Chargement...

légalisation du cannabis

Discussion dans 'Politique et débats de société' créé par raaph, 27 Août 2016.

  1. raaph
    Offline

    raaphMembre du forum Membre actif

    369
    55
    2
    Juil 2016
    Homme
    France
  2. libertaire, anarchiste, anti-fasciste, anti-autoritaire
    je revien avec du bon sujet!! commenter moi cette video( en particulier la repression utilisée)
     
  3. Klik
    Offline

    KlikJeune Keupon Sauvage ! Membre actif

    328
    105
    0
    Fev 2016
    Homme
    France
  4. libertaire, anarchiste, auto-gestionnaire, anti-fasciste
    Pour donner mon avis, personnellement, je pense qu'il faut légaliser le cannabis.
    Je vais donner mes raisons en points

    Point 1 - Les Traffics.

    Durant la prohibition, y'avait des traffics d'alcool. On l'as légalisé, les trafics se sont plus ou moins arrêtés. Donc, logiquement, même chose pour le cannabis. Puis cela réduirais aussi les règlements de comptes ( Impayés, Vol, etc ).

    Point 2 - La sécurité ( Voiture, Overdose, même si on fait pas d'overdose de cannabis, c'est valable pour les autres drogues )

    Le cannabis, tout comme l'alcool, réduit les réflexes. Si on prend la route après avoir fumer un pétard, c'est dangereux pour sois et pour les autres.
    Donc vu comme ça, c'est pas un super argument. MAIS ! Si on mettais en place des lieux dédiés à ça, ou on encadrerais la pratique, on pourrais réduire beaucoup les risques ( OD, prise de voiture, etc )

    Puis aussi, dans ces sales de défonce, la came serait de qualitée. Cela éviterais des possibles dangers liés à de la came de mauvaise qualitée.

    Point 3 - Bénéfice à l'Etat.
    La, c'est pas un point que je supporte, mais si ils sont pas trop cons ( et ils le feront ), ils mettront des taxes dessus ( comme les clopes ). Et vus le nombre de gens qui fument du cannabis, ben y'as du bénéfice à faire.

    Bon, la, j'en ai donnés trois, mais y'en as pleeeeeins. J'vous laisse trouver d'autres points positifs
     
  5. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 567
    1 676
    430
    Fev 2014
    France
  6. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    D'accord avec toi, ça réduirait probablement pas mal le commerce illégal (les petits boutiquiers, quoi!). C'est bien justement ce que craignent ceux qui vivent plus ou moins de ce petit trafic bien innocent. Car je crois important de bien différencier le cannabis et les drogues qui peuvent tuer à plus ou moins court terme (héroïne, crack...).

    OD, aucun risque avec le cannabis.
    Prendre sa voiture? La vente d'alcool est légale et je ne pense pas que ça empêche tant que ça les gens de prendre le volant bourrés comme des vaches; pourquoi en serait-il autrement avec le cannabis?
    J'ai jamais entendu d'histoires de dangers liés à du cannabis de mauvaise qualité. Là encore ça concerne plutôt l'héroïne.
    On s'en fout un peu que l'Etat fasse du bénéfice, non? Quitte à ce que quelqu'un fasse du bénef avec le cannabis je préfère que ce soit des gens au chomedu (volontairement ou non).

    Pour moi l'intérêt de la légalisation c'est que forcément la consommation serait dépénalisée, plus besoin de se cacher, aucun risque de sanction pénale.
    Et puis pour les consommateurs ce serait plus facile à trouver. Le cannabis étant un plaisir (au même titre que l'alcool ou les clopes) y a aucune raison que les fumeurs de tabac (mille fois plus dangereux et addictif) puissent s'adonner librement à leur "vice" et pas les fumeurs de bédots!

    [/QUOTE]
     
  7. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 567
    1 676
    430
    Fev 2014
    France
  8. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    C'est drôle parce que c'est abusé, "voilà ce qui l'a mis dans cet état" (de la marijuana!) bref une démonstration par l'exagération, enfin moi c'est comme ça que je l'ai compris?
     
    raaph apprécie ceci.
  9. Klik
    Offline

    KlikJeune Keupon Sauvage ! Membre actif

    328
    105
    0
    Fev 2016
    Homme
    France
  10. libertaire, anarchiste, auto-gestionnaire, anti-fasciste
    Oui, c'est plus pour les autres drogues ( au même titre que les OD )
    D'après les témoignages d'amis qui fument ( Je ne fume pas ), la qualitée peut influer sur l'état dans lequel sa met, donc, à voir ...

    Ce point la, c'est de la persuation. Nous, on s'en fout, on veut juste que les fumeurs fument librement ( pour moi en tout cas ). Mais l'Etat capitaliste dans lequel on vit cherche le bénéfice. Ils ne légaliseront pas si ils y tirent pas d'avantage ...
     
    raaph apprécie ceci.
  11. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 567
    1 676
    430
    Fev 2014
    France
  12. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Oui c'est un peu comme le pinard, s'il est de bonne qualité en général on est moins malade. La différence c'est qu'on peut faire un coma éthylique si on abuse, alors qu'avec le cannabis on ne risque rien, sauf si on prend le volant évidemment (pareil que pour l'alcool).
    Mais l'interdiction au volant et l'interdiction tout court ne sont pas liées, puisque la vente et consommation d'alcool sont autorisées, dans certaines limites (pas d'ivresse sur la voie publique, pas plus de 0,5 g d’alcool par litre de sang au volant).
    Alcool
    Donc du point de vue de l'Etat rien ne les empêcherait d'autoriser la vente de cannabis tout en sanctionnant le cannabis au volant.

    Tu as raison!
    Cela dit encore une fois je vois pas pourquoi je m'opposerais plus à la vente libre de cannabis qu'à la vente libre de tabac (même si le tabac est mille fois plus addictif et dangereux).
    De là à en faire une lutte politique prioritaire?
    En revanche la lutte contre la pénalisation de l'usage et de la vente de cannabis s'inscrit dans toutes les luttes contre la répression.
    6 graphiques qui montrent les limites de la répression des drogues en France

    Sur les dangers du cannabis je trouve les sites "officiels" particulièrement faux cul. Ils parlent de règlements de compte "liés au trafic de drogue" en oubliant de préciser qu'il s'agissait de trafic d'héroïne et non de cannabis: de toute façon vu qu'on n'est pas près de légaliser l'héroine il y a gros à parier que les petits dealers qui vivent de la vente de cannabis se rabattraient sur d'autres produits s'il le cannabis était en vente libre, ce n'est pas la vente du cannabis qui est en cause mais la "rivalité commerciale"!
    D'autres disent que le cannabis est dangereux parce que mélangé au tabac: mais alors pourquoi le tabac est-il en vente libre?
     
  13. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 759
    556
    142
    Jan 2009
    France
  14. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Le shit de mauvaise qualité peut être dangereux parce que coupé à plein de trucs dégueulasses (pour augmenter la masse sans augmenter la quantité de canna) et pour ça la légalisation ça jouerait pour avoir du shit de meilleure qualité. Pour l'herbe par contre "bonne qualité" ça doit vouloir dire "bon goût" ou "haut taux de THC" et à mon avis les effets seraient pas moins dangereux.
    Après c pas un truc très dangereux en soi, pour les poumons ce qui est dangereux, s'il est pas coupé, c'est en effet le tabac qui est plein de merde ou bien c'est la combustion (si c un pur). Le simple fait de brûler quelque chose forme du goudron (du carbone) mais c vrai avec de l'encens, un barbecue, une allumette, un feu de cheminée... Et c'est pas comparable à tout ce qu'il y a dans le tabac, plus de 5000 composants chimiques je crois avoir lu sur des pubs de dissuasion.

    Après je suis d'accord avec ninaa, on n'a pas à insister sur les bénéfices pour l'état, c'est pas pour ça qu'on demande la dépénalisation, on a nos propres arguments.
     
  15. Klik
    Offline

    KlikJeune Keupon Sauvage ! Membre actif

    328
    105
    0
    Fev 2016
    Homme
    France
  16. libertaire, anarchiste, auto-gestionnaire, anti-fasciste
    Commerce juteux ???

    J'ai pas parler de lutte prioritaire, mais c'est une lutte comme une autre
     
  17. raaph
    Offline

    raaphMembre du forum Membre actif

    369
    55
    2
    Juil 2016
    Homme
    France
  18. libertaire, anarchiste, anti-fasciste, anti-autoritaire
    deja ca fait plaisir de voir que la conv est animée donc merci;)
    et puis ensuite pour revenir sur le canabis je suis d'accord sur l'importance de la qualitée dela cam en effet les dangers seront au moins amoindri et c'est deja qqch de gagner et ensuite qqch que je tien a coeur c que des chercheur pourrais légalement faire des recherches dessus et en + faire des campagnes de prévention importantes
     
  19. raaph
    Offline

    raaphMembre du forum Membre actif

    369
    55
    2
    Juil 2016
    Homme
    France
  20. libertaire, anarchiste, anti-fasciste, anti-autoritaire
    "La tabac est infiniment plus addictogène que ne l'est le cannabis. Le tabac accroche comme l'héroïne alors que le cannabis accroche peu de gens comme l'alcool. Mais cela n'est pas prévisible. On ne peut pas connaître les personnes qui seront accrochées. L'entourage joue aussi un rôle important.
    allodocteurs

    "Mais le tabac et l'alcool sont dans l'absolu plus mortels que le cannabis", rétorquent à la fois le médecin et l'addictologue. Ces deux produits sont davantage responsables de troubles psychologiques et de cancers aujourd'hui.
    Le cannabis est-il moins mortel que l'alcool ou le tabac?
     
  21. raaph
    Offline

    raaphMembre du forum Membre actif

    369
    55
    2
    Juil 2016
    Homme
    France
  22. libertaire, anarchiste, anti-fasciste, anti-autoritaire
  23. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 567
    1 676
    430
    Fev 2014
    France
  24. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Merci pour l'info, je n'étais pas au courant. Du coup j'ai fait une recherche et j'ai trouvé entre autres un article de Libération qui parle d'une rumeur d'herbe coupée aux microbilles. Que la rumeur soit fondée ou non, conseil du CIRC (Collectif d'information et de recherche cannabiques, principale association antiprohibitionniste):
    J'avoue que cet argument m'a convaincue de la nécessité de légaliser.
    L'argument est d'ailleurs valable dans tous les cas: lors de la prohibition aux USA les alcools frelatés étaient beaucoup plus toxiques. Il y a quelques années j'ai perdu un bon copain, OD d'héroïne. Il y avait eu plusieurs cas similaires en Lorraine où il vivait, à cause d'une drogue frelatée.
    Pour la recherche pourquoi pas? (un cannabis qui défonce autant mais sans aucun effet toxique?)
    Mais pour les campagnes de prévention j'y crois pas trop. J'ai été fumeuse de tabac, et je ne pense pas qu'aucune campagne de prévention n'aurait pu m'empêcher de commencer à fumer. Tout le monde sait déjà que le tabac est cancérigène: que dire de plus?
    Pour le cannabis je pense que c'est la même chose. Partout et de tout temps des gens ont eu envie et/ou besoin de se péter la tête (avec alcools et drogues).
     
  25. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 759
    556
    142
    Jan 2009
    France
  26. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Le rôle de l'entourage joue beaucoup en effet sur l'addiction. J'ai lu un truc ou vu une vidéo récemment (p't-être ici d'ailleurs je sais plus) où ils expliquaient qu'une expérience avait été faite avec des rats (déjà ça craint mais bon les résultats sont intéressants malgré tout). Ils leur mettaient un genre de pipette à bouffe ou eau normale et une autre avec la même chose et de l'héroïne en plus. Lorsqu'ils étaient seuls dans leur cage ils devenaient vite addicts et mouraient d'overdose mais lorsqu'on les mettait avec d'autres rats ils allaient indifféremment à l'une ou l'autre des pipettes comme si l'addiction à l'héroïne n'avait plus d'effets.
    De manière générale y a beaucoup d'expériences en psychologie sociale qui montre à quelle point les liens sociaux dont importants y compris contre l'addiction. Comme une avec des bébés singes qu'on prive soit de nourriture, soit de leur mère, les premiers vivent plus longtemps.
    Bon ces deux-là restent des expériences révoltantes vu qu'on tuent des animaux quoi.

    Un livre de Durkheim aussi, un des premiers sociologues, porte sur le suicide et il conclut que ce sont les gens les plus isolés de la vie sociale qui ont le plus tendance au suicide.
    Pareil, pour l'alcoolisme y a des corrélations (j'ai lu ça dans un livre de Florence Weber une autre sociologue même si le livre portait pas spécifiquement là-dessus, mais elle expliquait que dans la petite ville ouvrière où elle a enquêtée le fait de trainer au bar hors situation "exceptionnelle" était mal perçu et ceux qui le faisait était généralement au chômage ou dans des équipes à l'usine où ils étaient en contact avec peu de gens - équipe de nuit par ex je sais plus exactement...).

    Sinon j'ai vu un Izap4U (genre de zap de spi0n avec des extraits de documentaires souvent sur la drogue) où il parlait directement du cannabis, de l'addiction et des rapports humains.

    Enfin, tout ça pour dire que des campagnes de prévention sans aucun changement des pratiques vis-à-vis des toxicomanes et des réflexions par rapport à la drogue, je suis d'accord avec ninaa, ça changerait pas grand chose à mon avis. Après on retombe toujours dans le même problème, les structures qui accueillent les toxicos ont un intérêt économique (faire du profit si ce sont des entreprises ou simplement coûter le moins possible) et on peut pas à la fois chercher le bien des patients et le profit ou l'économie de budget, y a forcément des fois ou ça rentre en concurrence et c'est l'intérêt économique qui gagne souvent - vaut mieux éviter la faillite et continuer à pouvoir "traiter" des gens, même mal, que faire faillite et que plus personne s'occupe d'eux, c'est ça l'argument.
    En plus l'idéologie derrière la prévention elle est très libérale zarma "t'es libre de faire ce que tu veux et si tu te drogues c'est que tu l'as choisi et, grâce à la prévention, en connaissance de cause" or c'est pas vrai, si tu regardes la répartition des consommateurs parmi la population tu rends vite compte que tu choisis probablement pas sans aucun déterminisme quoi.

    A ce propos j'ai deux potes qui m'ont soutenu que si on supprimait le shit ce serait la hass dans les quartiers populaires, vous en pensez quoi ? (ils ont même déconner en disant qu'on allait poucave les dealers pour la Cause Révolutionnaire).
    à mon avis c'est trop simple vu comme ça mais ils avaient l'air convaincu et comme ils connaissent mieux les quartiers que moi je me demande pourquoi.
     
  27. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 567
    1 676
    430
    Fev 2014
    France
  28. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Ben par expérience pas sur les rats mais sur moi même et toutes les copines qui ont réussi à arrêter le tabac et/ou l'alcool je peux affirmer que le rôle de l'entourage est primordial pour:
    - ne pas commencer
    - arrêter!
    Mon compagnon n'a jamais fumé, et à l'époque où j'ai arrêté je ne fréquentais plus que des gens qui ne fumaient pas (et pour beaucoup avaient horreur du tabac). ça m'a vachement aidée à décider d'arrêter!
    En revanche les copines dont le compagnon et les amis étaient fumeurs avaient un mal de chien (n'y arrivaient pas du tout en fait).
    Pour commencer j'ai demandé une clope à une copine dans une soirée. J'avais beau savoir comme tout le monde que l'addiction n'a rien de subjectif, comme tous les fumeurs débutants je me suis convaincue que moi je serais assez forte pour garder le contrôle... bref...
    Le pire c'est qu'un de mes fils (dix neuf ans) est devenu accro au tabac, et je n'ai pas réussi à le convaincre de ne pas commencer, comme moi des années plus tôt il croyait sincèrement qu'il pourrait garder le contrôle! Tous ses copains copines fumaient, je suis sûre que ça a du jouer!
    J'ai pas très bien compris, tu veux dire que si les gens ne fumaient plus dans les quartiers populaires ils seraient si énervés que ça serait l'émeute, la révolution?


    Bref j'ai bien peur que les arguments "raisonnables" soient impuissants, on n'est pas du tout dans une démarche rationnelle.
     
  29. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 759
    556
    142
    Jan 2009
    France
  30. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Oui, ils parlaient bien de l'effet du cannabis comme quoi ça calme, mais peut-être aussi de l'effet social comme quoi il donne l'impression aux gens des quartiers d'arriver à niquer un peu le système en étant dans l'illégalité je pense et dans ce cas ce serait plutôt l'interdiction du teuteu que ses effets sur le psychique qui jouerait.
    En tout cas ils pensaient pas que la substitution de l'alcool au shit suffirait de calmer.
    Une zic d'Hugo TSR où il tient à peu près le même discours "ils savent que ça nous endort" :


    Plus généralement pas mal de rappeurs parlent de ça, du fait de fumer pour oublier les problèmes. Perso je connais pas assez le style de vie ou le quotidien dans les quartiers populaires (voir dans les campagnes populaires mais c vrai que mes potes parlaient des zones urbaines surtout) pour voir l'effet du shit sur la tendance à se révolter, c'est pour ça que je demande ici si vous avez des avis là-dessus.

    Après un me racontait qu'à son quartier à saint-priest par exemple la BAC passe 20 fois par jour devant les dealers, qu'ils savent qu'ils dealent mais qu'ils font rien (ni la BAC ni les dealers d'ailleurs). Il pense que si le shit devenait prohibé la BAC pourrait plus passer dans le quartier mais bon à part son anecdote je sais pas trop. Je suis pas convaincu que ça suffise.
    Après c'est vrai que j'ai lu que les quartiers où y a du deale généralement y a peu de délinquance puisque les dealers ont intérêt à ce que les decs viennent pas trop fouiner du coup ils règlent les problème eux-mêmes, du coup il peut y avoir un genre de "pacte" informel entre les dealers et les flics.
    Je sais aussi que l'usage de la drogue (et de l'alcool) pour canaliser les pauvres et les révoltés c'est pas une nouveauté, le crack a été inventé par la CIA pour les ghettos noirs pendant le mouvement des droits civiques (on en a déjà parlé dans d'autres topics). Mais ce sont généralement des drogues dures pas du cannabis qui est peu addictif. D'un autre côté c'est vrai que fumer ça aide à ne plus se préoccuper de ses problèmes pendant le laps de temps où t'es défoncé, les problèmes existent toujours mais tu t'en fous, t'y penses plus.
    Qu'est-ce-que la légalisation changerait à ça ?
     
  31. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 759
    556
    142
    Jan 2009
    France
  32. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Juste un petit bémol, en 2005 le shit a pas empêché des révoltes qui ont failli bouleverser le pays donc à relativiser aussi.
     
  33. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    9 567
    1 676
    430
    Fev 2014
    France
  34. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    J'ai souvent entendu le même discours à propos de l'alcool qui empêcherait les ouvriers de se révolter. Je suis pas très convaincue parce que nombre de syndicalistes très actifs sont de vraies éponges à vin.
    Pour le shit c'est pareil, j'ai connu des militants très dynamiques qui en fumaient beaucoup. Je suis pas sûre non plus qu'il suffit d'être sobre pour se révolter!
    ah j'avais pas vu ton bémol, donc toi aussi tu n'as pas l'air si convaincu!
    Je suppose qu'ils imaginent que les gens fumeraient davantage puisque ce serait plus facile à trouver? Et peut-être moins cher (quoique ça je ne suis pas sûre)?

    A propos, je dois préciser une chose: si toute réflexion faite je serais plutôt pour la légalisation, pour empêcher la vente de cannabis frelaté, c'est parce que je pense sincèrement que fumer du shit à la base c'est pas si grave.
    Parce que cet argument "de toute façon les gens le feront donc autant limiter les dégats" il y a des cas où je ne suis pas du tout d'accord: par exemple certains prônent de pratiquer des excisions à l'hôpital, ce qui limiterait les risques d'infection, etc. Le hic c'est que ça enverrait aussi un message de banalisation d'une pratique dégueulasse.
    Pour le cannabis même s'il devait y avoir augmentation de la consommation ce ne serait pas si grave mais je suis plus mitigée concernant le crack, l'héroïne... C'est plus facile de tomber dans le tabagisme ou l'alcoolisme que dans la came. Et arrêter quand tu peux trouver ton poison au coin de la rue ça n'aide pas du tout!
     
  35. samsuffit39
    Offline

    samsuffit39Membre du forum Membre actif

    71
    1
    0
    Août 2011
    France
  36. anarchiste, internationaliste, auto-gestionnaire
    Reste aussi une question de santé publique, j' ai écouté une ITW du président Uruguayen M. MUJICA en poste au moment de la dépénalisation partielle la bas, il était à titre personnel contre la consommation de cannabis, à cause du fait que ladite substance modifie le comportement et la perception de l' usager.
    C'est pour couper l' herbe -haha- sous le pied des narcotraficants que l' Etat commercialise pour usage récréatif le cannabis -de mauvaise qualité- qu il fait pousser.
    Pour controler la consommation aussi puisque seules des personnes inscrites peuvent achetées une quantité limitée.
    A noter que l' herbe est vendue 1 dollar le gramme, se qui casse le prix du marché noir, et que l' Etat interdit au particulier de faire pousser lui même plus de quelques pieds, je ne me souviens plus du nombre exact 4 ou 5 je crois.
    Bref une dépénalisation ou une légalisation du cannabis serait un processus lancé par l' Etat pour servir sa politique plus que pour assurer la liberté des consommateurs.
     
    ninaa apprécie ceci.
  37. pschrsrgnc
    Online

    pschrsrgncGuest

    Sylvie monte au créneau,quel attente?
    Je relève,sans apologie,que l' hybridation successive à amené un taux de t.h.c élevé! et c' est devenu innommable tellement on "baptise" les
    nouvelles variétés.Bref,c' est de la beuh!mais,quelles conséquences à long terme:AVC,facteur déclencheur de pathologies,emphysème...etc,et puis
    lesquel.e.s n' a pas eu son flip tranquille où sa parano?Il faut s' interroger.Au vu,des expériences européennes,préfèrera:les espaces,genre "coffee shop"avec logos et pignons sur rue où tu vas flamber pour faire tes expériences où,l' assoce,genre Espagnole où tu peux probablement plus échanger!Ceux,qui le souhaitent,n' ont pas non plus la possibilité d' espace,d' énergie,de moyens pour le concrétiser.Les espèces originelles risque de disparaître au profit d' autres plus lucratives!voilà,le constat.Ninaa,j' acquiesce concernant le tabac,drogue licite,dont les multinationales tirent les ficelles,assommant, en certains états, avec la participation de taxes.Et puis ceux,celles qui tentent d' aller à coté pour leurs consos prennent des risques pour quelques sous parfois!A proximité des frontières les buralistes tirent la tronche,car on te le propose en seau plus loin,donc...?(la qualité et le conditionnement change).A la longue,il doit y avoir une remise en question!?,concernant ces sujets.A la longue,l' oxydation de nos cellules,nous le rappellera je pense.
    Concernant le sujet,en dehors,d' une culture raisonnée,récréative,pour "les communautés,on proposera "un distributeur"qui souhaitera thésauriser,j' y préfère pour les usagers le milieu associatif(échange,écoute et compréhensions des risques)
     
  38. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 759
    556
    142
    Jan 2009
    France
  39. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Après par principe je suis contre la répression de la consommation ou de la vente de cannabis et je suis pour que les gens soient accompagnés pour en sortir. Après en pratique quelle serait la réception de ces associations, je suis pas sûr que les gens se déplaceront pour y aller. Elles s'adresseront aux gens qui "veulent s'en sortir" ce qui veut surtout dire qu'elles recevront des gens qui n'ont pas forcément besoin de cannabis. Ce que je veux dire c'est que la prise de cannabis, même si elle est justifiée hypocritement par des raisons récréatives, c'est surtout un moyen de ne plus penser à ce qui nous préoccupe. ça nous fait oublier nos problèmes un moment et relativiser leurs conséquences, ça nous aide à supporter des choses qui nous font souffrir. Et en ce sens c'est un putain d'obstacle à la révolte. Sans shit les prisons et les quartiers seraient beaucoup plus difficiles à tenir. Le crack a été utilisé aux états-unis pour briser la révoltes des ghettos noirs. En URSS l'alcoolisme a fait des ravages dans les classes populaires. Pour ça, si la légalisation augmente le tarif soit y aura des shit low-cost de merde, soit les pauvres vont se rabattre sur d'autres drogues, soit ça va péter. En tout cas, la légalisation et la dépénalisations ce sont des soupapes de sécurité que le système a en réserve. Alors du point de vue de l'individu qui a envie de fumer, ouais c'est sans doute mieux de laisser faire en disant "qui on est pour le lui interdire", mais c'est quand même oublier que personne ne fume par choix. Tout le monde à des raisons de le faire et ne les a pas choisies.

    Du coup les assos c'est bien mais les gens continueront a prendre de la drogue si ils ont pas d'autres buts dans la vie. Et qu'est-ce-qu'elles vendent comme but tes assos ? C'est généralement du carriérisme, de la "réussite personnelle", intégrer les gens par l'emploi, le revenu, le logement, leur donner envie de réussir professionnellement et personnellement. Alors que, pour ma part, j'aspire à une sortie collective du capitalisme et pas à ce que certaines personnes deviennent riches, cadres, travailleurs... Sans compter que ça n'est pas accessible à tous.
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    149
  2. Réponses:
    4
  3. Réponses:
    97
  4. Réponses:
    2
  5. Réponses:
    5
  6. Réponses:
    6
  7. Réponses:
    0
  8. Réponses:
    0