Chargement...

Film Les Chats persans (2009) de Bahman Ghobadi VOST - Nouveau lien !

Discussion dans 'Documentaires et films' créé par allpower, 8 Janvier 2019.

  1. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    6 967
    798
    4,099
    Nov 2012
    Les Chats persans
    Kasi az gorbehaye irani khabar nadareh
    réalisé par Bahman Ghobadi
    2009
    VOST
    1h41


    [​IMG]

    A leur sortie de prison, une jeune femme et un jeune homme musiciens décident de monter un groupe. Ils parcourent Téhéran à la rencontre d'autres musiciens underground et tentent de les convaincre de quitter l'Iran. N'ayant aucune chance de se produire à Téhéran, ils rêvent de sortir de la clandestinité et de jouer en Europe. Mais que faire sans argent et sans passeport...

    Le tournage a dû se faire clandestinement sans autorisation : "J'ai été assez angoissé pendant le tournage. Nous n'avions pas d'autorisation. Les repérages puis le tournage ont été faits sur deux ou trois motocyclettes et nous avons commencé à tourner sans réelle préparation. Les scènes devaient être tournées rapidement et dans l'urgence pour que la police ne puisse nous repérer. Pour la scène de l'arrestation de David, nous avons dû transformer une voiture ordinaire en voiture de police, acheter des uniformes de policiers et les faire tailler sur mesure pour les comédiens. J'ai le sentiment qu'en dix-sept jours de tournage j'ai vieilli de dix-sept mois. Horribles conditions pour faire des films !" Bahman Ghobadi

    "D'après l'Islam, la musique (ghéna) est impure puisqu'elle provoque gaîté et joie. Entendre le chant d'une femme est considéré comme un péché car cela crée des émotions... En Iran, ces trente dernières années, un genre de musique (et en particulier la musique occidentale) a été quasiment interdit par les autorités. Cette musique occidentale doit se cacher dans des sous sols, se jouer en sous-sol, s'écouter en sous-sol ! Même si cette musique était cachée, cela ne l'a pas fait disparaître. Pendant tout ce temps, presque personne n'a osé en parler. Ça m'a intrigué et j'ai décidé de réaliser un film à ce sujet. Le cinéma m'a donné le courage de le faire. Lorsque je suis allé au coeur de Téhéran et que j'ai descendu les escaliers sombres menant aux sous-sols où cette musique-là se jouait, j'ai découvert un monde étrange, différent et fascinant. Un monde caché que peu d'habitants de cette ville ont pu voir ou entendre. J'ai aperçu leur univers, vu leur vraie vie : leurs soucis artistiques, les dangers encourus (aussi bien économiques que physiques), les difficultés avec leurs voisins, les arrestations de police, les coups de fouet et tout cela parce qu'ils chantent, jouent d'un instrument, aiment la musique, tout simplement... Je me suis dit qu'il fallait que je fasse ce film. Ce film est la première image vraie de la réalité de ces jeunes." Bahman Ghobadi

     
  2. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    6 967
    798
    4,099
    Nov 2012
Chargement...

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 10)

  1. allpower
  2. zebu
  3. guillaume amen
  4. pipat07
  5. christiane mutshimuana
  6. Elicec
  7. IOH
  8. Unisex
  9. stefpies
  10. lucifer