Chargement...

Légalisation du cannabis, mieux que la décriminalisation

Discussion dans 'Politique et débats de société' créé par Ungovernable, 16 Novembre 2018.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 081
    110
    2,123
    Mar 2005
    Homme , 31 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Je n'avais pas ouvert un débat sur ce forum depuis longtemps. Je crois que tous ici comprennent les raisons de décriminaliser le cannabis. Mais une chose qu'on entend souvent chez les anars et que j'ai moi même dis par le passé (j'avais tort) c'est qu'une décriminalisation serait mieux qu'une légalisation. Voici pourquoi c'est faux.

    Depuis le 17 octobre le cannabis est légal au Canada, devenant le 2e pays après l'Urugay à avoir légalisé. C'est aussi légal dans plusieurs états américains même si ça reste illégal au niveau fédéral. En début novembre on apprenait que le Mexique légalise aussi. Plusieurs pays ont légalisé l'utilisation médicale seulement (allemagne, australie, denmark, colombie, brésil, espagne, thailande). On a beaucoup appris sur les effets de la légalisation du cannabis grace aux expériences dans ces pays.

    Chose surprenante, l'Europe a peu été entrainée dans ce mouvement global de légalisation, d'où l'importance de ce débat. La légalisation du cannabis devrait être un enjeu important des luttes militantes. En plus d'être une question de droit fondamental, il s'agit d'un enjeu qui sauvera littéralement d'innombrables vies.



    Le Cannabis Médical fait partie de la solution à la crise des opiacés

    Une grave crise d'opiacés est en cours en amérique, provoquée par l'industrie pharmaceutique. 700,000 morts depuis le début dont 72,000 morts en 2018 et les statistiques s’aggravent chaque année.
    Cause #1 : le Fentanyl, un puissant anti-douleur.

    66% de ces morts sont causés par des prescriptions d’opiacés comme anti-douleur.
    80% des héroinomanes admettent avoir commencé avec une prescription d’opiacés

    [​IMG]

    • Le cannabis comme substitut aux opiacés pour traiter les douleurs chroniques : plusieurs études cliniques ont démontré l'efficacité indéniable du cannabis comme substitut aux opiacés pour traiter certaines douleurs chroniques (ex: recherches de Tetra Bio Pharma au Qc)
      Le cannabis n’a pas d’effets secondaires contrairement aux opiacés qui peuvent causer la mort par overdose ou une forte dépendance. Le cannabis n’a jamais tué personne, ce qui en fait une alternative sécuritaire aux opiacés.

    • La légalisation du cannabis réduit le nombre de morts par overdose d’opiacés. C’est ce que prouvent les statistiques et les études dans les états américains où le cannabis a été légalisé, car on peut prescrire du cannabis médical aux patients souffrants, au lieu d’opiacés ; donc moins de prescriptions d’opiacés et moins de morts. Une étude a démontrée que les morts par surdoses d'opiacés sont réduites de 25% grâce à la légalisation du cannabis. Si 700,000 personnes sont mortes d’overdose depuis le début de la crise, on parle ici de 175,000 vies (25%) qui auraient été sauvés grâce à la légalisation du cannabis, seulement pour les États-Unis.



    Autres utilisations médicales

    Les recherches scientifiques ont prouvés l’efficacité du cannabis pour traiter les symptômes de plusieurs maladies graves, incluant même les cancers et le SIDA (attention: nuance entre "traiter" et "guérir").

    • Cancers - le cannabis médical aide à traiter les symptomes de cancers en phase terminale et à contre-balancer les effets de la chimiothérapie. Le taux de survie est augmenté grâce à la stimulation de l'appétit et la résistance aux douleurs. Même le National Cancer Institute reconnait que le cannabis est utile pour traiter les symptômes du cancer.

    • Autisme - 3 études israéliennes ont prouvé l’efficacité du cannabis pour traiter l’autisme, la dernière étude a une efficacité de 80%

    • Plusieurs études préliminaires indiquent l’utilité potentielle du cannabis pour traiter plusieurs autres maladies comme l’alzheimer, les démences, les problèmes neurologiques,

    • Sclérose en plaque - parmis les causes les plus fréquentes de prescriptions de cannabis médical

    • Autres douleurs chroniques : arthrite, fibromyalgie, mal de dos, migraines, maladie de Crohn

    • Anxiété, dépression, anorexie, insomnie, déficit d’attention, nausées, stress post traumatique,

    • Nombreux autres problèmes de santé, voir une liste ici

    • Épilepsie

    • Parkinson
    * Sources scientifiques disponibles au besoin.



    La légalisation totale est la seule solution pour le cannabis médical

    • La décriminalisation ne légalise pas complètement la cultivation et la vente, elle ne fait que dépénaliser la consommation et la vente à petite échelle donc limite l’accessibilité. Les entreprises ne peuvent pas se développer et créer des produits médicaux avec un contrôle de qualité. Le pire, c’est que personne ne sait vraiment où est cultivé le cannabis vendu. C’est le cas à Amsterdam, en Jamaique ou au Portugal.

    • Un docteur ne peut pas prescrire de cannabis médical sans légalisation, car le patient ne peut pas se procurer de cannabis médical à sa pharmacie, avec un produit standardisé. Par exemple, il faut une consistence dans le dosage %THC et %CBD sinon le dosage est aléatoire et l’efficacité varie.

    • Médicaments transformés : des patients nécessitent parfois du cannabis sous forme de gellules à avaler, de patch transdermal, vaporisateur buccal et autres formes de produits transformés qui ne se trouvent pas chez le dealer du coin.

    • Le cannabis médical est un produit très différent de ce qu’on retrouve dans la rue. Il doit être cultivé dans des installations de grade pharmaceutique avec des technologies spéciales comme l’irradiation afin de retirer tous les micro-organismes qu’on retrouve naturellement dans le cannabis cultivé ailleurs. Ces micro-organismes sont inoffensif pour les consommateurs récréatifs, mais peuvent être mortel pour un patient atteint de cancer en phase terminale avec un système immunitaire affaibli. Un contrôle de qualité est obligatoire.

    • Recherche médicale : dans l’état actuel des choses, les études cliniques par le milieu pharmaceutique peuvent être faites uniquement dans un pays où le cannabis a été légalisé. La recherche a été bloquée pendant 100 ans de prohibition alors immaginez tout ce qu’on découvrira dans 5, 10 ou 20 ans avec le progrès scientifique.


    Légalisation vs décriminalisation

    • 90% du cannabis retrouvé sur le marché noir et dans les dispensaires déréglementés contiennent des pesticides cancirégènes. Ce sont des statistiques officielles. Avec la légalisation au Canada, le cannabis doit obligatoirement être testé en laboratoire pour prouver qu’il ne contient pas de produits dangereux. Le document du résultat des tests en labo est disponible lors de l’achat du produit. Toute l’industrie est surveillée par Santé Canada qui s’assure que les engrais de cultivation sont sécuritaires. Les dealers ne savent pas ce que contient leurs produit et quels engrais ont été utilisés. Du cannabis mal cultivé peut contenir des moisissures invisible et inodore, mais pouvant causer des problèmes de santé.

    • La légalisation détruit le crime organisé. C’est un fait notoire que la mafia, les motards et les gangs de rues contrôlent la plus grande part du marché noir. Au Canada, la légalisation fait en sorte que les permis de cultivation doivent être autorisés par Santé Canada qui régule l’industrie et s’assure que le crime organisé ne l’infiltre pas. On estime que le crime organisé encaisse 15 milliards de dollars annuellement au Canada, grâce au cannabis du marché noir.

    • Cultiver son propre cannabis. Chaque personne peut légalement cultiver 4 plants de cannabis selon la loi fédérale canadienne. Ceci contribue aussi à réduire l’emprise des mafieux sur le marché noir : les consommateurs qui veulent continuer d’acheter au marché noir achètent le surplus de leurs amis cultivateurs au lieu d’acheter au dealer du coin qui s’approvisionne chez le crime organisé.

    • Conditions de travail : pour améliorer les conditions de travail dans l’industrie du cannabis et syndicaliser les employés, il faut une légalisation totale. La décriminalisation ne légalise pas la cultivation, donc les travailleurs se cachent et n’ont pas de rapport de force face aux patrons.

    • Financement de l’industrie : sans légalisation totale, les banques ne peuvent pas financer les entreprises ni la recherche scientifique. C’est un gros problème aux États-Unis. Le cannabis est encore illégal au niveau fédéral mais des états comme la Californie et le Colorado ont légalisé. Mais les banques doivent obéir à la loi fédérale et ne peuvent pas ouvrir de compte bancaire pour une entreprise dans le cannabis. Donc la recherche scientifique sur le cannabis ne peut pas être financée par les banques comme les autres recherches.

    • Avantages pour le consommateur et variétés de produits : baisse des prix au gramme, plus de produits dérivés comme des brevages au cannabis.

    • La légalisation est essentielle pour les patients médicaux : les patients sous prescription de cannabis médical peuvent payer des dizaines de milliers de dollars chaque année pour acheter les médicaments. Seule une légalisation peut permettre aux compagnies d’assurances de couvrir ce genre de dépenses médicales. Une décriminalisation ne permet pas la couverture par les assurances !



    Autres effets positifs de la légalisation

    • Réduction des crimes violents selon des études américaines, expliquée par le fait qu’il n’y a plus de guerre de territoires et l’industrie ne vit plus plus dans la criminalité

    • Création d’emplois locaux : plus de 1 million d’emplois de qualité seront créés par la légalisation. L’importation n’est pas autorisé donc les emplois sont locaux et le cannabis doit être cultivé à l’intérieur donc ce n’est pas économiquement viable de délocaliser dans des pays pauvres à cause du coût de l’électricité.

    • Les revenus du cannabis servent à financer des écoles au Colorado.

    • Le chanvre sera une révolution industrielle. Il y a toute une variété de produits écologiques qui peuvent être fabriqués à base de chanvre, allant du béton jusqu’au textile. C’est un autre sujet dont il y a long à dire.



    La prohibition est un échec désastreux
    • Si l’alcool et le tabac est légal, le cannabis doit être légal ! Tout récemment l’Organisation Mondiale de la Santé révélait que 1 mort sur 20 est due à l’alcool. Le cannabis n’a jamais tué personne !

    • La prohibition est raciste ! Les minorités ethniques comme les noirs et les latinos sont beaucoup plus criminalisé et emprisonnés que les blancs pour ce qui concerne les crimes liés au cannabis. Voir cette étude très intéressante.

    • Des personnes sont emprisonnés du au Cannabis. Aux USA des En 2016, il y a eu plus de 600,000 arrestations lié au Cannabis dont plusieurs finissent en prison. Les minorités ethniques sont beaucoup plus ciblés que les blancs.

    • Décriminalisons toutes les drogues. Le Portugal en a fait l’expérience. La toxicomanie et les overdoses sont en baisse.

    • Voici un graphique qui en dis long - depuis 1970 le budget anti-drogue du gouvernement ne cesse d’augmenter mais les statistiques sur la toxicomanie ne bouge pas d’un poil ! [​IMG]


    Quelques mots sur l'anarchisme et le cannabis : Certaines personnes diront que l’anarchisme est la solution à tous les problèmes et qu'il faut centrer nos efforts sur la révolution. Vous noterez que mon texte n'a pas été écrit avec une perspective révolutionnaire. Parce que je refuse d'attendre une révolution qui ne viendra pas quand il est question de sauver des vies et de redonner espoir à des patients condamnés par la maladie. Si certains diront que c'est du réformisme, allez dire ça aux cancéreux mourrants. Les faits sont que des gens souffrent et meurent pendant qu’on débat de théories révolutionnaires.

    Pourquoi cet enjeu me tiens autant à coeur ? Je suis un "cannabis activist" depuis une douzaine d'années. J’ai passé une partie de ma vie à arrondir les fins de mois en vendant du cannabis, mais aussi comme acte de désobéissance civile face à une injustice sociale. J'ai vécu la répression et la criminalisation, j'en subis encore les conséquences avec un dossier judiciaire criminel. Depuis quelques années, j’ai maintenant une prescription médicale d’un docteur pour du cannabis, le système a finit par reconnaitre mon droit. Puis j'ai obtenu une license de cultivation ACMPR par Santé Canada avant la légalisation, ce qui m’a naturellement poussé à développer une certaine expertise en travaillant avec ces plantes. Au départ le but était l’auto-suffisance médicale avec une cultivation hydroponique intérieure, puis de fil en aiguille j’ai aidé d’autres patients à s’en procurer. Avec la légalisation, j'ai vu naitre une nouvelle industrie et j'ai suivi l'évolution des découvertes scientifiques qu'on s'est privé pendant 100 ans de prohibition.

    Le sujet vous intéresse ? Parlez de la légalisation du cannabis à vos ami-e-s. L'acceptabilité sociale est la première étape essentielle.





    [​IMG]

    [​IMG]
     
    Dernière édition: 26 Novembre 2018
  3. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 470
    1 002
    350
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Je suis entièrement d'accord à propos du cannabis qui en effet n'a jamais tué personne.
    En revanche pour des drogues plus dures (comme le tabac ou l'héroïne) je suis plus indécise. Je suis évidemment contre la prohibition (étant opposée à toute forme de sanction pénale), mais la légalisation ça signifie facilité à trouver le poison. Je suis une ex-fumeuse, et le fait de trouver facilement ma drogue ne m'a vraiment pas aidée à arrêter ni à ne pas commencer! Et dans ce cas difficile de prétendre que le tabac "n'a jamais tué personne"! Alors faire du fric avec un poison mortel je trouve pas ça moral du tout. Si je n'avais pas pu me procurer du tabac au coin de la rue je n'aurais pas été rôder à la recherche d'un dealer, j'aurais beaucoup moins consommé.
    En même temps je ne suis pas du tout sûre d'avoir raison sur ce point, peut-être que ce serait pire si le tabac était illégal?

    Deux autres topics à propos du cannabis et de la drogue en général:

    légalisation du cannabis

    Théorie sur la relation entre drogue et Anarchie

    . [​IMG]

    [​IMG]
     
    pilou-ilou et Anarchie 13 aiment ça.
  5. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 081
    110
    2,123
    Mar 2005
    Homme , 31 ans
    Canada
  6. anarchiste, autonome
    En effet pour ce qui est des drogues dures j'ai beaucoup de réserves. Mes arguments sur la légalisation ne s'appliquent que pour le cannabis. Pour les autres drogues dures (excluant le cannabis) je crois que la simple décriminisation est une meilleure que la légalisation qui encouragerait la consommation de drogues dures. L'expérience du Portugal a démontrée que la décriminalisation des drogues dures a un effet positif sur la baisse de la toxicomanie et des surdoses. Les sommes astronomiques gaspillées dans la prohibition (police & justice) sont beaucoup mieux investies dans l'éducation afin de mettre de l'avant des pratiques sécuritaires de consommation, des lieux dédiés avec des seryngues propres, etc. Les toxicomanes n'ont plus à se cacher pour consommer et peuvent le faire dans des lieux sécuritaires surveillé par le personnel de la santé.

    Le cannabis synthétique doit aussi demeurer illégal afin de s'assurer que les chimistes ne commercialisent pas des produits dangereux. Plusieurs personnes sont mortes en consommant du cannabis synthétique alors que le cannabis naturel est 100% sécuritaire.

    À propos de l'affiche "Devil's Harvest" l'histoire est assez amusante : c'est un poster de propagande issu du Reefer Madness, une série de films prohibitionnistes américains financés entre autre par l'église. Le film-propagande faisait croire que le cannabis portait à faire des meurtres, à consommer de l'héroine et même à se suicider ! Il y a aussi plusieurs préjugés racistes contre les mexicains, les accusants d'importer de la marijuana pour détruire la nation américaine.

    Cette propagande explique en partie toutes les fausses idées et préjugés faux sur le cannabis. La génération précédente d'américain a grandie en regardant ces propagandes à une époque où l'internet n'existait pas pour distinguer le vrai du faux. C'est sur ces mensonges que s'est construite la prohibition.

    Le film complet:
     
  7. Ziggy-star
    Offline

    Ziggy-starMembre du forum Membre actif

    254
    17
    0
    Fev 2017
    France
  8. communiste libertaire, plateformiste, internationaliste, auto-gestionnaire, révolutionnaire, primitiviste
    Certes le tabac tue personne ne pourrait dire le contraire,néanmoins je trouve que le développement de l'antitabagisme est scandaleux, c'est une liberté individuelle qui avec un minimum de pédagogie peut être usée en toute connaissance de cause.
    Le problème il vient du paradoxe républicain partagé entre le développement nécessaire du libre marché et l'idéal de l'homme propre.

    Sur la légalisation du cannabis la perspective militante me semble intéressante, mais comment fédérer autour de cette question?
     
  9. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 470
    1 002
    350
    Fev 2014
    France
  10. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Je dis peut-être une bêtise mais si le cannabis naturel était en vente libre pourquoi irait-on chercher du cannabis chimique?

    Je pense que les gens ont le droit de se suicider si tel est leur bon plaisir, leur corps leur appartient (et non à dieu ni à l'état!).
    Cela dit je ne suis pas sûre que je serais d'accord pour que l'aide au suicide devienne un commerce juteux.
    Et je suis scandalisée par les procédés des cigarettiers pour rendre les gens accro à leur insu ou pour pousser les jeunes à fumer (genre distribution de clopes gratuites dans des fêtes...).
    Tabac : les cigarettiers accusés de tricher sur la teneur en goudron et nicotine

    Un des plus gros préjugés consiste à prétendre que fumer du cannabis conduit forcément à prendre des drogues dures. Comme si on prétendait que boire un verre de temps en temps entre amis va forcément mener à devenir un ivrogne.
     
  11. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 081
    110
    2,123
    Mar 2005
    Homme , 31 ans
    Canada
  12. anarchiste, autonome
    Le pourcentage de THC peut être beaucoup plus élevé avec du cannabis synthétique, je pense que c'est ce qui attire certains consommateurs. Mais j'avoue que je ne comprends pas les gens qui en consomment.

    Oui, la fameuse théorie du "gateway drug" ! La seule chose qui pourrait possiblement influencer un consommateur de cannabis à prendre des drogues dures, c'est justement parce qu'il n'y a pas d'endroit légal pour s'en procurer. Souvent les consommateurs doivent aller voir des dealers qui offrent aussi de la cocaine et du speed.
    Si les buveurs d'alcool étaient forcés de se procurer leur alcool chez un commerce qui leur offre aussi des drogues dures, on verrait probablement aussi une hausse de la toxicomanie de drogue dures chez les buveurs d'alcool. Mais ce serait faux d'en conclure que c'est l'alcool qui conduit à consommer la drogue dure.
     
  13. Anarchie 13
    En ligne

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    6 763
    335
    139
    Jan 2009
    France
  14. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    ça me semble pas compliqué, on est un pays de fumeurs (en france). Alors plein de gens subissent la répression à cause de ça. Après le fait de subir la répression suffit pas à être pour la légalisation. Parce que la drogue est aussi un exutoire et tant qu'on a pas supprimé les causes qui font qu'on se tourne vers la drogue la légalisation pourrait très bien augmenter la consommation "récréative" pour "fuir" la réalité.

    Si le THC est plus élevé ça suffit comme raison.
     
  15. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 470
    1 002
    350
    Fev 2014
    France
  16. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Oui dans ces conditions je pense aussi qu'il vaut mieux que le cannabis chimique reste illégal.
    Mais dans cette logique je pense aussi que le tabac devrait être illégal. Sauf que c'est impossible, aucun politique ne prendra jamais une décision aussi impopulaire.
     
  17. Ziggy-star
    Offline

    Ziggy-starMembre du forum Membre actif

    254
    17
    0
    Fev 2017
    France
  18. communiste libertaire, plateformiste, internationaliste, auto-gestionnaire, révolutionnaire, primitiviste
    Pourquoi ? Je comprends pas la logique d'illegalisation du tabac.
     
  19. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 470
    1 002
    350
    Fev 2014
    France
  20. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
     
  21. Ziggy-star
    Offline

    Ziggy-starMembre du forum Membre actif

    254
    17
    0
    Fev 2017
    France
  22. communiste libertaire, plateformiste, internationaliste, auto-gestionnaire, révolutionnaire, primitiviste
    D'accord mais les overdoses de tabac sont très peu répandues me semble t il
    Je comprends pas l'argument moral qui consiste à dire parce que c'est potentiellement mortel c'est pas bien. Surtout si on se place dans une perspective non marchande
     
  23. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 470
    1 002
    350
    Fev 2014
    France
  24. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    La mortalité due au tabac en quelques chiffres

    "Une perspective non marchande???"

    Je comprends pas comment on peut trouver moral que des multinationales se fassent du fric sur un poison mortel?

    Cela dit je ne me battrai pas non plus pour l'interdiction du tabac. Mais s'il devait être interdit je ne me battrais pas non plus pour qu'il soit à nouveau en vente libre!

    Alors que je suis à cent pour cent pour la vente libre de cannabis.
     
    Ungovernable apprécie ceci.
  25. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 470
    1 002
    350
    Fev 2014
    France
  26. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    [​IMG]

    Théorie sur la relation entre drogue et Anarchie

    [​IMG]
     
    Dernière édition: 7 Décembre 2018, à 20:18
  27. Ziggy-star
    Offline

    Ziggy-starMembre du forum Membre actif

    254
    17
    0
    Fev 2017
    France
  28. communiste libertaire, plateformiste, internationaliste, auto-gestionnaire, révolutionnaire, primitiviste
    Oui je dis que si on sortait du capitalisme je vois pas pourquoi le libre accès au tabac n irait pas de soi, étant donné que la question de l argent et du profit ne se pose plus.

    Les drogues douces tuent aussi et sont aussi dangereuse, c'est quoi l argument décisif de cette différence que tu fais entre les drogues acceptables et les drogues seulement tolérable
     
  29. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 470
    1 002
    350
    Fev 2014
    France
  30. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Alors la question serait celle de la production: qui serait prêt à travailler pour que des gens puissent consommer un poison mortel?
    S'il y en a qui sont prêts à bosser pour cultiver pour leur consommation personnelle rien à dire en effet, les gens se suicident s'ils le veulent.

    C'est que contrairement au tabac et à l'héroïne le cannabis ne tue pas et n'est absolument pas "aussi dangereux".
    Tous les arguments dans ce sens ont été apportés dans le post de départ par Ungovernable, je ne vais pas encore reposter.
     
    Dernière édition: 18 Novembre 2018
  31. Ziggy-star
    Offline

    Ziggy-starMembre du forum Membre actif

    254
    17
    0
    Fev 2017
    France
  32. communiste libertaire, plateformiste, internationaliste, auto-gestionnaire, révolutionnaire, primitiviste
    La phrase voulais dire que les drogues douces tuent et ou sont dangereuses aussi.

    Produire du tabac me semble pas si dramatique, c'est une question de point de vue il me semble.
     
  33. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    6 753
    756
    4,044
    Nov 2012
    C'est clair que l'approche du Portugal concernant les drogues dures est excellente et mériterait d'être beaucoup plus copiée ou du moins étudiée de près !

    Sinon, 2 docs sur le cannabis thérapeutique
    Le premier n'a pas le cannabis thérapeutique comme sujet principal mais le sujet est assez longuement abordé via, entre autres, la répression sur les dispensaires proposant du cannabis aux malades
    Le second est directement sur ce thème...



     
    Ungovernable apprécie ceci.
  34. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 081
    110
    2,123
    Mar 2005
    Homme , 31 ans
    Canada
  35. anarchiste, autonome
    C'était une crainte de la légalisation, mais selon les statistiques il y a une augmentation de seulement 1.2% du pourcentage de la population qui consomme du cannabis suite à la légalisation. C'est surtout dû à l'effet de nouveauté, il y a aussi le phénomène du "tourisme du cannabis". Par exemple si la France légalise, vos voisins Allemands pourraient venir en consommer légalement chez vous.
    New study finds only slight increase in marijuana use after legalization - Public Health Institute

    Le tabac est une des causes principales de mortalité partout dans le monde.
    C'est un produit purent issu du capitalisme sauvage : aucune utilitée sociale, la demande de ce produit a été créée de toute pièce par l'industrie du tabac à grand coup de mensonges (les cigarettiers ont été condamnés en justice pour ça). Pire, le produit a été développé avec un but clair de rendre dépendent.

    Il y a des précédents d'expériences révolutionnaires où les produits comme l'alcool et le tabac ont été interdits. Ça a été le cas dans certaines communautés zapatistes autogérées, au Chiapas.

    Non, le cannabis n'a jamais tué personne, au contraire il sauve des vies. Le cannabis n'est pas cancérigène et il est impossible d'en faire une surdose.

    La fumée du tabac est beaucoup plus dangereuse et la combustion du tabac crée des produits chimiques comme le goudron, l'ammoniac, l'oxyde d'azote, formaldéhyde Composants du tabac

    Par contre, tout type de fumée issu de la combustion peut créer certains problèmes respiratoires. Heureusement, il existe d'autre méthode de consommation du cannabis comme les vaporisateurs, les produits commestibles, brevages, sprays, patchs, etc.

    Source des études qui confirment que le cannabis n'est pas cancérigène: Cannabis Exposure and Lung Health - NORML - Working to Reform Marijuana Laws

    Le tabac contient plus de 7 000 substances chimiques, dont plusieurs sont cancérigènes. Certaines d’entre elles proviennent de la plante de tabac elle-même tandis que d’autres sont ajoutées par les fabricants ou engendrées par la combustion, lorsque les produits du tabac sont fumés. Les composants du tabac ont des sources multiples, mais ils ont tous une chose en commun : ils nuisent à la santé de tous ceux qui les ingèrent.

    Il est donc difficile d'en cultiver soi même et de reproduire la recette originale.

    Liste des additifs : Les additifs du tabac
     
  36. Ziggy-star
    Offline

    Ziggy-starMembre du forum Membre actif

    254
    17
    0
    Fev 2017
    France
  37. communiste libertaire, plateformiste, internationaliste, auto-gestionnaire, révolutionnaire, primitiviste
    Pas pour les sociologues

    Certes je ne dis pas le contraire mais le cannabis au même titre que l'alcool peut perturber les sens et devenir dangereux et peut aussi cramer le cerveau (des adolescents) contrairement au tabac.
    De plus, au delà du fait que les résultats d'études sur la dangerosité du tabac soient exagérés, le tabac possède également des vertus, tabac que l'on peut également ne pas fumer d'ailleurs.

    Le tabac est consommé depuis la nuit des temps (avant l'arrivée de Christophe Colomb en Amérique), le gros problème du tabac viens surtout des fabricants et pas de la plante
     
    NEOPOTKINE apprécie ceci.
  38. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 081
    110
    2,123
    Mar 2005
    Homme , 31 ans
    Canada
  39. anarchiste, autonome
    Devenir dangereux ? Comment ?

    Les adolescents ne sont pas concernés par la légalisation puisqu'il faut plus de 18 ans pour acheter du cannabis légal, comme l'alcool et le tabac. Mais c'est vrai que le cannabis peut avoir un effet négatif sur le développement du cerveau chez les adolescents, mais chez les adultes ce n'est pas le cas.

    Quels vertus ? Même si il y en avait, les effets négatifs sur la santé sont beaucoup plus lourds et viennent annuler tous les vertus qu'il pourrait y avoir quand on regarde le résultat nette.

    Mais à cet époque on ignorait encore les problèmes de santé causé par le tabac. On ne savait même pas ce que le cancer est.

    À une certaine époque on consommait aussi des produits radioactifs en pensant qu'il y avait des vertus... jusqu'à ce que la science prouve que la radioactivité est dangereuse et que les fabricants mentaient.

    [​IMG]
    [​IMG]
    [​IMG]
    Les "pouvoirs miraculeux" de la radioactivité


    La seule différence, c'est que la radioactivité ne rendait pas dépendant, alors ce fut facile de se débarasser de ces produits dans la société :p
     
Chargement...

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 17)

  1. Ungovernable
  2. ninaa
  3. Anarchie 13
  4. Ziggy-star
  5. allpower
  6. lantifa
  7. KickTick
  8. mAtth
  9. ENTITETERRIENNE
  10. IOH
  11. pilou-ilou
  12. jumbo
  13. mc²
  14. NEOPOTKINE
  15. Stéphane Bazoches
  16. HarryKill
  17. Denis