Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Luttes vertes Le Canada autorise un OGM Monsanto sans aucune évaluation scientifique

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 9 Novembre 2009.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 682
    242
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    SmartStax - Cet été, le Canada a autorisé un nouveau maïs OGM de Monsanto, doté de 8 gènes modifiés, excusez du peu. Pour toute évaluation scientifique, le ministère de la Santé s'en remet aveuglément aux études des semenciers... sans même s'assurer qu'ils en aient réalisé ! Deux innovations pour le prix d'une.


    [​IMG]
    Le 15 juillet dernier, le gouvernement canadien annonçait joyeusement qu'il délivrait une autorisation de mise sur le marché à Monsanto et Dow AgroSciences pour un nouveau maïs OGM, le "SmartStax". Cette herbe à pop corn possède une particularité unique en son genre : elle combine huit gènes modifiés (2 herbicides et 6 insecticides). Problème : l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) qui a délivré l'autorisation ne s'appuie sur aucun élément scientifique. Et Santé Canada, l'autorité en charge de la santé publique canadienne, n'a réalisé aucune étude d'impact, ni sanitaire, ni environnementale...

    Sans gêne...
    Devant une telle nonchalance, les associations ont vite eu fait de crier au scandale et de demander des comptes au gouvernement. Dont voici, en substance, la réponse : si la nouvelle variété OGM possède huit gènes modifiés, elle ne constitue aucunement un aliment nouveau, selon le principe d'"équivalence substantielle". L'Etat, pour sa défense, avance en effet que les gènes ont déjà été testés, indépendamment, sur d'autres variétés ne présentant qu'une seule altération génétique.


    L'Etat "s'attend à" ce que les semenciers... fassent son travail !
    Et si, comme le prétendent les associations, des interactions entre gènes modifiés peuvent se manifester, n'ayez crainte citoyens, car "Santé Canada [...] s'attend à ce que les semenciers conduisent des études complètes de leurs variétés pour s'assurer qu'il n'existe aucun effet inattendu", a écrit la ministre fédérale de la Santé, Leona Aglagguk, répondant aux questions soulevées par le Réseau canadien d'action sur les biotechnologies. En clair, l'Etat canadien n'a lancé aucune étude d'impact. Il n'a pas non plus cherché à savoir si les semenciers en avaient mené de leur côté, "s'attendant à" ce que ce soit le cas. Ce qui suffit à valider la mise sur le marché du produit. Un seul mot : bravo !


    Que les études publiques préalables à la délivrance d'une autorisation de mise sur le marché se basent exclusivement sur les données (invérifiables) publiées par les producteurs est une aberration en soi, mais c'est la règle, dans le domaine de l'agro-alimentaire comme dans celui du médicament. Soit. Mais en général, les autorités sanitaires prennent au moins la peine de les lire, ces études. Dans le pire des cas, elles font semblant. C'est bien la moindre des choses...

    Amen
    Le Canada vient tout simplement d'inventer un nouveau précepte : étant entendu que les semenciers sont de parfaits gentlemen, qu'ils sont des scientifiques infaillibles et des humanistes indéfectibles, il suffit de leur faire confiance, d'avoir foi en leur travail, d'espérer qu'ils réalisent des études d'impact, de prier que celles-ci soient menées dans les règles, que leurs données soient justes et bien interprétées et... que leurs résultats soient en ligne avec les impératifs de santé publique. Ce n'est plus un Etat, c'est une Eglise !


    Bonne nouvelle... On apprend qu'une thérapie génique efficace contre la cécité a été testée avec succès. Une idée ?
    (Lire aussi à ce sujet : greenpeace.org, newswire.ca, cyberpresse.ca, rcab.ca)
     
  3. Le chien de Diogène!
    Offline

    Le chien de Diogène!Rabia

    32
    0
    0
    Juil 2009
  4. auto-gestionnaire
    Excellent article. Merci pour l'info. J'ai pas vu ca dans les journaux, c'est bizarre...

    Les OGM... une etape de plus dans le bourbier infernal de la soi-disante "Green Revolution". Une guerre sans fin pour le rendement, une guerre sans fin pour le capital, et une guerre sans fin contre l'Homme. En destabilisant l'equilibre naturel (dommages desquels toute l'industrie agro-alimentaire demeure totalement déresponsabilisés - non mais c'est tu ca vendre la Terre perhaps???), les gros capitaux de l'industrie alimentaire éclatent la biodiversité et l'équilibre des vivants. Ils sacrifient la vie et ses milliards d'années de mystère, et tout particulierement l'Homme et ses trois millions d'années d'existence, sans que persone n'en fasse quoi que ce soit.

    La Green Revolution, avec ses pesticides, son obsession du rendement, sa destruction de nos terres, son viol des peuples et maintenant ses OGM doit etre combattue. Il faut rappatrier les agricultures NON-totalitaires. Les agricultures viables, durables.

    Il faut revoir nos structures, on le sait (apres tout, on est la pour ca), mais je soutiens que la ou l'urgence est la plus concrete, c'est en alimentation. Tous les problemes y sont rattachés. Suicide culturel (destruction de l'environnement...), esclavage (via mondialisation ET corruption ET manipulation), ... On est devenus forcés d'utiliser leurs merdes, parce qu'on est trop et qu'on doit quand meme manger a la fin...!

    Pas etonnant non plus que ce soit Monsanto qui obtienne un petit laisser-passer de Santé Canada. Quelques petites menaces, deux trois enveloppes et hop!, État et gouvernement marchent main dans la main.

    Alimentez vous prudemment, camarades.
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    12
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    0
  4. Réponses:
    1
  5. Réponses:
    7
  6. Réponses:
    5
  7. Réponses:
    1
  8. Réponses:
    5