Chargement...

[Nantes] Un jeune homme tué par CRS - ACAB 1312

Discussion dans 'Politique et débats de société' créé par ninaa, 4 Juillet 2018.

  1. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 562
    1 674
    430
    Fev 2014
    France
  2. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    [Nantes] Un jeune homme tué par CRS - ACAB 1312
    [​IMG] [​IMG] [​IMG] publié le mercredi 4 juillet 2018 à 05:36 | A | Share

    Mis a jour : le mercredi 4 juillet 2018 à 10:47

    Mot-clefs: quartiers populaires anti-repression
    Lieux: breil Nantes

    émeute au quartier du Breil à Nantes (44) suite au décès d'un jeune homme par la police/ CRS = ACAB 1312

    Trop souvent le même scénario et les mêmes éléments :

    - Contrôle CRS sur un véhicule de jeunes vers 20 h 30, ce mardi 3 juillet 2018, rue des Plantes (44 Nantes)

    - Tir sans sommation (tous et toutes les journaflics reprennent la communication flic du "refus d'obtempérer" + "blessure de crs" "qui ne faisaient que se défendre les pauvres petits" et propagent donc ce récit policier de Jean-Christophe Bertrand, directeur départemental de la Sécurité publique (DDSP 44 ) )

    - émeutes, révoltes, soulévements, résistances populaires dont des incendies en réponse

    Le jeune homme qui était déclaré entre la vie et la mort (technique de communication ? ) est déclaré décédé

    - Appels aux calmes et récupérations/pacifications

    - Amalgames et mépris racistes/agistes/classistes/identitaristes

    Indymedia Nantes | Articles | Show | [Nantes] Un jeune homme tué par CRS - ACAB 1312
     
  3. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 562
    1 674
    430
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Commentaire(s)
    > - crime policier - crime crs
    [​IMG] Publié: le mercredi 4 juillet 2018 à 05:58 par -

    un témoignage recueilli par une apprentie journaliste ou journaliste précaire, diffuse une tout autre "version" :

    Marion Lopez on Twitter

    résumé :

    -un tir de crs à bout portant sur un homme immobilisé dans une voiture accidentée = homicide = meurtre policier

    -les crs rodaient dans le quartier à la recherche d'une personne à arrêter

    - à l'arrivée des pompiers (10 à 15 minutes après le coup de feu au cou) leur copain était déjà mort !

    - les policiers n'ont pas appelé les secours mais ont demandé aux jeunes présents de le faire

    etc

    Commentaire inapproprié ?
    > en soutien partout
    [​IMG] Publié: le mercredi 4 juillet 2018 à 06:o8 par ça pete, ça crame

    ça a pété en soutien dans divers quartiers populaires de Nantes, Saint Herblain et Rezé que les journaflics et autres forces du désordres présentent comme "rivaux"

    -malakof, vers cardo, chêne des anglais et santos dumont, les derv', chateau jusqu'à troca (rezé), sillon, bellevue (saint-herblain)

    L'essentiel du dispositif flicard (4h00) est sur l'ouest de Nantes/naoned autour du Breil
     
  5. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 562
    1 674
    430
    Fev 2014
    France
  6. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Nantes Révoltée
    11 h ·
    [​IMG] NANTES : LA POLICE TIRE, UN JEUNE TUÉ, ÉMEUTES

    Dans le quartier du Breil, au nord de Nantes. Un jeune de 22 ans a perdu la vie ce mardi 3 juillet au soir. Il a pris une balle dans le cou, et en est mort. Un CRS lui a tiré dessus. Pour un simple contrôle routier.

    Le récit d'un témoin direct de la scène :

    « Il était déjà immobile, le policier est arrivé, il lui a tiré dessus à bout portant. Il a mis une balle sur le cou alors qu'il était déjà immobile il pouvait rien faire déjà. [Les CRS] roulaient dans le quartier ils cherchaient à attraper quelqu'un et du coup ils l'ont vu, [le policier] a perdu son sang froid, il a tiré. Ils ont même pas cherché à l'assister pour faire les les premiers soins, ils ont rien fait.[...] Il a perdu la vie devant moi. Y'avait aucun CRS de blessé, rien du tout. »

    Le tueur fait partie des nombreux CRS qui quadrillent Nantes depuis des mois, et répriment systématiquement.

    La révolte a embrasé le nord de la ville. Grenades contre barricades et cocktails molotovs.

    La police est dans toutes les cités.

    [​IMG]
    [​IMG]
    [​IMG]
    [​IMG]
    +10

    653 commentaires
     
  7. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 562
    1 674
    430
    Fev 2014
    France
  8. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Jeune tué à Nantes par un policier : deux versions s'affrontent
    10h35, le 04 juillet 2018, modifié à 11h40, le 04 juillet 2018
    Le calme est revenu à Nantes, au lendemain des violences qui ont éclaté entre forces de l'ordre et jeunes. Ces derniers dénoncent la version des policiers, après la mort d'un homme de 22 ans, tué lors d'un contrôle. Leurs doutes, comme leur colère, restent vifs.
    La colère est subitement et violemment montée, mardi soir, dans plusieurs quartiers nantais. En cause : la mort d'un jeune homme de 22 ans, tué d'une balle dans le cou par un policier, après que l'homme a refusé d'obtempérer lors d'un contrôle. Des dizaines de jeunes, ulcérés par les circonstances du drame, ont protesté en jetant des cocktails sur les forces de l'ordre et en incendiant plusieurs commerces et bâtiments administratifs.

    Au lendemain de cette nuit de grande tension, les habitants des quartiers nantais concernés par les émeutes voient rouge, et remettent en cause la version des policiers. Une enquête a été ouverte, conduite par le SRPJ de Nantes et l'Inspection générale de la police nationale, pour établir avec précision si le CRS a fait usage de son arme de service à raison. Dans l'attente de ses conclusions, deux versions s'opposent toujours mercredi.

    La version des forces de l'ordre
    Les faits se sont déroulés à 20h30, mardi soir, dans la rue des Plantes, située dans le quartier du Breil, à Nantes. Là, selon la Direction départementale de la Sécurité publique (DDSP), des CRS procèdent à un contrôle sur un véhicule "suite à des infractions commises".

    L'identité de l'automobiliste n'étant "pas claire, les CRS ont reçu pour ordre de ramener le conducteur" au commissariat. Ce jeune homme, habitant la région parisienne mais ayant de la famille à Nantes, aurait alors refusé d'obtempérer. Il aurait fait marche arrière et légèrement heurté un CRS au niveau du genou. En réaction, l'un de ses collègues aurait alors sorti son arme et tiré. "Un de ses collègues a fait feu et a touché le jeune homme qui est malheureusement décédé", a indiqué la DDSP.

    Selon des sources policières, le jeune aurait été touché à la carotide et serait mort à son arrivée à l'hôpital. La version communiquée par la Direction départementale de la Sécurité publique entre en confrontation directe avec celle des témoins et habitants.

    La version des témoins
    Si tous les témoins attestent qu'il y a bien eu un contrôle de police sur le véhicule du jeune homme, que ce dernier a effectivement refusé d'obtempérer et entamé une marche arrière, ils réfutent l'idée selon laquelle il aurait pu présenter une quelconque menace pour les forces de l'ordre.

    Le jeune homme de 22 ans "a juste voulu échapper au contrôle, et le policier a tiré sans aucune raison. Il n'y avait pas de menace. Il a juste fait marche arrière, mais il n'y avait pas de flic derrière la voiture. J'y étais, j'ai vu", assure Kamel, un habitant du quartier interrogé par le correspondant d'Europe 1 sur place. Ahmed*, lui, a filmé la scène. Europe 1 a pu consulter cette vidéo. Les CRS "étaient en train de contrôler le jeune homme, ils voulaient le ramener avec eux. Il a reculé, simplement ! Au même moment, ils ont tiré sur lui au niveau de la gorge", raconte-t-il, encore sous le choc.

    Cette version des faits recueillie par notre reporter est attestée par un autre témoignage, enregistré et posté sur Twitter par une journaliste sur place. "Il essayait juste de faire une marche arrière. Ils l'ont tamponné contre le mur. (…) Il n'y avait pas de CRS blessé. [Le jeune homme] était déjà immobile, il ne pouvait rien faire d'autre. Le policier est arrivé, il lui a tiré dessus à bout portant", affirme ce témoin.

    Pour ces habitants, d'autres solutions auraient pu être envisagées pour empêcher la fuite du jeune homme. "Ce sont des professionnels, ils auraient pu le taser. On le tase, on tire sur les pneus, on utilise tous les moyens pour ne pas le tuer, pour éviter ça ! C'est une bavure, ils sont responsables ! C'est à eux de nous protéger et ils tuent nos enfants", éructe Ahmed.

    Les habitants déplorent en outre la lenteur des forces de l'ordre à appeler les secours. Ahmed est d'ailleurs persuadé que le jeune homme aurait pu être sauvé si le Samu ou les pompiers étaient arrivés plus tôt. Même constat pour l'homme interrogé par la journaliste nantaise. Il assure être même personnellement intervenu pour prodiguer au jeune homme les gestes de premiers secours. "Les CRS n'ont même pas cherché à l'assister, à lui apporter les premiers soins. Il y a juste une policière qui a mis ses mains pour l'aider. Le policier nous a dit 'Appelez l'ambulance pour qu'on puisse le secourir', mais ce n'est pas à nous de faire ça. Les pompiers sont venus au bout de 10-15 minutes. [Les CRS] nous disaient qu'il n'était pas mort, alors que moi j'ai vu, j'ai essayé de le réanimer. J'ai tout essayé mais il a perdu la vie devant moi", témoigne-t-il.

    Les enquêteurs devront faire toute la lumière sur ces nombreux points de divergence.

    * Le prénom a été modifié pour préserver l'anonymat du témoin.

    Jeune tué à Nantes par un policier : deux versions s'affrontent
     
  9. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 562
    1 674
    430
    Fev 2014
    France
  10. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Nantes Révoltée
    3 h ·
    [​IMG] A PROPOS DES VIOLENCES POLICIÈRES DU 3 JUILLET A NANTES

    Mardi 3 juillet au soir, un jeune homme est mort. Aboubacar, 22 ans, a été abattu par un CRS au Breil, au nord de Nantes.

    Alors qu'il était au volant, un tir à balle réelle dans le cou lui a ôté la vie. Tous les témoins directs de la scène parlent d'un tir « à bout portant » alors qu'il n'y avait aucun danger pour les forces de l'ordre. Dans la soirée, une vague de rage et de révolte s'est emparée de nombreux quartiers de la ville. Quelques éléments à chaud :

    1- LA LOIRE-ATLANTIQUE, CHAMPIONNE DES VIOLENCES POLICIÈRES. Les événements du Breil allongent dramatiquement le bilan des dommages causés par la police dans le département. En quelques mois, il s'agit du deuxième décès à Nantes lors d'une opération de police. Par ailleurs, trois manifestants ont perdu l'usage d'un œil après avoir reçu des projectiles policiers pendant les manifestations du printemps. En mai, un jeune avait eu la main arrachée sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Plusieurs centaines d'autres personnes ont été blessées à des degrés divers par les armes de répression. Notre département est devenu un véritable laboratoire des violences d’État.

    2 – LES TIRS A BALLE RÉELLE PAR LA POLICE SE BANALISENT. Un récent rapport de l'IGPN évoque une augmentation de 54% des tirs par arme à feu dans la police en 2017. Une véritable explosion de l'usage des armes, directement liée à la « présomption de légitime défense » dont disposent désormais les policiers. Il est notamment devenu courant de voir des policier tirer sur un véhicule pour un simple délit de fuite. C'est dans ce contexte qu'Aboubacar a été abattu. Celui d'une police militarisée, qui possède un permis de tuer élargi.

    3- UNE CONSÉQUENCE DE LA MILITARISATION DE LA POLICE. Depuis 20 ans, le nouvel arsenal répressif habitue les policiers à viser, à tirer, à presser sur la détente et à atteindre des cibles humaines. Avec les Flash-Ball, puis les LBD 40, l'acte de faire feu en direction d'individus, qui était jusqu'alors exceptionnel, s'est banalisé. A présent, il arrive de plus en plus fréquemment que les armes à feu remplacent les balles en caoutchouc.

    4- LA MAIRIE AVAIT RÉCLAMÉ PLUS DE CRS. En septembre, la maire socialiste, Johanna Rolland, demandait des renforts de CRS à Nantes, dans une ville qui connait pourtant déjà une présence policière largement supérieure à la moyenne. Depuis, ces effectifs de CRS, en surnombre, multiplient les patrouilles, les contrôles dans les quartiers populaires, et la répression des manifestations. Le tueur faisait donc partie de ces effectifs réclamés par les socialistes.

    5 – D'AUTRES BLESSÉS. Alors que la colère s'emparait de nombreux quartiers de Nantes dans la nuit du 3 juillet, la répression s'est déchainée, avec notamment l'emploi des nouveaux fusils qui permettent de tirer des grenades en rafale. Plusieurs blessés ont à nouveau été signalés, notamment un jeune touché à l’œil à Malakoff.

    6 – LES MÉDIAS JUSTIFIENT LA PEINE DE MORT. Pour contre-attaquer, et justifier l'injustifiable, les médias répètent depuis ce matin que « la victime était recherchée ». En d'autres termes, ils justifient la peine de mort. Comme si le fait d'être accusé de délits méritait de se faire tuer. C'est le comble de l'indécence, alors que la moitié de la classe politique est mouillée dans des affaires de corruption ou de délinquance sans être sanctionnée, et que les membres de commandos d'extrême droite bénéficient d'une impunité générale. Rien ne justifie qu'on tire sur un homme désarmé à balle réelle, au niveau des organes vitaux. Rien.

    [​IMG]
    86 commentaires

    [​IMG]
    Nantes Révoltée
     
  11. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 562
    1 674
    430
    Fev 2014
    France
  12. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Breil : la police tue
    [​IMG] [​IMG] [​IMG] publié le mercredi 4 juillet 2018 à 19:28 | Assemblée des blessé.es par la police | Share

    Mis a jour : le mercredi 4 juillet 2018 à 21:14

    Mot-clefs: contrôle social
    Lieux:

    La police tue au Breil. Ce n'est pas un "évenemlent à déplorer". C'est un meurtre.

    LA POLICE TUE AU BREIL : COMMUNIQUÉ DE L'ASSEMBLÉE DES BLESSÉS PAR LA POLICE

    Mardi 3 juillet au soir, un jeune homme est mort. Bubakar, 22 ans, a été abattu par un CRS au Breil, au nord de Nantes.

    Alors qu'il était au volant, un tir à balle réelle dans le cou lui a ôté la vie. Tous les témoins directs de la scène parlent d'un tir « à bout portant » alors qu'il n'y avait aucun danger pour les forces de l'ordre.

    L'assemblée des blessés rappelle :

    1- Que les événements du Breil allongent dramatiquement le bilan des dommages causés par la police en Loire-Atlantique. En quelques mois, il s'agit du deuxième décès à Nantes lors d'une opération de police. Par ailleurs, trois manifestants ont été gravement blessés au visage dans les manifestations du printemps. Un manifestant a eu la main arrachée sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Plusieurs centaines d'autres ont été blessés à des degrés divers par les armes de répression. Notre département est devenu un véritable laboratoire des violences policières.

    2 - Que les tirs à balles réelles se sont banalisés. Un récent rapport de l'IGPN évoque une augmentation de 54% des tirs par arme à feu dans la police en 2017. Une évolution considérable, directement liée à la « présomption de légitime défense » dont disposent désormais les policiers. C'est dans ce contexte que Bubakar a été abattu. Le sentiment de présomption d'un policier peut donc faire cesser une vie à tout moment.

    3- Que le drame du Breil est la conséquence de la militarisation du maintien de l'ordre. Depuis 20 ans, le nouvel arsenal répressif habitue les policiers à viser, à tirer, à presser sur la détente et à atteindre le plus précisément leurs cibles humaines. Avec les Flash-Ball, puis les LBD 40, l'acte de faire feu en direction d'individus, qui était jusqu'alors exceptionnel, s'est banalisé. A présent, il arrive de plus en plus fréquemment que les armes à feu remplacent les balles en caoutchouc.

    4- Que le tireur fait partie des très nombreux CRS que la maire de Nantes, Johanna Rolland, a demandé en renforts en septembre dernier. Depuis, ces effectifs, en surnombre, multiplient les patrouilles, les violences, les contrôles dans les quartiers populaires, et la répression des manifestations.

    Enfin et surtout, l'assemblée des blessés par la police envoie tout son soutien aux proches de Bubakar et appelle à ce que cessent l'impunité et la militarisation des forces de l'ordre.



    [​IMG] Email de contact: assembleedesblesses44_AT_gmail.com

    Indymedia Nantes | Articles | Show | Breil : la police tue
     
  13. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 562
    1 674
    430
    Fev 2014
    France
  14. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    ÉTErnel recommencement ? - Indymedia Grenoble
     
  15. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 562
    1 674
    430
    Fev 2014
    France
  16. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Nantes Révoltée
    14 min ·
    [​IMG]Des images de la deuxième nuit d'émeute à Nantes, après le meurtre d'Aboubakar par un CRS, le 3 juillet.

    Cette fois-ci, tous les quartiers de Nantes étaient en flammes. Breil, Beaulieu, Dervalières, Bellevue, Malakoff, Château de Rezé, Clos Toreau … Plusieurs bâtiments ont été incendiés, notamment à Malakoff et aux Dervalières. Une voiture de la BAC aurait aussi pris feu. De très fortes détonations ont résonné toute la nuit à Bellevue, quartier quadrillé par un énorme dispositif de CRS. 19 personnes ont été arrêtées, dont 11 sont en garde à vue. Des blessés constatés.

    Les tensions ont aussi eu lieu à Garges-lès-Gonesse, d'où était originaire le défunt.

    [​IMG]
    [​IMG]
    [​IMG]
    [​IMG]
    +12

    6 commentaires
     
  17. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 562
    1 674
    430
    Fev 2014
    France
  18. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    mercredi 4 juillet
    [​IMG]
    Violences policières
    Vu à la zad après le meurtre d’un jeune par la police au Breil
    [​IMG] [​IMG]



    Alors que les banlieues de Nantes s’embrasent, à NDDL, des barricades sont montées et brûlées sur les routes, au niveau de l’ancien domaine du Lama Fâché, première construction détruite, d’abord le 25 janvier, puis le 9 avril. C’est ce lieu hautement symbolique qu’ont choisi un certain nombre d’individus pour exprimer la colère qu’ils ont ressentie suite aux évènements de la soirée.

    Hier, mardi 3 juillet, un jeune homme a été assassiné par un CRS à Nantes, dans le quarier du Breil. Une compagnie de CRS y avait été déplacée il y a deux semaines, et le quartier est depuis sous occupation policière. Au cours de l’un des nombreux contrôles routiers qui y ont lieu, un CRS a tiré à plusieurs reprises sur le jeune homme de 22 ans, qui tentait de leur échapper. Il est mort dans sa voiture, touché à la carotide.

    Les violences policières sont quotidiennes, partculièrement dirigées vers les milieux populaires, et sur tout.e.s celles et ceux qui refusent de se plier à l’ordre qui leur est imposé. Cet ordre légitime le racisme et toutes les autres formes d’opression pour maîtriser ce qui lui échappe. Banlieues, Zad’s, squats, occupations, campements d’exilé.e.s, sont autant de lieux frappés par l’Etat et sa haine systématique de ce qui lui est étranger. Rémi et Adama assassinés, Théo ou Maxime mutilés, ne sont que des exemples de cette violence quotidienne et institutionnelle.

    Pour que les feux de joie, de rage et de révolte se propagent dans toutes les prairies, rues et banlieues de france : Ni oubli ni pardon.

    4 Juillet 2018, quelque part sur la ZAD.

    Infos du 02 juillet au 09 juillet 2018 - Zone A Défendre
     
  19. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 562
    1 674
    430
    Fev 2014
    France
  20. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    SPIE voiture enflammée - solidarité de Berlin à Nantes!
    [​IMG] [​IMG] [​IMG] publié le jeudi 5 juillet 2018 à 17:35 | anonyme | Share

    Mis a jour : le jeudi 5 juillet 2018 à 23:47

    Mot-clefs: Répression Resistances / prisons centres de rétention anti-repression
    Lieux: allemagne berlin

    Le message d'un jeune executé d'un flic dans un banlieu de Nantes nous a choqué. Nous avons enflammés une voiture de l'entreprise "Spie" en solidarité.

    Le message d'un jeune executé d'un flic dans un banlieu de Nantes nous a choqués. Notre haine n'est pas explicaple.

    Nous voulions montrées notre solidarité en enfamment une voiture d'une entrprise la nuit dernière que fait la machinerie de la prison fonctionner: SPIE.

    Nous voulons montrer que nos luttes contre le système policière et autoritaire sont connectées. Nous voulons aussi encourager l'échange des idées anarchistes et de la solidarité plus souvent au-delà les frontières.

    Force et Amour de Berlin à Nantes pour les jeunes dans les rues!

    Contre le prison et pour une vie sans autorité!

    Indymedia Nantes | Articles | Show | SPIE voiture enflammée - solidarité de Berlin à Nantes!
     
  21. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 562
    1 674
    430
    Fev 2014
    France
  22. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    [TRACT] Pour que le zbeul devienne insurrection
    [​IMG] [​IMG] [​IMG] publié le jeudi 5 juillet 2018 à 22:11 | A | Share
    Tract à imprimer, lire, distribuer et cramer pendant vos meilleures soirées d'Eté.

    Pour que le zbeul devienne insurrection

    des conseils de potos inconnu.e.s

    - Poser des barricades avec tout matos à main possible (voitures, matos chantier, meubles, déboulonner en amont des bancs, poteaux, machines de chantier, etc) – demande de l’aide aux potos pour bouger des grands trucs – plus c’est grand et lourd, le mieux. La chaleur ramolli la route, en suite c’est possible de piocher pour la trouer.

    - Les grands axes (4 voies, boulevards, avenues, lignes de tgv, etc) sont leurs voies de repli et ravitaillement, elles sont essentielles pour leur maintien de l’ordre – c’est possible de les ralentir ou amocher mais difficile de les tenir longtemps. Par contre, dans les ruelles et coins de rue ils sont plus faibles.

    - Zéro confiance aux faux amis - médias, associations, partis politiques, syndicats, des VIP’s, les balances souriants du quartier, et les balances en tout genre.
    Ils sont la pour gérer la situation, les intermédiaires de ce que la police ne peut pas faire, ils sont ceux qui soutiennent l’État depuis tout le temps. Pour te mettre dans le rang, t’enfermer ou tuer lentement.

    - Les familles des assassiné.e.s et leurs appels au calme sont toujours contraints par l’arme du Ministère de l’Intérieur dans leurs tempes : l’État connaît toute la vie légale des gens et beaucoup de leurs points faibles (à l’école, à l’hosto, au psy, à la banque, etc,) et il est prêt à faire disparaître leur nom s’il y a besoin.

    - Éteint l’éléc (touche pas sans savoir) dans ton quartier – repère et fait disparaître antennes et boîtiers GSM. T’inquiète pas, si un jour on fera tout crouler, c’est nous, ou nos pères, tantes, sœurs ou frères les électriciens et ouvriers d’aujourd’hui - les mains, corps et têtes libres avec qui on rebâtira nos mondes du demain !

    - Fais savoir au plus grand nombre de gens de confiance dans des autres quartiers et surtout dans des autres villes ce qu’il se passe ici. Le feu de la révolte doit s’allumer partout, compris ailleurs qu’en france, pour que ça change.
    Gaffe à ce que tu dis et a qui tu le dis, soit dans les réseaux sociaux, au téléphone ou au café. Comme tout le monde le devrait savoir, le poisson est mort par la bouche.

    MATOS

    - Gants qui ne brûlent pas pour les palets de lacrymo (cuir, etc) – et empreintes sur bouteilles/plaques.

    - Si tu ne réussis pas a chopper des masques a gaz intégrales (au brico du coin, internet ou chez les entreprises de nettoyage industriel et de peinture) :

    • Lunettes de piscine - ski – chantier – étanches (s’y a des trous, mets du scotch).
    • masques moitié visage -genre 3M- médicales ou de chantier , sinon torchon mouillé au citron ou maalox.
    - Pour faire une cagoule intégrale – si t’en a pas ta capuche et masque:

    • prends une tee-shirt, met le trou du cou autour de tes yeux, prend les manches et fait un nœud à la nuque.
    - Fusées d’artifices (t’en as de 50, 75, 100 et même 200 mètres de portée), pétards (bien de scotcher des cadeaux dessus) et packs de mortier (tu peux les séparer avec un couteau et utiliser comme petites rafales à distribuer). Fusées de main et de détresse, sur des bateaux, demande à des marins. Toujours gaffe à la mèche.

    - Grilles et bouches d’égout, poteaux en acier, des autres objets contondants : des bons marteaux au cas ou tu n’as pas un en main. Mieux que de les jeter aux keufs, utilise les pour ouvrir les trottoirs ou le bitume et sortir des pavés. Et après jette les commeme (gaffe aux empreintes 2).

    - Cocktail Molotov – 60 % essence (98 octanes de préférence), 20 % huile de moteur, torchon imbibé d’esssence.

    Conseil bonus : Si tu n’est pas dans ton quartier, essaye toujours d’être avec ton groupe de confiance, si vous vous dispersez essaye de trouver au moins une personne de confiance soit pour ré-organiser l’attaque, soit pour vous mettre à couvert.

    - Mort à l’État, et vive l’anarchie.

    [TRACT A5 x 2 RECTO VERSO]

    - téléchargement direct -
     
  23. jumbo
    Offline

    jumboMembre du forum

    49
    19
    0
    Mar 2018
    Homme
    France
    Rassemblement contre les violences policière prévue samedi 7 juillet 2018 à 14h00 mairie de drancy place de l'hôtel de ville 93700...
     
  24. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 562
    1 674
    430
    Fev 2014
    France
  25. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
  26. jumbo
    Offline

    jumboMembre du forum

    49
    19
    0
    Mar 2018
    Homme
    France
    Non drancy je Vien de recevoir l'info il I à 1h regarde mon post je l'ais modifier avec le lieux
     
  27. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 562
    1 674
    430
    Fev 2014
    France
  28. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
  29. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 562
    1 674
    430
    Fev 2014
    France
  30. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
  31. jumbo
    Offline

    jumboMembre du forum

    49
    19
    0
    Mar 2018
    Homme
    France
    Sa m'a tout l'air d'un rassemblement sauvage l'info à tournè que très discrètement entre connaissance à ce que j'ais crue comprendre
     
  32. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 562
    1 674
    430
    Fev 2014
    France
  33. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Rassemblement pour Aboubakar, tué par la police à Nantes
    Publié le 5 juillet 2018 | Mis à jour le 6 juillet
    Rassemblement pour Aboubakar, tué par la police à Nantes
    Samedi 17h à Jean Jaurès !
    Université Toulouse - Jean Jaurès
    5 allées Antonio Machado

    TOULOUSE

    Rassemblement pour Aboubakar - Samedi 17h à Jean Jaurès !
    Encore une fois, un homme a été tué cette semaine par la police. Encore une fois, il était non-blanc. Encore une fois, il habitait un quartier populaire, au Breil à Nantes.
    Le jeune Aboubakar était désarmé et a été abattu d’une balle dans la gorge.
    Encore une fois, les médias dominants balancent une version policière qui
    criminalise la victime alors que des témoins maintiennent une version
    complètement différente.
    Des révoltes ont éclaté dans plusieurs quartiers, elles ont été durement
    réprimées et le Breil a subi une occupation de type militaire.
    Cette même semaine, les policiers qui avaient tiré une grenade sur Madame
    Kébé en 2013, dans le quartier des Marnaudes à Villemomble (93) ont été
    acquittés par l’appareil judiciaire. Madame Kébé avait perdu son oeil gauche
    mais la « justice » continue à protéger les policiers qui tuent et mutilent.
    Pour le comité Vérité et Justice 31, ces faits révèlent un véritable système
    d’écrasement des quartiers et des classes populaires par la violence et le
    racisme d’Etat.

    Pour exprimer notre soutien aux victimes, à leurs proches et aux révoltes, pour crier notre colère et pour exiger la justice sociale, nous appelons à se rassembler samedi 7 juillet à 17h place Jean Jaurès
    Faisons entendre nos voix et construisons la solidarité.
    Pas de justice, pas de paix !


    Comité Vérité et Justice 31
    [​IMG]

    [​IMG]

    Rassemblement pour Aboubakar, tué par la police à Nantes
     
  34. jumbo
    Offline

    jumboMembre du forum

    49
    19
    0
    Mar 2018
    Homme
    France
    Donc le rassemblement de drancy doit être en soutien à celui ci je pensse
     
  35. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 562
    1 674
    430
    Fev 2014
    France
  36. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    [​IMG]
    Justice pour THEO
    1 h ·
    Une pensée triste et chaleureuse pour la famille de Boubakar, jeune homme tué par la police ce mardi 2 juillet 2018 à Nantes.

    Mardi,une famille de plus à été à jamais traumatisée, blessée et détruite par un drame due à une intervention policière. Cette exécution commise par des personnes dépositaires de l'ordre public, des personnes en uniforme, des policiers.

    De qui se moque-t-on ?

    Hier encore certains syndicats de police, Alliance en tête, se ruaient sur les plateaux télé pour défendre l'indéfendable et prôner une légitime défense devenue automatique lors des interventions violentes de la police.

    Hier les représentants de ces syndicats affirmaient, avec leur habituelle assurance et leur éternel mépris des victimes et de leurs familles, que le policier auteur du coup de feu à bout portant avait correctement fait son travail et agissait dans le cadre de la légitime défense.

    Cette version a été relayée et soutenue par leurs soutiens habituels en presse écrite notamment(Le parisien ou valeurs actuelles pour ne citer qu'eux...) et faisant de Boubakar un voyou insolent et hors la loi.

    Aujourd'hui ce même policier, auteur du coup de feu mortel sur la personne d'Aboubakar revient sur ses déclarations, des déclarations qui faisait de lui, selon la police et selon elle seulement, un policier ayant agi en légitime défense
    Il prône désormais l'accident.

    Que diront ils désormais?

    REPOSE EN PAIX BOUBAKAR.
     
    jumbo apprécie ceci.
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    1
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    1
  4. Réponses:
    8
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    0
  8. Réponses:
    0