Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Actualité militante Les hackers à l'assaut de l'extrême droite allemande

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 12 Juillet 2011.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 780
    311
    2,054
    Mar 2005
    Homme , 34 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Sites bloqués, noms des donateurs révélés, mails internes rendus publics… : depuis quelques mois, des pirates informatiques s’en prennent régulièrement à l’extrême droite allemande.

    A quelques semaines d'intervalle, des dizaines de sites proches du parti allemand d'extrême droite Nationaldemokratische Partei Deutschlands (NPD) se sont trouvé piratés, par deux groupes différents.

    Début mai, des activistes d'Anonymous, ceux qui ont paralysé des serveurs bancaires pour venger Julian Assange ou assailli plus récemment des sites officiels espagnols, ont revendiqué une opération "Blitzkrieg", guerre éclair. Ils ont bloqué pendant quelques heures, par "déni de service" (avec une avalanche de requêtes simultanées) plusieurs plates-formes web de la mouvance néonazie allemande. Une vidéo expliquait en anglais, avec une voix robotisée et sur fond vert, les raisons de l'opération : "Vous continuez à répandre des idéaux qui poussent à une haine infâme. (...) Vous attaquez les réfugiés et les immigrants. (...) Ce comportement est intolérable."

    L'auteur des dernières actions s'exprime, lui, en allemand, et sur une ligne un peu différente : "Je suis un Allemand fier. J'aime l'Allemagne plus que tout et je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour améliorer son image", écrit sur son site Darkhammer, chef du groupe de hackers appelé n0-N4m3 Cr3w, ou No Name Crew.

    "Le NPD peut faire ce qu'il veut, ça m'est égal sur le principe. Mais pas qu'il touche à nos enfants et à notre jeunesse. Je ne vais pas laisser le NPD gagner en influence et distribuer son matériel de propagande dans nos cours d'école."

    Récemment, par exemple, des parents ont attiré l'attention sur le cas de leur fils de 17 ans dans le nord du pays, en Schleswig-Holstein. Il a été recruté au NPD il y a deux ans par l'intermédiaire d'une de ses professeures.

    Des donateurs localisés sur une Google map

    No Name Crew a bloqué plus de vingt-cinq sites liés au NPD le 30 mai : ceux des sections locales de Dresde et Leipzig, par exemple, ou de cadres comme Frank Franz, responsable du parti pour la Sarre. Nombre d'entre eux ne sont toujours pas accessibles. Plus fort, Darkhammer s'est saisi des noms et adresses exactes d'environ 400 donateurs du NPD, qu'il a publiés. Ils sont même localisés sur une carte Google.

    "Les données sont crédibles", indique Mathias Brodkorb, député socialdémocrate dans la région du Mecklembourg et chef du projet Endstation Rechts, un site d'information très complet sur l'extrême droite. " Il s'agit en partie de permanents du NPD et de soutiens de longue date." On trouve par exemple le garde du corps du chef des députés d'extrême droite de la région du Mecklembourg. D'autres donateurs vivent en Espagne, en Italie, en Autriche, en Nouvelle-Zélande, et même en France pour l'un d'entre eux, dans le 92. "On peut imaginer que les gens sont moins disposés à donner au NPD maintenant", estime Mathias Brodkorb.

    Une fuite avait déjà touché le parti en février. 60 000 mails internes s'étaient retrouvés accessibles aux médias et une sélection d'entre eux aux lecteurs. Les messages donnent notamment à télécharger un manuel de communication pour les campagnes électorales. Les consignes sont claires : cacher les tatouages, surveiller son langage... pour atteindre "l'électeur bourgeois". Traversés de termes racistes, les courriels se terminent parfois par un "salut allemand" ou "salut national-socialiste".

    "Le but de cette opération était clairement de nuire au NPD avant les élections de Saxe-Anhalt, en mars, poursuit le député. Vu le résultat, ça a fonctionné."

    Le NPD a raté de peu la barrière des 5% pour entrer au parlement régional. Or, une autre élection clé se profile pour le parti : les six députés d'extrême droite du Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale jouent leur mandat le 4 septembre prochain.
     
  3. capitaine furax
    Offline

    capitaine furaxMembre du forum

    23
    0
    0
    Juil 2011
    ca fait du bien

    merci c est toujours agreable de rigoler carrement de bon matin. comme on dit la-bas: ZUPER!!!
     
Chargement...