Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Jean Sarkozy se défend, avec le soutien de papa

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par ivo, 14 Octobre 2009.

  1. ivo
    Offline

    ivoMembre du forum

    1 542
    0
    117
    Juin 2007
    EPAD : Jean Sarkozy se défend, avec le soutien de papa
    France Info - Hier, 21:o0

    Jean sarkozy : démarche "maladroite" et "peu opportune" (Pierre Cardo, député UMP)

    France Info - 09:o4
    «Ce qui compte en France pour réussir, ce n'est plus d'être bien né»
    http://www.liberation.fr/brut-de-net/06011351-ce-qui-compte-en-france-pour-reussir-ce-n-est-plus-d-etre-bien-ne
    Affaire Jean Sarkozy: courbettes et boîte à gifles
    http://www.liberation.fr/politiques/0101596857-affaire-jean-sarkozy-polemique-et-boite-a-gifles
    [​IMG]

    L'affaire Jean Sarkozy est symbolique d'une "culture monarchiste"
    http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/10/14/l-affaire-jean-sarkozy-est-symbolique-d-une-culture-monarchiste_1253629_823448.html
     
  2. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 682
    242
    2,132
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  3. anarchiste, autonome
    l'Elysée est intervenu l'élection de Jean Sarkozy

    Pour une fois que l'information provient d'une source quasiment officielle, l'AFP, elle risque de faire grand bruit. Selon une dépêche de l'AFP, repérée par Arrêt Sur Images, l'Elysée serait bien intervenu pour faciliter l'élection de Jean Sarkozy à la tête de l'Epad. Si Jean Sarkozy s'apprête à prendre la direction de cet organisme, c'est parce que son actuel président, Patrick Devedjian, est atteint par la limite d'âge, 65 ans. Or, selon une source départementale qui veut rester anonyme, un décret datant de juillet 2009 devait supprimer cette limite d'âge et permettre à Patrick Devedjian de rester président de l'Epad. Sauf que selon cette source approchée par l'AFP, l'Elysée aurait enterré ce décret, obligeant ainsi Devedjian à démissionner pour laisser la place à Jean Sarkozy :Un premier décret prévoyant la fusion de deux établissements publics des Hauts-de-Seine - Epad (Défense) et Epasa (Seine-Arche) -, sorti de Matignon en juillet, incluait une disposition permettant de présider le futur organisme au-delà de 65 ans, selon une source départementale proche du dossier." explique l'AFP qui ajoute "Mais selon la source proche du dossier dans les Hauts-de-Seine, «après être passé à l'Elysée, le projet de décret» sur la fusion ne comportait plus la disposition levant le verrou de l'âge.


     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    0
  2. Réponses:
    1
  3. Réponses:
    4
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    0
  7. Réponses:
    1
  8. Réponses:
    0