Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

les prochaines batailles de la guerre sociale en cours

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par B.A.R.J.O, 9 Septembre 2017.

  1. B.A.R.J.O
    Offline

    B.A.R.J.OB.A.R.J.O Membre actif

    95
    15
    12
    Nov 2015
  2. libertaire
    Feukzefok !

    Depuis des mois la presse courtisane ne nous parle que d’un président jupitérien et du dernier chanel d’une vieille dont la place dans l’institution élyséenne est sans conteste un plus pour l’image de notre belle france *! (je fais court...)
    mais la france à peur ... ts les soirs à 20h (merci mickey)…
    les casseurs vont-ils revenir en masse ?
    « ne vous inquiétez pas braves ovins, la république ne saurait accepter tous nouveaux débordements de jeunes terroristes...la police forte, de nouvelles armes saura protéger vos biens ! ...»

    [​IMG]

    je m'égare, m'énerve, mais gare !
    qui à parler de ceci :
    Lundimatin !!!

    "Alors que tout le monde spécule sur l’ampleur des mobilisations du 12 septembre contre les ordonnances du président Macron, voilà qui pourrait changer la donne. Dans un texte émouvant et sans concession, Marcel Campion, présenté par la presse comme « le roi des forains » appelle à la mobilisation générale du monde de la fête, annonce que le pays sera bloqué le 12 septembre et assure que lui et les siens seront en première ligne des prochaines « batailles de la guerre sociale en cours »."


    [...]Et me voilà aux prises avec ma vieille ennemie la fatalité.

    C’est contre elle que je veux me battre jusqu’à mon dernier souffle. Non pas pour rester riche : je le serai toujours assez avec une caravane. Non pas pour rester libre : je le serai toujours bien trop pour cette société étriquée d’honnêtes gens menteurs. Mais simplement pour permettre aux forains d’être libres et de pouvoir gagner leur vie comme j’ai gagné la mienne.

    Aujourd’hui la fatalité a le visage des grands groupes et des hauts fonctionnaires qui s’entendent pour étendre le domaine du spectacle. Les premiers veulent conquérir les arts populaires pour en extraire de nouvelles marges à distribuer aux actionnaires. Les seconds veulent faire plaisir aux premiers desquels dépend la suite de leur carrière et dont par ailleurs ils épousent souvent la vision du monde.


    « Le jour où la merde vaudra de l’or, le cul des pauvres ne leur appartiendra plus »..."

    Le temps est venu de défendre nos culs. Nous le ferons en première ligne de toutes les manifestations colère sociale : avec les syndicats et les insoumis, les bonnets rouges et les blacks blocs, les agriculteurs faillis et les anarchistes..."

    12 septembre : Marcel Campion « roi des forains » appelle à bloquer le pays et à rejoindre les manifestations - « Dans toutes les prochaines batailles de la guerre sociale en cours, les forains seront en première ligne. »

    à vous de voir,
    merci,
    bonjouir !



    * peut-on en vouloir à des journalistes qui ne sont que des employés(ées) de gros groupes industriels ?
     
  3. B.A.R.J.O
    Offline

    B.A.R.J.OB.A.R.J.O Membre actif

    95
    15
    12
    Nov 2015
  4. libertaire
  5. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 693
    1 531
    412
    Fev 2014
    France
  6. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Marcel Campion, un patron milliardaire (propriétaire de plusieurs manèges il a forcément des employés...) aux côtés des anars révolutionnaires? c'est la meilleure! Je ne comprends pas une telle naïveté de la part de Lundi matin?
    Quant à appeler à "l'unité des forains" c'est pas mal non plus de la part d'un mec qui n'a eu de cesse que d'écraser la concurrence!
    Et justement c'est bien là le motif de sa "colère": dernièrement son monopole a été remis en cause et il n'a guère de moyens de faire pression pour le retrouver...

    Les dessous de la grande roue de Marcel Campion - Le Parigot - Le Média des Parisiens

    Même ce passage de son vibrant pamphlet n'a pas suffi à leur mettre la puce à l'oreille?

    Remarque cette "participation" n'est pas plus délirante que cet appel des flics à faire partie de ce cortège de tête:

    Des policiers veulent prendre la tête du cortège le 12 septembre: « Tant pis si on se fait massacrer »
     
  7. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 693
    1 531
    412
    Fev 2014
    France
  8. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Entre les patrons milliardaires et les keufs, il ne manquera plus qu'un raton laveur dans le cortège de tête!

    Pas de flics dans nos cortèges
    Publié le 9 septembre 2017 | Maj le 11 septembre
    Paris | droit du travail | grève | police
    Suite à la provocation du VIGI, un syndicat policier ayant appelé à infiltrer la manifestation du 12 septembre, des lycéen-nes déterminé-es à ne pas céder se sont rassemblé et ont décidé de leur répondre.

    Le VIGI, syndicat policier, appelle ses adhérent-es à prendre la tête de la manifestation du 12 septembre afin d’intervenir par tous les moyens dont ils disposent pour interpeller celles et ceux qui commettraient des infractions. Le ridicule ne tue pas, le VIGI en use allègrement en appelant à infiltrer un cortège lycéen. Mais aussi comique que puisse être cet appel, ces « policiers progressistes » (sic) se prennent au sérieux et entendent bien jouer les justicier-es au secours des honnêtes gens. Reprenons donc.

    Qu’est-ce que le VIGI ? Il s’agit du nouveau nom, depuis juin dernier, de la CGT police. Un syndicat qui prétend rassembler les policier-es « de gauche » (ou presque), mais qui n’a pas hésité, par exemple, à appeler à se rassembler le 18 mai 2016 sur la place de la République contre la « haine anti-flics », aux côtés de grandes figures de la droite dure et de la droite extrême (Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard notamment). Un syndicat dont certains communiqués avaient également été largement repris par les sites d’extrême-droite « Égalité et Réconciliation » (site d’Alain Soral) et « Quenel + » (site de Dieudonné). Un syndicat, plus récemment, qui relaye sur son compte Twitter le vulgaire youtuber d’extrême-droite « Raptor Dissident » (proche d’Alain Soral). Nous nous contenterons de ces quelques exemples, qui permettent de cerner un peu plus ce syndicat si « progressiste ».

    Les présentations étant faites, reprenons leur communiqué, dans lequel le VIGI pose deux objectifs rigoureusement contradictoires avec l’esprit même de l’ensemble des manifestations depuis le printemps 2016. Premièrement, la défense de leurs collègues en service. Fidèle au corporatisme qui règne dans une institution policière que certain-es comparent, pour cette raison, à une véritable mafia, le VIGI n’hésitera pas à briser un mouvement social au nom de l’esprit de corps. La CGT police, à son époque, avait déjà fermement condamné certaines affiches d’autres syndicats affiliés à la CGT parce que ceux-ci avaient simplement osé dénoncer le déferlement de violence policière lors des manifestations contre la loi travail. Le VIGI n’est pas un syndicat de transformation sociale, ni même de réforme sociale, mais un instrument au service d’une corporation qu’il s’agit, pour ses membres, de défendre coûte que coûte.

    Deuxième objectif, la défense des manifestant-es contre « les délinquants et les criminels infiltrés ». Complètement dépassé par les rencontres, les discussions et les débats qui ont pu avoir lieu au sein des structures militantes, le VIGI est resté coincé quelques années en arrière, distinguant les « bons » des « mauvais » manifestant-es. Distinction dont on sait aujourd’hui qu’elle est caduque et qu’elle n’est qu’une stratégie du pouvoir politique pour briser toute contestation sociale. Le syndicat policier, usant sciemment de ces catégories morales du « gentil » et du « méchant », se place de facto dans le camp du pouvoir, pas dans le nôtre.

    Pour finir, c’est sans doute là le plus comique, nos nouveaux « camarades » autoproclamés ne font aucune mention des violences et des crimes policiers de ces dernières années, que cela soit lors du mouvement contre la loi travail, ou des crimes policiers qui ont pu toucher Adama, Théo, Liu Shaoyo, Curtis et bien d’autres. En 2016, la police frappait, gazait et mutilait les manifestant-es ; aujourd’hui elle prétend les défendre. Cette blague a assez duré : le VIGI n’est pas le bienvenu. Et il le sait. En appelant à infiltrer le cortège lycéen « quitte à se faire massacrer » (comme il le dit lui-même), le VIGI assume qu’il viendra en hostilité, et non pour manifester – en plus de feindre une posture de victime (comme si des lycéen-nes avaient la capacité de « massacrer » des policier-es).

    Ce syndicat, à l’extrême opposée de ce que nous portons collectivement, appelle donc à rejoindre la tête de la manifestation qui consiste, rappelons-le, en un cortège lycéen, afin de semer le trouble dans nos rangs et de briser une contestation sociale plus que nécessaire. Mais personne n’est dupe. Ces individus qui entendent infiltrer le cortège lycéen seront accueillis de manière hostile par tout le monde, y compris les plus pacifistes des manifestant-es. Parce qu’ils sont le garants d’un ordre social qui court à sa perte, aucun flic n’est le bienvenu dans nos cortèges ou dans nos manifestations : leur présence ne réjouit personne. Que les flics infiltrent nos cortèges, ils seront immédiatement repoussés : c’est cela, défendre une manifestation.

    Comité d’action inter-lycéen
     
  9. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 353
    469
    141
    Jan 2009
    France
  10. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Sérieusement ?
     
  11. B.A.R.J.O
    Offline

    B.A.R.J.OB.A.R.J.O Membre actif

    95
    15
    12
    Nov 2015
  12. libertaire
    je me suis bien marré en lisant cet "appel à la lutte sociale". pas vous ? du n'import'nawak !

    B.A.R.J.O a dit: (niet tovaritch. ce n'est pas moi qu'il faut citer mais campion le pauv'. merci) :
    "Le temps est venu de défendre nos culs. Nous le ferons en première ligne de toutes les manifestations colère sociale : avec les syndicats et les insoumis, les bonnets rouges et les blacks blocs, les agriculteurs faillis et les anarchistes..."

    à elle seule cette phrase donne la définition de l'antinomie et de la connerie. associer gros nez rouge et anars, syndicats et black bloc relève de la grande farce... opposition totale entre idées et concepts...
    idem pour les klistés !
    des flics ds une manif ? bah, y en a tjrs eu et y en aura tjrs, mais faut-il qu'ils soient cons pr vouloir se présenter à découv' en annonçant leur présence en début de cortège :
    "On va déjà régulièrement dans les manifestations pour apaiser et dialoguer. Si c'est contre-productif, tant pis, on ira dans le cortège de tête, et on se fera massacrer [...] On a des revendications communes avec les manifestants. La deuxième chose, c'est qu'il y a des gens qui veulent être violents et qui agressent des agents de police dans le cortège de tête, et qui décrédibilisent tout le mouvement social. Des collègues CRS qui subissent des coups pendant des heures avant de recevoir l'ordre d'intervenir [...] En nous plaçant à cet endroit stratégique, on veut leur expliquer que taper, agresser, un policier, ou juste casser la figure à quelqu'un ça ne changera pas les choses
    Changer les choses, on y arrivera tous ensemble..."
    je me marre...

    merci pour tes coms nina.
    à vous de voir,
    merci,
    bonjouir !


    ps : maintenant, si ts les forains ne sont pas campion, un flic reste un flic...
     
    ninaa apprécie ceci.
  13. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 693
    1 531
    412
    Fev 2014
    France
  14. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Quand même la différence entre Campion et ces flics c'est que les flics ne prétendent pas jouer les insurrectionalistes révolutionnaires, au contraire, ils annoncent bien la couleur: empêcher les débordements depuis l'intérieur du cortège!
    Des copains et copines présents dans le cortège de tête m'ont rapporté ne pas avoir vu la queue d'un flic estampillé CGT. Pas de baqueux non plus qui font la surprise comme ça se passe souvent. Du coup certains cégétistes soucieux de la bonne image de leur syndicat prétendent que ce communiqué serait un fake:
    Indymedia Nantes | Articles | Show | Deux articles à vérifier, non ?

    Hypothèse bien plus vraisemblable, c'est que ces flics se sont dégonflés pour défiler officiellement en tant que flics dans ce cortège (des milliers de participants dont tous n'étaient pas amoureux de la police, loin de là!).
    Et le fait est que contrairement à la CNT par exemple, la CGT accepte bien de syndiquer flics, matons et toutes forces de répression...
    Et puis c'est pas non plus comme si le SO de la CGT n'avait jamais commis de violences gratuites en manif ou ailleurs (voir entre autres l'expulsion des Sans papiers de la Bourse du travail, ce qui leur a valu les félicitations de la police):
    Les plus belles trahisons syndicales

    Quant aux forains:
    Marcel Campion s'invite dans la manif anti-loi Travail : quand le "roi des forains" se faisait épingler par l'Urssaf

    Le problème de la "libre concurrence" est très éloigné des problématiques anarchistes mais a séduit entre autres Florian Philippot (du FN) qui s'est invité dans la manif.

    Code du travail : Florian Philippot manifeste aux côtés de ses "amis" forains

    Cette présence n'était pas forcément souhaitée ni connue de l'ensemble des forains présents, mais maintenant que l'info a bien circulé on n'a vu passer aucun communiqué indigné de la part des forains...

    De plus:
    Les forains dans la rue : «Ça ne sera pas la même chose dans dix jours»
    D'après mes copains pas mal de gens dans le cortège ont scandé en réponse "Tout le monde déteste la Marseillaise"...
     
Chargement...