Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Répression & dérives sécuritaires Mouvement anti-répression suite à l'assassinat de Rémi Fraisse

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Anarchie 13, 7 Novembre 2014.

  1. PapaSchultz
    Offline

    PapaSchultzMembre du forum Membre actif

    1 621
    10
    44
    Déc 2010
    France
  2. libertaire
    ça pas été tout le temps le cas; Et puis à 2000 manifestants maxi tu veux faire quoi d'autres ?

    On pourrait attendre d’être 40 000 , comme a Nantes, pour faire des trucs mais pour ça fallait que les "nantais" veulent bien prendre la peine de descendre au lieu de faire des appels qu'ils ne respectent pas....

    Pour moi Le 21 est un echec stratégique. Déjà rien que le fait que les affrontements soit provoqué par le block ça pue (l'experience nous montre bien que les flics ont pas besoin de ça pour se chauffer) sans compter le lieu où on commencé les affrontements, rendant beaucoup facile une scission de la manif par la BAC.

    Je suis pas d'accord, les manifs de Novembre ont permis a beaucoup de Toulousains de voir, par eux même, que l'on exagère pas quand on dit que la police utilise des methodes déguelasse pour reprimer son peuple.

    Non ces manifs n'ont pas été que "la grande messe du millieu" au fur et a mesure des manifs ont a pu voir qu'il n'y avait pas que le cercle militant toulousain (et d'ailleurs), mais aussi des gens plus "lambda". ça peut paraitre dérisoire a tes yeux mais tout n'est pas à jéter dans ce "genre" de manif.
     
  3. Incontrolados
    Offline

    IncontroladosMembre du forum

    30
    0
    0
    Sept 2014
    Salut

    J'ai pas participé mais si j'ai bien lu l'article de Iaata, c'était organisé par ZAD31 qui sont plutôt des "pacifistes" dans le genre. Donc bon pour la stratégie faut pas s'attendre à des miracles ! J'ai participé à une manif de novembre et je confirme que ça touchait plus de gens que le milieu des militants (dont je fais pas partie au passage, j'aime pas trop ce mot ça fait trop militaire). J'ai vu des gestes de solidarité des gens du quartier (et aussi des comportements de merde malheureusement, je vais pas détailler) et moi-même j'ai été aidé par des gens qui étaient pas dans la manif au départ. Et puis partout les gens commentaient ce qui se passait, ils prenaient position et c'était rarement en faveur des flics. Donc d'accord avec PapaSchultz, c'était plutôt positif tout ça.
    Voilà, ma ptite contribution au débat
     
  4. PapaSchultz
    Offline

    PapaSchultzMembre du forum Membre actif

    1 621
    10
    44
    Déc 2010
    France
  5. libertaire
    La manif n'avait rien de pacifiste a ce qu'on m'a dit. La plupart des gens présent disent qu'il y'a eu un gros manque de coordination entre les différents groupes lors de la manif.
     
  6. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 487
    2
    24
    Nov 2008
    France
    @Zéphyr

    Heu, tu veux pas te calmer un peu ? Tu veux que je réponde quoi de mieux à ce que t'a dit, tu fait que ridiculiser mon intervention en me mettant dans le camp de ceux qui proposent de rien faire, alors que c'est absolument pas ce que je dit.

    Et ta question c'est, en gros, "Tu propose quoi à la place", qui est un classique de la provocation. J'ai pas de solution toute faite, j'ai pas la prétention d'avoir résolu la grande question que se sont poser les révolutionnaires de toutes les époques.

    Et ce que je dit, c'est rien de plus que ce qui est dit dans l'article.

    Et non je ne prend pas les gens pour des merdes, c'est quoi cet interprétation de ce que je dit. Bordel, si on peut plus faire de l'auto-critique sans passer pour un élitiste ou je ne sait quoi on est, pour le coup, vraiment dans la merde !

    Ces manifs anti-rép je les ai faites moi aussi, la répression je l'ai pas que vu sur youtube, les peine de prison c'est pas juste des nom de camarades d'autres villes, organiser un soutien pour les condamnés c'est pas non plus un truc abstrait pour moi non plus, je critique pas ça de l'extérieur, mais de l'intérieur.

    Et la réaction à une oppression directe, j'aimerai bien savoir de quoi tu parle.
    Si c'est réagir à la répression, excuse moi mais cette manif' elle a amèné aucun progrès dans ce sens, concrètement elle a amener juste plus de condamnations !
    Et l'oppression excuse moi mais je la subit au même titre que tout le monde. Ne pose pas les actes de ce week-end comme ceux de personnes subissant plus que les autres l'oppression et l'exploitation, car ce n'est pas le cas.
    On est tout au plus sujet à plus de répression car militant (et encore la police nous pressionne moins que les gens de banlieue).
    Soyons un peu réaliste sur ce qu'on est.

    Bref, pour en revenir à la réaction directe, les semaines juste après la mort de Rémi Fraisse c'était de la réaction directe, et on était forcé de descendre dans la rue, on pouvait pas laisser passer ça, même si ça impliquait de se retrouver à manifester à l'arrache au milieu de flics trop nombreux, comme l'ont fait les camarades parisiens.

    Mais la c'est plusieurs mois après, ou il y aurait eu un intérêt de le faire si quelque chose s'était construit, pour faire une démonstration de force ce qui n'est malheureusement pas le cas.

    Ce qui donne les manifestations de samedi, qui sont (après là ça n'engage que moi) des démonstration de faiblesse plus qu'autre chose. Qui font un peu de bruit parce qu'il y a un peu de grabuge.

    Voilà, après tu peut continuer à m'insulter parce que je remet en cause ta pratique politique. Enfin je tiens à te préciser que cette critique, je la fait pas de l'extérieur, du haut de je ne sait quoi pour cracher sur les vilains toto-insurrectio-appeliste-décompo, mais je la fait plutôt de l'intérieur, et pas que par clavier interposé !

    Par exemple toutes ces manifestation aurait pu être l'occasion de véritable s'organiser pour se protéger de la police. Comme c'est dit dans l'article, l'anti-répression ça devrait pas être seulement récolter de la thune, ça devrait aussi être s'organiser pour se protéger des flics en amont, pendant les manifs.
    Et ça tu peut tout à fait le faire à 2000.

    Une manif pour lutter contre la répression qui débouche sur plus d'une dizaine d'interpellation et des condamnation à de la prison ferme, c'est pour moi un échec.

    Bon, la je reviens un peu sur ce que j'ai dit, j'aurait pas du dire "ce genre de manif".

    Les manif d'octobre/novembre c'était assez différent, c'était sur la vague d'un début de mouvement anti-rép.
    Je parle plus de manifestation qui réunissent quasi que le milieu militant radical :
    beaucoup de manifestation anti-répression, les manif de soutien no-tav (en France), la manif contre la venue de Valls à Rennes ... Et dans une certaine mesure les manifs de samedi.

    Qui de par les canaux dans lesquelles elles sont diffusées, les pratiques employées sont, on peut que le constater, des évènement quasi interne au milieu militant, qui débouche souvent sur pas grand chose en terme d'action et de gain (on y construit pas grand chose), et aussi une répression (heureusement pas très forte) qui nous enferme dans un cycle répression/anti-répression ...


    Après je dit tout ça, mais je reste solidaire des camarades inculpés, ça m'empêchera pas de les soutenir.
     
    Dernière édition par un modérateur: 24 Février 2015
  7. Zéphyr
    Offline

    Zéphyrmentalement instable Comité auto-gestion Membre actif

    1 083
    23
    238
    Avr 2008
    Sweden
    Voilà une réponse digne de ce nom.
    C'est plus agréable quand tu critiques UNE manif que quand tu critiques LES manifs (de façon générale, et c'est loin d'être le discours de l'article).
    Je remettais pas en cause le fait que tu y étais ou non (je m'en balance totalement, même si au fond, au moins, tu sais de quoi tu parles)

    Juste, c'était apparemment une manifestation merdique, on m'a dit que les organes les plus virulents avaient en fait totalement foiré leur cohésion de groupe et leur portée politique, victimisant ainsi les commerces agressés et justifiant la répression à la vue des locaux.
    Je t'ai mis dans le camps des défaitistes du fait que tu estimes que la rue est impossible à reprendre, que la police est infaillible à ce sujet là (et ils me semble bien que tu as fait des allusions à ça, et si la rue est impossible à se réapproprier pour toi, je te demandais ce qui en était pour les médias, l'agriculture...)

    Voilà, à ce demander pourquoi tu y es allé...
    Après on à l'air plutôt d'accord sur ce qui est de l'inéfficacité de cette mobilisation.
    On m'a aussi dit que ca n'avait rien à voir avec celles du mois de Novembre (nuance que toi aussi tu viens de faire, mais qui semblait bien lointaine quand j'ai lu tes premiers messages.)
    Il est compréhensible, vu que tu as l'air proche de tout ca, que tu en aies marre, que t'aies du mal à avaler toutes les embûches posées là bas. Il m'est impossible de te juger sur ton ressentis et ce que tu as vécu vue ma position. Par contre, des camarades m'ont expliqué qu'objectivement tout ceci n'avait pas servit à RIEN, que la rue n'appartient pas 24h/24 à l'état policier réppressif et ce serrait sympa de pas s'avouer vaincu pour eux.²
     
  8. Incontrolados
    Offline

    IncontroladosMembre du forum

    30
    0
    0
    Sept 2014
    En même temps quand on voit le communiqué du NPA, on sait plus trop qui est qui :

    (tiré de Brèves du désordre)

    anticapitalistes!!!!!

    Et dans la manif où j'étais j'ai entendu plein de gens qui gueulaient "pacifiste, pacifiste ...." quand ils étaient dans la nasse, mais bon c'étaient plutôt des jeunots qui devaient être impressionnés par le dispositif
     
  9. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 487
    2
    24
    Nov 2008
    France
    Justement, j'y suis pas aller. Parce que j'avais du mal à voir ou ça menait. Avec le risque de se retrouver là bas à 200 "énervés", au milieu d'un dispositif policier énorme, sans savoir qu'est-ce qu'on va essayer de faire, sans savoir ou on met les pieds.

    Après, je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'il faut pas laisser la rue aux keufs et être capable d'y aller. Mais même sur ça on est assez à la ramasse malheureusement :(

    Bah faut pas s'étonner de ça, c'est dans embrouilles centenaire ça "violent", "non violent", "casseurs", "jeunes", "flics provocateurs" ... C'est pas du tout nouveau

    Y' a pas longtemps je lisait un truc sur des émeutes ouvrières qu'il y a eu dans les années 30 dans ma ville, les articles de journaux employait le même ton qu'aujourd'hui pour expliquer la casse "des éléments extérieurs", "des jeunes", "des voyoux" ... Tu change juste un peu la manière de parler, les mots utilisés mais tu retrouve le même fond que dans la presse d'aujourd'hui.
    Et la même chose du côté des partis/syndicat qui essaient désespéremment de limiter les violence, de faire croire que la casse n'est que le fait d'élèments extérieur mais ne viens pas de la "véritable contestation".
     
  10. KickTick
    Offline

    KickTickMembre du forum Membre actif

    1 339
    40
    144
    Mai 2012
    Germany
  11. extrême-gauche, révolutionnaire
    Le problème c'est que le milieux militant confond mouvement populaire et avant garde "émeutière".

    Pour moi ça sert à rien de sortir dans la rue en tant qu'avant garde, y'a trop d'énergie à dépenser ailleurs. Evidemment quand Rémi Fraisse est mort ça à pas été la même chose et on à assisté à des manifs "radicales" assez importantes (les plus grosses depuis des années surement, du moins dans les manifs pas appelés par des partis/syndicats/orga), c'était pas l'avant garde qui sortait mais des gens en colère.

    La c'est juste l'avant garde radicale qui viens faire sa messe anti flic, ça sert pas, c'est pas compréhensible, c'est pas lisible, personne comprend.

    A Montreuil la manif anti violence policière à été un bide total alors que y'avais eu plusieurs manifs vraiment constructives et offensives en septembre (expulsions, sans papiers, mort de rémi fraisse...).


    Le truc c'est que normalement la rue est l'expression d'un rapport de force qui ne se construit pas dans la rue mais dans les lieux de travail, dans les initiatives culturelles (au sens large), dans les assoc' non institutionelles (squats, centres sociaux, groupes militants libertaires)... On construit pas le rapport de force dans la rue, on l'exprime. Et là ce qui à été fait, j'appel ça aller au casse pipe.

    Même si les sanctions sont totalement disproportionnés et injustifiés (pas de preuves, procès bâclés, etc) on peut s'estimer heureux que la répression n'ait pas été plus forte, parce que ça aurait réellement pû l'être.

    Ce que vois comme initiatives qui créent un rapport de force, c'est (du moins sur Paris) les centres sociaux qui regroupent des militants radicaux et d'autres gens, qui mobilisent sur des questions concrètes, qui soutiennent les précaires et sans papiers et qui aident dans les grèves, y'a toutes les médias "alternatifs" aussi. Y'a les collectifs de sans papiers et les collectifs féministes qui font un gros taff. J'ai l'impression aussi que le militantisme "classique" à savoir propagande (AL, FA, AFA etc) est pas inutile à certains moments. Les salles occupés et lieux d'échanges dans les facs ont pas l'air inutiles non plus.

    Comme le dit Tazon, il faut que les idées prennent racine dans la population avant de mettre des mots d'ordre politiques (donc révolutionnaires) sur des manifs. Et vu que les idées sont portés par la réalité sociale, ça passe par s'organiser, donc rassembler sur des questions concrètes et immédiates.

    On peut ne pas être d'accord bien sûr mais il serait temps de faire des AG pour discuter de stratégie et pas pour lancer des manifs inutiles pour montrer qu'on existe parce qu'on n'existe pas ailleurs que dans le spectacle des bris de vitrines.
     
  12. Incontrolados
    Offline

    IncontroladosMembre du forum

    30
    0
    0
    Sept 2014
    Perso je m'en fout un peu de l'"arrière-garde", c'est toujours ceux qui se bougent qui ont raison.
    Quand je lis "des dégâts matériels regrettables" de la part du NPA, qui veut se faire passer pour un parti révolutionnaire, je suis sûr qu'il y a vraiment rien à attendre de ce côté là. Au cas ou y'en auré qui ont encore des petites illusions sur l'utilité des élections ...
     
  13. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 487
    2
    24
    Nov 2008
    France
    Ouais, d'un côté les soc-dem qui déplorent les "dégât regrettables" me font bien marrer.

    De l'autre je vois pas du tout en quoi quelques bris de vitrines sont des victoires.
    Ok c'est marrant et les manif' plan, plan c'est chiant.

    Mais c'est quoi l'idée de péter des trucs, en sachant très bien que y' a des flics à côté qui vont tenter de disperser la manif' si y' a de la casse, si derrière on est incapables de repousser les flics et empêcher le dispersement ?
     
  14. KickTick
    Offline

    KickTickMembre du forum Membre actif

    1 339
    40
    144
    Mai 2012
    Germany
  15. extrême-gauche, révolutionnaire
    C'est clair, moi je suis pas contre la casse, je suis pas pour les rando, mais faut voir pourquoi on fait la manif : pour montrer à tel ou tel quartier que dans ce coin y'a un mouvement social (genre un centre social, un bureau de poste en grève etc)...

    Bref de toute façon le terreau est pas favorable ces questions se régleront que par la massification du mouvement ça veut dire s'organiser sur tous les fronts pour créer un vrai mouvement autonome
     
  16. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 294
    447
    141
    Jan 2009
    France
  17. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    J'avoue que concilier "massification" et "autonomie" ça me parait difficile.
    Pour le NPA je vois pas trop le rapport avec les élections y a des syndicats et des ONG qui ont pas vraiment d'intérêts électoraux qui se positionnent contre la casse.
    Et vice versa, il parait que Syriza aurait été l'un des seuls parti à ne pas condamner "les violences" de 2008 en grèce et pourtant aujourd'hui il est à la tête du gouvernement.

    Perso je pense que les manifs ne servent pas à rien et qu'elles ont des effets positifs vu qu'elles permettent à des gens de se rencontrer et de se sentir moins isolés mais c'est éphémère. Et surtout entre les revendications et aspirations des manifestants et le moyen utilisé y a aucun lien.
    Dans le fond je trouve déjà qu'une manif c'est une action revendicative et pas directe, on demande au pouvoir de retirer une réforme, de désarmer la police, d'annuler un projet... Mais la décision est toujours entre les mains de l'état. Et puis si les manifs restent pacifistes l'état n'a aucune pression, c'est seulement lorsqu'il y a des confrontations que l'état se sent en danger comme pour le CPE, mais pour le mariage pour tous (par exemple) malgré tous les gens dans la rue l'état n'a pas reculé et c'est le cas dans l'immense majorité des cas donc je crois que c'est se leurrer de croire que les manifestations servent à faire aboutir les revendications.
    Après faire de l'anti-répression le fer de lance de la lutte je crois pas que ça puisse vraiment mener quelque part (et ça me fait mal au coeur de dire ça parce que je déteste la répression) parce qu'à part se taper avec la police y a pas vraiment de moyens d'ancrer le mouvement dans le long terme j'ai l'impression. C'est pas pareil avec des occupations de lieux de production parce que le mouvement peut du coup produire pour subvenir à ses besoins et l'anti-répression n'existe que parce que l'occupation est réprimée. Mais là, les lieux à occuper ce sont des arsenaux, des commissariats, des prisons à la limite mais je sais pas... j'ai l'impression que ça gêne moins que si on bloquait une institution qui a une visée économique.
     
  18. zarkax
    Offline

    zarkaxGANGNAM STYLE Membre actif

    1 516
    2
    139
    Oct 2009
    France
    Mouais... Ou pas

    Dans la rue beaucoup de gens disaient que les flics avaient raison d'agir comme ça contre ces hordes de lâches cagoulés venus pour tout casser.


    Même si d'un autre coté certains passants soutenaient le mouvement au final le rapport nous est toujours défavorable
     
  19. Zéphyr
    Offline

    Zéphyrmentalement instable Comité auto-gestion Membre actif

    1 083
    23
    238
    Avr 2008
    Sweden
    oh ! et merde ! vous me faites chier !
     
  20. SuperSlut
    Offline

    SuperSlutMembre du forum Membre actif

    110
    9
    3
    Déc 2014
    France
    Oui le rappport de force n'est pas en notre faveur en manif, et oui ya beaucoup de gens qui se disent "ouh les vilains casseurs tout de noir vêtu! au goulag la canaille!", comme il y a des gens qui se disent "bordel on massacre ces pauvres petits alors qu'ils sont finalement pas aussi méchant que sur BFN", je pense que là dessus, tout le monde a ses anecdotes.

    Mais une manif en soi ce n'est pas une action stratégique, c'est un mouvement de colère. (Après qu'il y est des actions stratégiques au sein d'une manif c'est autre chose). En ce cas là effectivement ça fait pas avancer le schmilblick, mais ça défoule et ça fait se rendre compte qu'on n'est pas tout seul comme dit Anarchie13.

    Après le problème dans tout ça c'est qu'on a pris l'habitude de se faire bien avoir en douce, et puis on nous explique bien le pourquoi du comment alors bon, on s'dit que c'est honnête et que on comprends très bien. Du coup c'est vraiment quand ils dérapent qu'on se réveille, ils ont tué Rémi, c'était pas prévu dans leur plan, paf émeute.

    Tout ça pour dire que je ne trouve pas que les manifs soient si inutiles, de toute façon elles sont nécessaire. Et à côté si les militants veulent jouer les "éclairés" et montrer d'autres façons de faire et de résister, c'est tout en leur honneur.
     
  21. Tazon
    Offline

    TazonMembre du forum Membre actif

    1 487
    2
    24
    Nov 2008
    France
    Ca empêche pas que si politiquement tu revendique l'autonomie, c'est à dire, vulgairement, "prendre nos affaires en main", on doit faire en sorte de se protéger au mieux de la police, par nous mêmes.
    Et la ça deviens intéressant, on construit de la force, de l'organisation collective, on commence à renverser le rapport de force.

    C'est ça qu'on doit travailler à construire et à répandre comme pratique. Et pas voir ce genre d'évènement comme moment pour compter les membres d'un milieux déjà constitué depuis des années.

    Après, ce que sont les manifs c'est assez compliqué, ce ne doit pas être que des mouvements de colère, et d'ailleurs dans les faits ça ne l'est pas, les manifs de ce week-end par exemple sont prévues depuis plusieurs mois et intervienne en dehors de tout contexte "chaud".

    La sur les manifs y' a des critiques qui on été faites depuis bien longtemps (spectacle médiatique, effet procession, défouloir ...) mais pourtant même chez les plus radicaux on tombe encore dans ces pièges, on arrive pas à se séparer de ces pratiques, à aller vers autre chose.
     
  22. SuperSlut
    Offline

    SuperSlutMembre du forum Membre actif

    110
    9
    3
    Déc 2014
    France
    Ouais je suis plutôt d'accord avec toi.
    Quand je parlais des manifs comme réaction de colère, c'est vrai que ça englobait seulement les manifs en réaction spontanée à un événement.

    Le problème des manifs un peu "grande messe" comme tu as dit dans je sais plus quel post, c'est qu'elles sont prévues bien à l'avance, et pourtant l'organisation est merdique. Du coup c'est sûr que pour des gens qui veulent montrer aux autres comment il faut s'y prendre pour faire la révolution, c'est pas très crédible.
     
  23. mAtth
    Offline

    mAtthConnard désabusé. Membre actif

    1 920
    24
    50
    Fev 2010
    Ces manifs sont merdiques, pas à cause du rapport de force ou ce genre de futilités, elles sont merdiques parce qu'elle sont interprétées comme une fin en soit.

    Ça vaux pas mieux qu'une mannif planplan, au final;
    les mannifestants viennent, se montent la seg' parce qu'il n'y a pas de partis politiques, parce que sa fritte et que ça à l'air radical et ils se persuadent que c'est la révolution.

    Elles ne sont pas différentes des mannifs plan plan dans le sens ou, une fois terminé, tous le monde rentre chez soit, se gargarise de ses exploits et basta.
    En dehors de ces reunions spéctaculaires, il ne se passe strictement rien.
    Reprendre la rue, ça se fait pas juste un samedi après midi de temps en temps.

    Alors oui, ça fait rigoler de voir des vitrines éclatés, les rues tagguées et compagnie, mais ça s'arrête la.
     
  24. KickTick
    Offline

    KickTickMembre du forum Membre actif

    1 339
    40
    144
    Mai 2012
    Germany
  25. extrême-gauche, révolutionnaire
    +1 mAtth

    Là ou on aurait besoin de blocks c'est dans les manifs contre (par exemple) la Loi Macron, pour s'opposer au SO de la CGT, montrer que l'union c'est pas juste mettre plusieurs signatures en bas d'un papier, partir en cortège offensif, foutre le dawa, montrer aux autres prolos qu'on se laissera pas faire, qu'ils sont pas seuls à se morfondre dans leur boite face à un patron ou un petit chef tyrannique ou face aux plans sociaux.

    Et puis ça serait mieux compris qu'une avant garde auto procalamée qui vas casser trois vitrines, ce qui est super facilement montable en épingle par la presse.

    Pourtant on à pas vu ça lors des manifs de cette été où autre : pourtant les cheminots/postiers radicaux, y'en à, des soutiens radicaux, y'en à, des chômeurs radicaux, y'en à.

    Le truc c'est de commencer par le début : par exemple, créer, un premier mai, un 8 mars, ou autre, un cortège autonome avec des groupes féministes radicaux (pour le 8 mars), des syndicalistes révolutionnaires, des syndicalistes d'AL ou de l'OCML (je sais que ce sont deux groupes ultra investis dans le syndicalisme), des communistes libertaires de la CGT, des totos, des antifas, des militants associatifs de gauche, sans drapeau, sans parti (ce sont des choses à discuter en ag de préparation de manif justement), profiter de l'AG pour savoir comment on va faire pour se défendre en cas de problème - un bloc soudé avec des banderoles qui empêche quiconque de rentrer-sortir ? un bloc plutôt diffus "fondu" dans la manif qui empêcherait toute intervention policière sur une partie précise de la manif ? etc...

    ensuite pas besoin de décreter qu'une manif sera violente ou non : on se bat contre le dogme non violent (et contre le fétichisme de la violence) et on laisse faire : quand les gens en auront marre, ils casseront tout, et les gens, ce seront nous, les autonomes.

    En plus du coup des cortèges comme ça pourraient attirer des gens d'horizon différent, permettre à des initiatives locales de tracter pour leurs initiatives, à des groupes autonomes de prendre la parole, de rencontrer des gens de sa ville/son quartier/etc, ce serait bien plus constructif qu'une effusion de vitrine sans lendemain. (même si évidemment je peut pas m'empêcher d'être content quand une vitrine vole en éclat).
     
  26. KickTick
    Offline

    KickTickMembre du forum Membre actif

    1 339
    40
    144
    Mai 2012
    Germany
  27. extrême-gauche, révolutionnaire
    Kipluzé ça permettrait aux gens de voir (si le cortège autonome est large, et implique tout types de militants) que les structures syndicales sont pas nos amis en général, si le cortège prend des décisions de partir en sauvage ou d'aller devant le siège de telle ou telle entreprise.
     
Chargement...