Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Les pays du G8 snobent le sommet sur l'alimentation

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 23 Novembre 2009.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 743
    275
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Les pays du G8 n'ont pas pris la peine de se rendre au sommet de l'Onu sur la Faim, à part l'Italie pays d'accueil. Des engagements financiers ont déjà été pris par le G8 cet été. Mais la question de l'efficacité de l'aide reste en suspens. Le sommet de l'ONU sur l'alimentation s'est conclu mercredi 18 novembre sans engagements concrets et sans la participation des pays du G8. Jacques Diouf, le directeur général de la FAO, l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture, a déploré l'absence de nombreux chefs d'Etat ou de gouvernement dont ceux du G8 sur l'alimentation alors que le problème de la sécurité alimentaire est en train de revenir avec beaucoup de force après des années de recul de la malnutrition. En 2007, des émeutes de la Faim avaient éclaté des émeutes de la faim dans plusieurs pays avec l'inflation des matières premières agricoles.
    Seul était présent Silvio Berlusconi dont le pays accueillait la réunion et où la FAO a son siège à Rome. Une soixantaine de chefs d'Etat ou de gouvernement, essentiellement d'Afrique et d'Amérique Latine, ont participé à ce sommet.

    "On ne peut que regretter que les dirigeants des pays les plus riches n’aient pas daigné se déplacer, pour témoigner de l’engagement de leur pays de passer enfin aux actes, pour donner l’impulsion et souligner l’importance qu’ils accordent à cet enjeu. Aucune excuse ne peut dédouaner ces chefs d’Etat, même pas celle des préparatifs du Sommet de Copenhague", souligne l'ONG CCFD (Comité Catholique Contre la Faim) dans un communiqué.

    Jacques Diouf a de nouveau regretté l'absence d'objectifs chiffrés et de date-butoir dans le document final adopté lundi, tout en estimant qu'il représentait "le plus petit dénominateur commun" possible entre autant de pays. Source et suite






    Alors que toutes les six secondes, un enfant meurt de faim dans le monde, les pays riches snobent le sommet de la FAO... Mais qui se soucie encore de la faim dans le monde? Pas les dirigeants du G8, c'est sûr. Les représentants de ces huit pays, parmi les plus puissants économiquement de la planète, ont bien autre chose à faire que de parler tragédie humaine. Notre Premier ministre François Fillon doit donner un discours ce lundi après-midi devant l'ensemble des acteurs de la réforme de l'administration territoriale de l'Etat. Nicolas Sarkozy, quant à lui, reçoit son homologue irakien Jalal Talabani. Il faut dire que le sujet n'a pas tendance à passionner les Français.

    Mais une soixantaine de chefs d'Etat participent, tout de même, à partir de ce lundi à Rome au sommet de la FAO. Outre le pape Benoît XVI, des chefs d'Etats venus surtout d'Afrique, d'Asie et d'Amérique Latine ont répondu à l'invitation de l'organisation des Nations unies pour l'Agriculture et l'Alimentation (FAO). Parmi eux, le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, le président brésilien Lula et son homologue controversé, le Zimbabwéen Robert Mugabe.

    Du côté des pays du G8, seule l'Italie sera représentée par son chef du gouvernement, Silvio Berlusconi, qui, au passage, échappe à la réouverture d'un procès prévue le même jour à Milan. Pour Jacques Diouf, directeur général de la FAO, «le combat contre la faim peut être remporté». Mais «né au forceps», ce sommet sur la sécurité alimentaire a vu le jour dans un «climat de grand scepticisme», les puissances occidentales plaidant pour un changement de stratégie dans la lutte contre la faim, selon une source diplomatique latino-américaine.

    En juin 2008, les pays membres de la FAO s'étaient engagés à réduire de moitié le nombre de personnes souffrant de la faim d'ici à 2015. Depuis, ce chiffre est passé de 850 millions à 1,02 milliard. Le journal de la Conférence épiscopale italienne Avvenire a prévenu contre un «risque d'échec» craignant «une assiette vide au sommet de la FAO», tandis que le maire de Rome, Gianni Alemanno, s'est déjà déclaré «déçu» par le projet de déclaration finale.


    >> A lire également: un milliard d'êtres humains souffrent de la faim dans le monde, iciSource et suite
     
  3. Le chien de Diogène!
    Offline

    Le chien de Diogène!Rabia

    32
    0
    0
    Juil 2009
  4. auto-gestionnaire
    C'est bizarre... je vis dans un pays du G8. Mon gouvernement ne me mentirait pas...

    Mon gouvernement et 6 de ses potes les plus influents du monde en terme d'alimentation... absents du sommet de l'alimentation? Mais non, franchement, mon gouvernement est plus raisonnable que ca! Mais c'est bizarre... comment ca on ne m'en a pas parlé a la télé...?

    Mais tiens, j'y pense... c'est pas bizarre que mon gouvernement, qui facilite énormément la vie aux compagnies productrices d'OGM et à celles qui produisent pesticides et herbicides et détruisent nos ecosystème ici chez moi mais aussi partout dans le monde, ignore le sommet? Il a pourtant une grosse responsabilité dans ce qui se passe puisqu'il collabore main dans la main avec les multinationales agricoles et leur totalitarisme. Ouais, bizarre... puis, ca me reviens aussi, mon gouvernement n'est-il pas a l'origine de toutes les organisations légiférant sur le commerce international, c'est-a-dire au droits des riches d'ici d'aller piller les pauvres d'ailleurs??

    Décidément, c'est bizarre... mais mon governement n'est pas un manipulateur pourtant, et il prend ses responsabilités. Tiens par exemple, a chaque fois qu'il endosse les règles du commerce international, et qu'il autorise avec ses potes du G8 la venue obligatoire de capitaux occidentaux dans l'agriculture paysane locale d'Afrique, il travaille bien a sauvegarder la souveraineté alimentaire des peuples non?? Quand les riches arrivent chez les pauvres et les force a leur vendre leurs terres, leur seul moyen de subsistence et d'indépendance sur cette planète, c'est parce que les soumettre au salariat, c'est bon pour eux non? Bizarre... il y a 50 ans, on aurait appelé ca du colonialisme. Maintenant, on appelle ca du commerce international ou du développement économique. Les mots ont changé, pourtant, meme réalité: apres 400 ans d'esclavage en Afrique et 20 millions de vies, la moindre des choses c'est que les Africains paient leur dette aux pays occidentaux non? Couper dans les services publics, alors ca c'est bon pour une population! Mon gouvernement semble supporter cette idée... moi je la trouve... bizarre.

    Tiens, regarde donc ca dans mon dictionnaire: Esclavage: "État de dépendance totale d'une personne à l'égard de quelqu'un ou de quelque chose." Ah bon! Intéressant... quoi d'autre? "État d'une personne ou d'une collectivité soumise au pouvoir tyrannique d'une autre personne ou d'un groupe de personnes dans l'ordre politique et social." Eh ben tu parles, CA c'est bizarre! Mon gouvernement n'est pas un menteur, pas un manipulateur! Mais... pourtant... il sait tres bien qu'en achetant les terres étrangères et en les bourrant de pesticides, nos multinationales agricoles tabassent les terres du monde entier... il sait aussi qu'en rendant les paysans devenus salariés entièrement dépendants des décision de la compagnie, cette compagnie viens de privatiser la vie de nations entières en privatisant leur accès a la nourriture. Ils sont devenus dépendants des décisions de l'entreprise... mais pourquoi alors mon gouvernement affirme que l'esclavage n'existe pas et qu'il défend les droits de l'Homme? Bizarre... Très bizarre...

    Asservicement des populations, expériences terrifiantes (PFK... c'est sur que ca a été concu en laboratoire ca...), dépendance de l'enorme population humaine sur la Terre aux engrais chimiques de la Green Revolution, destruction des ecosystemes qui soutiennent la biodiversité qui elle, assure de la nourriture a l'Homme, injustices, utilisation de forces paramilitaires, totalitarisme agricole, corruption et manipulation... wow! Mon gouvernement, responsable de la vie de milliards d'humains, s'absente du sommet et va faire le party avec ses potes du G8??

    ...

    Bizarre, tres bizarre...
     
  5. Chunkyll
    Offline

    ChunkyllNouveau membre

    6
    0
    1
    Déc 2009
    Je ne sais trop quoi rajouté.... Je ne sais trop quoi dire pour trouver une lumière au bout de ce tunnel de désolation. Mon pays, ma nation, DÉMOCATIQUE... et pourtant...

    T'a une belle plume mec (hee.. clavier dans ce cas ci).
     
Chargement...