Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Informatique Microsoft aide la police a lutter contre les opposants russes

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 15 Septembre 2010.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 746
    278
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    "En Russie, c'est la nouvelle méthode pour déstabiliser les opposants: sous prétexte de lutter contre le piratage de logiciels Microsoft, les autorités confisquent leurs ordinateurs.

    Cela se passe en Russie. Depuis quelque temps, la police a trouvé une nouvelle méthode pour déstabiliser les opposants au gouvernement : leur confisquer leurs ordinateurs. Le tout, sous prétexte de lutter contre le piratage de logiciels Microsoft.

    Le New York Times fait, en effet, état de ces nouvelles pratiques de la police russe en citant le cas Baïkal Environnement. Cette association se bat contre une usine extrêmement polluante aux abords du lac Baïkal, en Sibérie.

    Or en janvier 2010, Vladimir Poutine, le Premier ministre russe, a décidé de rouvrir cette usine. Le même mois, Baïkal Environnement a donc eu la surprise de voir débarquer la police qui a immédiatement saisi ses ordinateurs. Raison invoquée : la lutte anti-piratage et la vérification de la légalité de leurs licences de logiciels Microsoft.

    "Un peu partout dans le pays, les services de sécurité mènent, depuis quelques temps, des descentes similaires contre des journaux ou des association d’opposition. Les autorités se justifient en se targuant de lutter contre le piratage de logiciels, endémique en Russie", rapporte le New York Times avant de préciser que - jusqu’à présent - seuls les opposants au régime étaient visés par ces mesures.

    L’association Baïkal Environnement, elle, connaissait ce genre de pratiques et avaient installé des versions authentiques des logiciels Microsoft. Le groupe avait même présenté ses licences à la police russe, qui, en retour, les a copieusement ignorées.

    Les ordinateurs sur lesquels étaient inscrits le nom des adhérents de l’association, le nom de ses soutiens, le détail des futures actions du groupe, ont donc été confisqués pendant cinq mois. "La police n’avait qu’un objectif : nous empêcher de travailler", dénonce l’une des membres de l’association.

    Pour se justifier dans ces affaires, la police russe s’est targuée d’un soutien précieux : celui des avocats de Microsoft. Un journaliste d’opposition - qui a connu ce genre de perquisitions - explique même au New York Times : "Sans le concours de Microsoft (…), ces cas ne pourraient tout simplement pas avoir lieu."

    Face au tollé, Microsoft, très embarrassé, a dû s’expliquer. Estimant d’abord qu’il devait bien "protéger ses logiciels", le groupe a précisé qu’il avait mis en place un système permettant aux associations ou aux organes de presse d’obtenir à un prix symbolique les licences légales en Russie.

    Kevin Kutz, le directeur des affaires publiques du groupe, a également assuré que les avocats de l’entreprise allaient prochainement voir "leurs responsabilités plus clairement définies et seront plus redevables de leurs actions". En attendant, le groupe se dit attentif "aux remarques qui lui permettrait
    d’améliorer leurs actions". A suivre… (Source Europe 1)"
     
  3. Verdâtre
    Offline

    VerdâtreSubversif primitif Membre actif

    209
    1
    0
    Jan 2009
  4. anarchiste
    La police pratique donc une forme de DoS !

    La réplique serait
    - De n'utiliser que des open-source pour pouvoir très rapidement et à moindre frais reconstituer un environnement informatique pour continuer à travailler après une saisie.
    - de crypter pour protéger les informations sensibles ou privées
    - et surtout de dupliquer et disperser l'information.

    Il faudrait un logiciel d'archivage protégé et décentralisé, un peu à l'image du réseau freenet. Une partie de votre disque dur serait utilisée pour dupliquer des informations cryptées qui ne vous appartiennent pas mais vous savez qu'en retour vos information sont disséminées à plusieurs exemplaires sur la planète et que vous pourrez les récupérer à n'importe quel moment depuis n'importe où.

    Peut-être que ça existe déjà ?
     
  5. kaboc
    Offline

    kabocMembre du forum Membre actif

    98
    0
    13
    Juil 2010
  6. libertaire, anarchiste, anarcho-féministe
    et surtout passer sous linux, comme ça Microsoft il pourras toujours se gratter!!
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    0
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    0
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    1
  6. Réponses:
    4
  7. Réponses:
    2
  8. Réponses:
    43