Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Migrants & sans-papiers Les exilé.e.s occupent Paris 8!

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par ninaa, 31 Janvier 2018.

  1. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    4 403
    606
    286
    Fev 2014
    France
  2. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Les exilé.e.s occupent Paris 8!
    Publié le 30 janvier 2018 | Maj le 31 janvier
    migrants
    Nous occupons depuis ce Mardi 30 janvier le bâtiment A de Paris 8 Université à Saint Denis. Nous, personnes exilées et leurs soutiens, avons pris possession de ce bâtiment pour prolonger le mouvement général contre les politiques migratoires racistes.

    Les exilé·e·s occupent Paris 8 à Saint Denis

    Le bâtiment A de l’université Paris 8 à Saint Denis est occupé depuis le mardi 30 janvier 2018 par des personnes exilé·e·s et leurs soutiens.

    Nous avons pris possession du bâtiment A. Notre occupation s’inscrit dans le mouvement général de protestation contre les politiques migratoires européennes indignes et dans la continuité des occupations d’universités à Grenoble, Lyon, Nantes et dans d’autres villes.

    Migrant·e·s, associations et particulier·ère·s s’élèvent et se mobilisent aujourd’hui plus que jamais, contre le traitement désastreux réservé aux personnes migrants vers l’Europe.

    De l’enfer de la Libye aux conditions «d’accueil» aux frontières de Schengen; des dizaines de milliers de noyé·e·s dans la Méditerrannée, au harcèlement policier à Porte de la Chapelle et à la Villette; de la répression bureaucratique menée par l’OFPRA et l’OFII au «délit de solidarité» dont on accuse les soutiens militants : la politique migratoire européenne continue de s’illustrer par son racisme et son inhumanité. Le règlement de Dublin est responsable de l’expulsion des exilé·e·s vers les périphéries de l’Europe et contraint ces mêmes personnes à dormir dans la rue et à subir le froid et le harcèlement des forces de l’ordre. Parmi eux·elles, beaucoup de mineur·e·s. Pour les dubliné·e·s comme pour beaucoup de demandeur.euses.s d’asile et de sans-papiers, l’incertitude administrative et matérielle est la source d’une profonde détresse psychologique alors qu’ielles sortent d’un voyage éprouvant.

    Dans les prochains mois, le gouvernement français va faire voter la loi «Asile et Immigration». Sous couvert d’améliorer l’accueil d’une faible proportion de personnes obtenant l’asile, cette loi condamne encore la majorité des exilé·e·s à la déportation, à l’enfermement ou à la clandestinité.

    Dans un même temps, le pouvoir exécutif organise la répression et les expulsions jusque dans les centres d’accueil et d’hébergement (circulaire Collomb et règlement de Dublin) poussant les exilé·e·s à dormir dans la rue plutôt que dans ces lieux.

    Les personnes exilé·e·s participant à l’occupation en ont fait l’expérience. Nous condamnons ces choix politiques. Nous voulons :

    • La fin immédiate du règlement de Dublin
    • La fin de la distinction entre «migrants économiques» et «réfugiés politiques», pour en finir avec une politique qui trie les «bon·ne·s» et les «mauvais.es» migrant·e·s
    • Des papiers pour tous.tes
    • La liberté de circulation et d’installation pour tous.tes
    • Le droit au logement, à l’éducation et à la formation
    • Et enfin, des excuses publiques pour les milliers de vies détruites.
    Nous vous appelons à nous rejoindre et à nous soutenir sur le lieu d’occupation (matériellement, financièrement et physiquement) et à participer avec nous à la marche des solidarités, le 17 mars, partout en France. Nous rejoignons l’appel de Lyon et de Nantes. L’Université doit être un lieu politique et ouvert à tous.tes. Contre l’Université élitiste et sélective que nous promet le projet de loi du gouvernement, nous défendons une Université libre et collective : un lieu de résistance en écho aux lieux occupés.

    Nous appelons à occuper les universités et tout autre lieu, partout où vous le pouvez.

    Les occupant·e·s du bâtiment A & le Comité de Soutien aux Occupant·e·s
    Mardi 30 Janvier 2018, Saint-Denis

    P.-S.
    Contact presse :
    @ : [email protected]

    Les exilé.e.s occupent Paris 8 !
     
  3. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    4 403
    606
    286
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Communiqué des migrant.e.s du bâtiment A de l’Université Paris 8
    Publié le 2 février 2018
    Saint-Denis | université | occupation
    Nous sommes des exilé.e.s du monde entier, des dubliné.e.s, des réfugié.e.s statutaires à la rue. Nous sommes débouté.e.s de l’asile, nous venons de traverser la mer, nous sommes des mineurs sans papiers. Nous occupons l’Université Paris 8 depuis le 30 janvier 2018.

    [​IMG]
    Photo de LaMeute
    Au peuple français, aux étudiant.e.s, à celles et ceux qui dorment dans la rue, aux personnes solidaires, aux personnes torturées par le règlement Dublin.
    A lire aussi : Les exilé.e.s occupent Paris 8!
    | 2 février

    Nous sommes des exilé.e.s du monde entier, des dubliné.e.s, des réfugié.e.s statutaires à la rue. Nous sommes débouté.e.s de l’asile, nous venons de traverser la mer, nous sommes des mineurs sans papiers. Nous occupons l’Université Paris 8 depuis le 30 janvier 2018. Pourquoi avons-nous du faire cette action? Ces derniers mois, la France a déporté de nombreuses personnes. Nombre d’entre nous se sont suicidés. Il y a trois mois, un ami sous le coup du règlement de Dublin, déprimé, s’est allongé sur les rails d’un train qui l’a percuté. Il y a dix jours à Calais, la police a frappé et gazé des éxilé.e.s dormant dans la rue. Un jeune a eu la moitié du visage arrachée par un tir policier. Un ami qui avait rendez-vous à la préfecture y a été arrêté et mis en centre de rétention administrative (CRA), avant d’être déporté en Italie. La police française a ses gyrophares, ses sirènes et ses gaz, mais ni foi ni loi. Ce que le système d’immigration français attend de nous, ce sont nos empreintes, pas nous. L’arbitraire et l’aléatoire sont notre quotidien, à l’OFPRA, à la CNDA, à la préfecture. A l’issue des démarches, certain.e.s sont refusé.e.s, d’autres dubliné.e.s indéfiniment, assigné.e.s à résidence, déporté.e.s, et ce sans aucune logique.

    Nous revendiquons les choses suivantes :

    • Des papiers pour tou.te.s
    • Des logements décents et pérennes
    • Pouvoir apprendre le français et continuer nos études
    • La fin des refus au Dispositif d’Evaluation des Mineurs Isolés Etrangers (DEMIE)
    • L’arrêt immédiat des déportations vers tous les pays, en Europe comme ailleurs.
      [​IMG]
      Nous attendons de tou.te.s les exilé.e.s qu’ils et elles luttent partout en France contre l’oppression et l’injustice et contre les pratiques de la police dans la rue. A la population française : vous qui avez fait cette révolution que l’on étudie dans les livres d’histoires, reprenez-la! Nous remercions la population de son soutien, qui, contrairement à son gouvernement, nous montre sa solidarité. L’administration de la fac utilise la carotte et le bâton dans les négociations. Les un.e.s disent qu’ils vont nous donner un autre endroit dans la fac, les autres nous menacent à mots couverts de faire entrer la police. Nous demandons aux étudiant.e.s et aux professeur.e.s de l’Université Paris 8 de nous soutenir dans nos revendications. Nous les remercions et leur demandons de rester totalement avec nous, jusqu’au bout. Nous nous joignons à la lutte des étudiants sans-papiers de l’Université.
    A nos ami.e.s mort.e.s en traversant la mer,
    A nos ami.e.s suicidé.e.s,
    A nos ami.e.s mort.e.s à cause des frontières,
    A nos ami.e.s mort.e.s dans le désert,
    A nos amies violées en Libye,
    Nous ne vous oublions pas.

    Les migrant.e.s de Paris 8

    P.-S.
    Contact :
    mail : [email protected]
    facebook :https://www.facebook.com/Les-Exil%C...
    twitter : @ExileesOccupP8

    Communiqué des migrant.e.s du bâtiment A de l'Université Paris 8
     
  5. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    4 403
    606
    286
    Fev 2014
    France
  6. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Vendredi 9 février 2018 : 11è jour d’occupation. Nous avons toujours autant besoin de soutien.
    Aujourd’hui, la journée devrait être calme. Nous remercions tou.te.s ceux.lles qui sont venu.e.s au rassemblement d’hier!
    Nous avons besoin : sauce concentrée de tomates, d’oignons, piments doux et forts, de sucre et trucs sucrés. Nous manquons toujours d’ustensiles de cuisine pour de grosses quantités (casseroles, poeles, marmites, ...) mais aussi de couverts, verres, tasses.
    N’hésitez pas à venir nous voir!! A très vite.
    Suivi: 2 majs. La plus récente en premier | la plus ancienne en premier
    Communiqué des occupant.e.s de Paris 8
     
Chargement...

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 6)

  1. ninaa
  2. the black daemon
  3. junius frey
  4. Darkfire
  5. IOH
  6. nekhlioudov.