Chargement...

les wesh ..

Discussion dans 'Discussion générale' créé par betterave, 15 Mai 2007.

  1. Cendrier
    Offline

    Cendrier punk déglingué Membre actif

    55
    0
    0
    Nov 2007
    alors pour toi c'est normal que les "wesh" viennent a plusieur sur un punk pour lui pété la tronche parce-que c'est sa culture .... deconne pas !! les "wesh" non aucune identité !! ils sont dans leurs ghetto et frape tous se qui sont différent d'eux moi quand je suis avec mes potes et on vois de la caillera on la laisse t'en qu'ils ne viennent pas nous pétez les couilles mais eux ils se sentent obligé de frappé quelqu"un c'est une sorte de réconfort pour montré que c'est eux les plus forts ... jusqu'au jour ou sa va péter et ils seront dans la merde jusqu'au cou !
     
  2. Sourire noir
    Offline

    Sourire noir Membre du forum

    44
    0
    0
    Jan 2008
  3. anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste, apolitique/Indécis
    Bon là par contre tu dévies totalement du sujet initial vers un détail de ta vie qui n'a finalement d'intérêt que pour toi.
    Je n'ai jamais dis que la violence entre deux cultures de rue différentes était normale.
    Tu me sors un fait qui s'est passé mais qui n'a rien à voir avec ce que je disais.
    Aucune violence ainsi faite n'est légitime, et dire que c'est leur culture alors là bon c'est triste de dire ça parce que c'est encore faire des amalgames, tu mets tout le monde dans le même sac c'est dommage...
    Oui il y a des individus violents dans les cités qui viennent provoquer d'autres groupes.
    Mais en connaissance de cause je peux également te raconter des actes pas forcément très fins de la part de keupons bourrés à la bière.

    Que tu ais vécu des histoires avec ces jeunes là, c'est ainsi on y peut rien. Mais il y a des imbéciles et des gens intelligents partout.
    Le rap n'est pas une culture haineuse même si il y a des groupes de rap violents.
    Il y a aussi des groupes de musique punk dans ce cas.
    Personnellement je m'entend très bien avec des keupons et des "wesh", c'est une question d'individus, pas de culture.

    Il faut voir plus loin le vrai problème, c'est le système qui instaure ce genre de mentalité, il divise pour mieux régner.
     
  4. Cendrier
    Offline

    Cendrier punk déglingué Membre actif

    55
    0
    0
    Nov 2007
    ouai ok mais j'aimerais bien en rencontré des " wesh" qui crache pas sur les personnes différente d'eux !
     
  5. rectomite
    Offline

    rectomite Membre du forum

    36
    0
    0
    Jan 2008
  6. libertaire, auto-gestionnaire
    j'en connais ;)
    je me suis fait prendre en stop l'autre jour par un wesh, il était super cool, vraiment pas méchant.. :)
     
  7. Cendrier
    Offline

    Cendrier punk déglingué Membre actif

    55
    0
    0
    Nov 2007
    euh ba alors c'est moi qui est vraiment tombé dans un quartier de merde ....
     
  8. tamer laskin
    Offline

    tamer laskin Membre du forum

    35
    0
    0
    Août 2007
    on pourrais simplement dire rencontrer des gens qui ne crachent pas sur les autres le probleme c est que cest notre societe qui monte les gens les uns contre les autres vieux contre jeunes ouvriers contre fonctionnaires salaries contre rmiste les wesh ( putain je deteste ce terme)ne sont que le reflet de cette epoque ou on monte tout le monde contre tout le monde diviser pour mieux regner voila le credo actuel et puis faut toujours un bouc emissaire pour justifier nos petite frustration mais ce n est pas nouveaux avant les wesh c etait les sales punks qui trainais en bande sniffais de la colle qu allais voler des bieres a monoprix et faisaient peur aux citoyens lambda et en plus ces salauds voulais meme pas travailler et preferais glander au chomage et taper la manche et avant c etait les babos fumeur de joint qui trainais leur cheveux long la guitare en bandouliere et encore avant les blousons noir a mobylette qui se bastonner dans les baloches du samedi soir doc rien de nouveaux en fait
     
  9. Choucroute
    Offline

    Choucroute Membre du forum Expulsé par vote

    776
    0
    0
    Sept 2007
  10. apolitique/Indécis
    Rien de nouveau en fait ? Peut être l’ampleur du "phénomène" ?
     
  11. nemoroide
    Offline

    nemoroide Membre du forum

    15
    0
    0
    Jan 2008
    jaimes pa les wesh !! xD
     
  12. kill humanity unit
    Offline

    kill humanity unit Membre du forum

    41
    0
    1
    Jan 2008
    ...

    les "wesh" y'en a des bon y'en a des mauvais, j'en connais qui sont super simpa, toujour la pour t'aider et qui ne vont pas agresser chaque personne ds la rue, il respecte les gens quand ces personne les respecte, il bastonne quand il faut.
    mais se genre de wesh n'est qu'une minorité, les quart font des emeute pour un rien, vole et agresse, n'on aucun respect pour rien ni personne et croivent que la rue leur apartien, a cause de leur emeute bidon et leur agression on doit maintenant subir cette putin de dictature policiere, tt les vieu on voté sarko, il detruise notre histoire ainsi que nos ancetre qui ne se sont pas battue pour eu mais pour des gens qui continue leur lutte, leur texte de rap ne veulent rien dire, il y'en a meme qui se disen communiste pck soit disant on fait des putin d'emeute.

    comme ds les année 80, les redskins on repri la rue au fachos, maintenant 20 ans apres nous sommes plus nombreux a se battre... alors battons nous
     
  13. l0b0t0mie
    Offline

    l0b0t0mie rien Expulsé par vote

    1 558
    0
    1
    Déc 2007
  14. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, féministe, auto-gestionnaire, chaos/Nihiliste
    ceux qui sont cool je les appelle pas "wesh" déjà... mais les vrais bons gros weshs... font voter pour Sarko donc je peux pas les aimer.
    (voir Les Lascars pour ceux qui connaissent pas, c'est trop bon! XD surtout l'épisode "t'as pas 2 francs pour un punk?")
     
    Dernière édition par un modérateur: 30 Janvier 2008
  15. le_vieux
    Offline

    le_vieux Vieux con Expulsé par vote

    1 527
    0
    2
    Jan 2008
    Comme certains dans les black blocks ;)
    Ouais, comme certain punks/skins, quoi...
    Salops de jeunes, ils font peur aux vieux !
    Tu peux la refaire en français avec des pesnées articulées s'il te plait ? Ca ressemble à du facho vu de loin, mais comme j'ai absolument rien compris je suis pas sûr.
    Euh... ils ont pas le droit d'être communistes ? Leurs textes ne veulent rien dire ???? Y a bien des groupes de rap dont le message n'a que peu d'intérêt, mais n'est-ce pas aussi le cas du punk et de la oï ?
    Allez, va ratonner avec les identitaires si ça te chante !

    Moi, je relativise dans tout ça : les phénomènes de bandes violentes ça n'est pas une nouveauté, même si l'ampleur du phénomène et l'uniformisation des styles arrive sans doute à un point rarement égalé.
    Les bandes violentes ont toujours été un problème pour les jeunes filles qui ont les malheurs de les croiser, pour les promeneurs isolés avec quelque chose sur eux à dépouiller, pour les habitants des quartiers où ils sévissent.

    Et les individus qui composent ces bandes sont absolument à même de "bien" tourner (quel que soit le sens qu'on met sur cette expression ;) )

    Je ne fais pas d'angélisme. Ces bandes là ne sont pas l'avant-garde éclairée de la révolution prolétarienne. J'ai eu moi-même ma petite dose d'agressions, des fois ou j'ai un peu flippé, des fois ou j'ai du fuir comme un lapin (euh... courageuesement aller chercher du renfort au plus vite)...

    Mais voir des keupons ou des neuskis chouiner parce que des jeunes en bandes, enfermés dans un style vestimentaire caricatural écoutent une musique qui ne rime à rien, font peur aux vieux, sont violents et crachent leur haine sur tout ce qui passe... Comment dire... ça me fait doucement rigoler.

    PS je remonte la file des messages : +1 à Tamer Laskin et à Sourire Noir en fait...
     
    Dernière édition par un modérateur: 30 Janvier 2008
  16. l0b0t0mie
    Offline

    l0b0t0mie rien Expulsé par vote

    1 558
    0
    1
    Déc 2007
  17. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, féministe, auto-gestionnaire, chaos/Nihiliste
    oula.. chelou ce truc.. ça me parait bien trop facile...
     
  18. dub
    Offline

    dub Membre du forum

    27
    0
    0
    Fev 2008
    Bonjour à tous,

    Je débarque ici par hasard (une recherche sur le net).

    J'ai eue beaucoup de plaisir à lire ce fil, tant il est révélateur de ce que certains, soit disant "anarchistes" ou "libertaires", reproduisent eux-mêmes ce qu'ils reprochent aux "wesh" (ou racailles, kailleras, peu importe le nom qu'on peut leur donner).

    En 12 pages d'une discussion superbement introduite par un "si il se tape ils sont 2000 contre vous et souvent ce sont des arabes, je ne suis pas raciste mais dans ces cas la OUI" (dire un truc et prouver le contraire dans la même phrase, je dis bravo), on voit bien combien le sujet renvoi certains à leurs propres contradictions.

    morceaux choisis :

    sur ce RADE enchaine :
    Ce genre de réflexion défi le sens commun... Déjà il faudrait que les "wesh" soit un groupe politique ayant une doctrine unique et bien établie, or j'ai jamais pu trouver un quelconque "manifeste du parti wesh" ou un "catéchisme kaillera" :ecouteurs:

    C'est sûr le coté macho, homophobe, intolérant, me frisent autant les couilles que vous. Mais derrière ça la plupart du temps y'a rien d'autre que de la provoc adolescente... à 15 ans j'étais wesh et je faisais le con comme tous les autres, spécialement en bande. Ben oui c'est le cas de tout le monde et dites pas le contraire ! A plusieurs on se sent fort et on se permet des trucs qu'on oserait pas faire tout seul.

    Presque 15 piges plus tard je suis skinhead (parce que j'aime ça), j'me prends pour un vrai avec tatouages et total look qui laisse peu de doute sur ma condition à qui me croise... pourtant si j'me fait brancher par des cailles qui veulent jouer les chauds j'arrive assez facilement à les calmer et on repars en se disant à la prochaine !
    Faut dire que j'ai un argumentaire béton, mais ça c'est un secret :D

    Je me désole pourtant de l'inimité qui règne entre deux facettes différentes d'une même classe. On vit chacun de notre coté, chacun avec son style de fringue et de zik et pourtant, il y a beaucoup de chose qui pourraient nous rapprocher. Les racailles de téci vont peu-être pas vers nous mais faudrait apprendre à aller vers eux, organiser des concerts et tout, moi j'aimerai bien un jour aller à un concert OI avec un bon groupe de rap et le public qui va avec (oui je kiffe toujours le rap).


    Pour finir, même si y'a des gros nazes ici, j'ai la joie de constater que la majorité prône et pratique une VRAIE tolérance en refusant les amalgames et les raccourcis, peace les frangins :ecouteurs:
     
  19. Skuff
    Offline

    Skuff Membre du forum Membre actif

    252
    0
    0
    Juin 2007
    bien d'accord avec toi mec faut arréter d'être intollérent
     
  20. Skuff
    Offline

    Skuff Membre du forum Membre actif

    252
    0
    0
    Juin 2007
    cendrier tu di kil crache sur les gens différents d'eux mais en disant ça tu fait pas un peu la même chose??????J'en ai ras le cul des vieu préjugés parceque moi qui écoute du punk et de la OÏ j'ai souvent du aller péta des portables ou des bombes au bourges ou au vieu TOY's
     
  21. Vargounet
    Offline

    Vargounet Membre du forum Expulsé par vote

    42
    0
    0
    Jan 2008
    Honnetement ... Tu vois mon grand père a 14 ans il était au fond des mines a voir ses frères crevés par les éboulement et les coups de grisou et pourtant ma mère et moi n'avons jamais ressentis de la haine envers la France envers les patrons de l'époque peut être. Personnelement j'en ressend de la fierté parce que c'était du courage surtout avec les conditions de l'époque qui sont pas les mêmes que maintenant.

    Ensuite j'habite dans une cité, au collège j'étais très timide et j'peux te dire un truc c'est que les racailles ou wesh ou ce que tu veux mais généralement ils ont le même costume (ahah) en profité grave ... Quoi que vous en dites "tu généralises sale facho etc" sérieux j'm'en branle mais j'vous dis que ceux là bah ils te passent a coté tu te prend une baigne tu sais pas pourquoi tu dis quelque chose il se retourne te demande si t'as un probleme (avec ses 3/4 potes autours) et ensuite ils t'insultent te crache dessus et te tape. Tu me demandes de les comprendres de pas généraliser et vous citez des cas qui sont sympa certes (j'en ai connus) mais généralisez pas non plus, ils ont pas tous des parents qui ont été prolétaire, exploité etc et même si oui sa leurs donne pas une raison pour nous chier a la guele parse que partant de là tu peux tout justifier; le génocide d'Hitler "oui bah les allemands se faisaient exploité par les juifs c'est normal" ..
     
  22. Choucroute
    Offline

    Choucroute Membre du forum Expulsé par vote

    776
    0
    0
    Sept 2007
  23. apolitique/Indécis
    @Dub : il n’y pas que des libertaires et des anars sur ce forum…;)

    @Vargounet : t’inquiète mec, tous les deux on se comprend, les cités pourraves, les parents qui morflent, les racailles qui pourrissent nos vies, la loi du plus fort (enfin des plus nombreux…), la pression constante, les coups et les insultes… Y’a trop de bourges sur ce forum, ils ne comprennent pas, ils ont le cul bien en sécurité et nous font la morale… c’est à vomir, mais si on y pense deux secondes, on aurait probablement été comme eux si on avait eu leur chance…
     
  24. le_vieux
    Offline

    le_vieux Vieux con Expulsé par vote

    1 527
    0
    2
    Jan 2008
    Allez, my two cents d'analyse

    Avec pour horizon du béton et pour perspective d'avenir le chômage de longue durée, tu comprends assez vite, même sans le formuler, que pour la société capitaliste, tu ne vaut rien, et que la société ne te donnera jamais aucun pouvoir sur ta vie.
    Pour retrouver sa dignité, il faut trouver le moyen de pratiquer immédiatement et directement son propre pouvoir.

    Pour les "wesh" (on va retenir cette appellation), ça passe par le pouvoir collectif exercé sans discernement. Principalement le pouvoir d'emmerder ses voisins. La satisfaction de constater que quand on y est à 5, plus personne ne vient t'engueuler pour que t'arrête de fumer dans la cage d'escalier. Tout (ou presque) passe par le nombre et l'appartenance au groupe. Les réactions collectives se font de façon quasiment instinctives, et priment le plus souvent sur toute autre considération. La façon de se déplacer d'une bande nombreuse de weshs (en manif, en sortie de fête) est d'ailleurs assez troublante et pourrait me faire penser à certains bancs de poissons qu'on voit foncer à tout allure puis changer instantanément de direction sans concertation, ni sans suivre un leader attitrée...

    Pour les plus connards d'entre eux, c'est du pain bénit : tu peux aller provoquer gratuitement n'importe qui, tu sais qu'à l'instant même où la "victime" bronchera, tes potes se rangeront de ton côté (même si ils n'iraient pas eux-même agresser sans raison...). Et en cas de baston, ça sera presque toujours du 10 contre 1. C'est très malheureux, mais très souvent, une bande de wesh se conduira quasi unanimement comme le plus con de ses membres.

    Ce qui est intéressant à voir, c'est que cette pratique autonome et directe du pouvoir par la violence de groupe, même si elle n'est dirigée vers aucun "but", peut atteindre une ampleur phénoménale. Les wesh ne se sentent pas seulement appartenir à leur bande de telle cité, mais à une sorte de grande communauté nationale de wesh, capables de déclencher des émeutes dans toutes les banlieues, capables de semer le chaos toute une après-midi sur la place des Invalides, à deux pas de l'Assemblée Nationale... D'une certaine manière, les weshs sont bien plus que toutes les autres catégories de la population conscientes de leur "potentiel révolutionnaire". Mais l'expression de ce potentiel (expression violente) reste une fin en soi : faire peur, faire preuve de violence, ramener le fruit de quelques rapines (téléphones portables, fringues ) et pas de perspectives autres.

    D'un point de vue politique, ça reste confus, les RGs en savent sans doute beaucoup plus long que moi. Machisme, sexisme homophobie et xénophobie sont monnaie courante. La haine des flics et de l'état, une certaine vision (souvent très limitative) de la solidarité aussi. Avec des weshs très souvent de culture musulmane, on aurait pu craindre que le discours radical des intégristes trouve un large écho. Des récupérations réussies de la part de nos ennemis les barbus existent, mais j'ai plus l'impression qu'il s'agit de cas individuels et non d'une réelle influence à grande échelle. A l'opposé du spectre politique, lors des récentes émeutes de Gare du Nord, les slogans entonnés par la foule étaient des vieux classiques des cortèges rouges noirs ("Police partout Jutice nulle part" et "A bas l'état, les flics et les patrons" http://tf1.lci.fr/infos/france/faits-divers/0,,3421296,00-scenes-emeutes-.html )

    La forte majorité de jeunes issus de l'immigration d'Afrique noire et du Maghreb parmi les Weshs est du pain bénit pour les fachos. Il donne corps à l'association immigration=délinquance et aux délires sur les bandes ethniques. La xénophobie de certains de ces jeunes, associés au ressentiment envers l'état permet de créer la légende d'un "racisme anti-français" qui leur servirait de lien idéologique. L'idée relativement fédératrice de ne pas rester victime des bandes et de s'organiser "contre les racailles" est un bon angle d'attaque pour recruter. (Qui à pensé à OPO ?)

    Bon, la tartine commence à devenir indigeste. Par le côté bandes violentes de jeunes désoeuvrés trimballant avec eux une idéologie souvent réac et faisant peur à tout le monde, on peut facilement les comparer aux skinheads anglais. Mais il existe des différene.
    Je retiendrai les idées suivantes :
    1) Les weshs sont des "victimes du système", ce qui les conduit à exprimer leur force par le groupe
    2) Ils sont une source de nuisance supplémentaire pour les autres "victimes du système" qui partagent leurs condition de vie
    3) Les phénomènes de groupe, quasi instinctifs, sont poussés à un point que je ne connaissais pas ailleurs
    4) Ils acquièrent par la pratique une conscience de leur potentiel révolutionnaire, mais sans qu'aucun projet politique (au sens large) ne vienne s'y rattacher.
    5) Aucune idéologie politique ne semble, pour l'instant, en mesure de les attirer à eux.

    Tirez-en les conclusions que vous voulez, je fatigue :p

    Bon, mais c'est vrai que pour les jeunes un peu lookés punk ou skin, ça doit être la plaie, mais rien de nouveau sous le soleil : les rivalités entre sous-cultures de jeunes viennent tout exacerber. De la même façon que les skins et certains punks criaient mort aux hippies, les weshs seront sans pitié envers vous. C'est clair qu'avec ma tête de daron pas trop trop typé dans son look, je suis bien plus peinard que certains sur ce forum ^^
     
  25. txalaparta
    Offline

    txalaparta Membre du forum Expulsé par vote

    405
    0
    0
    Sept 2007
  26. féministe
    une reponse:oeil por oeil rock anti cailleras.....
     
  27. Vargounet
    Offline

    Vargounet Membre du forum Expulsé par vote

    42
    0
    0
    Jan 2008
    Le vieux *1
    Allez, my two cents d'analyse
    Avec pour horizon du béton et pour perspective d'avenir le chômage de longue durée, tu comprends assez vite, même sans le formuler, que pour la société capitaliste, tu ne vaut rien, et que la société ne te donnera jamais aucun pouvoir sur ta vie.
    Pour retrouver sa dignité, il faut trouver le moyen de pratiquer immédiatement et directement son propre pouvoir.


    Bah d'un autre côté c'est pas forcément vrai ce que tu dis; comme dis précédement j'habite dans la banlieue marseillaise et ma soeur et moi avons donc été dans des collèges et des lycées vraiment foireux et là elle va passé des concours pour les grandes écoles d'ingénieur, j'trouve cette "réussite" plutôt exemplaire compte tenus de l'univers dans lequel on a grandit car on aurait pus mal tourner (peut être est-ce mon cas ahah).


    *Le_vieux *2
    Ce qui est intéressant à voir, c'est que cette pratique autonome et directe du pouvoir par la violence de groupe, même si elle n'est dirigée vers aucun "but", peut atteindre une ampleur phénoménale. Les wesh ne se sentent pas seulement appartenir à leur bande de telle cité, mais à une sorte de grande communauté nationale de wesh, capables de déclencher des émeutes dans toutes les banlieues, capables de semer le chaos toute une après-midi sur la place des Invalides, à deux pas de l'Assemblée Nationale...


    J'suis assez d'accord avec toi là dessus ils sont une "communauté nationale" mais les différentes "bandes" ou appelles ça comme tu veux sont quand même en rivalité on avait vus dans des cités et même encore que selon quel coté du survet tu relevé sur la chaussette t'étais de tel ou tel bande (un peu comme les lacets pour les skinhead ^^) et ces bandes sont en opposition (y a un ou deux mois de cela deux personnes ont été tué dans un bar dans ma ville avec une arme a feux c'était passé au truc national et c'était un meurtre prémédité vous vous en doutez; ils étaient certes agé et appartenait a une bande de mafia et ceux qui les ont tué appartienne a une bande rivale et cette nouvelle bande est plutôt jeune ...). Elles sont en opposition mais elles sont capable de se rassembler dans une rivalité de dégats causé aux biens publics ou a quoi ou qui que ce soit (tu vas faire ça ou ça pour ta cité pour quelle soit connue et réputé comme dangereuse).