Chargement...

Le train de la dernière chance

Discussion dans 'Archive' créé par Ungovernable, 15 Juin 2007.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 682
    242
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Non je te le dis ce n'est pas facile
    D'être toujours à ne rien faire
    Je connais par coeur cette putain de ville
    Comme une soeur de misère
    A contre-courant du flot de la machine
    Dérive vogue ma galère
    Les heures lentement défilent
    Elles me laissent un arrière goût amer
    Tu sais parfois je m'imagine
    Les chantiers les bureaux les cages en verres
    Et c'est vrai je dois bien le dire
    Je ne regrette pas cette vie de serf
    Mais être jeune à quoi ça sert
    Si l'on ne peut rien construire
    Alors parfois en marchant je rêve
    Certains diront même que je délire
    Les rues se remplissent
    d'hommes et de femmes qui dansent
    Dans la chaleur des villes
    Brandissant leurs poings comme des lances
    De tous les coeurs jaillissent
    des éclairs des rafales d'espérance
    Dans un ouragan de rire
    ils prennent le train de la dernière chance
    Parfois je me sens comme en exil
    Comme dans la peau d'un étranger
    Perdu derrière une grande vitrine
    le monde n'est plus qu'un grand supermarché
    Je pourrais y jeter une pierre
    mais il me reste ma liberté
    Alors parfois en marchant je rêve
    Que tout pourrait bien se réveiller
    Dans ce train là mon gars y'a pas de classes
    Pas de 1ère pas de 2ème pas de contrôles et pas de races
    Destination sans nom vers la révolution
    Pas de formule avant de partir le mélange reste à définir
    Pas de slogans pour pas se mentir
    Rien qu'un pari sur l'avenir pour le meilleur pas pour le pire
    tous unis tous unis pour s'en sortir
    Prends avec moi le train de la dernière chance