Chargement...

NI DIEU NI MARX

Discussion dans 'Activisme, théories et révolution sociale' créé par IOH, 5 Septembre 2018.

  1. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    663
    108
    11
    Avr 2017
    Martinique
    En partant de l'évidence de l'économie, la critique marxiste décrypte peut-être le fonctionnement du système de l'économie politique, mais en même temps, il le reproduit comme un modèle. Il n'y a pas de mode de production, ni de production dans les sociétés primitives. Il n'y a pas de dialectique ni d'inconscient dans les sociétés primitives.
    Le marxisme est la projection de la lutte des classes et du mode de production sur toute l'Histoire; il est la vision d'une « liberté » future basée sur la domination consciente de la nature. Ce sont-là des extrapolations de l'économie. Dans la mesure où elle n'est pas radicale, la critique marxiste est vouée malgré elle à reproduire les racines du système de l'économie politique.



    - Le miroir de la production


    Le gauchisme n'est pas seulement mortel de par sa monotonie, il est littéralement mortel dans sa pratique et sa mise en œuvre. Au XXème siècle, l'Union Soviétique a massacré près de vingt à quarante millions de personnes lors de la création de son empire communiste (certaines estimations dépassent les cinquante millions, mais sont difficilement vérifiables car lorsque les personnes étaient envoyées dans les camps, les soviétiques effaçaient souvent toutes traces de leur existence) ; le « Grand Bond en avant » de Mao Tsé-Toung en Chine (largement reconnu comme la plus grande catastrophe causée dans la tentative de construire une économie centralisée) aurait fait environ quarante millions de morts ; et les Khmers rouges cambodgiens ont massacré deux millions de personnes (un quart de la population cambodgienne) dans les Champs de la Mort - au nom d'une « forme égalitaire du communisme ». Les régimes communistes du siècle dernier ont tous eu une évolution incontrôlée et leurs utopies scientifiquement conçues ont toutes finies sous la forme de camps de la mort. En substance, le communisme n'est qu'une autre forme de gestion (particulièrement violente) de la civilisation - à l'instar du féodalisme - et est dévoué à un modèle social industriel basé sur la production avec une ferveur encore plus religieuse que le capitalisme.

    Alors on pourrait penser que les anarchistes, plus que quiconque, seraient hostiles au caractère intrinsèquement totalitaire et collectivisant des idéologies gauchistes - comme le communisme et le socialisme - mais à ce jour, un grand nombre de prétendus anarchistes continuent d'exprimer leur sympathie envers les objectifs et l'épistémologie communistes, et l'analyse de classe marxiste - et se laissent embobiner et tromper par des euphémismes comme « communiste anti-étatique », « marxiste autonome », ou encore le préféré du moment du hispter urbain : « communisation ». Les anarchistes qui s'extasient devant ces conneries vénèrent l'autel d'une mare stagnante et restent attachés à une tradition politique d'autoritarisme et de charniers - quelle que soit la terminologie mise à jour ( la fine rhétorique de la « communisation » a atteint de nouveaux sommets d'ennui avec les écrits tendances des fumistes hypocrites comme Tiqqun et les gargouillements imbéciles de Applied Nonexistence : tous deux des groupes de cocos fourbes qui se spécialisent dans le charabia postmoderne, en substituant le langage élitiste et masturbatoire à la parole réelle, et en étouffant les malheureux lecteurs avec un air fétide et sans rêve - un peu comme comme celui qui s'échappe des poubelles sans couvercle).

    Nous sommes depuis longtemps fatigués par ce dialogue et cherchons à donner de nouvelles combinaisons de couleurs anarchiques aux déchets politiques qui engloutissent nos vies. Le verbiage fallacieux de la Gauche a trop longtemps étouffé notre imaginaire, en gelant notre énergie et en dissimulant l'essence de la lutte pour l'Anarchie, ses qualités fondamentales et intrinsèques, derrière des idéologies factices et prétentieuses qui étouffent l'action de la pensée et du rêve dans une attente pénible et unidimensionnelle. Toutes les idéologies sont des entraves à l'Esprit Libre, mais les idéologies qui ne reflètent pas le chaos, l'absurde fantaisie et le rire hystérique de la vie - comme le gauchisme - sont des entraves particulièrement ennuyantes pour l'expression incontrôlée de la rébellion autonome et sauvage. L'Anarchie verte - ou la critique de la civilisation - est une analyse de classe qui ne fait pas les choses à moitié, qui ne reste pas piégée dans la logique capitaliste (comme c'est le cas du communisme) et qui attaque l'aliénation, la domestication et la division du travail à leurs racines... A leurs racines civilisées. La gauche est profondément ancrée dans l'ordre civilisé, et tant que nous lutterons contre cette horrible obscurité empoisonnée qui nous entraîne vers un effondrement universel, il nous incombe de lutter les yeux ouverts.

    Warzone Distro, 2018
     
  2. bakounihil
    Offline

    bakounihilMembre du forum Expulsé par vote

    122
    11
    5
    Août 2018
    France
  3. anarchiste
    Titre original :

    Anti-Left Anarchy: Hunting Leftism With Intent to Kill
     
  4. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    6 451
    302
    138
    Jan 2009
    France
  5. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    C'est pas sérieux de parler de communisme et de Khmers rouges alors que leur régime était une théocratie qui interdisait les ouvrages de communistes. Comme c'est pas sérieux de parler de "régime communiste" en parlant de l'URSS ou de la Chine sous Mao.
    Pour moi soit c'est de la mauvaise foi soit il sait pas ce qu'est le communisme.
     
  6. bakounihil
    Offline

    bakounihilMembre du forum Expulsé par vote

    122
    11
    5
    Août 2018
    France
  7. anarchiste
    C'est quoi le communisme ? Il existe où à part sur du papier ?
     
  8. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    6 451
    302
    138
    Jan 2009
    France
  9. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Tout ce qui va dans le sens de l'abolition de la société de classe relève du communisme je dirais.
    Mais bon, avec des arguments comme ça on peut aussi dire que l'anarchie n'existe pas, n'a jamais existé.
     
  10. bakounihil
    Offline

    bakounihilMembre du forum Expulsé par vote

    122
    11
    5
    Août 2018
    France
  11. anarchiste
    Mais comment tu peux affirmer cela alors que cela ne s'est jamais produit ?

    L'anarchie n'existe pas et n'a jamais existé. Ce qui existe ce sont organisations anarchistes, un movement anarchiste qui tend vers un idéal de société sans hiérarchie. L'anarchie c'est une idée et non une réalité.
     
  12. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    663
    108
    11
    Avr 2017
    Martinique
    IL faut que tu débloques avec ça. Tu as réponses à tout avec cette prétendue société de classe. Ou donne des exemples de ce qui abolit la société de classe et qui est libertaire ? L'uniforme à l'école ?
     
  13. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    6 451
    302
    138
    Jan 2009
    France
  14. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Pour le terme "communisme" je trouve que Marx s'est plutôt bien cassé le cul pour expliquer quelle réalité il désigne.
    Une société communiste est sans classe, sans état, sans propriété, sans famille nucléaire, sans morale, sans religion, sans division du travail, sans division entre les sexes, sans nation...
    Et si cette définition est trop absolue, il en a une autre relative, c'est "le mode de production porté par le prolétariat, la classe exploitée par le capital". Sans autre indication sur ce qu'est une société communiste (à ceci près qu'elle n'a pas des modes de production qui lui ont précédé que ce soit l'esclavage, le servage ou le salariat). En tout cas c'est comme ça que je l'ai compris.
    Mais même si on considère que t'as raison, ni Lénine, ni Mao n'ont prétendu, à ma connaissance, avoir établi une société communiste.
    Pour le coup, ce n'est pas le mouvement communiste mais ses opposants qui ont défini les régimes soviétique ou maoïste comme des régimes communistes (rien que "régime communiste" ça veut rien dire).

    Abolir la société de classe c'est abolir l'exploitation je trouve ça libertaire.
    Tout ce qui va dans le sens d'établir des rapports sociaux égaux, que ce soit en les théorisant ou en pratique en se comportant différemment dans la vie de tous les jours et par une lutte collective ouverte contre le capital.

    ?????
     
  15. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    663
    108
    11
    Avr 2017
    Martinique
    Un exemple c'est quelque chose de concret. Tu ne me donnes rien de concret là.
    L'uniforme à l'école, c'est concret et ça peut être vu comme "établir des rapports sociaux égaux" comme tu dis mais c'est bien dommage je trouve.
     
  16. bakounihil
    Offline

    bakounihilMembre du forum Expulsé par vote

    122
    11
    5
    Août 2018
    France
  17. anarchiste
    Des rapports sociaux égaux à l'école hiérarchique...

    IOH = troll.
     
  18. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    6 451
    302
    138
    Jan 2009
    France
  19. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Je vois pas en quoi il y a des rapports égaux entre les élèves et ceux qui les forcent à porter des uniformes.
    Des trucs concrets ça peut être tout ce qui va dans le sens de la gratuité, partager ce qu'on a avec ses potes, organiser des événements gratuit, mettre des musiques en ligne, des films téléchargeables gratuitement.
    Se regrouper pour lutter contre une hausse des loyers par un propriétaire. Les autoréductions ou les expropriations.
    Et théoriser ces façons de faire pour en faire un tout cohérent avec un ou des but(s) je pense que c'est bien aussi.
     
  20. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    663
    108
    11
    Avr 2017
    Martinique
    C'est entre les élèves que l'uniforme est censé rendre leur rapport égaux. ce qui ne fonctionne pas bien entendu, nous sommes d'accord.
    les exemples que tu me donnes, je suis à fond avec toi, mais c'est des luttes qui rassemble à peu près les mêmes classes sociales.
    Abolir les classes par des luttes qui rassemblent les même personnes me semble vouer à perte. Par contre, s'échapper du système théorique de Marx et tenter d'inventer autre chose, j'aime.
     
  21. bakounihil
    Offline

    bakounihilMembre du forum Expulsé par vote

    122
    11
    5
    Août 2018
    France
  22. anarchiste
  23. bakounihil
    Offline

    bakounihilMembre du forum Expulsé par vote

    122
    11
    5
    Août 2018
    France
  24. anarchiste
  25. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    6 451
    302
    138
    Jan 2009
    France
  26. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Marx était pas un prolétariat, ni Engels, le prolétariat est plutôt à l'avant-garde du mouvement révolutionnaire que la seule classe a y participer.
    Perso j'ai plutôt l'impression de constater que la petite-bourgeoisie, les cadres, les fonctionnaires, etc... menacent rarement le capitalisme. Soit c'est bouffé par le citoyennisme, l'électoralisme, le pacifisme, soit c'est carrément opportuniste à chercher à faire carrière dans la politique en surfant sur les mouvements sociaux voir ça tend vers le fascisme, le conspirationnisme. après je dirais pas que c'est une fatalité.
     
Chargement...

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 6)

  1. IOH
  2. Anarchie 13
  3. depassage
  4. bakounihil
  5. barbe
  6. allpower