Chargement...

L’avenir est une arnaque (Réflexions autour du non-désir d’enfant)

Discussion dans 'Bibliothèque anarchiste' créé par NOKID, 7 Avril 2019.

  1. NOKID
    Offline

    NOKIDchildfree Expulsé par vote

    83
    1
    2
    Avr 2019
    Femme
    United States
  2. anarchiste
    NINAA

    "Si plus de gens se suicidaient ça ferait du bien à la planète" est bien souvent utilisé par celles et ceux qui ne veulent pas questionner les enjeux éthiques et écologiques de la procréation. C'est un homme de paille.

    A l'heure actuelle enfanter est irresponsable dans les pays riches, des études le montrent mais si on s'en fout alors faisons exploser aveuglément la croissance démographique, quitte à faire crever les ecosystèmes vitaux à nos existences humaines et à celles des autres espèces vivantes, à commencer par celles dans les pays pauvres et à climat équatorial. Quand le climat se réchauffe, il se réchauffe aussi dans ces zones et donc les rendent invivables pour les populations qui y vivent.

    Je renote que si la population humaine arretait de croitre cela aurait pour effet l'inertie écologique pendant 30 ans. Aucun effet de taille sur l'environnement donc pendant cette période. Cela montre bien que la démographie est un des facteurs les plus importants dans le réchauffement planétaire, si pas le plus !
     
  3. NOKID
    Offline

    NOKIDchildfree Expulsé par vote

    83
    1
    2
    Avr 2019
    Femme
    United States
  4. anarchiste
    NINAA

    Mais tu peux penser que cela ne t'atteint pas si tu veux. C'est juste objectif. Mettre des enfants au monde c'est les condamner à devenir de la chair à patron, ou à canon, ou à prostitution. La société n'a pas changé dans ces fondements depuis les anarchistes antinatalistes des siècles passés qui avaient beaucoup milité pour faire connaitre les moyens contraceptifs de l'époque, pour l'avortement et ainsi de suite. En Espagne l'antinatalisme était prédominant dans le mouvement libertaire, tu l'as même souligné dans un article sur le sujet Childfree. De plus si la règle éthique de base est de ne pas faire souffrir autrui, il vaut mieux s'abstenir de faire des enfants car dès qu'ils seront nés ils souffriront des contraintes sociales et du vivant. Qu'on soit des parents géniaux, super cools, libertaires et tout, qu'on ait les moyens de leurs éviter bien des misères cela ne changera que peu cet état de faits. Enfin moi c'est ce que je pense et les antinatalistes aussi.


    (Des nouveaux nés peuvent aussi devenir patron, marchand de canon ou militaire, ou prostitueur, la liste des professions détestables est très longue, tu dois t'en douter. Ils peuvent aussi devenir racistes, misogynes, néonazis, violeurs, bouchers ou exploiteurs d'animaux etc etc. Refuser d'enfanter c'est aussi peser contre ces faits détestables.)
     
  5. NOKID
    Offline

    NOKIDchildfree Expulsé par vote

    83
    1
    2
    Avr 2019
    Femme
    United States
  6. anarchiste
    Le texte l'exprime bien mieux que moi :

    J'ajouterai juste une précision sur les grossesses non désirées que l'OMS en recense plus de 80 millions chaque année, c'est tout sauf négligeable !
     
  7. NOKID
    Offline

    NOKIDchildfree Expulsé par vote

    83
    1
    2
    Avr 2019
    Femme
    United States
  8. anarchiste
    NINAA

    "J'aimerais bien savoir d'ailleurs s'il y a des gens qui n'étaient pas child free a priori ont déjà été ne serait-ce qu'une fois culpabilisés-convaincus par ces discours???"

    Je n'ai pas compris. Est-ce que tu pourrais reformuler ta question ou développer davantage ?
     
  9. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 635
    1 521
    412
    Fev 2014
    France
  10. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Si je questionnais les enjeux éthiques et écologiques en général, je veux dire autrement que dans l'abstrait, déjà j'aurais pas d'ordinateur ni internet.
    Mais voilà, je suis convaincue que les "décroissants" ne se passent de technologie que dans la mesure exacte où ça ne les dérange pas trop. Par exemple ils se passent de TV parce que de toute façon ils regardent des films sur leur ordinateur, ou bien ils ne prennent pas l'avion parce que de toute manière ils n'aiment pas les voyages, etc. En tout cas c'est le cas de tous les décroissants que je connais et j'en ai connu pas mal, y compris des prosélytes qui écrivent des bouquins et font des tournées de conférence (je ne citerai pas de noms...).
    Pour le refus d'enfants c'est pareil. J'ai été longtemps child free et j'ai utilisé tous ces mêmes arguments, principalement pour répondre à ceux qui voulaient me mettre la pression pour que je change d'avis (je continue à trouver que c'est dégueulasse de vouloir pousser les gens, les femmes principalement, à avoir des gosses si d'eux mêmes ils n'en veulent pas). Mais j'imagine pas un instant que quelqu'un qui a envie d'avoir des enfants puisse se laisser culpabiliser-convaincre par des arguments d'ordre écologique. Je suis certaine que ça n'a jamais marché et que ça marchera jamais.
    Moi par exemple je trouve cette argumentation agaçante, sans plus, mais ça ne m'aurait jamais fait ne serait-ce qu'hésiter à avoir des enfants. Quand j'en voulais pas pour de vrai ça n'avait rien à voir avec l'écologie, et quand j'en ai voulu l'écologie a pas pesé une cacahuète.
    Voilà, je pense avoir dit tout ce que j'avais à dire pour me "justifier", d'aimer le cadeau qu'on m'a fait en me tirant du néant, d'aimer la vie et d'avoir voulu la donner à mon tour, j'ai rien de plus à ajouter! {cheerleader}

    Cela dit je suppose que ça te fait du bien d'essayer de culpabiliser les gens qui veulent des enfants, d'autant que ça a l'air d'une véritable obsession. Je suppose que c'est toi qui inonde Indymédia Nantes de messages sur le même sujet?

    Pour info c'est moi qui ai créé ce topic sur les child free:
    Child free: IVG, contraception, stérilisation

    Un gros regret: avoir conseillé - il y a déjà longtemps - la méthode de stérilisation ESSURE. Je recherche à présent des alternatives à cette méthode.
     
  11. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 635
    1 521
    412
    Fev 2014
    France
  12. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Je ne vois pas comment mieux reformuler... ce que je veux dire c'est qu'à mon avis ce genre de tentative de culpabilisation ("si tu as des enfants tu vas faire crever la planète" "tes enfants n'ont pas demandé à naître") ne prêche que des déjà convaincus, je voudrais donc savoir si ça a déjà réussi à convaincre quelqu'un qui avait envie d'avoir des enfants de ne pas en avoir?
     
  13. NOKID
    Offline

    NOKIDchildfree Expulsé par vote

    83
    1
    2
    Avr 2019
    Femme
    United States
  14. anarchiste
  15. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 635
    1 521
    412
    Fev 2014
    France
  16. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Ils devaient pas vouloir bien fort!
    Moi j'ai déjà jamais vu quelqu'un qui renonce à son ordinateur au nom de l'écologie, alors un truc aussi intense que le désir d'enfants?

    Quant à ceux qui prétendent qu'ils ont renoncé à avoir des enfants au nom de l'écologie, c'est comme ceux qui prétendent avoir renoncé à voyager au nom de l'écologie: c'est du baratin, ils n'en avaient pas envie de toute façon.

    Quand même il me revient une histoire rigolote sur le sujet:

    Un militant anti-nataliste dont je tairai le nom - il est un peu connu dans les milieux libertaires - distribuait des tracts dans une manif anti IVG, pour ordonner aux femmes non pas de faire des enfants "si elles veulent" et "quand elles veulent" mais de ne pas en faire du tout. Or ce militant est bien connu par ailleurs pour son goût pour les très jeunes filles. Un peu exaspérées par ses leçons de morale, des femmes lui ont fait remarquer que si la population ne se renouvelait plus au bout d'un moment il n'y aurait plus que des vieillards grabataires et donc plus de quoi regarnir son lit. L'argument a du porter, puisqu'il a fait un autre tract suggérant carrément d'adopter les gosses des pays pauvres - étant donc entendu que dans ces pays, les femmes continueraient à pondre!
     
  17. NOKID
    Offline

    NOKIDchildfree Expulsé par vote

    83
    1
    2
    Avr 2019
    Femme
    United States
  18. anarchiste
    Pour certaines personnes, ce désir peut être aussi fort que le désir de manger de la viande. Mais pour des raisons éthiques et écologiques évidentes, elles y renoncent et ne le regrettent pas quand elles ont conscience des effets de leurx choix. Dans le monde moderne, ce désir est le produit d'une idéologie, le natalisme pour les uns, le spécisme pour les autres.

    (Ethique et écologique dans ma tete ça raisonne comme politique, parce que "tout est politique" et va bien "au dela du personnel", et parce que l'écologie englobe tout.)


    Ton histoire pas si rigolote montre encore que la plupart des enfants sont mis au monde comme une assurance-vie. Moi je ne trouve pas cela très respectable car n'importe quel chef d'Etat pourrait en dire autant.
     
  19. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 635
    1 521
    412
    Fev 2014
    France
  20. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Euh non ça n'a vraiment rien à voir!
    Le désir de viande ça se surmonte un milliard de fois plus facilement, je te l'assure - je suis moi même végétarienne! ça ne relève que de l'habitude et la gourmandise... Le bonheur d'avoir des enfants ça ne peut se comparer à rien d'autre, peut-être au désir de baiser peut-être?
    Surmonter l'envie de viande je l'ai fait assez facilement, même si là aussi c'est encore plus facile quand on n'aime pas trop la viande! Mais les enfants c'est quelque chose d'un milliard de fois plus fort et intense. Faut l'avoir vécu pour comprendre.
    Ce qui est rigolo c'est que le mec en question n'y voyait pas une assurance vie du tout, cet amateur de "chair fraîche" qui n'avait bien sûr jamais eu envie lui même d'avoir des enfants ne se voyait pas à terme en compagnie exclusive de gens de son âge! Ce qui est à la fois drôle (venant d'un prétendu révolutionnaire, qui donc devrait imaginer la révolution à l'échelle mondiale...) mais surtout dégueulasse, c'était la "solution" qu'il avait trouvé à ce problème du renouvellement de la population: aller chercher les gosses de pauvres dans les pays pauvres!
    Au delà du problème des child free amateurs de jeunes filles, il est clair qu'à quatre-vingt ans passés si la totalité de la population a refusé de se reproduire on aura un peu de mal à continuer à faire marcher la machine...
    Pas compris la comparaison avec les chefs d'Etat?
    .
     
  21. NOKID
    Offline

    NOKIDchildfree Expulsé par vote

    83
    1
    2
    Avr 2019
    Femme
    United States
  22. anarchiste
    Ce désir n'est pas une chose naturelle ou une donnée biologique qui viendrait de la nuit des temps. C'est un produit social, le fruit d'une idéologie qui s'est installée au cours des derniers siècles. Le natalisme est un discours institutionnel qui a fait de la reproduction humaine un signe de bonne santé, de normalité, une condition du bonheur, l'avenir de la nation, de la race, le point culminant de l'identité féminine, etc. etc. en en taisant tous les côtés négatifs. En matraquant les esprits via la publicité, les livres, les manuels scolaires, les théories scientifiques, la philosophie, la propagande militariste...des personnes finissent par croire que ce désir est consubstantiel à leur être, leur identité. Or ce désir a été construit et transmis au fil des générations. Et c'est la même chose pour l'idéologie spéciste et le désir de manger de la viande que certaines personnes ne lacheraient pour rien au monde, même quand il en irait de leur propre survie alors qu'ils ont la capacité de vivre sans en consommer. Il suffit de voir l'antivéganisme général en France et dans d'autres pays pour s'en faire une idée.


    C'est la réaction des femmes qui "lui ont fait remarquer que si la population ne se renouvelait plus au bout d'un moment il n'y aurait plus que des vieillards grabataires" qui montre que la plupart des enfants sont mis au monde comme assurance-vie. L'enfant assurance-vie est une idée qui pourrait être émise par des chefs d'Etats ou des citoyens lambdas encore victimes de l'idéologie nataliste.
     
  23. NOKID
    Offline

    NOKIDchildfree Expulsé par vote

    83
    1
    2
    Avr 2019
    Femme
    United States
  24. anarchiste
    Je n'avais pas lu ce message, désolée.

    On ne cherche pas à faire culpabiliser mais à ce que les personnes qui souhaitent enfanter soient conscientes des conséquences négatives que génèrent la mise au monde d'un ou de plusieurs enfants. Tant pour les nouveaux nés eux mêmes qui devront subir beaucoup de contraintes, de douleurs, de souffrances, que pour les autres individus de toutes les espèces déjà existantes. Qu'elles prennent leurs responsabilités face aux enjeux de la procréation. Cela a été bien expliqué dans le texte qui a suscité cette discussion.

    Bayer a arrêté de commercialiser cette méthode.

    Pour des alternatives tu peux consulter le groupe "Stérilisation Volontaire (Ligature, Essure, Vasectomie)" sur Facebook qui compte plus de 7000 membres. Plein d'infos, de conseils, de témoignages.
     
  25. NOKID
    Offline

    NOKIDchildfree Expulsé par vote

    83
    1
    2
    Avr 2019
    Femme
    United States
  26. anarchiste
    Des références qui mêlent antinatalisme, childfree, écologie, féminisme, décroissance démographique...

    Elles ne sont pas toutes anarchistes, je précise.


    (en français)

    Corinne Maïer - No Kid. Quarante raisons de ne pas avoir d'enfant

    Théophile de Giraud - L’Art de guillotiner les procréateurs. Manifeste anti-nataliste

    Michel Sourrouille (dir) - Moins nombreux, plus heureux. L’Urgence écologique de repenser la démographie

    Michel Tarrier - Faire des enfants tue. Éloge de la dénatalité

    Lucie Joubert - L'envers du landau. Regard extérieur sur la maternité et ses débordements

    Emile Berlherm - La création d’une existence ne sert que ceux qui existent déjà. Traité de philosophie punitive


    (en anglais)

    David Benatar - Better Never to Have Been. The Harm of Coming into Existence

    u/antiprocreation - The Antinatalist Manifesto

    The Antinatalism Magazine

    Jim Crawford - Confessions of an Antinatalist


    (en allemand)

    Karim Akerma - Antinatalismus: Ein Handbuch


    Histoire des précurseuses et précurseurs de l'antinatalisme, des childfree, de la limitation volontaire des naissances, de la libre contraception, de la stérilisation.....:

    Roger-Henri Guerrand - La libre maternité. 1896-1969.

    Francis Ronsin - La Grève des ventres. Propagande néo-malthusienne et baisse de la natalité en France (XIXe-XXe siècles)

    Anne Cova - Maternité et droits des femmes en France, XIXe-XXe siècles


    Un documentaire à voir :

    Maman? Non merci! de Magenta Baribeau

    Sites :

    Antinatalism- The Greatest Taboo
    Antinatalism
    reddit: the front page of the internet
    Maman? Non merci!
    antinatalismblog
    Théophile de Giraud
     
  27. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 635
    1 521
    412
    Fev 2014
    France
  28. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Je crois que depuis le début 'on a vraiment beaucoup de mal à se comprendre. Là par exemple je te dis que le désir d'enfants est un milliard de fois plus fort que le désir de manger de la viande et toi tu comprends que le désir d'enfants "peut être aussi fort que le désir de manger de la viande"?

    Arrêter de manger de la viande c'est très facile, même si on aime ça. ça ne change pas tellement la vie au bout du compte!

    Mais le désir d'enfants, (encore une fois, en espérant que cette fois qui sait tu vas enfin percuter?) c'est radicalement différent. Demander à des gens qui ont un désir d'enfants de ne pas en avoir au nom de l'écologie c'est comme si tu leur demandais de ne plus jamais avoir de rapports sexuels (sous un prétexte "politique" ou sous un autre). Evidemment pour ceux et celles qui n'aiment pas tellement baiser ça ne serait pas un problème et ils pourraient clamer partout "j'ai arrêté de baiser pour des raisons politiques faites comme moi"! Mais pour ceux et celles pour qui baiser est important - essentiel même, tu pourrais toujours répéter et répéter et répéter encore les mêmes arguments "politiques", ça ne pourrait pas marcher.

    Avoir un ordinateur c'est très mauvais pour la planète, si tout le monde devait en avoir un ça serait une catastrophe écologique. Ah oui mais voilà c'est trop pratique, et puis tu aimes ça alors que t'as pas envie d'avoir d'enfants et tu n'imagines même pas comment on peut en avoir envie? Alors tu trouveras tous les prétextes pour garder ton cher ordinateur et là pas de souci tu emmerdes l'écologie!

    Bien sûr si j'avais pu demander à mes enfants s'ils ont envie de vivre, je l'aurais fait, mais voilà ce n'est pas possible. Moi si mes parents avaient pu me poser la question avant de me donner la vie j'aurais été folle d'enthousiasme mais voilà évidemment ils ont bien été obligés de supposer que la vie serait un cadeau.
    Et bien entendu - étant farouchement pro-choix - c'est l'avis des parents, de ceux qui devront s'occuper du gosse - et de la mère qui va l'accueillir dans son corps - qui compte avant tout: si mes parents n'avaient pas voulu d'enfants ben ça aurait été tant pis pour moi, voilà tout.

    A propos d'une vidéo que tu as postée sur Indymédia Nantes (que tu inondes d'articles sur ton unique obsession...) sur Théophile de Giraud, un bobo anti-nataliste:

    https://nantes.indymedia.org/articles/44963
     
  29. NOKID
    Offline

    NOKIDchildfree Expulsé par vote

    83
    1
    2
    Avr 2019
    Femme
    United States
  30. anarchiste
    J'attends tes preuves sur le désir d'enfant qui serait "un milliard de fois plus fort que le désir de manger de la viande". Tu affirmes cela comme si c'était une vérité révélée pour toutes les femmes, à toi maintenant de le prouver. Si tu ne le peux pas et bien tant pis.

    Je n'ai aucun désir d'enfant et j'aime la baise. Comparer la baise qui lorsqu'elle est désirée et consentie ne fait de mal à personne, et la procréation qui fera du mal à la mère pendant la grossesse, l'accouchement, au nouveau né à la naissance et tout au long de sa vie, et engendrera la réduction des espaces vitaux nécessaires aux personnes existantes, vraiment tu compares n'importe quoi !

    Ce que tu sembles ne pas comprendre ou refuse d'admettre c'est que mettre un enfant au monde a un impact écologique beaucoup plus violent que d'avoir ordinateur ou une voiture. Que la modestie démographique est plus efficace que la "sous-consommation". Que le NOMBRE a un impact plus important que le mode de vie.
    Je te renvoie à l'étude relayée par l'AFP avec une infographie qui la résume :
    "Avoir un enfant en moins" pour lutter contre le réchauffement climatique ? L'AFP s'explique après une infographie très commentée
    Et à cet article sur des scientifiques qui appellent à freiner les naissances :
    Climat : des scientifiques appellent à freiner l'essor démographique

    Donc "désir d'enfant un milliard de fois plus fort" ou pas, enfanter à l'heure actuelle est aussi irresponsable que manger de la viande après la découverte de la b12 de synthèse. C'est objectif.

    Je n'ai rien postée sur Indymedia depuis deux années. De Giraud n'est pas un bobo, c'est un écrivain antinataliste et libertaire que je n'apprécie que lorsqu'il est pertinent. Et même si je l'avais fait cela n'aurait aucun rapport. Aurais-je touché le point sensible de la procréation ? Est-ce pour cela que tu tentes de noyer le débat avec des anecdotes qui sont hors sujet comme celles sur le suicide ? Je commence à le penser.

    La critique et la déconstruction n'ont jamais eu d'autres objectifs que de briser des certitudes établies sur diverses sujets, procréation compris. Si cela blesse c'est que leur but est atteint, qu'elles touchent quelques chose qui relève presque du sacré pour certaines personnes et qui heureusement pour elles ont encore la mauvaise foi pour se défendre comme dans les commentaires de niveau BFMTV.
     
  31. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 635
    1 521
    412
    Fev 2014
    France
  32. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Ben déjà je parle de mon vécu à moi: mon désir d'enfants était "un milliard de fois plus grand que mon désir de manger de la viande". Toi en revanche tu as zéro idée de ce que ça fait d'avoir un enfant. T'as déjà pleuré de joie en mangeant quoi que ce soit? Moi jamais. Alors que les gens qui voient débouler un enfant ça fait pas un pli, ils chialent. De bonheur. Alors ton baratin tu imagines que ça pourrait les faire renoncer à ça?
    Alors que les décroissants refusent même de renoncer à leur ordinateur?

    Déjà à la base tu mélanges tout: les grossesses désirées et les grossesses non désirées.
    Si j'ai pris cette comparaison c'est pas par rapport à "la planète": je ne renoncerai à ce qui me procure du plaisir que quand je serai convaincue qu'il n'existe aucun autre moyen de "sauver la planète", et là malgré tous les articles et les livres et les vidéos etc. de gens qui ne veulent pas d'enfants eh bien je ne suis absolument pas convaincue que la fin de l'humanité (ce qui arriverait si tout le monde est convaincu qu'il ne faut pas faire d'enfants) est la seule solution pour sauver la planète.

    Non, c'est pour tenter de te faire comprendre qu'on ne peut pas renoncer à un désir très fort et intense (beaucoup plus fort et intense que la gourmandise pour un aliment en particulier, la viande...) à cause d'un baratin, aussi intensif et répétitif soit-il. Pour tenter de te faire comprendre que le désir de viande et le désir d'enfants ça n'a absolument rien à voir. Mais c'est normal que tu ne piges pas l'idée, c'est compliqué de comprendre quelque chose qu'on n'a jamais ressenti.

    Rassure-toi tu ne me blesses pas du tout, c'est sûrement pas tes "arguments" qui vont entamer mon bonheur d'avoir des enfants! le sujet m'intéresse parce que j'ai longtemps été child free.
    Je te rappelle que j'ai créé et alimenté moi même le topic sur les child free et même organisé un débat sur le sujet. Ce qui m'emmerde dans ton cas c'est que des gens puissent penser que tu es représentative des child free. Or je connais assez de child free pour affirmer que ce n'est pas du tout le cas; les child free, surtout les femmes, ressentent le besoin de se justifier, ce qui peut les rendre un peu agressifs et les pousser à dire "tout le monde devrait faire comme moi" en réponse aux injonctions de l'entourage de faire des gosses même si aucune envie. Mais ça n'a rien d'une obsession irrationnelle, en général même les écolos n'envisagent pas la fin de l'humanité et parlent seulement de "limiter" les naissances, pas de ne plus faire d'enfants du tout.

    La souffrance pendant l'accouchement c'est peanuts à côté du bonheur que tu ressens quand tu vois ton enfant: de toute façon sauf en cas de grossesse non désirée, ce qui encore une fois est un tout autre problème, les femmes sont prêtes à prendre le risque de souffrir. Et pour ne pas souffrir ben il y a la péridurale.

    Quant à "souffrir tout au long de sa vie"! Je suis vraiment triste pour toi si c'est comme ça que tu ressens la vie, si tu imagines vraiment que tout le monde ressent aussi mal la vie, et finalement je comprends mieux ton obsession...
     
  33. NOKID
    Offline

    NOKIDchildfree Expulsé par vote

    83
    1
    2
    Avr 2019
    Femme
    United States
  34. anarchiste
    C'est bien, on te met des articles sur le probléme de la surpopulation et tu parviens encore à passer à côté, comme si cela n'avait aucune importance au fond.

    Je passe sur tes insinuations et tes procès d'intention à mon égard.

    Quand je parlais de décroissance c'était de décroissance démographique, parce que je sais que la décroissance économique est une arnaque, qu'elle est inefficace comparée au refus d'enfanter (voir l'infographie de l'AFP)

    Après la Libération on pouvait encore faire autant d'enfants nécessaires à la reproduction démographique d'un pays (environ 2 enfants par famille). Mais aujourd'hui avec le réchauffement climatique, la surexploitation des ressources qu'ont engendré l'explosion démographique et la recherche intensive de profit, on ne peut vraiment plus se le permettre, la population mondiale a presque triplée !

    Les pays pauvres du Sud et d'Orient devront aussi décroitrent en démographie, certaines personnalités politiques en Afrique l'envisagent mais dans les 20 ans à venir et au dela du seuil de reproduction natinale ! 20 ans en retard pourrait on dire, et au dela de ce seuil cela ne servira presque à rien sauf à laisser les classes dirigeantes au pouvoir qui ont un besoin d'un taux de natalité stable.

    Pendant ce temps des milliers d'espèces disparaissent avec notre consentement, la montée des océans est en cours et les projections sont terrifiantes (plusieurs mètres dans les prochaines années), les zones naturelles sont toujours dévastées au profit des pays riches qui en ont le monopole et qui imposent leur hégémonie à l'ensemble de la planète, des millions d'animaux sont tués chaque jour... Alors si on veut voir tout le monde crever, faisons des gosses et des gosses dont la majorité remplira les usines du capital et ses armées, qui feront des gosses et des gosses à leur tour, qui leur imposeront ce monde si merveilleux... Tout cela par "choix personnel" et "désir de procréer" ! Au moins en encourageant le climat à faire crever tout le monde, les classes dirigeantes crèveront aussi ! (ah ah ah ! soyons cyniques !)

    Libertaire c'est ne pas au minimum réfléchir aux conséquences de ses actes ? Et essayer d'agir en conséquence ? Ce n'est pas résister à ce qui provoque de la souffrance, de la douleur, des inégalités, des injustices ? J'avais cru pourtant, je me suis peut-être trompée de porte !
     
  35. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 635
    1 521
    412
    Fev 2014
    France
  36. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Bon je crois que j'ai dit tout ce que j'avais à dire, maintenant moi aussi comme les modos d'indymédia Nantes au bout d'un moment je commence à lasser...

     
  37. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    1 119
    202
    23
    Avr 2017
    France
    je ne suis pas d'accord. j'aime pas trop les textes anti autoritaires qui finalement le sont.

    C'est pas pareil : on est trop. et, il y a trop de cons.
     
  38. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    1 119
    202
    23
    Avr 2017
    France
    ??? ca veut dire quoi ça ??? c'est marrant à chaque fois, c'est la fautes des pays pauvres à la fin.
    Allez Casse toi Malthus.
     
Chargement...