Chargement...

L'autorité pour l'éducation. Bakounine VS Stirner

Discussion dans 'Libération des enfants' créé par IOH, 24 Août 2018.

  1. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    1 126
    206
    23
    Avr 2017
    France
    Histoire de se perdre et de se retrouver dans nos pensées et nos actions. Moi, pour être honnête, vis à vis des enfants je pense comme Stirner mais j'agis comme Bakounine. C'est un problème que j'aimerai dépasser.
    Si le débat vous intéresse, n'hésitez pas. :

    BAKOUNINE:

    "Les enfants n'appartiennent ni à leurs parents, ni à la société, ils s'appartiennent à eux-mêmes et à leur future liberté. Comme enfant, jusqu'à l'âge de leur émancipation, ils ne sont libres qu'en possibilité, et doivent se trouver par conséquent sous le régime de l'autorité. Les parents sont leurs tuteurs naturels, il est vrai, mais le tuteur légal et suprême, c'est la société, qui a le droit et le devoir de s'en occuper, parce que son propre avenir dépend de la direction intellectuelle et morale qu'on donnera aux enfants. [La société] ne peut donner la liberté aux majeurs qu'à condition de surveiller l'éducation des mineurs."
    ...
    Elle [La société] doit former des hommes, tout d'abord, ensuite des spécialités ouvrières et des citoyens, et à mesure qu'elle avancera avec l'âge des enfants, l'autorité devra naturellement faire de plus en plus place à la liberté, afin que les adolescents, arrivés à l'âge de la majorité, étant émancipés par la loi, puissent avoir oublié comment, dans leur enfance, ils ont été gouvernés et conduits autrement que par la liberté. Le respect humain, ce genre de la liberté, doit être présent même dans les actes les plus sévères et les plus absolus de l'autorité. Toute l'éducation morale est là ; inculquez ce respect aux enfants et vous en aurez fait des hommes.

    STIRNER:

    Max Stirner considère comme le mal fondamental que « l'influence morale [soit] l'ingrédient principal de notre éducation ». « L'influence morale commence avec l'humiliation, elle n'est pas autre chose que cette humiliation même de l'âme que l'on brise et courbe pour lui inculquer l'humilité ». Le mal réside en ce que « toute notre éducation repose sur la volonté de produire en nous des sentiments déterminés, c'est-à-dire de nous les inculquer plutôt que de nous laisser en produire nous-mêmes, comme ils viennent ». Ces derniers seuls pourtant pourraient être dits « miens », authentiques sentiments dont je serais le « Propriétaire » ; les premiers au contraire, bien que d'abord étrangers à moi, m'apparaîtront bientôt, par cette sorte d'implantation donc, comme sacrés ; je n'en serai pas leur propriétaire, mais, dépendants d'eux, par eux -- « possédé ».
     
  2. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 353
    469
    141
    Jan 2009
    France
  3. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Stirner dit qu'on inculque des sentiments aux enfants plutôt que de les laisser les produire eux-mêmes.
    Mais on ne produit jamais soi-même ses sentiments. Soit c'est consciemment, par l'éducation, qu'on t'inculque des sentiments, soit c'est en expérimentant le monde, mais jamais on produit des sentiments sans être influencé par son environnement.
    En plus dire que les sentiments acquis par l'expérience sont les "siens" ne veut pas dire qu'ils sont choisis. C'est même l'inverse.
    Pourquoi ces sentiments acquis par l'"expérience" seraient mieux que ceux acquis par par l'éducation ?
     
  4. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    1 126
    206
    23
    Avr 2017
    France
    il parle pas (dans ce que je cite) de sentiment acquis par l'expérience. recevoir une éducation, c'est une expérience, donc opposer les deux ne marche pas.
    Si on prend par exemple le sentiment d'amour pour ta patrie, je trouve que ce qu'il dit est juste : "les premiers au contraire, bien que d'abord étrangers à moi, m'apparaîtront bientôt, par cette sorte d'implantation donc, comme sacrés ; je n'en serai pas leur propriétaire, mais, dépendants d'eux, par eux -- « possédé »"
     
  5. Hypérion
    Offline

    HypérionMembre du forum Membre actif

    50
    14
    0
    Nov 2018
    France
    Désolé du déterrage mais est-ce que l'un de vous aurait des ouvrages à recommander sur l'éducation libertaire ?
    Je n'ai pas trouvé grand chose de précis à part celui-ci :
    La Joie d’apprendre | heros-limite
     
  6. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 684
    1 530
    412
    Fev 2014
    France
  7. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    [​IMG]

    Contre l'école
     
Chargement...