Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Guerres & impérialisme La fermeture de guantanamo est retardée...

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 27 Septembre 2009.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 755
    288
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Guantanamo ne seras pas fermé en janvier comme promis par Obama.



    Il faut plus de temps que prévu pour finir de statuer sur le sort de chacun des 225 détenus qui sont encore enfermés dans la prison américaine.

    [​IMG]
    Dans la prison de Guantanamo (Sipa)
    Pour la première fois, la Maison Blanche a reconnu vendredi 25 septembre qu'elle ne réussirait sans doute pas à fermer la prison américaine de Guantanamo, à Cuba, d'ici à janvier 2010, contrairement à ce qu'avait promis le président américain au début de son mandat, en janvier dernier.

    Statuer sur le sort de chacun


    Barack Obama reste déterminé à fermer le site mais, selon un membre de son administration, qui a parlé à l'Associated Press sous couvert d'anonymat, il pourrait falloir plus de temps pour finir de statuer sur le sort de chacun des 225 détenus qui y sont encore enfermés : procès relevant des Cours civiles ou militaires, ou encore transfert vers une éventuelle nouvelle prison sur le sol américain, ou vers d'autres pays.
    Il a aussi fallu beaucoup de temps pour constituer un dossier à chaque détenu, contrairement à ce que pensaient les responsables, car les informations initialement disponibles étaient éparpillées entre différentes agences et incohérentes.
    Il est également difficile de trouver des pays pour accueillir les détenus: les Etats-Unis ont expliqué avoir transféré à l'étranger 14 prisonniers jusqu'à présent.

    Zone de non-droit



    A côté des détenus qui pourraient être libérés, jugés ou remis à des pays étrangers, il y en a d'autres, jugés dangereux, qui ne peuvent être ni relâchés ni jugés, selon l'administration américaine. Parmi ces individus "qui demeurent en guerre avec les Etats-Unis", avait déclaré Barack Obama, figurent des détenus qui pourraient avoir reçu une formation au sein du réseau Al-Qaïda, commandé des combattants talibans ou fait allégeance à Oussama ben Laden.
    Guantanamo, zone de non-droit, est le symbole des abus de la guerre contre le terrorisme menée par son prédécesseur George W. Bush, depuis les attentats du 11-Septembre. En la fermant, Barack Obama veut restaurer l'image des Etats-Unis sur la scène internationale et aborder la lutte contre le terrorisme de manière plus efficace.

    (Nouvelobs.com avec AP)
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    21
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    3
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    6
  7. Réponses:
    0
  8. Réponses:
    2