Chargement...

La question féminine dans nos milieux

Discussion dans 'Bibliothèque anarchiste' créé par ninaa, 23 Octobre 2017.

  1. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    5 875
    870
    330
    Fev 2014
    France
  2. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    La question féminine dans nos milieux
    « On peut dire qu’au cours des siècles le monde masculin a toujours oscillé à propos de la femme entre les deux concepts extrêmes : la prostituée et la mère, l’abject et le sublime, sans s’arrêter sur ce qui est strictement humain : la femme. La femme comme individu ; individu rationnel, pensant et autonome. »

    Dans cette série de cinq articles publiés entre septembre et octobre 1935 dans le journal Solidaridad Obrera, Lucía Sánchez Saornil, militante anarchiste, fait une critique de l’attitude de ses camarades hommes vis-à-vis des femmes. Elle y expose leurs préjugés machistes, incompatibles avec les aspirations libertaires qu’ils affichent. Elle s’y livre également à une réflexion — en avance sur son temps dans le contexte espagnol — sur l’émancipation des femmes et la révolution sociale qui, selon elle, dépendent l’une de l’autre. Ce texte permet de comprendre pourquoi quelques mois plus tard elle créera, en compagnie des militantes Mercedes Comaposada et Amparo Poch, la fédération révolutionnaire féminine Mujeres Libres, première organisation féministe prolétarienne autonome de son genre, qui sera rapidement forte de plus de 20 000 membres en pleine guerre civile.

     
    allpower apprécie ceci.
  3. allpower
    En ligne

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    6 193
    553
    3,912
    Nov 2012
    Dans quasi le même registre, je ne peux que conseiller ces 2 livres que j'ai depuis des années mais qui, à ma grande joie sont encore disponibles pour un prix modique vu leur apport ! (Il y en a d'autres sur d'autres luttes mais avec la même analyse)

    Mara et les autres - Des femmes dans la lutte armée
    Tupamaras - Des femmes de l'Uruguay


    Mara et les autres - Des femmes
    Tupamaras - Des femmes

    Et tant qu'on y est, je conseille ce film qui est aussi en rapport direct :
    (liens encore valides, rapide, sans pub ni virus)
    Film - Alias María (2015) de José Louis Rugeles VOST - Nouveau lien !
     
  4. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    6 350
    298
    136
    Jan 2009
    France
  5. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Les Mujeres Libres et la question de la « non-mixité » - Non Fides - Base de données anarchistes
     
    IOH apprécie ceci.
  6. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    615
    104
    11
    Avr 2017
    Martinique
    Vive la mixité donc. Qui est l auteur de cette critique ? Elle est top, c est incroyable comme les gens n ont aucun scrupules à détourner des propos, jusqu’à l éditeur même !!
     
  7. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    6 350
    298
    136
    Jan 2009
    France
  8. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    à part ça j'en sais pas plus que toi ^^
     
  9. mc²
    Offline

    mc²Membre du forum Membre actif

    664
    277
    161
    Août 2014
    Derrière la morgue pseudo-intellectuelle, bien peu d'éléments concrets (et encore moins quand on les examine) pour faire passer que les Mujeres Libres n'auraient "rien à voir" avec la non-mixité voire avec le féminisme. On comprend donc pourquoi ils ont préférer republier les textes de Lucía Sánchez Saornil "débarrassés" des notes, où l'on apprend que quelques mois après leur publication elle participera à la création d'une organisation non-mixte. Et pourquoi pour nous parler de "la dite « mixité »" ils préfèrent oublier ce passage où elle cite Maria Luisa Cobos (qui, voir encore les notes, "fonda avec d'autres femmes le syndicat Emancipacion Femenina qui en quelques semaines regroupa plus de 200 adhérentes" et "devint également la correspondante locale de la revue Mujeres Libres") :
    Avec leurs concepts ridicules, les auteurs de ce texte ne réussissent qu'a se faire l'écho de ceux qui à leur époque auraient voulu que les Mujeres Libres abandonnent leurs revendications, les accusant de "créér des divisions" (tout en les comprenant, bien sûr...) :
     
    ninaa apprécie ceci.
  10. IOH
    Offline

    IOHMembre du forum

    615
    104
    11
    Avr 2017
    Martinique
    Tu t'es reconnu ici @mc²@mc² ? :
    "des défenseurs des pratiques de « non-mixité » qui cherchent, en dépit de tout, à enraciner leur proposition politique dans une histoire des luttes révolutionnaires. A croire que s’inscrire dans une tradition historique (aussi éloignée soit-elle) est un moyen de palier à la faiblesse argumentative qui peut parfois même la masquer."
    et ça t as énervé ? ou bien peux tu développer à quels
    ils font appel ?

    @Anarchie 13@Anarchie 13 . oui dommage, il n'y a pas d'auteur à part "un groupe de lecture". Je préfère quand il y a des noms tout de même ou au moins des pseudos.
     
  11. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    6 350
    298
    136
    Jan 2009
    France
  12. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Non, au contraire, je trouve ça plutôt convainquant.

    Où t'as lu ça ? ça m'étonnerait surtout que, contrairement à ce que tu suggères, leur propos est de dire que la non-mixité n'a justement rien à voir avec le féminisme (donc que ne rien avoir à voir avec la non-mixité ne signifie pas être "moins" féministe que ceux qui ont à voir avec).

    Il est pas oublié, le passage y est en toutes lettres.

    Le passage se conclut pas par "il faut des groupes non-mixtes".
    Lucia Sanchez commente cette citation en disant :


    Déjà elle cite un homme et une femme en reliant les deux citations, or vazquez ne parle pas de non-mixité ni de mixité. Donc si elle relie son propos à celui de Cobos c'est que dans la citation de cette dernière ce n'est pas la question de la mixité qui l'intéresse. C'est confirmé par le fait qu'elle poursuit l'article non pas en parlant de la mixité mais au contraire de la compréhension de la cause féministe en traitant les deux sexes à égalité. Elle ne prétend pas dans cet article que les femmes sont plus disposées à comprendre la division sexuelle que les hommes. Au contraire même elle souligne plusieurs fois que certaines femmes se complaisent dans leur rôle et qu'elles sont de ce fait autant à convaincre que les hommes qui se complaisent dans leur rôle.
     
  13. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    982
    139
    9
    Août 2015
    Austria
  14. social-démocrate
    Si les mecs étaient un peu moins grandes gueules et narcissiques dans les milieux militants, peut-être que la vilaine "non mixité postmoderne" n'existerait pas.

    Puis quel intérêt de sortir un texte de presque 100 ans pour discréditer des pratiques actuelles ? C'était mieux avant ? Avant quand les anars pour la révolution sociale mixte étaient encore plus puritains ou hétéros ?


    Sinon LE féminisme ça n'existe pas.
     
  15. mc²
    Offline

    mc²Membre du forum Membre actif

    664
    277
    161
    Août 2014
    Notamment quand ils trouvent "intéressant de noter que dans l’intégralité de ce recueil de cinq articles, le mot féminisme n’apparaît que dans les notes et commentaires de l’éditeur."
    Il est dans l'article de Sanchez, oui, mais je parlais de leurs textes à eux.
    La question de la mixité intéresse au moins Cobos, qui n'est pourtant pas une "identitaire post-moderne".
     
    ninaa apprécie ceci.
  16. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    6 350
    298
    136
    Jan 2009
    France
  17. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Ils expliquent qu'ils ont étudié des textes des mujeres libres et qu'ils ont vu que leur interprétation par certains militants étaient orientées. Ils ont pas dit que c'était mieux, pk tu parles de ça?

    ah ouais. peut-être que c'est parce que selon eux les mujeres libres se revendiquaient avant tout de l'anarchisme pour lequel le féminisme est un postulat et pas une lutte séparée. Perso je vois pas trop ce que ça change. Au final je suis d'accord avec les articles de Lucia Sanchez Saornil, je sais pas si c'est hyper important de dire qu'elle est féministe ou juste anarchiste...
     
  18. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    6 350
    298
    136
    Jan 2009
    France
  19. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Les hommes qui voudraient s'intéresser au féminisme - Crêpe Georgette
     
Chargement...