Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Luttes vertes L'effet boomerang pour MONSANTO

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par AllUmEtte, 1 Juin 2009.

  1. AllUmEtte
    Offline

    AllUmEtteNouveau membre

    1
    0
    1
    Juin 2009
    Effet boomerang chez Monsanto :

    Aux États-Unis, cinq mille hectares de culture de soja transgénique ont du être abandonnés par les agriculteurs et cinquante mille autres sont gravement menacés. Cette panique est due à une « mauvaise » herbe qui a décidé de s'opposer au géant Monsanto, connu pour être le plus grand prédateur de la Terre. Insolente, cette plante mutante prolifère et défie le Roundup, l'herbicide total à base de glyphosphate, auquel nulle « mauvaise herbe ne résiste ».

    Quand la nature reprend le dessus.

    C'est en 2004, qu'un agriculteur de Macon, en Géorgie, ville située à environ 130 kilomètres d'Atlanta, remarqua que certaines pousses d'amarantes résistaient au Roundup dont il arrosait ses cultures de soja.

    Les champs victimes de cette envahissante mauvaise herbe ont été ensemencés avec des graines Roundup Ready, qui comportent une semence ayant reçu un gène de résistance au Roundup auquel nulle « mauvaise herbe ne résiste ».


    Depuis cette époque, la situation s'est aggravée et le phénomène s'est étendu à d'autres états, Caroline du Sud, et du Nord, Arkansas, Tennessee et Missouri. Selon un groupe de scientifiques du Centre for Ecology and Hydrology, organisation britannique située à Winfrith, dans le Dorset, il y aurait eu un transfert de gènes entre la plante OGM et certaines herbes indésirables, comme l'amarante. Ce constat contredit les affirmations péremptoires et optimistes des défenseurs des OGM qui prétendaient et persistent à affirmer qu'une hybridation entre une plante génétiquement modifiée et une plante non-modifiée est tout simplement « impossible ».

    Pour le généticien britannique Brian Johnson, spécialisé dans les problèmes liés à l'agriculture : « Il suffit d'un seul croisement réussi sur plusieurs millions de possibilités. Dès qu'elle est créée, la nouvelle plante possède un avantage sélectif énorme, et elle se multiplie rapidement. L'herbicide puissant utilisé ici, à base de glyphosphate et d'ammonium, a exercé sur les plantes une pression énorme qui a encore accru la vitesse d'adaptation. » Ainsi, un gène de résistance aux herbicides a, semble-t-il, donné naissance à une plante hybride issue d'un saut entre la graine qu'il est censé protéger et l'amarante, devenue impossible à éliminer.


    La seule solution est d'arracher les mauvaises herbes à la main, comme on le faisait autrefois, mais ce n'est pas toujours possible étant donné l'étendue des cultures. En outre, ces herbes, profondément enracinées sont très difficiles à arracher et 5 000 hectares ont été tout simplement abandonnés.


    Nombre de cultivateurs envisagent de renoncer aux OGM et de revenir à une agriculture traditionnelle, d'autant que les plants OGM coûtent de plus en plus cher et la rentabilité est primordiale pour ce genre d'agriculture. Ainsi Alan Rowland, producteur et marchand de semences de soja à Dudley, dans le Missouri, affirme que plus personne ne lui demande de graines Monsanto de type Roundup Ready alors que ces derniers temps, ce secteur représentait 80 % de son commerce. Aujourd'hui, les graines OGM ont disparu de son catalogue et la demande de graines traditionnelles augmente sans cesse.


    Déjà, le 25 juillet 2005, The Guardian publiait un article de Paul Brown qui révélait que des gènes modifiés de céréales avaient transité vers des plantes sauvages, créant ainsi une « supergraine » résistante aux herbicides, croisement « inconcevable » par les scientifiques du ministère de l'environnement. Depuis 2008, les media agricoles américains rapportent de plus en plus de cas de résistance et le gouvernement des États-Unis a pratiqué d'importantes coupes budgétaires qui ont contraint le Ministère de l'Agriculture à réduire, puis arrêter certaines de ses activités.


    Sylvie SIMON à paraître dans la revue "VOTRE SANTE"
     
  2. Anaryax
    Offline

    AnaryaxMembre du forum Expulsé par vote Membre actif

    301
    0
    0
    Mar 2009
    Ca fait chaud au coeur.
     
  3. petipunk
    Offline

    petipunkKebab Membre actif

    266
    0
    1
    Avr 2007
  4. libertaire, anarcho-communiste, internationaliste, syndicaliste
    C'est marrant, ça ne me surprend pas le moins du monde...
    Tous les scientifiques sensés qui connaissent le mécanisme de l'évolution l'ont certainement prédit, et moi même qui ne suis que novice en la matière, je trouve cela logique.

    Explication : le round'up tue TOUT.
    Par malheur (ou bonheur ?), un infime pourcentage de plante aura un gène résistant au glyphosate, et ce, tout à fait par hasard.
    Il ne resetera plus QUE les plantes résistantes, qui vont automatiquement se reproduire entre elles, donnat des lignées entières de plantes résistantes...

    c'est le mécanisme de l'évolution en accéléré. d'habitude pour que deux individus différents de l'espèce type, il faut un sacré hasard, mais là, comme tous les autres sont éliminés, il ne reste que ceux là...
    Plusieurs millénaires en quelques saisons ! Merci Monsanto !


    Nota : pour les laboratoires pharmaceutiques, c'est exactement le même principe : une infime partie des bactéries va résister à l'antibiotique, et c'est bien sûr celles là qui vont se reproduire à l'infini et contaminer d'une souche résistante la population...
    D'où l'extrême lucidité de la campagne "les antibiotiques c'est pas automatique", bien que tardive puisque la frénésie pharmacologique a déjà bien envahi les moeurs...
     
  5. Vialou
    Offline

    VialouSyndicaliste énervé. Membre actif

    433
    0
    8
    Mai 2009
  6. anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire
    Donc effectivement au niveau écolo ça fait super plaisir mais au niveau pharmacetique on pourrait se retrouver avec des bactéries super résistantes c'est bien ce que j'ai compris? Vive le primitivisme...
     
  7. Anaryax
    Offline

    AnaryaxMembre du forum Expulsé par vote Membre actif

    301
    0
    0
    Mar 2009
    Il se passe exactement comme pour les moustiques. Tout ce que nous voulons détruire se renforce. Tous les ans les laboratoires trouvent des anti-moustiques différents et de plus en plus puissant, puisque chaque génération de survivant possède l'antidote. En d'autre terme, quand ils se vantent d'éradiquer les nuisances ils devraient la fermer puis qu'ils les rendent nuisibles pour de vrai, de plus en plus invincibles. Bientôt il faudra une frappe nucléaire pour écraser un moustique ...
     
  8. Vialou
    Offline

    VialouSyndicaliste énervé. Membre actif

    433
    0
    8
    Mai 2009
  9. anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire
    Et tout ça pour??
    ...Bah oui le fric, tripler les rendements et la productivité chez les agriculteurs, assainir un terrain et le rendre constructible pour un promoteur immobilier.
    Ahh et après ils s'étonnent d'avoir des opposants...:ecouteurs:
     
  10. antoxmif
    Offline

    antoxmifagitateur militant Membre actif

    193
    0
    5
    Mai 2008
  11. libertaire, anarchiste
    ces types arriveront a detruire tout ce que la terre a mit des millenaires a creer.
    c'est desolant de voir jusqu'ou peut aller la cupidité a l'appat du gain
    c'est a vomir
     
Chargement...