Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Actualité militante Luttes universitaires_ Compte-rendu de l’AG superieur & recherche du mardi 20 janvier à Lyon

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par NeUrOn, 20 Janvier 2009.

  1. NeUrOn
    Offline

    NeUrOnLa fin d'un monde... Membre actif

    701
    0
    113
    Déc 2008
    Compte-rendu de l’AG superieur & recherche du mardi 20 janvier
    Publié mardi 20 janvier 2009


    AG inter-sites sur les quais du mardi 20 janvier

    A l’issue de la manif de ce midi pour la défense de l’enseignement supérieur, une AG inter-site concernant le mouvement contre la LRU et ses décrets d’application a eu lieu sur les quais cet aprèm.
    L’amphi Fugier était plein, beaucoup de représentants des enseignant-e-s chercheureuses des différents sites lyonnais, stéfanois et même du Havre (! !!) ont pris la parole, sur leurs revendications et leur mobilisation.
    Lyon1,2,3, L’INSA, l’IUFM, l’IEP, l’université de Saint Etienne, et j’en oublie certainement d’autres, ont émis le souhait d’une mobilisation unitaire et de grande ampleur. Peu d’étudiant étaient là, mais l’UNEF et la FSE n’ont pas manqué le RDV.

    A été voté :

    Une plate-forme de revendications, reprenant les mots d’ordre de l’intersyndicale et comprenant :

    * l’Abrogation de la LRU

    * le retrait du plan de "masterisation" de la formation des maîtres

    * le retrait du projet de décret modifiant les statuts des enseignant-e-s-chercheureuses

    * le retrait du projet du contrat doctoral unique

    * l’arrêt du démantèlement des organismes nationaux de recherche

    * le rétablissement des 900 postes supprimés

    * l’annulation du projet de régionalisation du CROUS et la revalorisation des bourses sur critères sociaux et des points de charge.

    La participation à la grève générale du 29 janvier

    L’envoi d’une délégation mandaté pour la coordination nationale du 22 janvier, pour un appel à une grève nationale reconductible de l’enseignement supérieur.

    Une grève reconductible des établissement d’enseignements supérieurs Lyonnais et Stéfanois dès la reprise des cours, selon le calendrier de chaque établissement.

    Un appel à des AG par UFR, facultés etc. et une AG intersite le 30 janvier.

    Les modalités de mobilisation sont pour l’instant la rétention des notes, le non envoi des maquettes pour la masterisation des diplômes et la grève.

    Hier, l’AG de l’IEP a voté à l’unanimité (des enseignants chercheurs présents) une grève pour aujourd’hui, et le 29. Un piquet de grève a été tenu pour qu’aucun cours n’ait lieu.

    Par ailleurs a été évoqué le souhait d’un élargissement du mouvement à l’enseignement et à la fonction publique et plus largement le soutien à l’interpro.
    prochain RDV : le 29 janvier.
    Publié mardi 20 janvier 2009


    AG inter-sites sur les quais du mardi 20 janvier

    A l’issue de la manif de ce midi pour la défense de l’enseignement supérieur, une AG inter-site concernant le mouvement contre la LRU et ses décrets d’application a eu lieu sur les quais cet aprèm.
    L’amphi Fugier était plein, beaucoup de représentants des enseignant-e-s chercheureuses des différents sites lyonnais, stéfanois et même du Havre (! !!) ont pris la parole, sur leurs revendications et leur mobilisation.
    Lyon1,2,3, L’INSA, l’IUFM, l’IEP, l’université de Saint Etienne, et j’en oublie certainement d’autres, ont émis le souhait d’une mobilisation unitaire et de grande ampleur. Peu d’étudiant étaient là, mais l’UNEF et la FSE n’ont pas manqué le RDV.

    A été voté :

    Une plate-forme de revendications, reprenant les mots d’ordre de l’intersyndicale et comprenant :

    * l’Abrogation de la LRU

    * le retrait du plan de "masterisation" de la formation des maîtres

    * le retrait du projet de décret modifiant les statuts des enseignant-e-s-chercheureuses

    * le retrait du projet du contrat doctoral unique

    * l’arrêt du démantèlement des organismes nationaux de recherche

    * le rétablissement des 900 postes supprimés

    * l’annulation du projet de régionalisation du CROUS et la revalorisation des bourses sur critères sociaux et des points de charge.

    La participation à la grève générale du 29 janvier

    L’envoi d’une délégation mandaté pour la coordination nationale du 22 janvier, pour un appel à une grève nationale reconductible de l’enseignement supérieur.

    Une grève reconductible des établissement d’enseignements supérieurs Lyonnais et Stéfanois dès la reprise des cours, selon le calendrier de chaque établissement.

    Un appel à des AG par UFR, facultés etc. et une AG intersite le 30 janvier.

    Les modalités de mobilisation sont pour l’instant la rétention des notes, le non envoi des maquettes pour la masterisation des diplômes et la grève.

    Hier, l’AG de l’IEP a voté à l’unanimité (des enseignants chercheurs présents) une grève pour aujourd’hui, et le 29. Un piquet de grève a été tenu pour qu’aucun cours n’ait lieu.

    Par ailleurs a été évoqué le souhait d’un élargissement du mouvement à l’enseignement et à la fonction publique et plus largement le soutien à l’interpro.

    prochain RDV : le 29 janvier.

    :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs: :ecouteurs:
     
  2. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    Sur un ton moins syndicalement chiant et plus politiquement intéressant...





    Vive la lutte ! Vive la Grève ! Nous ne paierons pas votre crise ! Dans l'après-midi du 19 janvier 2009, des étudiantEs et précaires ontpris possession d'une partie des locaux de l'université Stendhal(Grenoble 3).

    Cette occupation, appelée et organisée par le Comité de Mobilisation des EtudiantEs et Précaires des universités grenobloises,constitue la première étape dans la construction d'un mouvement degrève sur le Campus.
    Par cette action, il s'agit pour nous, de dénoncer et de faire front à la politique anti-sociale et sécuritaire mise en œuvre par le gouvernement Fillon et le Chef de l'Etat.

    Cette politique fait chaque jour des ravages au sein de la société française :
    destruction totale du système éducatif français de la Maternelle à
    l'Université, casse du système de Santé, démantèlement du Service
    Public et la politique raciste à base de rafles d'étrangers. La répression violente des mouvements sociaux est le préalable à la mise en place de cette société libérale.
    Nous ne sommes pas surpris par le niveau important de répression des
    luttes de l'année 2008 (étudiante, lycéenne…), la fin de la franchise
    universitaire et par l'exercice des lois antiterroristes qui sont de
    véritables lois scélérates à nos yeux. Ces mesures servent à garantir
    l'ordre sécuritaire, seul cadre aux yeux des puissants de l'épanouissement de la domination du Marché.
    Sur ce registre, Michèle Alliot Marie n'a rien a envié à Raymond
    Marcellin ou Michel Poniatowski. Une fois de plus, la même paranoïa
    sécuritaire est à l'œuvre.

    Nous ne plierons pas face à la répression qui nous attend. Elle ne fera
    que renforcer notre détermination et ne pourra en aucun cas remettre en cause notre combat. A cette société autoritaire et fascisante que l'on nous propose, nous ripostons par la réappropriation de notre lieu d'études. Cette base est celle sur laquelle nous projetons de propager la lutte.
    Nous nous battrons pour que l'Education change radicalement de nature.
    Qu'elle soit réellement émancipatrice, qu'elle soit intégralement gratuite et égalitaire, la reproduction sociale à travers les études n'ayant que trop durée. Que l'Education soit au service des individuset de la Société, non plus au Service des entreprises et des marchands.

    Pour réaliser ces objectifs, l'occupation de notre université est
    nécessaire. Elle a pour ambition de devenir un lieu d'échanges et de
    rencontres (par le biais des Assemblées Générales, de débats, de
    conférences, de projections…), de vie (cuisine, dortoirs…) et également
    de lutte.
    Enfin, nous appelons l'ensemble des travailleurs, des chômeurs, sans-papiers, étudiants et lycéens à s'organiser en vue d'une lutte massive et à reproduire notre exemple partout où cela est réalisable.
    Afin de réussir la journée de mobilisation du 29 janvier 2009 et de construire la Grève Générale qui fera enfin plier ce gouvernement.
    Et, ainsi, bâtir sur une base égalitaire, sociale et solidaire, la Société de demain.

    Vive la lutte !
    Vive la Grève !
    Nous ne paierons pas votre crise !

    Le Comité de Mobilisation des EtudiantEs et Précaires en lutte.
    Contact : presse.okupstendhal@laposte.net
     
  3. Zanzi
    Offline

    ZanziMad World Membre actif

    675
    1
    8
    Mar 2008
  4. libertaire, féministe
    Espérons que cette fois ce ne soit pas que de mots...
     
  5. NeUrOn
    Offline

    NeUrOnLa fin d'un monde... Membre actif

    701
    0
    113
    Déc 2008
    Universités en lutte - coordination des personnels : intensifier l’action ! Pour la jonction avec la lutte des étudiants

    mercredi 4 février 2009, par jesusparis


    Ce lundi, la coordination nationale des personnels d’universités a réunie des délégués représentant plus de 75 établissements d’enseignement supérieur. Il a notamment été décidé de deux journées d’action pour jeudi prochain, ainsi que pour le 10 février. Dans le même temps, alors que les universités sont entrées aujourd’hui dans un grève reconductible, elle a appelée l’ensemble des établissements de l’enseignement supérieur à s’engager dans une grève illimitée tant que les deux principales revendications mises en avant par la coordination ne seraient pas satisfaites (à savoir le retrait du projet de mastérisation des concours de l’enseignement et le décret sur le statut des enseignant-e-s chercheurs/euses).

    Par ailleurs, les personnels ont fait savoir leur volonté d’effectuer des jonctions avec les mobilisations des étudiant-e-s. De fait, nous constatons aujourd’hui que plusieurs assemblées générales étudiantes ont votées la grève et qu’il se pose la question de la tenue d’une coordination nationale étudiante dans les jours à venir.

    Il faut rappeler que les étudiant-e-s se mobilisent sur des questions qui soulèvent des problématiques identiques à celles des personnels. La déqualification des diplômes (soulevée par la mastérisation des concours de l’enseignement) inclut aussi pour les étudiant-e-s les conséquences du plan licence, des préconisations du rapport Jolion sur l’avenir des masters et du projet de contrat doctoral unique. De même, c’est la volonté de financer l’enseignement supérieur et la recherche sur des « critères de performance » qui guide le décret sur le statut des enseignant-e-s chercheurs/euses et qui implique la suppression de 900 postes cette année ! Au final, ces deux axes sont ceux qui ont été imposés avec l’application de la loi LRU, et nous ne pourrons obtenir satisfaction si nous ne portons pas un mot d’ordre clair d’abrogation de cette loi.

    Contrairement à la vision déformée qu’en donnent les médias, il n’existe donc pas deux mobilisations dissociées dans les universités à l’heure actuelle. Les étudiant-e-s et les personnels se trouvent engagés dans une seule et même mobilisation, comme nous avons tenu à le rappeler lors de notre brève intervention dans la coordination. Il apparaît donc nécessaire que les assemblées générales étudiantes, et les assemblées de personnels, se réunissent afin de construire la mobilisation ensemble. Nous devons nous joindre massivement à l’appel de coordination à faire de jeudi prochain (5 février) une journée de manifestation et d’action sur tous les établissements d’enseignement supérieur et de recherche

    Ça bouge dans les universités lyonnaises
    Publié mercredi 4 février 2009


    Depuis le 2 février 2009, les université sont partie pour une grève reconductible.

    Ce mouvement est pour l’instant surtout porté par les personnels des universités ce qui constitue une nouveauté par rapport aux derniers mouvement étudiants contre le CPE ou la LRU. Gageons que les étudiants rejoignent massivement le mouvement de grève et que les manifestations se développent. En attendant il faut s’organiser et débattre.

    Compte rendu s des AG:
    http://rebellyon.info/article5975.html

    Manifestation le 5 février 2009 à 14 place des Terreaux.


    :ecouteurs:
     
  6. NeUrOn
    Offline

    NeUrOnLa fin d'un monde... Membre actif

    701
    0
    113
    Déc 2008
    "Désormais, en France,
    Quand il y a une Grève
    Personne ne s’en aperçoit"
    N. Sarkozy
    …Tu Paries ?​

    Récit de la manifestation étudiants/enseignants-chercheurs du 5 février

    Publié vendredi 6 février 2009

    A l’appel des AGs des différents campus et sites universitaires lyonnais de l’enseignement supérieur et de la recherche, entre 3000 et 4000 personnes ont défilé ce jeudi 5 février dans les rues de Lyon.

    Suite à la grève illimité des enseignants-chercheurs entamé ce lundi 2 février 2009, un mouvement d’ampleur prend place sur les campus. C’est maintenant les étudiants, doctorants et personnels BIATOSS qui se joignent à la lutte. A l’appel des Assemblées Générales qui se sont tenues depuis le début de la semaine sur les différents campus [1] une manifestation avait lieu à Lyon et a rassemblé plusieurs milliers de personnes pour une manifestation non déclarée en préfecture mais bien encadrée par la police.

    Aperçu de la manif des étudiant(e)s et du personnel universitaire en photos !

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    La présence policière se fait sentir le long de lamanifestation sauvage jusqu’à l’entrée de lyon II

    :ecouteurs:
     
  7. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 451
    3
    110
    Mar 2008
    Très jolis photos, surtout les dernières. Les choses vont de mieux en mieux, vraiment sarko il fait du très très bon boulot.
     
Chargement...