Chargement...

Documentaire La Bataille d'Alger, l'empreinte (2018) Doc 52'

Discussion dans 'Documentaires et films' créé par allpower, 10 Septembre 2019, à 09:45.

  1. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    7 788
    986
    4,338
    Nov 2012
    La Bataille d'Alger, l'empreinte
    réalisé par Cheikh Djemaï
    2018
    52'


    [​IMG]
    Gillo Pontecorvo dirigeant Ali la Pointe et Petit Omar

    À partir d’interviews de personnalités de l’époque, d’archives et d’images du film, le réalisateur Cheikh Djemaï revient sur l’histoire du tournage du film "La Bataille d’Alger" du cinéaste italien Gillo Portocorvo, l’émotion qu’il a suscitée en France lors de sa sortie et "l’empreinte" que ce film-témoignage laisse encore aujourd’hui dans l’Histoire.

    En 1965, quatre ans à peine après l’indépendance de l’Algérie, Gillo Portocorvo entreprend un tournage sur les lieux mêmes des événements et situe avec réalisme ce drame à travers les différents personnages du film qui représentent chacun une facette du conflit. Avec ce film, il met en scène avec véracité l’anatomie des horreurs des paras du colonel Bigeard dans les ruelles de la casbah d’Alger, pour démanteler et décapiter le réseau urbain du FLN. Dès sa sortie, son film fait l’effet d’une bombe dans le paysage cinématographique et politique de l’époque et surtout en France, il fut censuré durant plusieurs années.

    Le film "La bataille d'Alger" est né d'une rencontre en 1965 entre Gillo Pontecorvo et Yacef Saadi, ex-commandant du FLN d’Alger, condamné à mort puis gracié en 1958 par De Gaulle, qui, à l'indépendance, crée la 1ère maison de production algérienne "Casbah films". Dès lors, pendant 6 mois, Gillo Pontecorvo se plonge dans les archives de police, interroge des vétérans des 2 camps, recueille les souvenirs de Saadi et obtient l’autorisation de filmer sur les lieux même de la bataille d’Alger.
    Dans son film, les comédiens sont, pour la majorité, non professionnels comme par exemple Yacef Saadi, qui joue son propre rôle, ou Ali la Pointe, interprété par Brahim Hadjaj, un jeune berger analphabète repéré sur un marché.

     
    Stéphane Bazoches apprécie ceci.
Chargement...

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 6)

  1. allpower
  2. louismehmes
  3. Crack_boum_Hue
  4. pierrem
  5. Stéphane Bazoches
  6. jack booky