Chargement...

L'entrave à nos jouissances (ill nana)

Discussion dans 'Archive' créé par spike, 15 Février 2008.

  1. spike
    Offline

    spikeMembre du forum Expulsé par vote

    347
    0
    0
    Août 2007
    L'entrave à nos jouissances (ill nana)

    Pour toutes les Femmes qu'on aime
    Pour toutes nos tigresses
    Pour toutes nos lionnes
    Ill Nanas

    Ma soeur est une déesse, une reine, une sirène
    Une guerrière qui visionne l'homme et ses dilemmes
    Teuskwa nique ça !
    Tu connais le don dada, entouré de renégates
    Ill Nanas, Ill Nanas

    Ma soeur est une déesse, une reine, une sirène
    Une guerrière qui visionne l'homme et ses dilemmes
    Teuskwa nique ça !
    Tu connais le don dada, entouré de renégates
    Ill Nanas, Ill Nanas

    Les chiens aboient
    Woaf! Woaf! Woaf! Woaf!
    Pour que toutes vos chiennes
    Se transforment en nos Ill Nanas
    C'est-à-dire des guerrières respectables prêtes au combat
    Quoi ? Tu ne sais pas ?
    Qu'on fait des avortements sélectifs
    En Inde, en Chine, au Tibet
    Pour les femmes enceinte d'une fille
    Ecoute-moi, je suis connecté
    Le Vatican, l'Irak, l'Iran
    L'Egypte et le Soudan
    Remettent en cause le droit des Femmes à l'information
    A leur liberté de décision
    En matière de procréation
    What the fuck is going on dans ton bled ?
    Dans le mien les hommes se succèdent
    Pensent posséder le remède
    Puis concèdent, cèdent, et décèdent
    Sans jamais amener une once d'aide
    C'est une taspèche ?
    C'est ça mec ! Bois ta bière fraîche !
    Et apprends que dans le South Bronx
    On vit autant qu'au Bengladesh
    C'est une taspèche ?
    C'est ça mec ! Bois ta bière fraîche !
    Et apprends que dans le South Bronx
    On vit autant qu'au Bengladesh

    Ma soeur est une déesse, une reine, une sirène
    Une guerrière qui visionne l'homme et ses dilemmes
    Teuskwa nique ça !
    Tu connais le don dada, entouré de renégates
    Ill Nanas, Ill Nanas

    Ma soeur est une déesse, une reine, une sirène
    Une guerrière qui visionne l'homme et ses dilemmes
    Teuskwa nique ça !
    Tu connais le don dada, entouré de renégates
    Ill Nanas, Ill Nanas

    Quand j'étais plus jeune
    J'écrivais « nique ta mère ¼ sur les murs
    Enchaîné par toutes les chiennes
    Que j'avais ken dans leur fourrure
    Evolution, révolution des notions
    Ma soeur se prostitue et c'est la queue à Nation
    Pour des raisons économiques
    Ma soeur file la trique
    Aux frères branchés sur tube cathodique
    Et on véhicule les clichés
    Il est plus facile d'adhérer
    Au stéréotype guidé par le monde de la monnaie
    Et du pouvoir avarié
    Choix de société
    Relais de médias affamés
    Relais de médias affamés

    Ma soeur est une déesse, une reine, une sirène
    Depuis longtemps on le sait,
    Depuis longtemps on l'aime!

    Ma soeur est une déesse, une reine, une sirène
    Une guerrière qui visionne l'homme et ses dilemmes
    Teuskwa nique ça !
    Tu connais le don dada, entouré de renégates
    Ill Nanas, Ill Nanas

    Ma soeur est une déesse, une reine, une sirène
    Une guerrière qui visionne l'homme et ses dilemmes
    Teuskwa nique ça !
    Tu connais le don dada, entouré de renégates
    Ill Nanas, Ill Nanas

    La tentation
    La malédiction
    Stéréotype de la Femme au sein de toute nation
    De beaucoup d'interprétations
    De livres sacrés des religions
    De tous processus d'exploitation
    Et si des keums en écoutant ce skeud pensent que j'ai tort
    Dites-moi pourquoi mes soeurs en Afghanistan sont censurées à mort
    Pourquoi mes soeurs en Algérie se battent contre la mort
    Pourquoi les mexicaines zapatistes ont pris les armes sans votre accord ?

    Ma soeur est une déesse, une reine, une sirène
    Une guerrière qui visionne l'homme et ses dilemmes
    Teuskwa nique ça !
    Tu connais le don dada, entouré de renégates
    Ill Nanas, Ill Nanas

    Ma soeur est une déesse, une reine, une sirène
    Une guerrière qui visionne l'homme et ses dilemmes
    Teuskwa nique ça !
    Tu connais le don dada, entouré de renégates
    Ill Nanas, Ill Nanas