Chargement...

Jusqu'ici tout va bien

Discussion dans 'Activisme, théories et révolution sociale' créé par John Murray, 2 Novembre 2016.

  1. John Murray
    Offline

    John MurrayMembre du forum Membre actif

    109
    16
    1
    Sept 2013
    France
  2. libertaire, individualiste
    Vendredi 28 octobre était organisé à Mille Babords (Marseille) un débat autour du texte reproduit
    ci-dessous. Ce lieu militant a été attaqué, saccagé, les participants gazés et certains frappés
    par un groupe d'activistes voulant empêcher la tenue de ce débat.
    Je propose de reprendre la discussion autour de ce texte sur ce forum et partout où il sera
    possible de le faire - A bas la censure ! A bas les méthodes fascistes ! -



    Jusqu'ici, tout va bien ?

    « Il y a dix ans, dans la même réunion qu'aujourd'hui,
    si on avait dit ” blanc ”, les gens auraient cassé le mobilier.
    Aujourd'hui, grâce aux Indigènes de la République,
    grâce à Houria, on peut dire ''les blancs''. »
    Eric Hazan

    On ne peut malheureusement pas encore donner tort à l'éditeur classé à l'extrême gauche du dernier pamphlet explicitement antisémite d'Houria Bouteldja "Les Blancs, les juifs et nous",
    qui n'a pas suscité de réaction à la hauteur de son caractère ignoble.
    Les catégories et le vocabulaire de l'idéologie racialisatrice, repris depuis
    quelques temps dans les organisations et milieux politiques qui vont de l'extrême gauche jusqu'aux libertaires, sont en train de devenir la norme et d'instaurer une hégémonie.
    Ce vocabulaire s'est imposé insidieusement, sans être ni discuté ni argumenté. D'ailleurs, nombreux sont ceux qui sont dans l'incapacité de soutenir politiquement ces positions intenables,
    à part à coup d'affirmations tautologiques et de fausses évidences.
    Un glissement sémantique a déjà largement opéré : les termes de «race», «blancs», «non-blancs», «racisés», « racialisation», «décolonial» sont devenus du jour au lendemain des catégories d'analyse jugées pertinentes, nécessaires, et sont même promus comme instruments d'une perspective d'émancipation, là où nous y voyons une faillite catastrophique.
    Dans une époque de crise généralisée propice à la confusion, dans laquelle prospèrent des courants
    contre-révolutionnaires, menaçants voire meurtriers comme les rouges-bruns, les boutiquiers racistes Soral et Dieudonné ou différentes variantes de l'islam politique, certains ne trouvent donc rien de mieux à faire que de ressusciter la théorie des races en réhabilitant les assignations culturelles, sociales et religieuses dans la droite ligne de l'ethno-différentialisme de la nouvelle droite. Le retournement est allé au point que le simple questionnement de l'idéologie racialiste devient impossible, tant dans les réunions publiques que sur les sites internet des milieux militants, qui opèrent à cet endroit une véritable censure. L'ensemble prospère et tient notamment par un chantage à la culpabilité que manient très bien les tenants de cette idéologie.
    Ironiquement, aujourd'hui, refuser les termes de «race» ou «d'islamophobie» expose à l'infamante accusation de racisme, visant à étouffer ainsi toute possibilité de débat, de critiques et de refus. Certains anarchistes en sont rendus à proscrire le slogan "ni dieu ni maître" sous prétexte
    d'«islamophobie» et certains marxistes pensent que pour être antiraciste il est urgent d'ajouter
    la «race» à la classe. De fait le terme de «race» qui était jusqu'à peu l'apanage de l'extrême droite se retrouve aujourd'hui à toutes les sauces. La promotion des identités, le communautarisme culturel ou religieux n'ont jamais eu d'autres fonctions que de maintenir la paix sociale.
    Le clivage à l'œuvre autour de ces questions se doit donc d'être clarifié et travaillé de manière réfléchie. À plus forte raison dans la situation actuelle, le racialisme ne peut mener qu'à
    la guerre de tous contre tous. Cette offensive politique est lourde de conséquence pour tous, et
    d'un point de vue révolutionnaire c'est un point de rupture. Où en serons-nous dans quelque
    temps si elle s'avérait victorieuse?
    Tôt ou tard, il va bien falloir choisir son camp et le plus tôt
    sera le mieux.
    Été 2016
    Assemblée en mixité révolutionnaire et non-mixité de classe
    tuttovabene.noblogs.org - [email protected]
     
  3. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    5 786
    858
    329
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Evidemment ce recours à la violence est désolant. ça devrait conduire à s'interroger sur ce qui a mené à cette situation. Depuis des décennies le racisme anti-Noirs, anti-"Arabes", anti-roms... n'a cessé d'augmenter dans l'ensemble de la société, et jusque dans les milieux libertaires. Quant au racisme d'Etat, il n'est que voir la situation de plus en plus catastrophique des migrants, les violences policières, les discriminations sociales qui les touchent plus que majoritairement.
    Ce racisme et l'extrême droite n'ont jamais été aussi forts, on ne peut pas ouvrir sa télé ou ouvrir un journal sans tomber sur des flots de haine anti-musulmans, les politiciens de tous bords rivalisent de racisme, et parrallèlement, l'antiracisme et l'antifascisme n'ont jamais été aussi faibles ni aussi attaqués!
    Le sentiment d'impuissance que cela provoque chez les victimes de racisme peut conduire à des réactions irrationnelles. Mais quelle réaction serait rationnelle? "Débattre" avec des gens qui nient leur oppression spécifique? ça ne mène à rien, ils et elles le savent. Les Black Panthers aussi l'avaient compris.

    Je précise que je n'approuve pas le recours à la violence, qui est un constat d'impuissance. C'est pas comme ça qu'on luttera contre le racisme. Le problème c'est que je ne sais pas comment venir à bout de ce fléau.
    Je précise aussi que:
    - Je combats toutes les religions (même si la religion d'Etat est catholique), c'est pourquoi j'ai tenté d'attirer l'attention sur le scandale du concordat:
    Religion - LE CONCORDAT
    - Mais je sais faire la différence entre des antireligieux et des racistes ("libertaires") qui prennent ce prétexte pour enfoncer des gens déjà très fortement discriminés.

    Radio Libertaire refuse des femmes voilées

    Radio Courtoisie, en direct sur 89.4 FM - Le blog de luftmench

    - Je ne soutiens évidemment pas le PIR, qui ne représente pas fort heureusement la position des antiracistes libertaires, ni celle des musulmans. J'ai déjà attaqué publiquement le PIR, mais c'est un épiphénomène face à la montée du racisme d'Etat.

    [​IMG]

    Une analyse anarchiste de la Théorie du Privilège – par l’assemblée de femmes de la Fédération Anarchiste britannique

    https://paris-luttes.info/blackrevolution-intersectionnalite-3468
     
    Dernière édition: 3 Novembre 2016
  5. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    6 323
    297
    135
    Jan 2009
    France
  6. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Je ne crois pas que le PIR soit un "épiphénomène", il est une manifestation du racisme ambiant autant que n'importe quel autre média. Il favorise une lecture raciste de la réalité sociale à une lecture classiste ou sexiste ou autre.

    Après je suis pas trop d'accord avec l'analyse anarchiste de la théorie du privilège. Pour moi le racisme, le sexisme, l'homophobie, ce sont des idéologies donc elles servent à légitimer des rapports sociaux mais elles ne sont pas des rapports sociaux. Alors que le salariat, à la base du capitalisme, c'est un rapport social et pas une idéologie.
    Les idéologies racistes, sexistes, homophobes, xénophobes et ce que tu veux ont servi à légitimer tour à tour des rapports sociaux esclavagistes, féodaux, capitalistes et de façon différente.
    Et la caractéristique de ces rapports sociaux qui fait qu'ils ont besoin d'idéologies pour les justifier mais aussi pour embrouiller ceux qui les subissent, c'est que ce sont des rapports sociaux d'exploitation et pas d'"oppression" comme le dit l'article. En tout cas moi c'est comme ça que j'ai compris les choses. Le racisme c'est pas une façon dont est organisée la production des ressources pour s'en accaparer, c'est un argument pour masquer qu'il y a de l'exploitation et pour la faire accepter "tant qu'elle s'applique sur telle portion de la population". Pour moi c'est différent et on ne peut pas se débarrasser des justifications de l'exploitation sans se débarrasser de l'exploitation en elle-même, alors que l'inverse est possible et qu'il n'y a pas besoin d'attendre qu'il n'y ait plus de racisme pour pouvoir renverser le capitalisme. Par contre faut lutter contre le racisme parce qu'il empêche d'identifier les véritables sources du problème.
    Et d'un point de vue éthique ou humain je combats les stigmatisations aussi simplement parce que des gens en souffrent et que je trouve qu'elles sont illégitimes, qu'aucun argument qu'elles avancent n'est recevable. Mais on les abolira pas dans le système actuel, je me fais pas d'illusions là-dessus. Tout ce que l'état est capable de faire c'est les punir et ça suffira jamais.
     
  7. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    5 786
    858
    329
    Fev 2014
    France
  8. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Le racisme du PIR est tout à fait marginal dans la société et très peu présent dans les grands médias. Quant à la lecture raciste et sexiste de la réalité sociale, elle correspond à une réalité qui ne s'oppose pas du tout à la lecture classiste, mais s'y ajoute.

    [​IMG]
    [​IMG]

    Ce sont bien des rapports sociaux puisque racisme et sexisme aboutissent à des discriminations, violences et inégalités sociales bien concrètes, et spécifiques. Et lorsque immigrés et femmes appartiennent en plus aux classes défavorisées ces discriminations s'ajoutent aux discriminations de classe.
    5 bonnes raisons de soutenir la non mixité

    La discrimination raciale en France - Rigasite

    Tout aussi concret est le traitement politique de l'immigration. Il fut un temps où les sans papiers étaient largement soutenus par la population. En 1996 (occupation de l'église St Bernard) les manifestations de soutien aux sans papiers pouvaient réunir des dizaines de milliers de soutiens. A mon avis les choses ont commencé à se dégrader après les attentats de 2001 et le battage médiatique anti-musulmans qui s'en est suivi. Quand on diffe des tracts de soutien aux sans papiers les gens n'hésitent pas à dire (y compris devant les sans papiers eux mêmes): "Qu'on les dégage, ça fera toujours ça de moins de musulmans qui chercheront à "nous" dominer".
    (dessins postés par un militant anarchiste sur un forum libertaire de la Creuse):
    [​IMG]
    [​IMG]
    L'impasse islamique - Forums Creusois

    Un autre tournant a été "le voile à l'école". Toute la presse, TV, mais aussi des journaux militants ont été inondés d'articles paranoïdes sur "le péril islamiste" (les membres de Riposte laïque invités à Radio libertaire parlaient de "petites soldates de treize ans"). Depuis, ça n'a pas arrêté. Parallèlement a commencé à se développer un discours minimisant (voire niant complètement) les discriminations sociales spécifiques aux Noirs, Roms, Arabes.
    En exprimant un antiracisme radical sur un forum je ne m'adresse pas à l'Etat, mais à des individus que l'unanimité médiatique et politique concernant les musulmans auraient pu déstabiliser. Je ne désespère pas d'inverser la tendance actuelle et de revenir un jour à un soutien massif des migrants (sachant qu'à l'époque, grâce à ce soutien massif, une majorité de sans papiers ont été régularisés).

    [​IMG]
     
  9. mc²
    Offline

    mc²Membre du forum Membre actif

    661
    274
    161
    Août 2014
    Une autre version de ce qui s'est passé à Mille Babords
    Indymedia Lille - Chronique d’une action d’autodéfense à Marseille
     
    ninaa apprécie ceci.
  10. John Murray
    Offline

    John MurrayMembre du forum Membre actif

    109
    16
    1
    Sept 2013
    France
  11. libertaire, individualiste
    Le sujet de la discussion n'était pas l'évènement en lui-même, mais le glissement réel ou supposé des idéologies internationaliste et humaniste gauchiste et libertaire vers une réflexion incluant
    le concept de race, sa validité dans un projet révolutionnaire et notre positionnement par rapport à cette évolution.
     
  12. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    6 323
    297
    135
    Jan 2009
    France
  13. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Le racisme c'est du racisme, une vision raciste mettant les "arabes et les noirs" en haut de la pyramide reste une vision raciste qui valide qu'on doit s'identifier à l'autre et qu'on le fait inconsciemment avant tout par rapport à sa couleur de peau. Là-dessus le racisme du PIR n'est pas un racisme opposé au racisme d'état ou alors juste sur la forme.

    Jusqu'à un certain point on peut faire des arrangements, mais y a un moment où on choisit de favoriser l'une ou l'autre des lectures. Et il me semble que le PIR est interclassiste. J'avais lu un truc d'eux à propos d'avec qui a le droit ou pas de se maquer une femme "arabe" qui allait clairement dans ce sens (je me souviens pas du détail mais c'était un truc du genre, vaut mieux qu'une "arabe" aille avec un "arabe" pauvre qu'avec un "blanc" bourgeois et avec un "arabe" bourgeois qu'avec un "blanc" prolo). Le PIR appelle clairement à s'unir sur une base raciste et en laissant de côté la lutte de classes parce que ça voudrait dire opposer des "arabes et des noirs" entre eux.

    Pour moi un rapport social c'est ce qui détermine la façon qu'ont deux personnes de se comporter l'une envers l'autre et ça dépend de leurs rôles respectifs. Entre un salarié et son employeur c'est un rapport particulier et qui se répète chaque jour et qui est le même pour tous les salariés et leur employeur : le salarié il va travailler un certain temps chaque jour dans un cadre défini par l'employeur et lui il récupère ce qu'a produit le salarié pour le vendre.
    Je crois pas qu'on puisse avoir le même raisonnement avec le racisme. Y a pas un type de relation particulier entre une personnes noire de peau et une personne blanche qui revienne à chaque fois qu'une personne noire et une personne blanche se rencontrent. Parce que "noir" et "blanc" sont pas des rôles sociaux. Alors bien sûr qu'il y a des agressions ou des arrestations au faciès mais le rapport social entre un flic et un mec de couleur c'est pas un rapport social de race mais un rapport social de répression qui utilise des arguments racistes dans un contexte particulier.
    Pour les rapports entre les sexes c'est peut-être différent parce que y a bien des rôles sociaux attribués aux femmes et d'autres aux hommes. D'ailleurs c'est vrai qu'on parle de sociétés patriarcales où la répartition des rôles sociaux se faisait par rapport au sexe (genre l'homme est propriétaire de l'entreprise ou de la ferme et la femme exécute certains travaux, ou les hommes vont chasser et se servent en premier et les femmes cueillent et mangent les restes ou je sais pas). Après c'est peut-être plus juste de dire que ces rapports sociaux sont basés sur le genre que sur le sexe parce qu'ils dépendent d'une représentation de ce qu'est un sexe mais pas du sexe en lui-même. Suffit pas de naitre femme pour être automatiquement esclave du patriarche même dans ces sociétés. C'est un rôle qui est attribuée a posteriori. Du coup je pense que "patriarcat" et "sexisme" c'est pas la même chose, le patriarcat c'est un rapport social et le sexisme c'est l'idéologie sur laquelle il s'appuie. Comme l'esclavage s'est appuyé sur le racisme pour se légitimer pourtant c'est un rapport social entre un maître et son esclave et pas entre un "blanc" ou un "arabe" et un "noir" (par exemple).
    Bref je crois pas qu'on puisse assimiler classisme et racisme ou sexisme. Le raisonnement est pas le même pour définir des classes, dans ce cas tu regardes "quels sont les rapports sociaux qui reviennent dans la société ?" ceux entre un mec qui travaille et un autre mec qui vend ce que le premier a produit, du coup ça fait deux classes sociales. Les classes sociales existent pas indépendamment du rapport social alors que la couleur de peau ou le sexe ou l'orientation sexuelle ou le "handicap" si. Genre un prolétaire ne peut pas ne pas être exploité parce que la définition du prolétaire c'est "la personne qui est exploitée par un capitaliste". Le racisme c'est pas de dire "je remarque que dans la société actuelle les blancs exploitent les noirs donc les blancs forment une race et les noirs une autre" et on définit pas le blanc comme "la personne qui exploite le noir" (contrairement au PIR et aux concepts de blanchité et de race sociale). Le racisme serait plutôt une interprétation des rapports sociaux "je remarque que y a exploitation d'un mec qui travaille (prolétaire) par un autre mec qui vend ce que le premier a produit (capitaliste) OR les premiers sont souvent blancs et les seconds sont souvent noirs donc donc ça doit être lié à la couleur de peau" et les noirs sont naturellement portés à exploiter, donc on peut s'en prendre au noir parce qu'il est noir parce que c'est dans sa nature d'être un exploiteur, blablabla et toute le "raisonnement" raciste se déroule. Mais la couleur de peau existe indépendamment du rapport social. Pareil pour le sexe et pour l'orientation sexuelle et pour le fait de ne pas avoir la motricité de ses jambes et d'être né il y a tant d'années.

    Je ne veut évidemment pas dire que ces idéologies n'ont pas de conséquences concrètes.

    D'ailleurs ce que tu dis après c'est qu'il s'est produit des événements et que ceux-ci ont été interprétés avec une lecture en terme de race ou de culture plutôt qu'en terme de classe (ou de rôles sociaux peut-être plutôt parce que les rapports de genre ou les rapports prof - élèves sont pas au sens strict des rapports de classes mais ce sont des rapports sociaux quand même) et ce y compris dans les milieux anarchistes.

    Oui, la question est de savoir ce qui fait qu'on est sensible au problème du racisme ou des migrants. Et si c'est les discours des médias, comme tu dis, comment faire pour qu'ils tiennent un discours plutôt qu'un autre quand ils en parlent ?
    Parce que c'est évident qu'en tant qu'anarchistes jamais on va soutenir le racisme, le sexisme, l'âgisme, et qu'on va toujours les condamner, mais c'est sans doute pas seulement les discours des anars qui ont fait que les migrants avaient du soutien en 96 et qu'aujourd'hui ils sont stigmatisés. A notre échelle on fait ce qu'on peut mais ce serait bien que ça soit même plus un sujet de discussion de savoir si les arabes sont des voleurs, si les migrants profitent de nos aides sociales, si les Rroms sont méchants...
     
  14. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    982
    138
    9
    Août 2015
    Austria
  15. social-démocrate
    Des anarchistes qui tendent les mains aux religieux, aux trotskistes, aux bourgeoisies nationalistes dites opprimées, qui font des black panthers (des maos) des références, qui deviennent laïcs... En effet, tout va bien dans le milieu anars ^^
     
  16. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    5 786
    858
    329
    Fev 2014
    France
  17. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    Défendre les migrants ce n'est pas "tendre les mains aux religieux". pas question d'accepter des religieux dans un groupe militant spécifiquement anarchiste.
    Ceux qui se revendiquent laïcs ce sont des gens comme l'animateur de l'émission "la Philantropie de l'ouvrier charpentier" qui a invité Riposte laïque, ou Jean-Marc Raynaut qui a publié "L'Impasse islamique" avec une préface de Michel Onfray.
    « L'impasse islamique » de Hamid Zanaz nous conduit dans une (autre) (...) - mondialisme.org
    Moi par exemple je suis athée convaincue. Quand je suis sur mon terrain (de militantisme anarchiste et révolutionnaire), je suis sans concession avec la religion (c'est pourquoi j'ai tenté à plusieurs reprises d'attirer l'attention sur le scandale du Concordat - qui n'a pas l'air de scandaliser grand monde, beaucoup moins en tout cas que le soutien aux migrants s'ils sont musulmans).
    Mais quand je suis sur le terrain des luttes sociales je n'ai pas les mêmes critères: l'urgence ce n'est pas de convaincre des gens de la stupidité de l'idée même de dieu et de religion.
    Les Zapatistes sont apparemment dans cet esprit: ils acceptent des gens croyants pourvu qu'ils participent à la lutte. Remettant sans doute à des jours meilleurs la lutte contre les croyances.
    De même lors des manifs contre la loi travail on ne s'est pas demandé si les grévistes et manifestants étaient tous mécréants ou anarchistes, c'est hors sujet dans une situation d'extrême adversité.
    Dans toutes les luttes de terrain on est obligés de cotoyer des politicards de tous bords, y compris trotskistes. On aimerait bien s'en passer (d'autant que ce sont de vrais boulets, voire des ennemis dans les luttes) mais il n'y a pas moyen de s'en débarrasser.
    Je suppose que par "bourgeoisies nationalistes dites opprimées" tu fais allusion au PIR? Mais je l'ai déjà dit, je ne soutiens pas du tout le PIR. Je trouve seulement que dans le contexte actuel ce n'est pas une priorité de combattre les musulmans, ça mérite juste une mention dans un article ou un débat contre la montée du racisme anti immigrés.
    C'est comme si dans les années 30 en Allemagne des anarchistes avaient trouvé urgent et nécessaire d'organiser des débats sur les "religieux juifs et leur immonde".
    Concernant la référence aux Black panthers tu as raison, ce ne sont pas des alliés politiques (même si plusieurs membres du forum semblent les apprécier).
    Film - Panther (1995) de Mario Van Peebles VOST - Nouveau lien !
    Histoire - Mouvement des droits civiques
    En revanche ils ont raison sur un point, la difficulté de s'organiser en mixité avec les Blancs. Dans tous les collectifs de Sans papiers auxquels j'ai participé les Blancs trouvaient normal de diriger les Noirs, de parler à leur place, à la fin des manifs, aux médias, dans les débats, dans les AG. Grosso modo le même problème que dans les réunions féministes non mixtes.
    Sans-papiers : quand le "soutien" est trahison - Anarchistes Ivry

    A propos du communique de Mille babords (qui comptent parmi leurs adhérents ATTAC et VP partisans, des maos!) c'est presque un test projectif: qui croire a priori quand deux versions divergent, des Blancs qui fricotent avec ATTAC, ou des "Négros et Bougnoules pédés, gouines et trans"?
     
    Dernière édition: 3 Novembre 2016
  18. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    6 172
    537
    3,882
    Nov 2012
    Je ne voulais pas répondre à cette provocation trop simpliste... Mais bon.
    Mettre les Black Panthers dans la liste des "références" que les vrais anars devraient bannir, ça me fait doucement rigoler !
    Suffit de connaître un minimum leur histoire pour les assumer totalement comme une référence historique, social et politique ! Et cela même, si l'on n'est pas d'accord avec eux à 100 % ! D'autant plus que les Black panthers n'existe plus depuis plus de 30 ans !
    Quant à les cantonner à la seule étiquette Mao, ça me fait tout autant rigoler ! Même si, sur le coup, tu les injuries !
    M'enfin, vu tous les raccourcis ce que t'arrives à mettre en une seule phrase, je mets ta bêtise sur le compte de l'ignorance... A moins que tu voulais faire de l'humour ?

    sinon, Merci Ninaa, pour le texte sur le féminisme noire !
    Je conseille d'ailleurs fortement l'excellent livre d'Angela Davis "Femmes, race et classe" (même si elle est communiste, ^^ !)
     
    ninaa apprécie ceci.
  19. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    5 786
    858
    329
    Fev 2014
    France
  20. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
    J'avoue que je ne connais pas très bien le mouvement Black Panthers, ça m'a donné envie de regarder le doc et les ressources que tu as posté. J'en ai seulement entendu parler dans le doc sur le Weather underground, un mouvement intéressant même si je ne suis pas non plus d'accord avec toutes les positions.
    Histoire - Mouvement des droits civiques
    J'ajouterais qu'être mao il y a trente ou quarante ans ça n'a pas le même sens que l'être aujourd'hui (comme VP partisan, membres officiels de Mille babords!).
     
  21. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    6 172
    537
    3,882
    Nov 2012
    LE doc de référence...

     
  22. ninaa
    Offline

    ninaa  Comité auto-gestion Membre actif

    5 786
    858
    329
    Fev 2014
    France
  23. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire, individualiste
  24. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    982
    138
    9
    Août 2015
    Austria
  25. social-démocrate
    C'est cela oui...

    Les BP c'était dogmatisme idéologique à tous les niveaux, soutient à des régimes dictatoriaux, violence et violence armée (notamment à l'encontre de leurs propres membres dont au moins un assassinat), soit les caractéristiques typiques de la secte d'illuminés qui se la joue avant-gardiste mais où la bêtise règne. Après les ânes du bolchévisme des années 20, les ânes de la Race des années 60 (pardon pour le spécisme, je lirai 30 versets de St Mao dont les BP étaient de "grands" lecteurs en guise d'expiation). La Cause avant tout et l'immanence aux chiottes !

    Angela Davis communiste ? Oui, communiste de Parti ! (interdit d'rire)

    Que des anarchistes trouvent encore de la sympathie pour cette star pour demeurés (pléonasme) et les BP en dit long sur le niveau de la réflexion dudit milieu. Depuis quand chez les anars on copine avec les staliniens ou on vante leurs "qualités" ?
     
  26. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    6 172
    537
    3,882
    Nov 2012
    Que dire, Fanya ???

    ... Rien !
     
  27. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    982
    138
    9
    Août 2015
    Austria
  28. social-démocrate
    Wouaw ! Merci pour ton argumentation de fan !
     
  29. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    982
    138
    9
    Août 2015
    Austria
  30. social-démocrate
    Bon c'est vrai que depuis quelques temps, chez les anars, au couvert d'anti-racisme, d'anti-impérialisme et d'intersectionnalité-sans-la-classe-surtout-pas-la-classe!, on aime bien copiner avec des antisémites de gauche (souvent les oripeaux du marxisme-léninisme, comme par hasard). Alors pourquoi pas faire l'apologie des stals, maos et autres cocos génocidaires de la seconde moitié du XXe siècle tant qu'on y est ? Qui sait, peut-être qu'un d'ces 4 on s'dira "Le Goulag et le Laogaï finalement..." en regardant son poster de Victor Serge, la larme nostalgique à l'oeil...
     
  31. allpower
    Offline

    allpower  Comité auto-gestion Membre actif

    6 172
    537
    3,882
    Nov 2012
    Tu ne serais pas un peu troll par hasard ?
    Manque de chance, je suis en forme, j'ai 5 mns à perdre et côté argumentation, j'ai avec moi, non seulement le fait que je n'ai aucune accointance avec le BPP (qui n'existe plus), mais j'ai surtout avec moi plus de 30 ans d'actions réelles de la part des BPP, leurs textes, leurs prises de positions, leurs soutiens (Leonard Peltier est toujours vivant, ainsi que Mumia Abu-Jamal ! Ne l'oublie pas !) leur journal paru régulièrement pendant des années, ainsi que des centaines de livres par et sur eux/elles et une quasi centaine de documentaires sur eux...
    Bref, ils/elles n'ont pas besoin de moi pour argumenter contre quelqu'un qui dans le même post les traitent de maoïstes puis de staliniens (sacré toi ! Ça fait pas très sérieux)
    Je ne sais vraiment pas pourquoi tu es si virulent à leur encontre... Vraiment !
    Tu me fais penser au dicton "Plus royaliste que le roi" (tu peux changer "royaliste" par n'importe quelle idéologie)... Manque de chance, je me revendique Autonome et donc rien à carrer de ton dogmatisme soit-disant anar !
    Tu verras, du moins je l'espère, qu'avec la Connaissance, on devient beaucoup plus sérieux !
    Parole d'Autonome !
     
  32. Fanya
    Offline

    FanyaMembre du forum Compte fermé Membre actif

    982
    138
    9
    Août 2015
    Austria
  33. social-démocrate
    Ah oui donc si on pense pas comme X on est un peu Troll... Ah ah sans dèc !
    Quand je disais que la bêtise régnait à tout va chez les BP, j'aurais dû ajouter "et dans leurs fans club encore plus, évidemment!". Soit.

    Sérieux, où et depuis quand un témoignage perso fait office d'argumentation ? J'veux dire en dehors des milieux shootés au postmodernisme où le pathos est la preuve de l'existence divine ?

    Autonome ? Pas mal mais ça suffit pas pour être libertaire. C'est pas à toi qui a 30 ans d'actions réelles (ça existe une action irréelle ?) dans les bras et la teuté que je vais apprendre que ledit Mouvement Autonome était un ramassis de maos ? Oui oui ces petites merdes chantant les bienfaits de l'assassinat, du meurtre des flics (couché ! oui oui je te vois venir...), des Terreurs Rouges au Vietnam et en Chine...

    Allez ciao, et bon amusement dans ta nostlagie de vrai guerrilleros de terrain, SuperToto !
     
  34. mc²
    Offline

    mc²Membre du forum Membre actif

    661
    274
    161
    Août 2014
    Bien sûr que si ça fait partie du sujet puisque tu commences par là, en prenant clairement parti ( "A bas la censure ! A bas les méthodes fascistes !") Le problème n'est pas "le glissement réel ou supposé vers une réflexion incluant le concept de race": se désigner comme "racisé" n'est pas plus inclure le concept de race que se désigner comme "antiraciste". La question n'est pas "notre positionnement par rapport à cette évolution" (qui tout d'un coup n'est plus réelle ou supposée...) Il s'agit du positionnement par rapport à l'auto-organisation de personnes subissant le racisme (y compris dans les milieux antiracistes). Et quand ce positionnement consiste à les qualifier de racistes, fascistes, immonde, etc, on s'étonne ensuite de leurs réactions...
     
Chargement...