Chargement...

La Culture du viol

Discussion dans 'Féminisme et luttes d'émancipations LGBTQ' créé par ninaa, 5 Décembre 2018.

  1. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 495
    1 006
    351
    Fev 2014
    France
  2. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Les cultures enclines au viol et les cultures sans viol. Les études interculturelles
     
  3. Stéphane Bazoches
    Offline

    Stéphane BazochesMembre du forum Membre actif

    206
    46
    3
    Juil 2017
    Homme
    France
    Ça, ça me semble sûr.

    Si on essentialise les hommes ("les hommes sont comme-ci, les hommes font cela…") on est à peu près certain de dire une connerie je crois et il vaut beaucoup mieux pointer les traits sociaux et culturels qui créent un environnement propice au viol et agressions sexuelles.
     
  4. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 495
    1 006
    351
    Fev 2014
    France
  5. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    D'accord avec toi, mais il ne faut pas pour oublier pour autant que quelque soit "la nature profonde" des hommes, quelles que soient les explications sociologiques, la situation actuelle c'est que dans cette société, ce sont des - DES, pas LES! - hommes qui violent.

    Il ne faut pas non plus oublier la responsabilité individuelle des agresseurs: car si tous les hommes baignent dans cette culture du viol, heureusement tous ne passent pas à l'acte. La plupart se contentent de trouver que c'est pas si grave.
    Et trop de femmes en viennent à penser que c'est leur faute si elles sont violées. Et que leur agresseur ne serait lui même qu'une victime de son "environnement", donc victime, tout comme elle, du patriarcat.
    Or dans un système inégalitaire, si tout le monde subit une influence, reste qu'il y a bel et bien des oppresseurs et des opprimés.
    Et dans une société imprégnée par le sexisme en général et par la culture du viol en particulier, ce sont des hommes qui oppriment et des femmes qui sont opprimées.

    La première chose à faire pour lutter contre la culture du viol est donc d'arrêter de banaliser, relativiser ou même nier le problème des agressions sexistes.

    Quant aux motivations des violeurs, pas la peine d'aller chercher midi à quatorze heures, c'est avant tout l'égoïsme. Comme le résume très bien Pétra Pied de Biche, "J'en avais envie, je me suis servi".
    Ce qui est d'ailleurs la motivation des oppresseurs en tous genres, les patrons, par exemple: la raison du plus fort est la meilleure, les autres je m'en fous, ma gueule d'abord, ma gueule et rien d'autre.
    En théorie les humains sont censés avoir évolué depuis l'âge des cavernes, hélas il semble que c'est toujours la loi de la jungle qui régit l'ensemble de la société, entre autres dans les rapports hommes/femmes.

    [​IMG]
    [​IMG]
     
    Dernière édition: 7 Décembre 2018, à 00:49
  6. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 495
    1 006
    351
    Fev 2014
    France
  7. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Petra Pied de biche, à propos des agressions sexuelles en milieu militant (et à propos de la tolérance envers les agresseurs sexuels en milieu militant):

    "J'en avais envie, je me suis servi, j'en avais envie, je me suis servi.

    Violeur, ordure, je n'attends rien de toi, ni de celles et ceux qui savent, ni de celles et ceux qui savent.

    et t'invitent encore à bouffer, et t'invitent encore à causer politique, lutte des classes, société[...] comme si de rien n'était."

    (Violeur, Barre de rire)



    Le site de Petra Pied de biche:

    Barre de Rire, by Petra Pied de Biche
     
  8. mc²
    Offline

    mc²Membre du forum Membre actif

    727
    329
    167
    Août 2014
    Dans le texte initial, dans le post de ninaa, dans les BD d'Emma, il est très clair que les hommes ne sont pas essentialisés. Les féministes en général insistent là-dessus, parce que, malgré cela, des hommes continuent de leur répéter qu'il ne faut pas essentialiser...

    Si au moins de temps en temps des hommes montraient au minimum qu'ils ont entendu ce que disent les femmes, ça serait surement plus efficace pour convaincre ceux qui seraient tentés d'essentialiser que de répéter toujours les mémes réactions masculines.
     
  9. Stéphane Bazoches
    Offline

    Stéphane BazochesMembre du forum Membre actif

    206
    46
    3
    Juil 2017
    Homme
    France
    Ce qui signifie que ma réponse précédente ne faisait que "répéter toujours les mémes réactions masculines." ? C'est ça ? J'ai bien compris ?
     
  10. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 495
    1 006
    351
    Fev 2014
    France
  11. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Et sinon à part ça tu as pensé quoi de ce texte sur la culture du viol?
     
  12. Stéphane Bazoches
    Offline

    Stéphane BazochesMembre du forum Membre actif

    206
    46
    3
    Juil 2017
    Homme
    France
    Ben il est bien ce texte. J'ai commencé en disant que sa conclusion était sûre et certaine.
     
  13. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 495
    1 006
    351
    Fev 2014
    France
  14. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Je ne sais pas ce que tu entends par "sa conclusion était sûre et certaine", mais je ne vois pas où tu as dit ça?

    Tu n'as parlé que de l'essentialisation des hommes, or rarissimes sont les féministes qui "essentialisent" de cette manière.
    En tout cas ce n'est pas mon cas, ni celui de l'auteure de l'article, ni celui d'Emma, qui pourtant dans les commentaires sur sa BD sur la culture du viol est plusieurs fois accusée "d'essentialiser" la nature masculine...

    Donc j'aimerais bien savoir un peu plus précisément ce que tu penses de la culture du viol dans laquelle baigne cette société?
     
  15. Stéphane Bazoches
    Offline

    Stéphane BazochesMembre du forum Membre actif

    206
    46
    3
    Juil 2017
    Homme
    France
    1. Dans mon premier post je citais la conclusion du texte et je commentais en écrivant "Ça, ça me semble sûr.". Je ne crois pas qu'on puisse faire plus clair !

    2. N'ayant pas un goût très marqué pour les procédures d'aveu ni pour les méthodes inquisitoriales, je ne vois pas pourquoi je devrais répondre à des questions du type "j'aimerais bien savoir un peu plus précisément ce que tu penses de" sans la présence de mon avocat.

    Fin de ma participation à ce fil de discussion.
     
  16. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 495
    1 006
    351
    Fev 2014
    France
  17. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Ce qui te semblait sûr vu la citation que tu as approuvée (sur un texte de plusieurs pages...) c'est qu'il ne fallait pas essentialiser les hommes.

    En général les femmes expriment bien d'autres choses à propos du viol et de la culture du viol... d'autant que sauf rarissimes exceptions elles n'essentialisent jamais les hommes.

    Faut pas le prendre comme ça, je posais juste une question, ça m'intéresse réellement de recueillir le point de vue des hommes sur la question du viol?
     
  18. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 495
    1 006
    351
    Fev 2014
    France
  19. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    IOH apprécie ceci.
  20. ninaa
    En ligne

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    6 495
    1 006
    351
    Fev 2014
    France
  21. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Petit florilège des commentaires de la BD ci dessus sur le site de la dessinatrice.
    (Mais ouf, y a aussi des commentaires qui prouvent que les mecs ne sont pas tous des machos égocentriques, loin de là!)
    C’est pas bien, mais …

    Après plusieurs échanges HS (on leur parle viol ils répondent "l'écriture inclusive c'est agaçant"), quelques messages et pas forcément les pires ni les meilleurs:


    ... Et bien entendu l'incontournable "les femmes ne sont pas plus victimes que les hommes" et "les femmes aussi sont des abuseuses" "les gonzesses se plaignent toujours de quelque chose, d'être violées ou de ne pas être assez baisées":

    Et puis les femmes ont qu'à pas se laisser faire:

    Oui des fois envoyer chier le mec c'est possible, mais:
    1) On peut tomber sur plus costaud ou plus nombreux que soi. Et on devrait pouvoir passer son temps à autre chose qu'à repousser des relous.
    2) On n'éduque pas les filles à être des proies, ce sont des proies qu'elles le veuillent ou non. Même une femme très sûre d'elle peut être victime de viol.

    Bref le problème n'est pas "des deux côtés", le problème c'est que trop de mecs voient les femmes comme des proies, qu'elles se voient ou non elles mêmes comme des proies.

    Sans oublier: "le viol conjugal c'est pas plus grave que pas aller au cinéma" "dans un couple on fait des compromis, la femme peut donc se laisser baiser même si elle en a pas envie".

    Ouf, des mecs qui n'ont pas l'air du genre à vouloir baiser une femme qui n'en a aucune envie {amour}:

    Mais on en revient vite au machisme ordinaire:

    Et puis dénoncer le viol (commis sauf exceptions par des hommes vers des femmes et non l'inverse...) c'est l'équivalent du racisme!

    La réponse d'Emma résume bien le problème général dès qu'il est question de harcèlement sexuel et de viol conjugal ou non:

    Quant aux hommes violés par des femmes, qui reviennent automatiquement dès qu'il est question de violences sexuelles, ce sont des exceptions qui confirment la règle:

    Viol, chiffres et statistiques

    [​IMG]
     
Chargement...

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 9)

  1. ninaa
  2. mc²
  3. Ziggy-star
  4. Stéphane Bazoches
  5. IOH
  6. YoungResignation
  7. depassage
  8. Anarchie 13
  9. pierrem