Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Répression & dérives sécuritaires Montreuil ce matin : expulsion du squat de la demi—lune

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par nestormakhno, 14 Octobre 2010.

  1. nestormakhno
    Offline

    nestormakhnoMembre du forum Comité auto-gestion Membre actif

    883
    0
    31
    Juin 2007
    France
  2. libertaire, anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire, anarcho-fédéraliste
    Besoin de monde et de soutiens sur place

    Montreuil ce matin : expulsion du squat de la demi—lune

    7h00, les téléphones sonnent. La demi-lune se fait expulser. Les flics sont rapidement dans les deux maisons. Expulsable depuis un an, les occupant-e-s ne s’attendait plus à une expulsion, surtout à quelques jours de la trève d’hiver (même si on doit rappeler qu’il est d’usage seulement de l’appliquer aussi pour les squats). Arrivée sur les lieux. Les affaires s’entassent dehors, portées par les gens eux-mêmes. Une quinzaine de bus de CRS, beaucoup de keufs. On sort les poussettes, on porte les enfants dehors. Une habitante est enceinte, au neuvième mois. L’accouchement à la maison était prévu dans les jours qui arrive. Cela fait au moins vingt personnes dehors, dans ce petit matin froid. Quelques keufs ont le sourire aux lèvres : ils se réconfortent dans les rangs, histoire de faire passer la pilule. A l’heure qu’il est 8h40, les soutiens sont devant le lieux. Il y aurait eu des arrestations plus tôt, de gens du lieu et d’autres. Un mégaphone s’entend dans l’immeuble juste à côté, des cornes de brumes. Un autre squat de La Boissière, "le garage", aurait aussi été expulsé du même coup.

    Les Rroms, les squats... Si l’Etat s’en prend aux vieux outils abstraits de solidarité (comme les retraites, l’assurance-chômage, la sécu), il n’hésite pas non plus sur les solidarités concrètes, au jour le jour.

    infos complémentaires transmise par des copains et copines sur indy paris

    Expulsion à Montreuil et face-à-face police/manifestants au lycée Jean Jaurès à Montreuil dans la matinée

    Les habitants de cette maison occupée venaient de commencer à manifester avec les lycéens de Jean Jaurès. Aujourd’hui, l’occupation du lycée a été décidée mais la police mobilisée en nombre cherche à empêcher d’agir les centaines de lycéens qui y sont rassemblés. Des nouvelles suivent...

    -En réponse à l’expulsion des demies lunes de Montreuil, à l’expulsion simultanée d’un squat de sans papiers dans cette meme ville, ainsi qu’à la répression corrollaire (un lycéen de Jean Jaures s’est pris un coup de flashballt dant la tete :

    rassemblement de soutien devant la mairie de Montreuil à 15h

    info: indymédia nantes
     
  3. nestormakhno
    Offline

    nestormakhnoMembre du forum Comité auto-gestion Membre actif

    883
    0
    31
    Juin 2007
    France
  4. libertaire, anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire, anarcho-fédéraliste
    un autre article sur ce qui c'est passé

    Expulsions, tirs de flashball, manifs, blocages, à Montreuil jour de guerre


    Expulsions, tirs de flashball, manifs, blocages, camions de police

    Les deux maisons occupées rue de la demi-lune ont été expulsées ce matin, une dizaine de camions de police ont envahi la rue et alentour. Les pelleteuses suivaient derrière pour immédiatement détruire les deux maisons.


    Les flics sont arrivés vers 7h, ils venaient d’expulser un autre squat à quelques rues de là. Une grande journée opération policière, plusieurs squats à expulser et déballage policier dans toutes les rues..

    Au même moment, la police municipale et les agents de la « tranquillité publique » (sécurité mairie) essayent de faire sortir une personne squattant depuis un mois un bâtiment de la mairie sur le boulevard de La Boissière. Hier, les agents de la mairie entrent avec un maître chien et lui disent de dégager, ils lâchent le chien qui mord aussitôt la personne. Comme il occupe les lieux, il a les clés de toutes les portes, et s’est enfermé à l’intérieur. Depuis un vigile et son chien reste devant en attendant qu’ils sortent, ce matin les agents de la mairie soudent la plupart des portes pour l’empêcher de circuler et le pousser à sortir. Il tient encore le siège.

    Au même moment, les lycées de Montreuil sont en grève et sont bloqués, par les lycéens. Plusieurs camions de CRS sont envoyés là-bas pour les dégager, grande journée répression. Les flics ont tiré au flashball à l’intérieur des locaux, un lycéen est touché au visage. La police a chargé sur le blocage, la personne touchée est plongé dans le coma aux dernières nouvelles.

    Au même moment, 6 personnes sans-papiers expulsés d’un squat tôt ce matin, pas loin de la demi-lune, sont en garde à vue. Des personnes dans les rues autour de la demi-lune sont arrétées et mises en garde à vue.

    L’expulsion de la demi-lune a été longue, du temps pour vider les affaires, et surtout, une habitante est enceinte de 9 mois, les pompiers arrivent pour la sortir et l’emmener.

    Rassemblement à 13h devant la Mairie en soutien aux lycéens, d’autres rassemblements dans la journée à Montreuil sans doute.

    En réponse à l’expulsion des demies lunes de Montreuil, à l’expulsion simultanée d’un squat de sans papiers dans cette même ville, ainsi qu’à la répression corollaire (un lycéen de Jean Jaures s’est pris un coup de flashball dans la tête : rassemblement de soutien devant la mairie de Montreuil à 15h

    Deux expulsions dans la même journée, une charge, des tirs de flashball, des arrestations, horreurs des grandes journées policières tout ça ne se passera pas sans bruits, sans colères. Nous ne partirons pas de Montreuil, de la rue, d’une maison occupée ou du blocage d’un lycée


    info: indymédia nantes
     
Chargement...