Chargement...

Documentaire Merci Patron ! (2016) Doc 1h23

Discussion dans 'Documentaires et films' créé par allpower, 12 Août 2016.

  1. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    8 179
    1 123
    4,497
    Nov 2012
    Merci Patron !
    réalisé par François Ruffin
    2016
    1h23


    [​IMG]

    François Ruffin est un fan absolu de Bernard Arnault. Qu'importent les services de sécurité qui l'empêchent de rencontrer son idole, ou l'hostilité d'anciens employés licenciés, François va déborder d'ingéniosité pour rétablir le dialogue et partager avec tous sa passion pour le PDG de LVMH.
    Sur sa route il croise Jocelyne et Serge Klur, pour qui rien ne va plus : leur usine fabriquait des costumes Kenzo pour le groupe LVMH, à Poix-du-Nord, près de Valenciennes, mais elle a été délocalisée en Pologne. Depuis lors, le couple est au chômage, criblé de dettes et sur le point de voir sa maison saisie par un huissier.
    Mais François Ruffin est confiant et décidé à les sauver. Entouré d’un inspecteur des impôts belge, d’une bonne sœur rouge, de la déléguée CGT, et d’ex-vendeurs à la Samaritaine, il ira porter le cas Klur à l’assemblée générale de LVMH, bien décidé à toucher le cœur de son PDG, Bernard Arnault.

     
  2. nekhlioudov.
    En ligne

    nekhlioudov.Membre du forum

    26
    1
    1
    Mar 2016
    France
  3. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 803
    1 576
    413
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    En général ce film est très critiqué dans les milieux anarchistes (critiques qui rejoignent celles de Ruffin et de la Nuit debout) mais je suis contente de pouvoir me faire ma propre idée sur le sujet donc merci pour le partage!
    Le reste de l'article sur ce site:
    Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout
     
  5. pierrem
    En ligne

    pierremMembre du forum Membre actif

    118
    3
    0
    Jan 2015
    France
    Moi aussi j'ai quelques réticences au sujet de ce film, mais au moins je saurai vraiment de quoi je parle. Merci Allpower
     
  6. pierrem
    En ligne

    pierremMembre du forum Membre actif

    118
    3
    0
    Jan 2015
    France
    Vu ce film aujourd'hui. Encore une fois, les positions trop tranchées (en bien ou en mal) me paraissent excessives. Notamment l'accusation de mise en scène et d'exploitation de la misère. Je ne vois pas non plus un côté trop caricatural chez les Klur qui me semblent être tout à fait "normaux" et représentatifs d'une certaine catégorie de la population ouvrière.
    Après je comprends les critiques des milieux anarchistes, il n'y a pas de véritable remise en cause du système capitaliste, ni de solution globale proposée.
    Néanmoins, le cynisme des riches, la déshumanisation des pauvres, la complicité des "élites" et l'appareil répressif sont cruellement mis(es) en lumière.
    Rien de nihiliste dans tout ça, plus un travail d'artiste que de militant.
    J'ai tout de même passé un bon moment. Merci Allpower !
     
  7. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    8 179
    1 123
    4,497
    Nov 2012
    Je viens de me le mater...
    Et chuis entièrement d'accord avec l'analyse de Pierrem !
    J'ai trouvé ce doc très bien, une bonne "réappropriation" qui devrait plutôt servir que d'être desservi !
    Il y a plein de documentaires "sérieux" (et donc "chiants") sur les Luttes... Mais, comme par hasard, ceux/celles qui ont la critique facile n'en font aucun commentaire... Positif ou négatif !
    C'est toujours plus facile de critiquer !
    Bref, pas déçu !

    PS : Le passage avec "La petite maison dans la prairie" est vraiment excellent !
     
  8. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 803
    1 576
    413
    Fev 2014
    France
  9. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Je ne l'ai pas encore regardé, mais je pense que si j'ai un a priori défavorable c'est avant tout à cause de la personnalité du réalisateur (fondateur de "Fakir"). Le problème a été évoqué avec ungovernable et finalement il a été convaincu de ne plus prendre des infos depuis cette source:

    infoLibertaire.net - pré-lancement / phase de test

    Je sais bien que des roses peuvent pousser sur du fumier mais quand même c'est normal que des anarchistes anti-nationalistes, anti-électoralistes et anti-valeur travail n'aient pas confiance, non?

    En même temps, même si je suis opposée à la valeur travail j'ai plus de compréhension quand le moteur n'est pas une idéologie mais la peur du chômage - quand le documentaire est réalisé par les ouvriers eux mêmes (comme celui sur les luttes des usines Chausson, "Chers camarades", tourné par un des ouvriers et leur donnant directement la parole).

    film-documentaire.fr - Portail du film documentaire

    J'ai quand même posté quelques critiques (positives) à propos de luttes ouvrières.

    Ce que j'ai trouvé intéressant dans "Paroles de bibs" justement c'est que pour une fois on entend s'exprimer des ouvriers:
    Paroles de bibs (réponse des ouvriers à leur patron "humaniste"

    C'est aussi ce qui m'a intéressée dans le doc "On est là!", ça vient des principaux concernés, sans passer par "l'interprétation" d'un scénariste de la classe moyenne qui cherche à vendre son torchon.
    "On est là" - Lutte de Sans papiers

    Et aussi dans "Paroles ouvrières, paroles de Wonder":
    Paroles ouvrières, paroles de Wonder (1996, 87 mn)
    Et "Reprise":
    Reprise (voyage au coeur de la classe ouvrière)

    Autres documentaires sur la condition et les luttes ouvrières, donnant directement la parole aux ouvriers et ouvrières en lutte:
    Zone d'exploitation spéciale (Grève dans une usine chinoise en Pologne, 2013)
    Frères de classe (histoire d'une photo mythique)

    Le groupe d'Ivry a carrément décidé de programmer celui là.
    Coup pour coup (1972) de Marin Karmitz - Ouvrières en Lutte
    Ok, j'ai appris depuis que le réalisateur était devenu un patron des plus dégueulasses. La différence avec "Merci patron" c'est qu'à l'époque où il a réalisé ce film ce n'était pas encore une crapule...
    [​IMG]
    Faut que je me décide quand même à voir ce doc, car avec mes camarades de groupe ça fait un moment qu'on voudrait faire une émission sur le sujet et ça ne serait pas sérieux si on ne sait pas de quoi on parle. Mais franchement c'est difficile quand le réalisateur te dégoûte.

    Sinon dès que je me serai décidée à le regarder je me fendrai d'une critique.

    Un autre article à propos de Ruffin, de "La Nuit debout" et de "Merci patron":
    La nuit debout, les deux pieds dans la merde - Indymedia Grenoble
     
  10. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    8 179
    1 123
    4,497
    Nov 2012
    Tu cites plein de super docs "sérieux"...
    Ils sont super... Mais pour les 3/4 des concernéEs (en gros ceux et celles qui vivent ça tous les jours), ce genre de documentaires, ça les fait clairement chier !
    Si t'enlèves le côté politique ou "Devoir de Mémoire", ce genre de documentaire est imbuvable... Soyons sincères !
    L'avantage (et donc le succès de ce doc), c'est justement qu'il n'est pas chiant du tout ! (sans causer de " l'arnaque" qui ne peut que faire rêver Smicards/RMIstes !)
    Bref, mate-le, et donne-nous ton avis...
    Perso, même si au début plein d'a priori, pas déçu du tout (en sachant qui l'avait réalisé !)
    Entre Michael Moore et la série "Dans la peau de..." de Karl Zero et Daisy Desarta...
     
  11. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 803
    1 576
    413
    Fev 2014
    France
  12. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    On ne doit pas connaître les mêmes ouvriers? Ceux que je connais (et pas forcément des anars) sont toujours intéressés quand on leur parle de leurs problèmes. Le groupe d'Ivry a projeté tous ces documentaires et chaque fois le gros du public était constitué d'ouvriers (pas forcément syndiqués ou politisés). Et lors du débat ils en avaient des choses à dire!
    J'ai rien contre chercher à plaire, mais faut pas que le fond en souffre non plus.
    Et puis encore une fois OK des roses peuvent pousser sur du fumier, mais quand on dégueule un réalisateur (politiquement et humainement) c'est un miracle qu'on se retrouve en accord avec ses productions.
    En tout cas même s'il a pondu un brûlot politique en totale contradiction avec ce qu'il exprime d'habitude je trouve indispensable de rappeler à qui on a affaire...
     
  13. mc²
    Offline

    mc²Membre du forum Membre actif

    970
    466
    207
    Août 2014
    Ah ! ces cons de prolos, tellement chiants que des films où eux-mêmes parlent d'eux-mêmes, même eux ça les fait chier... Alors qu'un Ruffin qui monte une arnaque pour soutirer un peu de pognon à un milliardaire, ça ça sort de l'ordinaire ! Enfin de la "lutte de classes" pas chiante !... Et les prolos peuvent rêver que Ruffin-des-bois croise leur route...

    Sérieux, allpower. Va donc assister à une projection d'un film sur une lutte de sans-papiers (qu'ils ne vivent pas tous les jours) avec des sans-papiers, et regarde s'ils ont l'air de se faire chier : tout le contraire ! Ou mate Coup pour coup avec des ouvriers, tu verras si la lutte de classes ça fait pas kiffer les prolos. Quand les ouvrières séquestrent leur patron, par exemple (ce qu'elles ne font pas non plus tous les jours). Et pas besoin d'espérer un Ruffin providentiel pour imaginer en faire autant !
     
Chargement...