Chargement...

Komando Varlin (2007, Trublion #1)

Discussion dans 'Archive' créé par Ungovernable, 20 Mai 2007.

  1. Ungovernable
    En ligne

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 719
    258
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    1. classique, pouvez présentez le groupe et dire eu peu ce qu’il se passe dans votre région ?

    VARLIN : On s’appelle « VARLIN », on est trois dans le groupe : Xan à la basse et au chant, txantxo au chant et à la guitare et Eugène aux pouka-pouka. On est basé en euskal herri (pays basque) où il y a une grosse culture rock (métal, punk à roulettes, rock basque…). Il y a pas mal de bars qui organisent des concerts, des gaztetxe (maisons de jeunes « autogérées ») et des salles plus ou moins alternatives.


    2. qu’est ce que vous pensez du « R.A.S.H » ?


    VARLIN : Par chez nous, en iparralde (pays basque nord), le R.A.S.H est quasi inexistant, il y a très peu de skins. La scène skin en hegoalde (pays basque sud) est beaucoup plus importante.

    A Bordeaux, qu’est pas très loin de chez nous, le R.A.S.H est beaucoup plus présent, mais on n’a aucun contact.

    C’est bien que des skins se revendiquent de l’anarchisme, mais y’a quand même pas mal de stals dans le R.A.S.H.


    3. qu’est ce que ça veut dire Gora E.T.A Militara ? Pourquoi militez vous pour l’indépendance du pays basque ?

    VARLIN : Gora E.T.A Militara = Vive l’ E.T.A militaire, c’est le slogan que lançaient (lancent ?) les gens qui soutiennent la résistance armée basque. L’ E.T.A a décrété un cessez le feu permanent pour laisser place aux négociations politiques.

    Autodétermination de tous les peuples dits « minoritaires ». Aussi bien les basques que les bretons, les irlandais du nord… mais le but de « VARLIN » n’est pas de revendiquer ça en particulier ou en priorité, c’est une lutte parmi d’autres.


    4. qu’est ce que vous pensez du public qui assiste a vos cerkon (et Txantxo celui des pekatres) ?


    VARLIN : On n’a pas fait trop de concert pour le moment, mais on a l’impression que ça se passe plutôt bien, les gens apprécient.

    Txantxo : Avec les pekatres, en général ça se passait bien, quand les gens nous posaient des questions sur nos morceaux les plus polémiques, ils comprenaient assez vite qu’on était pas des gens super sectaires et que notre but était de mettre un coup de pied dans la fourmilière et montrer ce qui nous paraissait contradictoire dans la scène punk.


    5. vous vous revendiquez Erroriste, peux tu expliquer à quoi ça correspond ?


    VARLIN : C’est un concept basé sur le fait que le système ne nous aime pas, qu’il cherche à éliminer (physiquement ou non) toutes tentatives alternatives à son bon fonctionnement. Il nous considère comme des erreurs, des tâches à effacer, certains diront karcheriser. A partir de ce constat là, l’errorisme consiste à montrer au monde incrédule que l’invasion erroriste a commencé.


    6. que pensez vous de partis comme la L.C.R ou d’orgas comme alternative libertaire ?


    VARLIN : « C’est reculer que d’être stationnaire, on le devient de trop philosopher »


    7. sinon, vous faites quoi dans la vie ?


    Txantxo : Question quelque peu indiscrète, mais bon… je suis chômeur heureux.

    Xan : Alde hemendik txakurrak


    8. pourquoi Varlin comme nom de groupe ?


    VARLIN : Parce que Willis Drummond c’était déjà pris. Plus sérieusement, le parcours d’Eugène Varlin nous a donné envie de lui rendre hommage en utilisant son nom. La commune de paris a révélé de grands hommes parmi le peuple, des gens généreux, des gens inspirés par le bien collectif et non par leurs propres intérêts… Varlin faisait parti de ces gens là.


    9. le bérus c’est (enfin) finis sûrement de manière définitive (quoique p’tete qu’à 80 ans François va rejouer et appelé a voter le pen) sa vous inspire quoi ?


    Txantxo : De la tristesse, un arrière goût d’amertume, très, très surpris par la « déformation » compte tenu des parcours respectifs des protagonistes. Mais bon… tant pis, ils ont voulu démystifier le groupe, ben, ils ont réussi.

    Xan : Qui ?


    10. qu’elles sont vos influences?


    Txantxo : Verdun, laid Thénardier, bérus, Renaud (avant sa mort), Ludwig Von 88, la verrue berlu, hainemis d’état, zeppo… Y’en a plein.

    Xan : AC/DC, Joxe Ripiau, Negu Gorriak, Los Cojonudos, Berri Beltzak…


    11. un film culte ?


    Txantxo : « section, concession, division ? Section, concession, division ? Je sais où c’est ! Mon grand père y crèche ! »

    C’est pas un chef d’œuvre, loin de là, mais je kiffe bien « les frères pétards ».

    Xan : Les 4 saisons d’Espigoule


    12. que dites vous dans votre chanson « Ta Garena » ?


    VARLIN :
    Nous nous perdons
    Même si je ne voulais pas le voir
    Nous nous autoproclamons

    Nos vies valent le coup
    Nous voudrions en être sûr
    Nous avons assez attendu
    Et ce que nous sommes ne nous suffit pas