautés, qui avait débuté en 2008, avait été réglé jusque cette dernière déflagration", a ajouté le porte-parole.

    Le gouverneur de l'Etat, Martin Elechi, s'est rendu sur place et la police anti-émeutes a été déployée sur les lieux pour rétablir l'ordre, selon la même source.

    Les violences liées à des conflits fonciers sont fréquentes au Nigeria, particulièrdement entre éleveurs et cultivateurs.

    Le président nigérian Goodluck Jonathan a annoncé samedi qu'il a déclaré l'état d'urgence dans des zones en proie à des violences attribuées à la secte islamiste Boko Haram et a décidé la fermeture d'une partie des frontières terrestres, dans un discours radiotélévisé.

    Le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique avec environ 160 millions d'habitants, a été frappé le 25 décembre par plusieurs attentats meurtriers attribués par les autorités à Boko Haram, qui les a revendiqués.

    44 personnes ont été tuées par un attentat à la bombe à la sortie de la messe de la nativité à l'église catholique Sainte Teresa de Madalla, faubourg de la capitale Abuja, un policier a été tué dans une fusillade après l'attaque d'une église à Jos (centre) et trois agents des services de renseignement de la police ont péri dans l'assaut d'un kamikaze, décédé, à Damaturu (nord-est).

    Boko Haram, accusée d'avoir tué des centaines de personnes au Nigeria, "a grossi comme un cancer" qui veut "tuer" le pays, avait déclaré auparavant M. Jonathan.

    Ces derniers mois, Boko Haram a revendiqué de nombreuses attaques, dont l'attentat suicide d'août 2011 contre le siège de l'ONU à Abuja qui avait tué 25 personnes.
     
Chargement...