Chargement...

L'ANARCHIE,comment et contre qui/quoi?

Discussion dans 'Activisme, théories et révolution sociale' créé par cynok, 10 Octobre 2008.

  1. cynok
    Offline

    cynokheureusement con Membre actif

    1 992
    0
    0
    Jan 2008
  2. anarchiste, auto-gestionnaire
    exemple si on etait a la veille du grand soir,qui envisagez vous de commbattres et pourquoi?

    perso,tout ceux qui nuissent a autruis(fachos,natios,racistes,sexistes,capitalstes....)

    les gens qui disent"il faut combattre tout ce qui ne colle pas a l'anarchie",me font peur!!

    pour moi,il faut apprendre des autres pour trouveer une combinaison exacte!!!et jamais vouloir imposer la sienne(si on fait ca,y'aura plein de groupuscules contre nous)

    voila donc pour moi la lutte est contre tout ceux qui nuissent a autruis(fachos,natios,racistes,sexistes,capitalstes....)certain malgre leures idees(style religieux(ses)/croyant(e)s)nous devrons les laisser en paix!!!



    et vous??????
     
  3. le_vieux
    Offline

    le_vieuxVieux con Expulsé par vote

    1 527
    0
    2
    Jan 2008
    En cas de révolution, il s'agit surtout de briser le pouvoir des capitalistes et de leur état.
    Il ne faut pas laisser à ceux qui ont des fonctions de pouvoir dans le système actuel (patrons, responsables étatiques...) l'occasion de s'organiser (ou de se réorganiser) contre la révolution.

    Après ça, les opinions personnelles, le degré de connerie sexiste ou raciste de chacun ne seront pas spécialement un problème. Il faudra surtout s'occuper des groupes organisés susceptibles de s'opposer à la révolution.

    Désigner des "cibles" a priori n'est pas forcément pertinent.

    Les forces répressives de l'Etat auront une importance toute particulière. Une révolution ne sera sans doute possible que si l'armée et la police (ou une partie importante) sont soit sympathisants de la révolution, ou au moins suffisamment désabusés par le système pour refuser de le défendre contre une révolution.
     
  4. Baloo
    Offline

    BalooRésistant au front Membre actif

    227
    0
    5
    Sept 2007
  5. , gauchiste, auto-gestionnaire



    Il m'arrive de temps en temps que la gendarmerie ou la police vienne me parlé ( en toute sympathie ) lorsque je distribue des tracts en ville.
    "Écoutez, nous, on ne peux rien faire, c'est vous les jeunes qui devez tout faire éclaté, croyez moi, on en peux plus, nous sommes tous saturé. Il nous faut un nouveau 68"
     
  6. ivo
    Offline

    ivoMembre du forum

    1 542
    0
    117
    Juin 2007
    et tu les crois ??
     
  7. cynok
    Offline

    cynokheureusement con Membre actif

    1 992
    0
    0
    Jan 2008
  8. anarchiste, auto-gestionnaire
    le probleme c'est que les flics desabusaient se suicident!!

    apres c'est clair que certains qu'on peut laisser tranquile au debut il faudra faire gaffe a se qu'il ne veulent pas s'imposer aussi!!
     
  9. Lib.R.T
    Offline

    Lib.R.Tle traitre du dictateur. Membre actif

    871
    1
    1
    Août 2008
    Yep! C'est la priorité. Une fois l'action engagée, un mouvement peu ce créer, et l'accompagnement ne se fera pas qu'avec des anars.

    Là ou ça me gène, c'est d'assimiler les patrons. Il faut voir par patron, ceux du CAC40 (pour la France), mais pas le chef d'entreprise qui trime autant que ses compagnons. J'en ai fait parti, et ce n'était pas ripaille, p'tites pépés et grosses bagnoles, c'était plutôt patates, branlette et caisses usées.
     
  10. l0b0t0mie
    Offline

    l0b0t0mierien Expulsé par vote

    1 558
    0
    1
    Déc 2007
  11. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, féministe, auto-gestionnaire, chaos/Nihiliste
    Ouais y'a une énorme différence entre le patron d'une petite boite et le patron d'une énorme entreprise.
     
  12. le_vieux
    Offline

    le_vieuxVieux con Expulsé par vote

    1 527
    0
    2
    Jan 2008
    Il ne s'agit pas d'un jugement moral. Il s'agit de mettre à bas la base du système capitaliste : la propriété privée des moyens de production.
    Le petit patron doit perdre tout pouvoir en tant que patron.
    Les entreprises doivent être gérées par les travailleurs.

    Si le fameux "petit patron" travaille comme les autres, se sent investi dans son projet, peut être que l'ensemble des travailleurs le mandatera pour continuer à gérer (sous contrôle, et en acceptant les décisions économiques des instances révolutionnaires).

    Le révolution sociale, ce n'est pas se venger de ceux qui ont des grosses (ou des petites) voitures, ou encore aller casser la gueule de ceux qui font des remarques racistes. C'est briser la propriété privée et les relations salariales.
     
  13. cynok
    Offline

    cynokheureusement con Membre actif

    1 992
    0
    0
    Jan 2008
  14. anarchiste, auto-gestionnaire
    pour les petit patrons,on pourra toujours se servir de ses employes pour le definir(si ils font son avocat ou son pledoyer)
     
  15. Guillaume
    Offline

    GuillaumeAssoiffé de solidarité

    47
    0
    1
    Juil 2007
  16. anarchiste
    Si le but est de briser le capitalisme et que tes cibles sont les capitalistes eh bien je ne vois pas où est le problème d'imposer l'anarchie à tout le monde, car il n'y a qu'eux qui ne seront pas contents.
     
  17. Chadagova
    Offline

    ChadagovaNouveau membre

    3
    0
    0
    Mar 2008
  18. libertaire
    Bonjour à tous,
    Oui complètement d'accord, de plus la majorité des entreprises françaises sont des PME et pas des grosses multi-nationales. Tous les patrons n'ont pas des stocks options, il y a patron et patron.

    Les anarchistes doivent être ouverts aux autres mouvement pour ne pas tomber dans le dogmatisme et la langue de bois. Le débat, la réflexion collectives, les échanges sont les maîtres mots pour tenter de regrouper.
     
  19. le_vieux
    Offline

    le_vieuxVieux con Expulsé par vote

    1 527
    0
    2
    Jan 2008
    J'ai pas bien compris là, Chadagova et l0b0, votre conception de la révolution sociale, c'est qu'après la révolution, il y ait encore des patrons, des propriétaires de moyens de production à qui on devrait vendre sa force de travail pour vivre ?
    Je ne comprends pas à quoi elle servirait,cette révolution qui ne changerait pas la base du système.
     
  20. an-(A)-r_kro_punk
    Offline

    an-(A)-r_kro_punkStaff Membre actif

    420
    0
    16
    Mar 2008
  21. libertaire, anarchiste, auto-gestionnaire, individualiste
    Je trouve que certains ont conception presque déspotique de la Révolution. Je pense que le Grand Soir n'existe pas. Pour moi la Révolution est un processus, construit progressivement par la contestation, qui consiste à détruire mais aussi à construire. Pourquoi vouloir une Révolution brusque ? Il n'est pas nécessaire d'attendre ce Grand Soir pour prendre sa vie en main.
     
  22. an-(A)-r_kro_punk
    Offline

    an-(A)-r_kro_punkStaff Membre actif

    420
    0
    16
    Mar 2008
  23. libertaire, anarchiste, auto-gestionnaire, individualiste
    Le vieux, c'est Chadagova et Lib.R.T (et non lObO) que tu dois blâmer. Il y a eu une erreur dans le Quote de Chab :thumbsup:
     
  24. Lib.R.T
    Offline

    Lib.R.Tle traitre du dictateur. Membre actif

    871
    1
    1
    Août 2008
    Me blâmer pourquoi? Parce que j'ai fait parti du côté sombre de la force? Parce que j'ai eu le malheur d'embaucher des compagnons pour travailler avec moi?
     
  25. Lib.R.T
    Offline

    Lib.R.Tle traitre du dictateur. Membre actif

    871
    1
    1
    Août 2008
    Il y a patron(administrateur et gestionnaire) et chef d'entreprise(qui enfile la côte comme ses compagnons.).
     
  26. an-(A)-r_kro_punk
    Offline

    an-(A)-r_kro_punkStaff Membre actif

    420
    0
    16
    Mar 2008
  27. libertaire, anarchiste, auto-gestionnaire, individualiste
    Non non, je précise juste au Vieux, que sa question ne doit pas être posé à lObO mais à toi :)
    Le terme "Blâmer" n'est que pur invention de ma part.
     
  28. Chadagova
    Offline

    ChadagovaNouveau membre

    3
    0
    0
    Mar 2008
  29. libertaire
    Je remarque simplement qu'on critique souvent les multinationales capitalistes qui représentent une forte minorité dans notre économie composée majoritairement de PME. Par ailleurs, "l'exploitation" des travailleurs par les vilains patron, en France, est dérisoire à coté des pays sous développés ou en voie de développement, où là on peut littéralement parler d'exploitation.
    En Chine, se suicider ne viendrait pas à l'esprit d'un travailleur, car ce serait tuer la famille qui vit grâce à ses revenus.

    Bien sur que la révolution remet en cause la liaison patron/salarié.
     
  30. le_vieux
    Offline

    le_vieuxVieux con Expulsé par vote

    1 527
    0
    2
    Jan 2008
    A l0b0 aussi, vu qu'elle veut également différencier petits et grands patrons.

    Comme je l'ai dit, il ne s'agit pas d'un jugement moral. le fait d'avoir été patron ne te marque pas du sceau de l'infamie jusqu'au restant de tes jours. Il s'agit juste de marquer qu'un des principaux buts de la révolution sociale, c'est l'abolition du salariat (càd des rapports de patron à employé) et de la propriété privée des moyens de production.

    Par définition, il s'agit de ne plus avoir de patrons, ni gros ni petits, mais des travailleurs collaborant sur un pied d'égalité. Les anciens patrons qui accepteront de jouer le jeu peuvent avoir leur place.
     
  31. Lib.R.T
    Offline

    Lib.R.Tle traitre du dictateur. Membre actif

    871
    1
    1
    Août 2008
    ;)
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    2
  2. Réponses:
    10
  3. Réponses:
    0
  4. Réponses:
    1
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    0
  8. Réponses:
    0