J'ai peur d'aller dans les manifs !

Discussion dans 'Discussion générale' créé par pilou-ilou, 4 Mai 2017.

  1. pilou-ilou
    Offline

    pilou-ilou Membre du forum Membre actif

    218
    26
    6
    Avr 2016
    Homme
    France
    Je sais c'est con mais j'ai peur d'aller dans les manifs ! j'ai participé à des toutes petites manifs syndicales locales mais rien de bien méchant, la tout s'était bien passé.
    Par contre de grosses grosses manifs non. Et ça me fout une trouille . Non seulement j'ai peur de moi et des autres. Disons que je suis un peu grincheux parfois, alors dès qu'on me bouscule, qu"on me compresse ou me marche sur les orteils, je râle, je m'enerve, un mot en pousse un autre et je monte dans les tours.
    De plus je suis plus tout jeune, alors courir vite et sur de longues distances c'est devenu de la science fiction pour moi.

    En plus j'ai peur des flics et de leurs violences aveugles, j'ai peur des garde à vue arbitraires. Et pourtant je suis persuadé que les manifs sont super utiles. cela attire l'attention sur des faits, des idées, et que des manifs et des luttes ont réussis à aboutir à des avancées sociales des victoires idéologiques.
    j'ai honte un peu, parce que s'il y avait que des gens comme moi on auraient jamais rien obtenus.
     
  2. Barbe Noire
    Offline

    Barbe Noire Electron libre Membre actif

    231
    25
    5
    Août 2016
    France
    Ninaa a, elle aussi, fait plusieurs fois part de sa trouille et c'est ma foi courageux de reconnaître publiquement ne pas être un héros.

    Il y a le bloc, il y a les autres et l'un des progrès (même minime) lors des dernières manifestations fut la prise de conscience, l'entr'aide souvent, de ce qui réunissait les différentes composantes d'une action collective autorisée ou non .

    Réintégrer dans la masse celles et ceux ayant été "au front", faire la chasse aux flics infiltrés, flouter systématiquement ou ne plus prendre de photos pouvant être utilisées contre les compagnons, "création" des street médics ... en un an beaucoup de (petits) progrès ont été faits je trouve. Chacun fait selon ses moyens et sa personnalité.

    Moi non plus je n'aime pas les manifs mais pour d'autres raisons : je déteste suivre.

    Suivre ...
    • un(e) autre (de quel droit serait-il-elle devant moi ?) et puis j'en ai marre des camions et sonos de la CGT
    • un drapeau, une bannière ou un slogan

    Comme les étiquettes ici, je refuse viscéralement d'être réduit, enfermé, contraint.
    Je n'ai jamais été et ne serai jamais été encarté :@
     
  3. ninaa
    Offline

    ninaa   Comité auto-gestion Membre actif

    2 718
    356
    220
    Fev 2014
    France
  4. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire
    Je pense que c'est plus facile quand on est une femme (ou plutôt quand on n'est pas un homme), vu la pression sociale sur les mecs au sujet du courage (voir l'expression "pas de couilles" pour désigner les peureux...).
    A l'inverse contrairement aux idées reçues il y a beaucoup de femmes dans les cortèges de tête. Et contrairement à une autre idée reçue, les cortèges de tête avec slogans et pratiques radicales sont souvent applaudis par les passants (comme lors de la manif du premier mai à Paris). Et beaucoup de gens en ont marre des manifs-promenades. A propos des manifs monstre en 2003 contre une loi Retraite:
    Retraites : Raffarin ferme sur la réforme

    Deux millions de personnes dans la rue.
    Le gouvernement aurait eu tort de se priver. La droite responsable de ce projet de loi triomphe à nouveau aux élections de 2007, et même pas avec le prétexte de "barrage à l'extrême droite.

    La violence en manif s'inscrit dans une logique de rupture (et évidemment elle ne peut séduire ceux qui espèrent un amènagement de l'Etat et du capitalisme). Ces affrontements rappellent que si on veut déposséder, exproprier et destituer les dominants dans ce système on ne fera pas l'économie d'un affrontement avec la milice du Capital.

    Pour l'instant on n'en est qu'aux prémices d'une véritable révolte: pourtant il n'est pas impossible que si la colère s'étendait même les plus peureux se joindraient aux affrontements. Même à moi ça m'est arrivé poussée par l'adrénaline (suite à un sentiment de révolte, lors d'une expulsion de squat où vivaient des familles de sans papiers) de surmonter ma peur.

     
  5. Barbe Noire
    Offline

    Barbe Noire Electron libre Membre actif

    231
    25
    5
    Août 2016
    France
    Oui, le volcan gronde mais l'alchimie nécessaire à un soulèvement d'ampleur (national donc) est subtile.

    Il faudrait que certains "corporatismes" (je ne me reconnais et réagis par exemple que comme étudiant, banlieusard, ouvrier, de gauche, racisé etc etc) disparaissent de la pensée consciente ou inconsciente et la peur, pour la grande majorité, de perdre le peu qu'ils ont (voiture brulée, garde à vue, boulot, intégrité physique) est encore grande ...
     
  6. ninaa
    Offline

    ninaa   Comité auto-gestion Membre actif

    2 718
    356
    220
    Fev 2014
    France
  7. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire
    C'est vrai on ne sait jamais ce qui peut être à l'origine d'une révolte de grande ampleur. Même si on peut constater en général que la colère vient plus souvent des plus opprimés: ceux qui justement n'ont rien ou pas grand chose à perdre. Et dans tous les mouvements de résistance on constate une sur-représentation des plus jeunes: plus en forme ça c'est certain, souvent plus ardents, motivés et capables de révolte, peut-être un peu inconscients des risques?
     
  8. Barbe Noire
    Offline

    Barbe Noire Electron libre Membre actif

    231
    25
    5
    Août 2016
    France
    Pas ou plus seulement, selon moi.
    Je ne suis ni historien ni sociologue mais 1789 à commencé ou pour le moins a été un temps instrumentalisé par un soulèvement des bourgeois. 1968 est aujourd'hui (parfois difficilement) reconnu comme un soulèvement "bourgeois".

    Il y a celles et ceux qui n'ont effectivement plus grand chose à perdre mais aussi et surtout celles et ceux qui ont peur de perdre ce qu'ils ont (ceux que les théoriciens dont je ne suis pas désignent comme "bourgeois").

    C'est par peur de perdre qu'ils se comportent aujourd'hui en ennemis,
    c'est par peur de perdre qu'ils pourraient demain se retourner - avec nous - contre les "élites".

    C'est la fameuse "classe moyenne", les petits commerçants, fonctionnaires, enseignants etc etc, les ouvriers mêmes qui ont des crédits sur le dos pour payer qui la voiture qui la maison. Ce sont les "pavillonnaires" dans les banlieues, tous et toutes celles et ceux qui ne voient chez les plus pauvres (immigrés réels ou supposés, chômeurs et exclus de tous types) que des ennemis de la société qui les protège ou prétend les protéger en contrepartie de leurs attitudes normées.

    Promis, à ma prochaine réincarnation, je ferai des études de sociologie.
     
  9. pilou-ilou
    Offline

    pilou-ilou Membre du forum Membre actif

    218
    26
    6
    Avr 2016
    Homme
    France
    oui mais la grande différence entre Nina et moi c'est que Nina elle surmonte sa peur et va au charbon, tandis que moi non.
    Certes il y a pas que les manifs. je donne à des actions de soutiens en France et dans d'autres pays, pour des actions ou des libertaires incarcérés ( tiens en passant j'a donné pour un espagnole en prison qui à toujours pas validé mon don sur Paypal).
    je colle des auto collants, je soutien le monde libertaire en m'abonnant. Mais bon est ce suffisant ? toujours est il que je suis pas courageux pour aller au contact.
    De plus j'ai 50 ans et j'ai quelque soucis de santé et je ne coure plus très vite ce qui fait de moi une proie toute trouvée pour les vautours bleutés !
    Cela dit je suis sûr qu'il y a des gens plus vieux que moi et plus mal en point qui vont dans les manifs donc j'ai pas ptrop d'excuse en fait.
     
  10. pilou-ilou
    Offline

    pilou-ilou Membre du forum Membre actif

    218
    26
    6
    Avr 2016
    Homme
    France
    tu sais ça tient debout ton raisonnement.
    Tiens ça me rappel le soulèvement de la population de Roumanie contre Ceauscecu que j'ai vu en direct à la télévision.
    Comme les gens n'avaient plus à manger, plus de chauffage, plus de transports, il n'avaient plus rien à perdre que la vie. Alors perdu pour perdu ils ont choisis la solution du soulèvement.
     
  11. Barbe Noire
    Offline

    Barbe Noire Electron libre Membre actif

    231
    25
    5
    Août 2016
    France
    Et l'équarissage ou le crématorium, y as-tu songé ?

    Sans rire chacun(e) fait ce qu'il veut hein et les cimetières sont emplis de héros.
    Ch'uis vraiment pas d'humeur psychologue moi aujourd'hui. Salut {détective}
     
  12. pilou-ilou
    Offline

    pilou-ilou Membre du forum Membre actif

    218
    26
    6
    Avr 2016
    Homme
    France
    non tu vois à un moment j'avais pensé à ce qu'on balance mon corps en haute mer dans des secteurs infestés par des requins mangeurs d'hommes pour les nourrir :D
     
  13. Barbe Noire
    Offline

    Barbe Noire Electron libre Membre actif

    231
    25
    5
    Août 2016
    France
    Pôv bêtes, d'la viande de vieux ... et même pas marinée {vomi}
     
  14. pilou-ilou
    Offline

    pilou-ilou Membre du forum Membre actif

    218
    26
    6
    Avr 2016
    Homme
    France
    tu parle ça mange de tout ces bêtes la , même du surfer et sa planche de surf en mousse polyester.^^
     
  15. pschrsrgnc
    Offline

    pschrsrgnc rebelle instable Membre actif

    254
    24
    0
    Oct 2016
    France
    C' est croustillant !?Une fois digéré çà passe mieux ?La peur est un état d' esprit...,je me méfie,je commencerais à me faire peur;presque ...!
     
  16. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13 Adolescent immature Membre actif

    5 059
    127
    130
    Jan 2009
    France
  17. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Difficilement parce que c'est faux.
    Il y avait un mouvement ouvrier puissant en 68 et une mobilisation importante de la jeunesse populaire aussi.
    Même si y avait aussi une tendance bourgeoise qui finalement l'a emporté.

    Par contre Pilou, pour les flics faut pas abuser. C'est pas des enfants de choeur mais t'as plus de probabilité de rien avoir que de te faire hagar (surtout dans les grosses manifs justement enfin je dis ça parce que ma référence des petites manifs c'est les manifs sauvages et là par contre si tu te fais choper c la merde).
    Les grosses manifs sont souvent légales, donc les arrestations arbitraires sont limitées. Et puis même, une arrestation c'est pas un drame, généralement c'est contrôle d'identité et on te relâche (au bout de quelques heures si on veut te faire chier mais si mes souvenirs sont bons un contrôle d'identité ne peut pas excéder 4 heures légalement et s'ils veulent te garder plus faut qu'ils te placent en GAV mais s'ils ont pas de raison de le faire ils vont pas se faire chier, parce que faut pas oublier que ça les fait chier).
    Après si t'as vraiment pas de chance, genre que t'attends que ça ait bien chauffé entre les flics et les énervés de la manif pour te barrer ben là tu peux être amalgamé et ils peuvent te casser les couilles. Mais s'ils ont pas de preuve contre toi et que tu fais pas d'outrage tu peux t'en sortir sans suite (après une GAV ce qui doit être chiant, j'en ai jamais fait perso mais je connais pas beaucoup de gens qui me disent que c la fête).

    Si t'as peur des lacrymos ben faut pas. ça pique juste les yeux. Si t'as peur des grenades ou des flashballs, dis-toi que, même si un seul blessé c'est déjà trop, t'as là aussi plus de chance de faire partie des 95% de la manif qui s'en sortiront indemne.

    Perso je pense que le plus efficace pour lutter contre la peur en milieu militant c'est de partager des témoignages. Perso j'ai fait pas mal de manif qui sont parties en couille. Parmi les pires trucs que j'ai vu : un lycéen se faire tabasser par une demi-douzaine de decs, les decs charger la manif pour un mec bien précis qui l'ont trainé sur 50 mètres au sol en menaçant quiconque s'approchait, j'ai une pote qui a reçu un éclat de grenade juste à côté de l'oeil, une autre dans la jambe, un mec au sol qui s'était fait défoncer les couilles par une grenade ou un flashball, une pote qui s'est prise un coup de matraque au visage...
    La plupart dans des grosses manifs contre la loi travail, à la fin de la manif, quand les déters allaient jeter des trucs sur les flics pour les provoquer. Perso je me suis pris qu'une fois un coup de matraque pendant une manif sauvage. Sinon que de la lacrymo. J'ai qu'un pote qui a été en GAV suite à une manif et finalement il n'a eu qu'une amende pour avoir jeté des pierres sur les flics. Après faut te dire aussi qu'on traine dans le cortège de tête, j'aime bien avoir la visibilité et l'espace plutôt qu'être au milieu de la manif.
    Voilà, donc je vais pas te dire non plus que y a aucun risque en manif, mais on est pas en Iran si tu veux. Même quand tu ramasses c'est rarement grave. Aujourd'hui tous mes potes sont en excellente santé. Même 15 jours après ça allait.

    Après si tu lis uniquement les récits de manif sur paris-lutte info dis toi bien que les gens qui les écrivent sont généralement dans le cortège de tête et engagés contre la répression policière (donc ils la pointeront systématiquement et parleront souvent des affrontements). Donc forcément tu peux avoir l'impression que c'est hyper risqué mais ça donne finalement qu'une vision partielle de la manif. Dans les grosses manifs contre la loi travail à Lyon la majorité des gens ils viennent, ils font le parcours, ils repartent quasiment dès que c'est fini et ils vivent pas les affrontements. Même parmi ceux qui se sont pas barrés, souvent ils se font gazés puis encerclés et parfois contrôlés avant de repartir mais c'est une minorité qui est arrêtée.
    Pareil pour les peines de justice, je me souviens que d'un qui a eu de la taule à Lyon suite à une manif contre la loi travail et il avait des antécédents judiciaires qui ont malheureusement aggravés son cas. Sinon c'est souvent des amendes et parfois du sursis. Enfin à ma connaissance bien sûr, comme tout ce que je dis là.

    Enfin, tu dis que les manifs sont "super utiles" je ne suis pas tout à fait d'accord. C'est surtout visible, mais généralement quand on obtient des trucs c'est qu'il y a un véritable mouvement qui ne se limite pas à des manifs et notamment qui est accompagné de grève, qui sont organisés et donc laissent croire à l'état que ça va pas se désamorcer tout seul et qu'il doit lâcher du lest.
    Mais les manifs sont parfois aussi un moyen de contrôle social. C'est ce que disais un article que j'avais posté y a pas si longtemps sur le mouvement aux minguettes dans les années 80 où la Marche pour l'égalité a été un bon moyen d'institutionnaliser la révolte des banlieues. Une grosse manif hyper-médiatisée qui a tué la dynamique des "étés chauds".
    Tout ça pour dire que tu as bien d'autres manières de faire bouger les choses que par les manifs. Après elles sont pas forcément moins risquées.
     
  18. Barbe Noire
    Offline

    Barbe Noire Electron libre Membre actif

    231
    25
    5
    Août 2016
    France
    Si tu le dis. Sans doute as-tu une formation, des informations dont je ne dispose pas (aucune ironie).
    Cependant j'ai aperçu plusieurs fois des titres ou extraits d'articles allant dans ce sens


    Je ne devrais pas me mêler à la conversation mais ça date de quand ce souvenir parce qu'aujourdh'ui c'est plus souvent "outrage et refus" systématique, plaider coupable et/ou comparution immédiate et du ferme pour des actions avérées.


    Organisés ? Je dirais plutôt qui s'organisent et, souvent, s'étendent géographiquement et sociologiquement (les ouvriers rejoignant les étudiants etc).


    Tout à fait, la fameuse soupape de sécurité destinée à faire baisser la pression. Le moyen aussi de s'annexer les syndicats en leur donnant un rôle de leaders, d'interlocuteurs uniques, une reconnaissance officielle qu'ils paient en luttant avec les flics contre le cortège de tête :@
     
  19. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13 Adolescent immature Membre actif

    5 059
    127
    130
    Jan 2009
    France
  20. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Je te réponds en mp
     
  21. ninaa
    Offline

    ninaa   Comité auto-gestion Membre actif

    2 718
    356
    220
    Fev 2014
    France
  22. anarchiste, anarcho-féministe, communiste libertaire
    Non mais y a pas à se justifier de ne pas faire ci ou ça, y a aucune obligation, c'est pas l'armée quand même!!!
    Au groupe d'Ivry quand y a un nouveau qui arrive on commence par bien préciser qu'il ou elle sera obligé de rien, ni distribuer des tracts, ni aller en manif, ni participer à des occupations actions etc. ni coller des affiches, ni parler à la radio... et que "j'ai la flemme" est une bonne excuse!
    (ça c'est pour l'aspect technique-pratique: questions idées les conditions sont simples: refuser toute forme de pouvoir - détester les chefs et autoritaires en tous genres - être anticapitaliste ça va sans dire, et bien sûr, être anti-raciste, anti-sexiste, anti-homophobe, anti-discriminations sociales quelles qu'elles soient, et à long terme viser une révolution sociale et libertaire...).
     
  23. Anarchie 13
    Offline

    Anarchie 13 Adolescent immature Membre actif

    5 059
    127
    130
    Jan 2009
    France
  24. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Ça a l'air cool
     
  25. pschrsrgnc
    Offline

    pschrsrgnc rebelle instable Membre actif

    254
    24
    0
    Oct 2016
    France
    La participation,sans être exhaustive non plus,semble utile !Certain.e.s arrivent à créer du nouveau avec du vieux etc ...!Çà paraît accueillant,certainement un bon début.S' impliquer,participer, est une clé de voûte, celà va sans dire!
    J' ai lu;qu' une récession à l' égard des manifestants pourrait être observée.Peu reluisant pour eux mêmes, cet afflux contestataire prouvant les différents "maux-êtres sociétaux" retombés après,une tentative d'acceptation; d' une loi travail "sismique"!
    Brider,brimer pour assouvir n' a pas été homogène et à, périclité !De quoi,s' assurer une méfiance face à cette défiance !Courageuse,téméraire c' est bien mais, ...il faut savoir rester prudent.e aussi.
     
  26. pilou-ilou
    Offline

    pilou-ilou Membre du forum Membre actif

    218
    26
    6
    Avr 2016
    Homme
    France
    Oui on a pas à se justifier. Tu vois ce qui est paradoxale je crois que j'aime tellement pas les CRS et les gendarmes que j'ai peur de leur dires des saloperies et me faire coffrer. De plus voir des gens se faire tabasser par les forces de l'ordre sans rien pouvoir faire ça me démonterai.
    Ma foi comme aucune expérience de grosse manif je parle un peu sans savoir.
    Faudrait néanmoins que j'affronte ma peur et que je me confronte à cet objet de peur progressivement. C'est un technique parmi d'autres pour se défaire de ses peurs.
     

Les membres qui ont lu cette discussion récemment (Total: 13)

  1. pilou-ilou
  2. Barbe Noire
  3. ninaa
  4. Gorille argenté
  5. Oni21
  6. pschrsrgnc
  7. Sam Malan
  8. Anarchie 13
  9. mc²
  10. Léa B
  11. Falxouille
  12. Marc poïk
  13. zarkax