Chargement...

La Publicité, base essentielle du capitalisme?

Discussion dans 'Discussion générale' créé par ninaa, 15 Février 2017.

  1. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 390
    483
    141
    Jan 2009
    France
  2. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    @ninaa@ninaa :
    Bon, j'ai pas été clair...
    Les dérives que tu soulignes ne sont pas des cas particuliers. Ce qui a rendu possible la dérive de libération ce n'est pas juste les idées saugrenues de son patron (pour le coup ça flirte avec la logique conspi parce que tu crois que le patron est suffisamment puissant pour, à lui seul, changer la politique de toute son entreprise).
    C'est parce que ce ne sont pas des cas particuliers et qu'on a déjà réussi à identifier des causes à ces dérives que je me permets de juger qu'elles sont possibles dans des organisations où elles ne se sont pas déroulées. Le principe de la science (même sociale) c'est quand même d'anticiper. C'est parce qu'on sait que le train a de grandes chances de pas dérailler qu'on monte dedans, parce qu'on sait que des gens, grâce au savoir scientifique, ont conçu la construction du chemin de fer de sorte que ça n'arrive pas. On se projette.
    Ben c'est pareil dans le domaine du social. On sait que c'est parce que des organisations à but non-lucratif, même avec des intentions super-louables, sont entrées sur le marché, en concurrence avec des entreprises privées qu'elles s'y sont adaptées. Des recherches ont été faites donc pas besoin d'attendre que ça se produise pour une organisation en particulier pour savoir que c'est probable et agir pour prévenir ça (si t'as pas envie que ça arrive). Le fait que les intentions super-louables de la boutique anarchiste NDNM soient anticapitalistes l'exposent peut-être un peu moins au problème, tant mieux, mais ça reste une coopérative qui vend, qui est en concurrence avec le privé, qui possède un capital, qui rémunère des travailleurs comme toutes les organisations non-lucratives qui ont "dérivé". Donc il y a lieu de prévenir. Si on peut éviter que ça n'arrive en se posant les bonnes questions on doit le faire. Parce que je ne vois pas l'intérêt de rester spectateur et d'applaudir quand c'est bien puis de huer dès que c'est arrivé alors qu'on n'a rien fait pour l'éviter.
    La vieille taupe c'était un média d'ultra-gauche, anticapitaliste, que t'aurais sans doute pu lire et ça les pas empêcher de devenir antisémites et de flirter avec la nouvelle droite. pièce et main d'oeuvre c'était des antitechnologies, à prétention anticapitaliste, et ça les a pas empêcher de tenir des propos homophobes. Le milieu militant anarchiste ou révolutionnaire n'est pas prémuni juste du fait qu'il se prétend anarchiste ou révolutionnaire. Sa pratique du militantisme, la classe sociale, le vécu des gens qui y prennent part comptent pour beaucoup plus dans l'évolution du milieu.

    Tout au long de cette discussion je ne parle pas et n'ai pas l'intention de parler spécifiquement de NDNM, comme je l'ai dit je ne connais pas leur fonctionnement et si ungovernable est bien l'ancien anarchoi alors j'ai une opinion de lui qui fait que je pense qu'effectivement je ne pense pas qu'il laissera dériver NDNM ou prendra part à la dérive. Tant mieux. Mais si des personnes ici pensent que c'est en s'affirmant "anarchiste" et "anticapitaliste" qu'on évite de dériver ils se trompent. Je crois que c'est important de le dire. La posture, le discours, comment tu te présentes ça suffit pas. Un même mot ("anticapitaliste" par exemple) peut avoir des sens très différents selon les personnes. Y en a même qui le juge sur son esthétique, se dire "anticapitaliste" ça fait bien mais on sait pas trop ce que ça veut dire. ça a été mon cas, ça l'est moins maintenant parce que je me suis renseigné, j'ai lu. Mais j'aurais aussi pu me détourner de l'anticapitalisme justement parce qu'au fond ça n'avait de sens pour moi que parce que les militants qui m'entouraient voyaient d'un bon oeil que je me dise anticapitaliste et il aurait suffit que je change d'entourage pour que ce soit plus valorisé et que ça ne m'intéresse plus.
    ça vaut pour le fascisme. Traiter quelqu'un de "facho" de sang chaud lors d'une dispute, ok, c'est pas grave. Mais pour lutter contre le fascisme il faut savoir ce qu'a réellement été le fascisme et ce qui a permis son développement. Et ça, beaucoup de gens que j'ai rencontré s'en foutent. Ils prétendent lutter contre le fascisme alors que lorsqu'on les écoute parler ils ne définissent pas le terme et s'en servent pour désigner des choses qui ne relèvent pas du tout du fascisme : comme de dire, cette fois de sang froid, que la représentativité c'est du fascisme, histoire vraie dans un collectif antifasciste... Alors le mec qui tient ce genre de propos est sans doute de bonne foi, sans doute bien intentionné, sympa, pas raciste, pas sexiste, pas dominateur, mais bien qu'il ait plein de qualité la déformation qu'il fait subir au terme "fascisme" risque de rendre la lutte du collectif inefficace contre le fascisme réel.
    Ben c'est pareil pour l'anticapitaliste. Le capitalisme c'est pas les grosses entreprises, c'est pas la finance, c'est pas les banques, c'est pas l'argent, c'est pas la possession, c'est pas l'égoïsme... même si c'est en rapport, le capitalisme on lui a donné une définition précise et si on veut le combattre pour ce qu'il est faut connaitre cette définition et comprendre pourquoi c'est celle-là qu'on a donné... Voilà mon point de vue. Et des petits agriculteurs, des petits entrepreneurs mêmes s'ils galèrent, des coopératives, des associations, même si elles se prétendes "à but non lucratif", des propriétaires fonciers (qui ne possèdent pas d'entreprise donc), sont tous propriétaires de capital. ça en fait pas des bourgeois mais ça les éloigne du prolétariat au sens strict et faut en avoir conscience pour pas trop s'en éloigner ainsi que de la lutte de classes.
    Voilà mon point de vue.

    Pour la pub, plutôt que d'en appeler au "bon sens" à la "spontanéité" peut-être que vous pourriez définir le terme et réfléchir dessus. Parce que des groupes de punks qui se sont commercialisés en partant du DIY ça existe, à quel moment très précis est-ce-que la promotion de leurs albums est passée, pour vous (et pas objectivement), de l'"information militante" à la "publicité".
     
  3. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 806
    1 576
    413
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Je n'en appelle pas à la spontanéité, je la constate: spontanément, on accepte les infos venant de groupes punks ou annonçant des évènements militants, et tout aussi spontanément, on refuse les publicités pour les coques de smartphone.
    Ce qui prouve que sur ce forum on sait faire la différence entre info et publicité.

    C'est malheureusement très simple. Un de mes copains avait monté une boite de production de cassettes (c'étaient des cassettes à l'époque) de musique punk et alternative vendues à prix libre. Il constatait avec amertume que c'était quasi systématique: tant qu'ils étaient inconnus ils crachaient sur les majors, et dès qu'une major leur faisait signe ils l'abandonnaient aussi sec. Mauvais calcul d'ailleurs la plupart du temps car les majors récupèrent souvent des petits groupes "pour étoffer le catalogue" mais ne s'en occupent pas du tout. Il existe heureusement des exceptions, comme les Béruriers noirs.
    Car hélas il faut bien le constater, il est difficile de résister à l'appât du gain. Pourquoi le fric attire tellement? Il faut bien avouer que c'est pas marrant longtemps de tirer le diable par la queue, d'être obligé d'avoir un boulot aliénant pour vivre.
    Les militants et artistes qui refusent de renoncer à leur idéal sont nettement plus rares que l'inverse.
    Cependant tant qu'ils n'ont montré aucun signe de compromission il n'y a aucune raison de ne pas leur accorder notre confiance. C'est ce qu'on fait (spontanément, donc) sur ce forum, en acceptant les infos postées par Tortue Ronce, par exemple.
    Bref pour en revenir au sujet (la publicité), sur le forum on considère donc que les motivations d'une petite boite comme Tortue Ronce sont sincères (promouvoir des groupes qu'ils aiment et non se faire un max de fric), et c'est pour ça qu'on les accepte sans problème sur le forum.
    En revanche si une Major (genre Virgin) vient vanter ses CD on considèrera ça comme de la publicité et on la refusera direct.

    Qu'est-ce qui fait que certains s'accrochent à leur idéal tandis que d'autres y renoncent par appât du gain? Là dessus en revanche je n'ai pas la queue d'une piste.
     
    Dernière édition: 1 Mars 2017
  5. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 390
    483
    141
    Jan 2009
    France
  6. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Non, ce qui prouve que sur ce forum on a des idées arrêtées sur ce qu'on considère comme compatible avec nos idées et ce qu'on considère comme incompatible avec nos idées. ça n'a rien de spontané, c'est un avis construit par notre expérience dans les milieux anarchistes par laquelle on a admis certaines normes.

    Qu'est-ce-que t'en sais ?
    Puis on s'en fout pas mal qu'ils continuent de se dire anarchistes, c'est bien pour la propagande de votre mouvement mais perso je ne me bats pas pour qu'on affiche un drapeau noir au fronton de chaque mairie : je me fous que le dogme anarchiste gagne. Ce qui m'importe c'est que la pratique anarchiste s'impose, donc je ne réfléchis pas à si les militants continuent de chanter des paroles anarchistes, de se dire anarchistes, ce qui m'intéresse c'est de savoir si leur idéal et leurs pratiques favorisent l'arrivée d'une société sans classe sociale et sans état, où on produirait pour répondre aux besoins ou pas. or jusque là je constate qu'un certain nombre de militants défendant bec et ongle leur étiquette "anarchiste" n'ont aucune leçon à donner à des gens qui ne se présentent pas selon leur appartenance idéologique. Genre je trouve beaucoup plus de rapeurs intègres et faisant vraiment avancer les choses, notamment pour ce qui est de la lutte et la critique des majors, qui ne se revendiquent pas d'un intitulé idéologique en particulier que parmi les groupes militants. Leur caractéristique c'est qu'ils sont issus de milieu populaire ET qu'ils n'arrivent pas à en vivre ET qu'ils sont souvent passionnés par le rap dont ils ont une connaissance encyclopédique.
    Tu mets donc la théorie en avant (les militants se déclarant anarchistes), je préfère mettre la pratique en avant sans me servir des idéaux mis en avant par les gens pour juger a priori de leurs pratiques.
    Se dire anarchiste ou anticapitaliste c'est facile, c'est du discours. ça ne mérite aucune présomption d'innocence.

    Je remarque aussi que parmi les gens que j'ai pu croiser qui se déclaraient "artistes" et "anarchistes", leur vision de l'anarchisme est différente de la mienne. Ils sont souvent plus portés vers l'individualisme voir l'anarcho-capitalisme pour certains et mettent moins en avant la lutte des classes quand ils ne sont pas à nier complètement l'existence de classes sociales. Leur anarchisme est souvent compatible avec le capitalisme car tout ce qu'ils reprochent à la société actuelle c'est finalement de faire obstacle à leur liberté "créative" (ou liberté d'entreprendre), le problème ce sont les patrons et pas les bourgeois. Ils ne sont souvent pas révolutionnaires et n'aspirent pas à une sortie collective du capitalisme mais plutôt à des sorties individuelles. Et ceux pour qui c'est pas le cas en général ils ne viennent pas de la même classe sociale et c'est d'après moi ça qui joue en priorité et pas le fait qu'ils soient "anarchistes".
    ça aussi ça a été étudié par des sociologues, pas sur le cas spécifique de l'anarchisme mais sur celui des "artistes" galériens. Une prof nous a parlé des résultats d'une enquête sur des artistes dont un certain nombre acceptaient la galère et même la valorisait, ça prouvait soi-disant leur intégrité. Sauf qu'en retraçant leur trajectoire sociale on se rendait compte que souvent il venait d'un milieu aisé, avaient des parents et du réseau en cas de galère ou attendaient un héritage.

    ben faudrait se mettre à chercher peut-être, on va pas toujours juger une fois que les symptômes se manifestent. Heureusement qu'on n'attend pas que quelqu'un meure d'une grippe pour la vacciner.
     
  7. mc²
    Offline

    mc²Membre du forum Membre actif

    970
    466
    207
    Août 2014
    Ça dépend. Des produits comme Coca sont archi connus et continuent de marteler leur nom.
     
  8. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 806
    1 576
    413
    Fev 2014
    France
  9. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    C'est pas faute d'avoir cherché mais j'ai toujours pas trouvé. Si un de ces quatre tu te mets à "chercher" pour de vrai (au lieu de répéter qu'il "faudrait se mettre à chercher"...) et surtout si toi, tu trouves réellement (et pas en fantasme) la queue d'une piste, il sera temps de juger de la pertinence de tes réponses.
    L'origine sociale n'explique rien dans ce domaine, au contraire: les artistes que produisait mon copain étaient presque tous issus de milieux populaires. Mais justement ça les poussait d'autant plus à aller vers les majors, dans l'espoir de vivre (et tant qu'à faire, de bien vivre) de leur musique, et échapper à l'usine. Les exemples abondent de musiciens (hard rockers par exemple) qui ont suivi ce cheminement. Je ne sais pas combien de rappeurs ont craché sur l'opportunité de devenir riches et célèbres. Je n'ai aucun exemple précis à donner (et beaucoup d'exemples inverses) mais il existe sans doute des exceptions?
    CES RAPPEURS ET LEURS LABELS - LIGNES DE FRAPPE
    La phrase n'est pas très claire mais il m'a semblé dégager (arrête-moi si je me trompe) que tu insinues que c'est par conformisme qu'on accepte les infos sur de petits groupes punks ou alternatifs?

    S'il faut juger sur la pratique puisqu'il était question de NDNM.com je trouve leurs pratiques tout à fait conformes à l'idéal anarchiste - autant que faire se peut dans une société où il faut du fric pour soutenir des causes militantes. Ce n'est pas seulement du "discours", contrairement à ce qu'on produit sur un forum. C'est aussi beaucoup moins facile de monter concrètement un projet que le critiquer sur un forum. Forum qui soit dit en passant, n'existerait même pas si des militants (ceux de NDNM.com, justement) ne s'étaient pas crevés à le réaliser. Je me demande bien alors quelle serait ta propre contribution à l'idéal anarchiste.

    Par pur conformisme bien entendu (et aussi pour "jouer à la plus radicale" - si j'avais du toucher un euro chaque fois que j'ai entendu accuser les anarchistes d'être "dans la posture"!!! ^o^ ) je vais balancer quelques infos sur Tortue Ronce et NDNM.COM.
    Si ça pose problème à quelqu'un, pourquoi ne pas évoquer le ban de ces sinistres capitalistes dans la partie autogestion (comme on ban les pubs pour coques de smartphone - vu qu'il n'y a "pas de différences"?)

    Les Ordures Ioniques vs Komptoir Chaos - Split 7"

    [​IMG]


    Ni-Dieu-Ni-Maitre.com ★ t-shirts militants et vêtements éthiques
     
    Dernière édition: 28 Février 2017
  10. Klik
    Offline

    KlikJeune Keupon Sauvage ! Membre actif

    326
    105
    0
    Fev 2016
    Homme
    France
  11. libertaire, anarchiste, auto-gestionnaire, anti-fasciste
    Tortue Ronce, il m'avais dis sur FB qu'il ne touchait aucune subvention pour son label, ni rien. Donc j'pense vraiment pas que ce soit un capitaliste tu vois ...

    J'pense que la pub, on dois la tolérer sur le site, dans le mesure ou ça reste pour des trucs "alternatifs" ou bien en rapport avec les cultures libertaire. C'est clair que des pubs pour Apple sur Libertaire.net, ça le fait pas
     
    ninaa apprécie ceci.
  12. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 390
    483
    141
    Jan 2009
    France
  13. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Le conformisme pour moi c'est "on fait parce que ça nous feras bien voir du groupe".
    C'est peut-être le cas mais c'est pas ce que j'ai dit.
    Ce que j'ai dit c'est qu'à force de côtoyer des milieux militants on est amené à admettre certaines normes esthétiques et éthiques, à son insu, et qu'on juge à terme la pertinence d'une pub par rapport à elles.
    D'ailleurs c'est marrant que tu aimes le message de klik alors qu'il vient d'appeler "pub" ce que tu te tues depuis le début à qualifier d'"information militante"...

    D'après la recherche mentionnée par la prof, si.
    Et je suis persuadé que si aussi.
    Sauf que je parle plutôt de "prolétariat" que de "milieu populaire" pour le coup. Déjà, signer chez des majors c'est pas un drame intersidéral même d'un point de vue politique. C'est pas parce que t'accepte de travailler à macdo pour bouler les fins de mois que t'es une ordure, c'est pareil dans le domaine de la musique.
    Ensuite je pense que la question de la trajectoire sociale est importante. Si t'as une trajectoire sociale ascendante grâce à la musique et aux majors généralement le discours change. Et contrairement à ce que tu baves ce sont des faits empiriques qui le montrent. Je répète que pour moi les discours les plus conscients viennent de ceux qui sont obligés de bosser ou toucher des allocs à côté de leur musique et pour qui elles n'est pas le revenu principal voir loin de l'être. En tout cas dans le domaine du rap ou les paroles sont primordiales et où c donc plus simple de juger.
     
  14. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 806
    1 576
    413
    Fev 2014
    France
  15. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Je pensais la même chose avant de "cotoyer les milieux militants". Qu'est-ce qui te permet d'affirmer qu'"on" est amené ("on" ne serait donc pas capable d'avoir des opinions personnelles?) à "admettre certaines "normes" ("on" obéirait donc à des normes au lieu de construire des opinions personnelles, en se basant par exemple sur le vécu, la réflexion?) "à son insu" (ben si c'est à notre insu - inconscient, donc - comment prouver qu'on est tout à fait lucides quand on voit une différence entre une pub pour Apple et une pub pour de petits groupes punks anarchistes? Toujours ces accusations gratuites.

    Ah évidemment si c'est une prof qui le dit...
    Où ai-je dit que ceux qui signent avec des majors sont des ordures? Tu confonds tout comme d'habitude.
    J'ai traité d'ordures les patrons de multinationale, les racistes, les électeurs FN.
    Pour ceux qui signent avec les majors j'ai dit:
    Bref loin de les considérer comme des "ordures" je les comprends tout à fait. C'est même complètement logique d'être prêt à des compromis artistiques dans l'espoir d'échapper à l'usine. Reste que c'est bien un compromis de signer avec les majors: la démarche n'est plus du tout la même que pour un petit groupe punk de chez Tortue Ronce. Moins de liberté d'expression, plus question de CD, concerts à prix libre dans les squats. L'argent récolté ira dans la poche de (vrais) capitalistes au lieu de soutenir de petites structures militantes.

    Pour plus de précisions à propos des rapports entre rappeurs et majors:
    CES RAPPEURS ET LEURS LABELS - LIGNES DE FRAPPE

    Le mot n'est peut-être pas adéquat mais j'ai très bien compris ce qu'il voulait dire et je suis d'accord à 100% sur le fond: comme lui je fais la différence entre Tortue Ronce et Apple.

    1) Y a pas que dans le rap que les paroles sont primordiales.
    2) Y a pas beaucoup de groupes (y compris ceux qui signent avec les majors) qui peuvent vivre de leur musique.
    3) Quand est-ce que j'ai "bavé" le contraire? Vu que je ne pense pas que les groupes punk de Tortue Ronce se fassent des couilles en or, je pense qu'en effet leur discours est plus conscient que celui de musiciens devenus riches et célèbres. C'est aussi pour ça que les libertaires peuvent se sentir proches de ces groupes.
     
  16. pschrsrgnc
    Offline

    pschrsrgncGuest

    Hors, de vos débats de spécialistes,que j'ai du mal à suivre.Komptoir chaos vs Ordures ioniques ça m' inspire,c' est plus fort que moi!J' sais pas pourquoi,mais dans l' association,il doit y avoir quelque chose!Après,chacun se fera son idée.
    [B][/B]

    [I][/I]
     
  17. Klik
    Offline

    KlikJeune Keupon Sauvage ! Membre actif

    326
    105
    0
    Fev 2016
    Homme
    France
  18. libertaire, anarchiste, auto-gestionnaire, anti-fasciste
    Vas checker, c'est deux excellent groupes !
     
  19. pschrsrgnc
    Offline

    pschrsrgncGuest

    ^^:party:Heu,c'est pas fini carnaval?Hé,moi le nourrisson, j' me dis que là,une fois de plus, c'est ok corral !On va me dire que je fais de la lèche à Nina.a encore!(les dégustations à l' aveugle,çà révèle des surprises,hop! J' me vire...m' enfin!)
     
  20. pschrsrgnc
    Offline

    pschrsrgncGuest

    Checker?Sois explicite,j' ai un problème avec certains mots ,n' étant qu' un vieux con,c' est normal?(avant de me revirer !)
     
  21. Klik
    Offline

    KlikJeune Keupon Sauvage ! Membre actif

    326
    105
    0
    Fev 2016
    Homme
    France
  22. libertaire, anarchiste, auto-gestionnaire, anti-fasciste
    Vas écouter si tu préfère ^^ T'as quelques morceaux qui trainent sur youtube. Checker, c'est un terme anglais
     
  23. pschrsrgnc
    Offline

    pschrsrgncGuest

    Hé,j' plaisante.1,j' passe la colline et je peux voir un crêté qui n' est pas de Bruyères, mais pas loin,si ça me prend.(renseignes toi!)2,j' vais m'écouter un peu de zique,checke!(pas trop fort,je vais avoir mal à mes petits doigts!)
     
  24. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 390
    483
    141
    Jan 2009
    France
  25. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Sauf que moi c'est après.

    Parce que c'est le cas dans n'importe quel groupe social. Parce que les opinions sont toujours basées sur quelque chose.
    Mais qu'est-ce-que t'entends par "opinions personnelles" ? Parce que pour moi une opinion construite n'en est pas moins personnelle.

    La question c'est pas que "qui l'a dit ?", c'est qu'est-ce-que ça implique.
    A la fac les profs sont enseignants-chercheurs donc quand ils te parlent du travail d'un autre chercheur c'est qu'il correspond à un certain nombre de règle de méthode scientifique genre qu'il s'appuie sur des récits par les intéressés (les artistes en l'occurrence), des observations mises en perspective... c'est pas incritiquable mais essayer de faire croire que c'est juste le titre "prof" qui importe c'est pathétique de ta part...

    ça c'est pas obligé.
    J'ai entendu pas mal d'interview d'artistes disant qu'en signant chez une major elle leur laissait le champ totalement libre.
    Pour les concerts dans les squats ce sont souvent les squats qui ne veulent plus (ou ne peuvent plus en raison de la notoriété du groupe) en accueillir. Je vois pas pourquoi il n'y aurait plus de CDs par contre surtout que les majors se font une sale marge dessus.
    Les managers dans les majors sont aussi capables d'apprécier sincèrement la musique et la démarche d'un groupe et de vouloir lui donner les possibilités de continuer dans cette voie. Ce qui fait que ce que tu dis arrives ce sont alors des calculs comptables qui arrivent plus tard et qui se font des deux côtés (artiste et major).

    Mais toi t'es toujours sur la défensive.
    Si je dis "dans le rap les paroles sont primordiales" t'entends "dans les autres musiques les paroles sont accessoires", faut enlever tes filtres sinon les débats auront toujours la même tonalité.
    Le rap a quand même une histoire avec les paroles, niveau musique, à la base, c'était juste un breakbeat qui se répétait et le MC a pris la place prépondérante pour ses talents d'écriture et de de jeu de scène. Dans les autres styles (à part les dérivés du rap) l'instrumentale et la mélodie du chant sont aussi prépondérants.
    Par conséquent dans le rap t'as plus de paroles à la minute, on retient souvent plus le nom des rapeurs que celui des beatmakers, y a la pratique du freestyle où tu mets uns instrumentale que le rapeur ne connait pas et il rape ses textes dessus, j'ai jamais vu ça dans d'autres styles... Bref. Après si tu veux nier parce que ça te donne l'impression d'être plus équitable pour les autres styles...

    Ouais, alors pourquoi tu comprends pas ce que je veux dire ?
    Parce que je fais aussi la différence entre tortue ronce et apple.
     
  26. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 806
    1 576
    413
    Fev 2014
    France
  27. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    A propos des majors: après la défense d'un (vrai) capitaliste:
    (NB: Benetton n'était pas "un mec d'act up", j'ai dit clairement que c'était un patron de multinationale...)
    Des publicitaires (ceux qui sont au service des multinationales):
    Et maintenant des majors:
    Je reposte donc le lien à propos de rappeurs et majors:
    CES RAPPEURS ET LEURS LABELS - LIGNES DE FRAPPE

    Contente de lire enfin un propos clair de ta part à propos de la différence entre info militante et publicité: donc en fait tu serais d'accord avec Klick et moi, Tortue Ronce c'est de l'info militante, rien à avoir avec de la publicité pour entreprises capitalistes?
     
    Dernière édition: 1 Mars 2017
  28. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 390
    483
    141
    Jan 2009
    France
  29. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Ben non, ça n'a pas rien à voir. Tu fais connaitre des produits que tu vends.
    C'est l'utilisation faite de l'argent après qui est différente : dans un cas une partie revient à des actionnaires, dans un autre cas non.
    Alors peut-être que tu les fais connaitre pour les diffuser et pas dans l'optique de faire de l'argent (encore que certains managers de majors tiennent parfois les mêmes propos et disent aussi que faire du fric est une contrainte nécessaire pour pouvoir continuer à diffuser de la musique). Sans doute que y a un choix qui est fait en aval sur les groupes que tu acceptes de diffuser (il faut qu'ils soient militants). Je parlerais pas d'"info militante" parce que proposer l'achat d'un produit c'est pas pareil que proposer directement le contenu du produit. Comme si les articles de paris-luttes.info étaient payants. Genre l'information qu'un nouveau pack d'articles à 3€ est sorti j'appelle pas ça de l'info militante même si le contenu des articles t'apprendrait plein de trucs sur les événements militants en cours ou à venir si tu l'achètes.
    Mais bon ça devient complètement ridicule la façon dont tu conduis le débat. Ton but c'est qu'on distribue les bons ou les mauvais points. Faut que je donne une expression valorisante pour tout ce qui se déclare anarchiste et une expression dévalorisante pour tout ce qui est capitaliste. Ce qui t'intéresse c'est pas le sens du terme c'est sa connotation morale. "Pub" = mal dans ta tête donc faut surtout pas désigner ce que font les militants sous ce terme. "Apprécier de la musique" = bien donc faut surtout pas dire que des managers en sont capables (parce que "manager" = mal).

    J'aurais aimé discuter de fond mais c'est pas possible avec toi là. Tu fais de l'anarchisme une religion en martelant tes textes et images sacrés à chaque message.

    Tu m'as pas un seul instant demandé mon avis sur la pub telle que la pratiquent les grosses enseignes mais tu t'es permise de préjuger de ce que j'en pensais. Je n'ai fait que remettre en question les intentions que tu prêtes aux publicitaires et celles que tu prêtes aux militants. Je n'ai pas pour habitude de juger des intentions des gens à partir de leurs pratiques. Sinon il suffirait d'imiter les pratiques des anars pour s'apporter ma sympathie.

    Signer chez une major je trouve que c'est effectivement un compromis, par contre je ne présuppose pas que tous les artistes se posent le problème dans les mêmes termes que moi. Certains ne se doutent pas de ce qui les attend, certains s'intéressent à leur carrière plus qu'à faire de la musique... Ils ont de bonnes raisons de penser ce qu'ils pensent, tous. ça ne change rien à mon opinion : politiquement, ça doit être dénoncé.
    Pareil pour les publicitaires, chercher à vendre un produit je trouve que c'est pas du tout la base du capitalisme mais un symptôme. Et ça montre l'absurdité de ce système : on est obligé de créer des besoins alors que ce qu'on produit devrait y répondre de base. La pub ne sert pas à décrire un produit mais à donner envie de l'acquérir. Alors on joue beaucoup sur les émotions et les goûts parce que les gens cherchent généralement pas à comprendre d'où viennent leurs émotions et leurs goûts, ils pensent qu'ils sont innés. Comme ce que tu fais, les publicitaires essayent d'associer des termes et des images perçues positivement par leur clientèle cible à des objets. Les termes et les images ne sont pas choisies pour leur sens mais pour le sens qu'ils donnent au fait de consommer un produit. "Il parait que la plupart des anarchistes n'aiment pas la police, faisons une pub où le parfum Riot repousse les CRS". Le fait même d'être contre la police, on s'en tape, on sait juste que ça va faire vibrer la corde sensible des anarchistes, c'est comme ça qu'ils raisonnent les publicitaires.
    Et ça a des conséquences désastreuses. En ce qui concerne la reproduction du sexisme notamment. Mais les publicitaires nous renvoient aussi dans la gueule l'état de la société, parce qu'ils font pas des pubs en se basant sur leurs propres goûts. Ils font des enquêtes marketing, ils vérifient ce qui plait au public ou pas. Ils pourraient même ne pas être du tout sexistes pour peu qu'ils soient un peu cyniques ou misanthropes, ce qui importe c'est que ça vende.
    Ce que je pense c'est dans les milieux anarchistes ce cynisme existe moins, mais je ne sais pas si c'est une question idéologique ou une question de la population ciblée par les pubs anarchistes. Malgré tout il y a déjà eu des problèmes comme lors de l'antifa fest il y a 2 ans je crois où un illustrateur avait représenté les femmes en jupe et en rose je crois. Mais par contre c'est complètement élitiste de prétendre que les militants anarchistes seraient moins conformistes, qu'ils vivraient moins au crochet du regard des autres. C'est juste que leur entourage, en tout cas lorsqu'ils militent, est souvent constitué d'autres militants anarchistes. Donc c'est auprès d'eux qu'ils doivent paraitre bien. Tu devrais pas t'en plaindre parce que ça constitue un contrôle social au sein du mouvement anarchiste. Grâce à ça des gens s'abstiennent de tenir des propos risquant d'être perçus comme sexistes ou racistes. Et ils prennent de "bonnes habitudes" en quelque sorte. D'après moi c'est aussi pour ça que nos commerçants militants s'abstiennent de mettre des prix trop élevés, ne font pas de la pub à outrance, etc... Malgré tout, qu'ils soient militants ou pas, ils vivent dans un monde capitaliste où les boîtes à rythme, les instruments, les tables de mixage c'est payant et il faut bien rembourser ça. Je leur jette pas la pierre parce que faut bien faire des thunes mais faut appeler un chat un chat et un commerce un commerce. Même si quand c'est à prix coûtant c'est déjà plus du capitalisme. Par contre, promouvoir les groupes qu'on produit pour vendre des places de concert ou proposer des liens vers une boutique en ligne de t-shirt militant c'est de la pub.
    Alors : les raisons pour lesquelles tu vends sont différentes entre une entreprise capitaliste qui veut faire du profit et un label indépendant qui veut faire kiffer les gens avec de la musique (soit en les produisant soit en leur en vendant selon le côté où t'es) tout en remboursant des frais. ça peut même être pour financer des causes dans le cas de NDNM. Mais on parlait pas de ça. On parlait des raisons pour lesquelles tu fais de la communication autour de tes produits, et ça, c'est la même raison dans les deux cas : c'est pour les vendre. Pour moi ça suffit à définir une pub. Pas pour ninaa. Ok. Le problème repose sur le sens qu'on donne au même terme, tant pis.
    Après ça varie sans doute un peu et y a des militants qui s'en foutent même de pas rembourser leurs frais tant que la musique se diffuse, pour savoir faut voir le rapport au copyright et au vol. Je me souviens de débats sur pirate-punk ben c'était trèèèès loin de faire l'unanimité. Y avait des groupes et des amateurs de musique qui étaient pour les copyrights, d'autres contre. D'ailleurs on peut faire le parallèle avec les livres ou les films. Ce que ça veut dire c'est que certains militants préfèrent que leurs produits de vendent plutôt qu'ils soient diffusés (ou préfèrent qu'ils ne soient pas diffusés si ça ne leur rapporte pas d'argent). Là encore ils ont de bonnes raisons qu'ils exposent souvent : "tout travail mérite salaire", mais c'est une mentalité avec laquelle je suis perso pas d'accord. Ok, parfois certains galèrent, je trouve que c'est pas cool de leur carotte un de leur gagne-pain, d'ailleurs anarchOi retirait systématiquement les films ou musiques sur demande du musicien sur ce site et je trouve que c'est bien. Au cas par cas je comprends. Mais défendre les copyrights c'est n'importe quoi. Pour moi la musique c'est du plaisir, si t'aimes pas en faire, n'en fais pas. Si t'aimes alors ça suffit comme rémunération et faut l'avoir à l'esprit dès le moment où tu en fais. Le public t'a pas demandé de faire des CDs ou quoi, c'est toi qui a pris l'initiative. Si t'as pas pris cette initiative dans le but de faire du fric, faut assumer. C'est plutôt comme ça que je pense.
    Les artistes qui laissent le choix entre acheter ou télécharger gratuitement je trouve que c'est génial par exemple.
     
  30. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 806
    1 576
    413
    Fev 2014
    France
  31. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Ouh là pas le courage de lire tout ça. Un peu fatiguée aussi de ce dialogue qui ne m'a rien apporté du tout. Si quelqu'un d'autre se sent le courage... eh ben... bon courage!!! :)
     
  32. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    8 180
    1 124
    4,498
    Nov 2012
    Ben, moi, je l'ai lu et je suis d'accord avec cette analyse
    (même si j'aurais 2-3 trucs à redire/développer dessus)
     
  33. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    8 806
    1 576
    413
    Fev 2014
    France
  34. anarchiste, anarcho-féministe, , individualiste
    Je suis bien curieuse de lire ce que tu en penses! Peut-être que sous ta plume je trouverai ça un peu plus clair?