Chargement...

Le week end du 15 août

Discussion dans 'Archive' créé par eira, 5 Avril 2008.

  1. eira
    Offline

    eiraNouveau membre

    2
    0
    0
    Déc 2007
    Ecoute tous les Parisiens qui braillent tout haut

    Contre les cars de ploucs sur l'Trocadéro

    Contr'les bouseux qui font chier dans l'metro

    Contre tous ces connards de touristes pas beaux

    Ecoute tous les provinciaux qui braillent bien fort

    Contre les juillettistes qui s'comportent comme des porcs

    Contre les aoûtiens qu'arrivent en renfort

    Sur toutes les plages du sud au Nord

    Alors vivement le week-end du 15 août !

    L'éclaircissement des masses se fera sur la route



    Mais tout le monde se retrouve l'Hiver

    Des skis au pied avec le nez en l'air

    Saloper le peu de ce qui nous reste

    Ils slaloment plus vite qu'avance la peste

    Dans le village cet été ils seront des milliers

    Alors qu'ils ne sont que 3 le reste de l'année

    Bouygues et ses amis ont construit tout c'que les touristes souhaitent

    Pour qu'ils s'croient chez eux partout sur la planète

    Alors vivement le week-end du 15 août !

    L'éclaircissement des masses se fera sur la route

    Le tourisme c'est la pire des calamités

    Qui soumet les peuples des pays étrangers

    C'est la surconsommation qui s'exporte

    Du fin fond de l'espace jusqu'à notre porte

    Les avions qui les trimballent polluent

    Les millions de voitures sur l'autoroute polluent

    Les plages privées et les campings polluent encore

    Les Clubs Meds et les Fram refoulent la mort

    Alors vivement le week-end du 15 août !

    L'éclaircissement des masses se fera sur la route



    Et dire que t'as bossé un an pour y aller

    Et dire que ça t'as coûté un maximum de blé

    Et dire que tu vas faire chier tout le monde

    En revenant avec tes photos immondes

    Tu n'découvres rien car tu consommes

    Tu n'rencontres personne car tu exploites

    Tu fais raser la nature pourtant tu la trouves belle

    Tes vacances, touriste, elles sentent la merde