Chargement...

Journal scout d'inspiration libertaire

Discussion dans 'Libération des enfants' créé par Motok', 11 Mai 2022.

  1. Motok'
    Offline

    Motok'Nouveau membre

    3
    1
    0
    Mar 2022
    Salut,

    Je suis tombé sur un vieux topic ici qui parle de scoutisme sans à priori rien y connaître.
    Comme je trouve ce mouvement d’éducation populaire pertinent et que justement il existe un petit journal scout libertaire, je vous le partage ici.

    L’allume feu – Le journal scout d’inspiration libertaire

    [​IMG]

    Bonne lecture.
     
  2. ninaa
    Offline

    ninaaMembre du forum Membre actif

    10 619
    1 804
    482
    Fev 2014
    France
  3. anarchiste, anarcho-féministe, individualiste
    Je suppose que tu veux parler de ce topic?

    Que pensez vous du scoutisme?

    J'ai parcouru les articles de ce journal et indéniablement cette conception du scoutisme est différente des autres conceptions du scoutisme, différente de la notion du scoutisme de son créateur Baden Powell.

    (d'un point de vue libertaire il y aurait à dire quasiment sur chaque principe mais certains sont pire que d'autres...)

    Il reste quand même des questions:
    - Pourquoi justement vouloir s'appeler - se référer - au scoutisme, avec toutes les confusions que ça peut amener en particulier pour tous ceux qui ont du subir le scoutisme?
    - Pourquoi appeler "chefs" les responsables?

    À quoi sert le rôle de chef·fe d’équipe ? – L’allume feu

    C'est donc normal que "les gens" aient "des idées reçues" sur le scoutisme, et ne voient pas le rapport entre ça et des idées libertaires, par définition antireligieuses, antinationalistes et antiautoritaires.

    D'accord, c'est wikipédia, mais justement puisque c'est la notion générale du mouvement scout, encore une fois, pourquoi vouloir s'y référer?

    Pourquoi cette notion de "chefs" chez des anti-autoritaires? J'ai lu des articles qui tout en la critiquant justifient d'appeler "chefs" les responsables: ça aussi ça ne peut qu'engendrer des confusions pour qui rejette toute forme d'autorité, en particulier agiste.

    Enfin reste le problème épineux du consentement des jeunes. J'ai échappé au scoutisme mais pas aux colonies de vacances et aux centres aérés. J'avais horreur du sport, de la nature et de la vie collective, mais j'étais forcée de "participer" "pour mon bien" etc. Quand on est enfant et adolescent la notion d'engagement volontaire est très relative (j'ai du par exemple adhérer "volontairement" aux jeunesses ouvrières chrétiennes).

    J'ai deux enfants et je ne les aurais JAMAIS envoyés dans une structure orientée vers mes propres idées politiques. C'était déjà bien assez pénible d'être contrainte légalement de les envoyer à l'école, pendant leurs loisirs ils faisaient ce qu'ils voulaient. Pas question, comme ce que j'ai lu dans "L'allume feu", de leur faire la morale à propos des jeux vidéos et des réseaux sociaux:

    Éduquer au numérique qu’ils disaient – L’allume feu

    C'est le "nous" de "décontaminons nos" qui me pose problème: que l'auteur préfère la nature aux écrans, ça le regarde, mais s'il n'aime pas ça pourquoi vouloir en dégouter les autres?
    Moi ce sont les randonnées dans la nature et les activités d'équipe avec des gens que je n'ai même pas choisis - mais que je suis sommée d'apprécier! - qui me dégoutent, mais ouf, depuis que je suis adulte je peux facilement y échapper!

    A part ça sur le fond du journal j'ai apprécié plusieurs articles, en particulier celui sur la critique de la métaphore du colibri.

    De la légende du colibri à l’histoire fédératrice de la société des chimpanzés – L’allume feu

    J'ai juste regretté qu'il n'y ait pas de critique plus radicale de Rabhi.
     
Chargement...

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 9)

  1. Motok'
  2. Ze Dark Dude
  3. Camusar
  4. ninaa
  5. Samuel
  6. Alie
  7. Anarchie 13
  8. Jeanlou
  9. Ganate