Chargement...

Les gilets jaunes

Discussion dans 'Discussion générale' créé par pilou-ilou, 15 Novembre 2018.

  1. YoungResignation
    Offline

    YoungResignationMembre du forum Membre actif

    311
    99
    0
    Déc 2018
    France
  2. anarcho-communiste
    Pour le coup (Je réagis grave tard mais bon) J'ai eu l'impression qu'il y avait beaucoup moins de drapeaux francais, mais par contre encore grave de drapeaux régionalistes (ce qui à mon sens est pas forcément mieux, je sais pas ce que vous en pensez)
    Et finalement même si c'était une manifestation de Gilets Jaunes, bein il y avait clairement beaucoup moins de gens qui portaient le gilets jaunes.
    Je sais pas trop quoi en penser
     
  3. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 312
    1 626
    425
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Difficile de savoir quoi penser d'un mouvement qui n'a pas d'objectif réellement défini collectivement, ouvert à n'importe qui et n'importe quoi?
    Sinon à voir les images je trouve plutôt qu'il y a encore pas mal de gilets jaunes?
    Et puis encore beaucoup trop de panneaux "RIC", de gens qui croient que le problème vient de l'individu Macron, et ne parlons pas de ce genre de panneau ("presse et flics ne soyez pas complices"), comme si la presse mainstream et les flics pouvaient être autre chose qu'au service du pouvoir, qu'il soit détenu par Macron ou par n'importe qui d'autre!

    [​IMG]
    Les drapeaux qu'ils soient nationalistes ou régionalistes indiquent au minimum des objectifs disons, assez éloignés des préoccupations a-nationalistes par définition de ceux qui veulent la justice sociale universelle.

    J'ai l'impression que c'est un peu ce qui se passe depuis l'émergence des cortèges de tête, des individus qui saisissent l'occasion d'exprimer une révolte radicale en profitant d'un mouvement de masse?
    Même ces cortèges de tête ne sont pas réellement unitaires, lors des mouvements précédents il y a eu pas mal de textes critiques par rapport à cette illusion...
     
    YoungResignation apprécie ceci.
  5. YoungResignation
    Offline

    YoungResignationMembre du forum Membre actif

    311
    99
    0
    Déc 2018
    France
  6. anarcho-communiste
    Ouais, ca reste toujours un peu la même merde.

    La j'ai l'impression que tout le monde se prépare et se focus sur le 5 decembre prochain.

    La dessus, chez les gilets jaunes, j'ai l'impression que c'est assez partagé.
    Ya ceux qui sont a fond motivés et qui pensent qu'il faut absolument que les gilets jaunes en soient.
    Et d'autres qui au contraire sont pas chaud du tout, avec des arguments du genre qu'ils veulent pas être récupérés, utilisés par d'autres (principalement les syndicats qui, de ce que j'ai l'impression on pas toujours la cote chez les GJ)
    J'trouve ca assez ironique vu les techniques de "giletjaunisation" des diverses manifestations qu'ils ont eux meme utilisé pour pas que leur mouvement crève.
    Genre ca les dérange pas d'envahir des manif dont a la base ils ont rien a foutre juste pour continuer d'exister (et faire chier tout le monde) mais par contre faudrait surtout pas que d'autres mouvements gagnent en influence grace a leur présence.

    Ya aussi le fait qu'un appel à la grève générale avait déjà été lancé l'année dernière, il me semble (de tête), en plein coeur du mouvement des Gilets jaunes, et que ca avait fait un giga flop.
    Car oui les Gilets jaunes ne manifestent volontairement que le samedi, en dehors des horaires de taff, ce qui laisse a penser qu'ils sont pas motivé a faire de quelconques grèves
     
  7. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 312
    1 626
    425
    Fev 2014
    France
  8. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Logique que ce soit partagé, vu les "bases communes" plus que vagues...
    ça me rappelle une secte très active à une époque, le "mouvement" (ou "parti humaniste"),
    Secte Parti humaniste
    qui raccolait sur des bases de contestation sociales et politiques. Ils chopaient les gens dans la rue: "Vous êtes satisfaits de la société telle qu'elle est? Vous auriez des revendications?" (Bien sûr personne même les plus réacs n'est content de la société telle qu'elle est et tout le monde même les plus favorisés aurait des revendications!)
    Un autre de ses points forts était de mettre les gens en contact, de les rassembler, surtout ceux qui étaient isolés (par exemple un jour que j'étais attablée seule dans un bar, un adepte est venu me voir pour me proposer de venir à une fête/réunion du "Mouvement" le jour de Noël, "l'occasion de rencontrer du monde" et de discuter politique. Comme les gilets jaunes, ça ratissait ultra large, de l'extrême droite à l'extrême gauche, mais n'est-ce pas "nos différences sont une richesse"...