Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Actualité militante LIBYE. Le fils de Kadhafi, Seïf El-Islam, a été arrêté

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 22 Août 2011.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 755
    288
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Tripoli a été libéré au terme d'une offensive éclair des insurgés libyens. Dans un message audio, le guide libyen a exclu d'abandonner la capitale

    La pression est montée d'un cran dans la capitale libyenne, Tripoli, dimanche 21 août. La situation s'est accélérée en Libye et la bataille finale tant attendue a bel et bien eu lieu avec l'entrée des insurgés de l'Ouest dans la capitale et le soulèvement des Tripolitains. La chute du colonel Kadhafi semble imminente.

    Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a confirmé dans la nuit de dimanche à lundi, l'information des rebelles selon laquelle le fils de Kadhafi, Seïf el-Islam a été arrêté. Ce dernier fait l'objet d'un mandat d'arrêt de la CPI pour crimes contre l'humanité commis en Libye

    Un peu plus tôt, le président du Conseil national de transition (CNT) libyen Moustapha Abdeljalil a indiqué disposer "d'informations sûres que Seif al-Islam a été arrêté". "Il est dans un lieu sûr sous garde renforcée en attendant qu'il soit déféré à la justice", a-t-il indiqué dans une interview à Benghazi, bastion des rebelles dans l'Est de la Libye, à la chaîne de télévision du Qatar Al-Jazira. Selon la même source, la garde rapprochée du colonel Kadhafi se serait rendue. Selon un porte-parole des insurgés, le guide libyen se serait enfui en Algérie, une hypothèse probable en raison des liens étroits qu'il entretenait toujours avec Alger.

    Le régime de Mouammar Kadhafi est en train de "s'effondrer" ce dimanche soir, a commenté de son côté l'Otan, qui affirme ne prendre aucunement part à l'offensive des rebelles libyens à Tripoli.

    Tripoli libéré

    Devant l'hôtel Rixos où logent les journalistes étrangers, de violents affrontements ont éclaté en soirée entre forces fidèles au régime et rebelles et se poursuivaient vers 21h GMT, tout comme dans le reste de la ville. Cependant, une bonne partie de la ville est désormais aux mains des révolutionnaires. Ils ont atteint la place Verte, lieu de réunion traditionnel des partisans du régime de Kadhafi, situé au centre de Tripoli. Une foule d'hommes en liesse agitait des drapeaux rouge, noir et vert, aux couleurs de la rébellion, en dansant et scandant "Allah Akbar" ("Dieu est grand") tout en tirant en l'air.

    La connexion internet était à nouveau disponible pour le public à Tripoli, pour la première fois depuis le début de l'insurrection, ont indiqué des habitants de la capitale dans la nuit de dimanche à lundi.

    Accélération de l'offensive

    Interrogé par l'AFP, Ahmed Jibril, porte-parole de la rébellion avait révélé dans l'après-midi qu'une opération, baptisée "opération sirène" en coordination entre le Conseil national de transition (CNT) et les combattants rebelles dans et autour de Tripoli, était en cours pour isoler le colonel Mouammar Kadhafi jusqu'à obtenir sa capitulation ou son départ.

    "L'Otan est également impliquée dans l'opération", a précisé Ahmed Jibril.

    L'offensive s'est accélérée dimanche avec la prise en tenailles par les rebelles de la capitale. Les rebelles ont pris dimanche matin une forêt à 24 kilomètres à l'ouest de la capitale. Dans l'après-midi les rebelles ont pris le contrôle d'une caserne aux portes de Tripoli. Des centaines de rebelles sont entrés dans l'enceinte de cette base militaire, située à l'ouest de Tripoli, sur la route de Zawiyah, d'après la même source et ont récupéré l'important arsenal qui s'y trouvait. Cette caserne était l'obstacle le plus important sur la route de Tripoli.

    Les rebelles libyens ont libéré dimanche après-midi plusieurs dizaines de détenus de la prison de Maya, située à quelque 25 km à l'ouest de Tripoli, lors de leur avancée vers la capitale.
    Prisonnier Tripoli
    Les rebelles libyens ont libéré le 21 août 2011 plusieurs dizaines de détenus de la prison de Maya, située à quelque 25 km à l'ouest de Tripoli, lors de leur avancée vers la capitale. (AFP / FILIPPO MONTEFORTE)


    Des rebelles libyens, venus par la mer de l'enclave côtière de Misrata, à 200 km à l'est de Tripoli, ont infiltré la capitale et ont participé aux combats qui s'y déroulent actuellement.

    A l'approche des rebelles, la capitale s'est soulevée et était en ébullition toute la journée.

    Kadhafi promet qu'il ne se rendra pas

    Malgré les succès apparents des rebelles, le porte-parole du régime, Moussa Ibrahim, a affirmé lors d'une conférence de presse dans la soirée, que "le régime est toujours fort et que des milliers de volontaires et de soldats sont prêts à se battre" et dit que 1.300 personnes avaient péri ces dernières 24 heures à Tripoli. Il n'était pas possible de vérifier ce bilan.

    Le colonel Kadhafi a appelé lui dans la nuit de dimanche à lundi ses partisans à "nettoyer" la capitale des rebelles, dans un message sonore diffusé par la télévision libyenne.

    Les Tripolitains "doivent sortir maintenant pour nettoyer la capitale", a déclaré le colonel Kadhafi dans son troisième message sonore en moins de vingt-quatre heures, affirmant qu'il n'y avait "pas de place pour les agents du colonialisme à Tripoli et en Libye". Dans son précédent message, il assurait qu'il n'abandonnera pas et qu'il sortira"victorieux" de cette bataille.

    Le Nouvel Observateur avec AFP






















    Libye - Un fils de Kadhafi capturé, un autre se rend

    Le procureur de la Cour pénale internationale a confirmé l'arrestation d'un des fils de Mouammar Kadhafi, Seif al-Islam. Un autre fils du dirigeant libyen, Mohamed Kadhafi, s'est lui rendu aux rebelles, a déclaré à Reuters Adel Dabbechi, coordinateur du Conseil national de transition libyen.

    La capture Seif al-Islam avait été annoncée plus tôt par les rebelles. « Nous avons eu confirmation de l'information selon laquelle nos hommes ont capturé le fils de Mouammar Kadhafi, Seif al-Islam », avait déclaré Moustapha Abdeljalil, le président du CNT, à l'antenne de la chaîne d'information continue Al-Jazira. « Nous avons donné des instructions pour qu'il soit bien traité afin qu'il puisse être jugé », a-t-il précisé.

    Seif al-Islam est le deuxième fils du colonel Kadhafi. Il agissait comme porte-parole officieux du régime et était souvent présenté comme le futur successeur de son père.

    Connu pour ses déclarations tapageuses, Seif al-Islam fait l'objet d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI). La CPI avait lancé le 27 juin des mandats d'arrêt contre Mouammar Kadhafi, son fils Seïf et le chef des services du renseignement libyens, Abdallah Al-Senoussi. Les trois hommes sont soupçonnés de crimes contre l'humanité commis en Libye depuis le début de la rébellion, en février.

    La CPI veut rapidement juger Seif al-Islam

    Commentant l'arrestation de Seif al-Islam, le procureur de la CPI, Luis Moreno-Ocampo espère qu'il « pourra être très bientôt à La Haye » pour y être jugé. Le procureur a par ailleurs indiqué qu'il « avait prévu de contacter le gouvernement de transition » libyen dans la journée de lundi.

    Luis Moreno-Ocampo a encore souligné que la Cour « était prête à aider les Libyens à gérer leur passé difficile » et à « soutenir le gouvernement de transition pour qu'aucun crime ne reste impuni ».

    Dimanche, les rebelles libyens ont pénétré dans Tripoli, après des violents combats avec les forces fidèles au colonel Kadhafi dans plusieurs secteurs autour de la capitale. Ils affirment maintenant contrôler tout Tripoli, sauf le complexe de Mouammar Kadhafi.
     
    Dernière édition: 22 Août 2011
  3. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 755
    288
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  4. anarchiste, autonome
  5. jeunevoleur
    Offline

    jeunevoleurMembre du forum Membre actif

    2 447
    3
    110
    Mar 2008
  6. christhi
    Offline

    christhiExpert en sinistre Membre actif

    359
    2
    21
    Avr 2007
  7. anarchiste, situationniste, chaos/Nihiliste, individualiste

    C'est pas une rumeur mais la réalité.

    Le fils de Kadhafi a pas été capturé, car quelques heures après les nouvelles de sa capture il s'est pointé aux journalistes étrangers à l'hotel Rixos, et les a amené faire une tournée des effectifs militaires de Kaddhafi, pour leur montrer que non, Tripoli n'était pas tombée.

    Il a aussi dit qu'un guet à pends attendait les forces spéciales étrangères et les "rebelles" qui ont aisément pénétré la ville.
     
  8. christhi
    Offline

    christhiExpert en sinistre Membre actif

    359
    2
    21
    Avr 2007
  9. anarchiste, situationniste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Ha! J'étais justement pour poster cette vidéo.

    Je suis tout de même surpris que Al Jazeera et Sky News se joignent aussi aux nouvelles de la "victoire" de Tripoli...

    De l'article du Grand soir:

     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    5
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    4
  4. Réponses:
    16
  5. Réponses:
    10
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    0
  8. Réponses:
    2