Chargement...

La prostitution

Discussion dans 'Politique et débats de société' créé par Marika, 26 Février 2008.

  1. Marika
    Offline

    MarikaPourquoi jsuis "senior" ? Membre actif

    478
    0
    6
    Juin 2007
  2. libertaire, anarchiste, féministe, internationaliste, auto-gestionnaire
    “J’ai vendu mes pieds et mes jambes dans des restaurants et des fast-food pour un smic, j’ai vendu mes mains, mes bras dans des hotels minables et des centres de vacances, j’ai vendu mon dos dans un garage, j’ai vendu tout ça pendant des années pour le smic[...] ben je le vends mon sexe, ça me fatigue moins. Je vends mon sexe parce que le travail me fait vomir, et là je travaille peu pour assez d’argent. Je vends mon sexe parce que le patron ne me coince plus toute seule avec lui dans l’atelier en me faisant comprendre que le contrat de travail sous-entendait autre chose. Je vends mon sexe parce que les hommes dans le travail salarié ont voulu m’humilier et cette violence est incomparable à celle du travail de pute. Je vends mon sexe parce que je ne veux pas mettre mon réveil le matin. Je vends mon sexe parce que si j’ai pas envie d’y aller, j’y vais pas. Je vends mon sexe parce que je suis une libertaire autonome, parce que j’ai parfois fait du sexe sans désir pour autre chose que de l’argent et je crois que c’est utile dans une société libre, parce que comme féministe je veux disposer librement de mon corps et la prostitution m’en laisse plus la possibilité que les autres boulots que j’ai pu faire.”

    Texte provenant de Rebellyon.info, à propos d'une soirée projection-débat à propos de ce sujet.


    La prostitution, aux yeux de la plupart des gens, c'est choquant. Les prostitué(e)s sont des marginales/ux. Mais franchement, ce texte et le fait d'avoir rencontré des personnes se prostituant m'ont fait réfléchir.
    En quoi serait-il plus choquant de vendre son sexe que de vendre ses bras ? Pourquoi une telle sacralisation du sexe ? Après tout c'est un organe comme un autre. Et en se protégeant, on attrape pas plus de maladies en ayant des rapports sexuels qu'en faisant quoi que ce soit d'autre.
    "Toute personne qui enlève un besoin à quelqu'un est un travailleur social", me dit un jour un ami.
    C'est à priori toujours un travail qui procure plus de plaisir que de souffrances (quoique les courbatures aux zigomatiques, ça peut être assez ennuyant dans les deux jours qui suivent :ecouteurs: ).
    C'est un métier qui rapporte autant que la psychanalyse : 2h, 300 €...avec quel métier peut on gagner autant ? Ca signifie qu'on a pas besoin de travailler beaucoup pour survivre... Moins d'heures de travail, accessible à tous et sans diplome... ça peut être attrayant nan ?

    Il y a un truc qui me dérange dans la prostitution, c'est que beaucoup de prostitués ne choisissent pas leur métier et sont sous les ordres de proxénètes, victimes du trafic d'humains.
    Légaliser la prostitution serait, à mon avis, un moyen de lutter contre ces mafias...
    De plus qui dit prostitution légalisée dit règles à respecter : pas de proxènètes, pas d'enfants prostitués de force...

    La prostitution, je pense, ne représente pas plus de soumission que n'importe quel autre métier, si elle est pratiqué librement. Et quand on pense putes, on pense souvent femmes...or ce n'est pas vrai, beaucoup de prostitués sont des hommes. Ca parait assez logique étant donné que la plupart des gens s'affichent comme hétéro pour des questions de "bonne" moralité, ce qui n'empêche pas leurs désirs homo...

    Alors la prostitution comme profession libérale légale, qu'en pensez vous ?
     
  3. yeyene
    Offline

    yeyeneNouveau membre

    5
    0
    0
    Jan 2008
    Je suis assez d'accord avec toi. Tant que la prostitution est choisie pourquoi pas. Mais le problème c'est toutes ces femmes et ces hommes ( surtout les femmes dans ce cas je pense) qui fnt ça par dépit, par manque d'argent, ou les immigrés sous le joug d'un patron qui y sont obligés pour pouvoir vivre. Sans cela la prostitution peut être considérée comme une profession libérale légale. Et aprés tout y'a pas de mal à se faire du bien!
     
  4. w00x
    Offline

    w00xGold Member Expulsé par vote

    804
    0
    2
    Fev 2008
  5. anarcho-communiste, , internationaliste, syndicaliste
    Je suis tout à fait d'accord avec toi Marika. Légalisé la prostitution peut permettre plein d'avantage: il y aura plus de contrôle (oula j'vais pas bien moi) sur le port du préservatif par exemple pour que se soit plus "sécurisé". Cela permettrait, comme tu l'as dit, de permettre aux personnes voulant faire cette profession de ne pas être à l'ordre de quelqu'un qui les tapent etc... Après il y a toujours les escortes girls-boys qui sont aussi réalisable et qui n'est pas plus mal je trouve (bien que se soit plus cher, donc peut déplaire au client).

    Ce que j'ai trouvé le plus abominable, c'est que les prostitués, avant (je ne sais pas si c'est le cas toujours mais il y a eut de nombreuses manifs à ce propos) quand un-e prostitués se faisait arrêté, en plus de l'amande ils-elles devaient payés après cela, une taxe de profession. Alors ils considéraient ca comme un métier illégal mais "déclaré" ? J'ai trouvé cette affaire très bizard pour ma part.
     
  6. l0b0t0mie
    Offline

    l0b0t0mierien Expulsé par vote

    1 558
    0
    1
    Déc 2007
  7. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, féministe, auto-gestionnaire, chaos/Nihiliste
    Il est vrai que je n'ai pas tendance à voir le sexe comme ça pour ma part, mais je pense que chacun a le droit de faire ce qu'il veut de son corps.
    Donc je suis d'accord aussi.
     
  8. diablomephisto
    Offline

    diablomephistoMembre du forum Membre actif

    274
    0
    3
    Fev 2008
  9. féministe, apolitique/Indécis
    Jsuis pas totalement d'accord.
    En effet, on est libre de son corps.
    Pour garder l'exemple dont tu parle, la prostitution est-elle voulu ou contrainte?

    J'ai l'impression d'entendre un discours libérale sur le chômage volontaire(lorsqu’un individu refuse un emploi qu’il juge insuffisamment payé).
    En effet, si on acceptais un travail quelques soit la rémunération, le chômage n'existerais plus,d'où le chômage volontaire.

    Elle le fait pour vivre et non pas pour arrondir la fin de son mois.
    Si l'on gagne deux fois plus a se prostitué qu'a travailler au mcdo, on serait contraint ou libre de se prostitué?

    Pour moi c'est plutôt comparable a un chantage: "On a tout a fait le choix".
     
  10. Marika
    Offline

    MarikaPourquoi jsuis "senior" ? Membre actif

    478
    0
    6
    Juin 2007
  11. libertaire, anarchiste, féministe, internationaliste, auto-gestionnaire
    diablomephisto, jcomprend pas trop trop le sens de ton message...

    mais pour répondre à ta question, jconnais des gens à qui ça arrive de se prostituer, dont un qui est parti aux states ya quelques temps juste pour ça... ^^ jprécise au passage que c'est un queer radical
     
  12. diablomephisto
    Offline

    diablomephistoMembre du forum Membre actif

    274
    0
    3
    Fev 2008
  13. féministe, apolitique/Indécis
    Oui c'est vrai que jmexprime assez mal.
    Pour le chômage c'était une comparaison.Tout sa pour dire que la liberté est relatif. On a souvent plus d'interêt a faire un choix qu'un autre.
    Si une personne ne peut nourrir ces gosses en travaillant à la chaine alors que la prostitution pourait le lui permettre, la personne pourrais se voir dans l'obligation de se prostitué.
    Pourtant elle était "tout a fait libre" de continué son boulot à la chaine.
     
  14. Arfost
    Offline

    ArfostMembre du forum Membre actif

    66
    0
    0
    Fev 2008
    C'est un point intéressant que tu soulève Diablomephisto.
    Pour moi la solution à apporter à ce problème ne passe pas par la prostitution mais par la revalorisation du travail à la chaine. Il est de toute manière pas normal qu'une personne puisse pas nourrir sa famille avec un métier.
    Donc dans ce que tu décris la prostitution n'est pas la vraie question, et dans cette situation la dame pourrait se retrouver à se prostituer quelles que soit les conditions et la perception de cette profession. La légalité et les structures d'encadrement officielles (maison closes) lui permettrait d'échapper plus facilement aux pervers, aux maladies et aux macs.
     
  15. niouze
    Offline

    niouzeMembre du forum Expulsé par vote

    861
    0
    14
    Nov 2007
  16. libertaire
    je pense qu'il y a une personne qu'a bien repondu a ce sujet c est virginie despente dans son bouquin king kong theorie(en gros elle reprend tout ce que tu vient de mettre marika) cependant je pense que la prostitution n ets liberatrice que dans une societe comme celle ci mais ne devrait idealement pas exister vu que le sexe devrait pouvoir idealement etre quelque choses qui se donne gratuitement
     
  17. l0b0t0mie
    Offline

    l0b0t0mierien Expulsé par vote

    1 558
    0
    1
    Déc 2007
  18. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, féministe, auto-gestionnaire, chaos/Nihiliste
    Oui je le pense aussi, la tendresse (si ça en est encore à ce niveau là), ça devrait toujours être gratuit.
     
  19. jyome
    Offline

    jyomeMembre du forum Membre actif

    51
    0
    0
    Fev 2008
    dans les textes on peut faire passer des lois légalisant la chose, mais cela ne résoudrait pas le problème de la misère des gens.parce que si certain(e)s se prostitue par facilité de vie et par choix, la plus part n'ont fait que fuir la misère comme les éxemples le montres plus bas!
    il suffi de voir la ou elle est légale comme allemagne, où il s'agit quand même de maison close ou en théorie les filles sont bien traité mais dans combien de cas?les plus luxueux! mais se n'est pas le gros du marcher!
    "Alors la prostitution comme profession libérale légale, qu'en pensez vous ?" utopiquement oui mais en réalité non ca ne resterai qu'une loi de plus ne remplissant pas sa tâche en vers le peuple...:S
     
  20. diablomephisto
    Offline

    diablomephistoMembre du forum Membre actif

    274
    0
    3
    Fev 2008
  21. féministe, apolitique/Indécis
    En effet.
    Jveux dire, il y a des choses qui se ne vendent pas.Et vendre son corps encore moins.
     
    Dernière édition par un modérateur: 28 Février 2008
  22. John-John Tralala
    Offline

    John-John TralalaEncore un compte libre ! Expulsé par vote

    517
    4
    0
    Juin 2007
    La prostitution est un travail. En France aujourd'hui, il en est au stade de l'artisanat.
    Les bordels militaires, les maisons d'abattage, c'était le stade industriel.

    Vendre son corps, vous le faites tous, vous ne faites que ça.
     
  23. John-John Tralala
    Offline

    John-John TralalaEncore un compte libre ! Expulsé par vote

    517
    4
    0
    Juin 2007
    Le sexe, la tendresse, et tout le reste. En attendant, tout ne se vend pas, mais tout s'echange. La tendresse aussi.
    Meme la violence n'est pas gratuite.


    _________________________
    YES YOU WANT TOTAL WAR
     
  24. diablomephisto
    Offline

    diablomephistoMembre du forum Membre actif

    274
    0
    3
    Fev 2008
  25. féministe, apolitique/Indécis
    Faut arrêter de jouer sur les mots.
    On ne vend pas notre corps de la même manière quand on se prostitue et quand on bosse dans un restaurant(par exemple, j'ai pas trouver d'autres taf).
     
  26. Marika
    Offline

    MarikaPourquoi jsuis "senior" ? Membre actif

    478
    0
    6
    Juin 2007
  27. libertaire, anarchiste, féministe, internationaliste, auto-gestionnaire
    pourquoi est-ce différent selon toi ?
    l'acte sexuel fait partie de la vie quotidienne, comme marcher, digérer, sentir des odeurs, porter des choses... cque je veux dire par là, c'est que le sexe est un organe comme les autres à priori. de même un oenologue, c'est un peu un prostitué de la bouche ^^
    dans le métro, ya des pubs pour tester des cosmétiques pour arrondir ses fins de mois (faire cobaye humain en gros). c'est pas un peu beaucoup de la prostitution intégrale légale ça ? pourquoi vendre son corps à la science comme ça serait légal, tandis que la prostitution, qui est un travail social quelque part, ne l'est pas ?

    Jpense qu'on est dans une société où on veut à la fois sacraliser le sexe et s'en servir à des fins commerciales, ça finit par donner des méchants paradoxes. d'un côté les autorités crachent sur les prostitué(e)s, de l'autre ils autorisent des immenses pubs télévisées ou papier sur lesquelles on voit des gens nus; des films X passent sur les grandes chaînes; dans n'importe quel film récent, ya toujours une scène d'amour torride; tu peux même acheter des sex toys dans le catalogue de la redoute ! Au final, on se retrouve dans une situation où de tous les côtés on force la libido des gens, et où en même temps on ne leur fournit des solutions que purement matérielles. "la liberté des plus extrême de nos désirs nous laisserait-elle sans plus rien à nous dire ?" chante Paris Violence dans Mornes Horizons.

    Je suis d'accord avec JJT, vendre son corps, c'est ce que fait tout le monde tout les jours, c'est le principe même du travail salarié.

    Ce n'est donc pas la prostitution qui est à détruire, c'est le travail salarié. En attendant, vu que c'est pas demain la veille que ça va se faire, pourquoi ne pas permettre aux gens de gagner leurs vies comme ils le veulent, en étant leur propres patrons ?
    Pour prendre un autre exemple, pour lutter contre le trafic de drogue des pays légalisent ou dépénalisent. Pour lutter contre le trafic d'humains, pourquoi on pourrait pas dépénaliser ou légaliser la prostitution ? C'est une grosse question d'éthique, de moeurs et de lobbys religieux jpense...
     
  28. txalaparta
    Offline

    txalapartaMembre du forum Expulsé par vote

    405
    0
    0
    Sept 2007
  29. féministe
    donc tu accepterai que ta gosse se prostitue?perso mes gosses viennent me dire qu'ils sont prostitués......vaut mieux pas qu'ils me le disent!!!!

    pour toi un ouvrier du batiment et une putain sont aussi respectable!!

    franchement on a pas les meme valeurs,c'est clair!!!!:ecouteurs:
     
  30. le_vieux
    Offline

    le_vieuxVieux con Expulsé par vote

    1 527
    0
    2
    Jan 2008
    Tu as raison !!!! S'ils sont dans une situation où ils se prostituent, le mieux c'est encore que tu les enfonces encore plus, t'iras loin comme ça.

    La prostitution ne doit pas être le plus facile des métiers : accepter n'importe qui dans son intimité (jusqu'à l'intérieur de son corps) comme ça, j'le ferais pas. Je me demande jusqu'à où ça demande pas un espèce d'exercice presque schizophrène de "séparation" entre ce qu'on considère comme soi et son corps.
    Ou alors au contraire d'être détendu, ouvert et accueillant à un degré auquel je suis loin d'être arrivé.
     
  31. John-John Tralala
    Offline

    John-John TralalaEncore un compte libre ! Expulsé par vote

    517
    4
    0
    Juin 2007
    Pas forcément n'importe qui.
    Et l'intimité, comme la respectabilité, c'est une notion qui se developpe surtout lorsqu'on a les moyens de la revendiquer. On n'y pense plus en ces termes quand d'une facon ou d'une autre notre sexualité est conflictuelle et exposée.
     
  32. Arfost
    Offline

    ArfostMembre du forum Membre actif

    66
    0
    0
    Fev 2008
    C'est marrant moi c'est de l'autre coté que je me pose des questions.
    Comment peut-on payer pour avoir du sexe. C'est quelque chose que je n'arrive pas à concevoir. Je me demande comment vous considérez un client de prostituée aussi et ce que vous en pensez.
     
Chargement...