Chargement...

J'aurais Voulu (France)

Discussion dans 'Archive' créé par Ungovernable, 15 Juin 2007.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 718
    258
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    J’aurais voulu… s’est formé en Janvier 1999. Le groupe était alors composé de Philippe au chant et au saxo, Yann à la guitare et Jeremya à la guitare et à la boite à rythme. Très vite le groupe enregistre une démo 4 titres tirée à environ 100 exemplaires.

    Peu de temps après, plusieurs labels contactent le groupe pour sortir un EP. Ce sera avec Limolife Records que sortira « Enfants du Béton » un EP 4 titre tiré à 500 exemplaires.

    La machine est lancée, entre concerts, répèts et enregistrements, le groupe commence à se faire connaître un peu partout. J’aurais voulu… sort un peu du lot par sa formation peu classique.

    Durant l’année 99, Yann décide de quitter le groupe. Deux titres posthumes sortirons sur la compil « R12 connexion » du label Traumasocial. Pour les autres membres du groupe pas question d’arrêter, Il décide de continuer à deux. Philippe troque son saxo contre une guitare. Le groupe fera quelques concerts avec cette formation. Un titre sortira sur la compil ep « France quebec round 1 » sur Rural Muzik.

    C’est en Octobre 99 que J’aurais voulu… trouve enfin leur complice. Après quelques répèts, Ludo intègre le groupe auquel l’arrivée d’un bassiste fait prendre une autre tournure. Les morceaux sont remaniés et le groupe sonne plus Punk Rock. Les concerts reprennent.

    En Janvier 2000, le groupe répèt de plus en plus et prépare un album 16 titres. Jérémya s’occupe de l’enregistrement, et fin juin tout est entré dans le 8 pistes. Après plusieurs mixages et peu de moyens, c’est Spirou de Molodoï qui fera un dernier mastering. Il ne manque plus que la pochette et c’est David WS qui s’y met. Après quelques galères avec l’usine et l’imprimeur, c’est en Mars 2001 que le premier album de J’aurais Voulu… « au dedans de toi » voit le jour. Tiré à 500 exemplaires sur les labels Limolife et Trauma social.

    J’aurais voulu… fera une apparition télé sur une chaine locale et joue quelques extrait de leur album avec une petite interview.

    Les concerts deviennent de plus en plus galère, plus personne ne supporte la boite à rythme. Le groupe se sent limité et a du mal à s’exprimer sur scène. Apres un concert à Rennes, il décident soit d’arrêter soit de chercher sérieusement un batteur.

    Hammer, batteur du groupe les 3zomics de Colmar, se décide à faire un essais. Une seule répèt aura suffit à mettre tout le monde d’accord. Les répèts s’enchainent et en juin 2001 le groupe reprend les concerts. Le set est remanié, les morceaux aussi et Hammer apporte son jeu Rock’n’roll. J’aurais voulu… est enfin ce qu’ils attendaient depuis longtemps, un groupe de Punk Rock à part entière.

    Tout va ensuite très vite, CombatRock, le label messin, propose à J’aurais voulu… de sortir un album. L’enregistrement débute en septembre 2001 au Karken/grillen avec Sam aux manettes. « Sans trahir » verra le jour en Avril 2002. Quelques morceaux seront repris sur des compil (100% Punk Rock, Rock en France…). Une version vinyle sortira sur le Label Allemand DirtyFaces. C ‘est également à ce moment là que le groupe a enregistré la reprise de la Souris Déglinguée (Haine Haine Haine) pour la compil "Aujourd'hui... Comme hier..." du Label WORST. Le groupe enchaîne les concerts et partage souvent l’affiche avec la Brigada Flores Magon. Groupe dans lequel Jeremya, Ludo et Philippe jouent dejà.

    Au courant de l’année Hammer quitte le groupe. Jeremya, Philippe et Ludo démotivés, décident de mettre le groupe en stand by et de se consacrer entièrement à Brigada.

    Des morceaux restant, jamais enregistrés font naître le projet de sortir un album posthume. Celui ci sera maquetté durant l’été 2003 et donnera envie au groupe de composer des nouveaux morceaux.

    En novembre le groupe est sollicité pour faire un concert unique à Genève. A cette occasion le groupe se compose alors de Jeremya à la guitare, Ludo au chant et à la basse et Duduche à la batterie en intérim. Le concert se passe bien et remotive le groupe à ne pas arrêter.

    CombatRock propose de sortir l’album « partir sans dire Adieu… » qui sera enregistré par Jérémya en Janvier 2004. Le groupe mettra également en image un de leur morceau « pour les miens ». Le clip figure sur l’album.
    Parallèlement à cela Ludo et Jeremya sont rejoint par Greg de Metz à la batterie et après deux mois de répètes, le groupe reprend la route et les concerts mélangeant les titres des différents albums ainsi qu’une reprise de Rock or die (clin d’œil de leur passage dans le combo parisien BFM). Courant mai, la formation se verra complétée par Riton aux chœurs et à l’harmonica. Après une dizaine de concerts, Greg quitte le groupe. C'est Riwan de Strasbourg qui se colle alors à la batterie. Riton quitte le groupe en janvier 2005.
    Fredz intègre le groupe en mai 2005 et apporte ainsi son soutient aux chœurs et à la guitare.
    Le groupe travaille actuellement sur un nouvel album. Des morceaux ont d’ors et déjà été maquètés, certains sont en écoute sur le site…
     
  3. UnseeN-JP
    Offline

    UnseeN-JPMembre du forum

    16
    0
    0
    Août 2007
    tres bon il faudrait que je retrouve mes cd de ce groupe ca fait longtemps que j'en ai pas écouté