Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Guerres & impérialisme Israel & flotille : L'ONU demande une enquête et la libération des prisonniers

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 3 Juin 2010.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 250
    164
    2,125
    Mar 2005
    Homme , 32 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Une réunion en urgence du Conseil de Sécurité de l'ONU a eu lieu ce lundi soir suite à l'assaut de l'armée israélienne contre une flotille de bateaux transportant du matériel humanitaire pour la bande de Gaza, provoquant la mort de 9 personnes (au moins) et de nombreux blessés. La réunion a duré 12 heures, signe de l'extrême tension autour du sujet, note Le Figaro. Ahmet Davutoglu déclare à l'ONU (propos repris sur RTL) : "nous voulons une enquête indépendante, conduite par les Nations-Unies, une enquête indépendante.

    Cette action était injustifiée, c'est une grave violation du droit international. En d'autres terme, cela équivaut à du banditisme et à de la piraterie, au meurtre d'Etat".

    Une tribune pour les pays arabes, mais quel résultat au final?

    La majorité des pays présents à cette réunion ont réclamé la levée du blocus de Gaza. Une demande assez incantatoire, dans la mesure où l'Assemblée générale de l'ONU n'a aucun pouvoir sur ce genre de dossier.

    Les Américains édulcorent

    C'est simplement ce à quoi sont parvenus les Etats présents autour de cette table: une demande d'enquête une demande de libération des civils arrêtés lors de cette opération. Contrairement à ce que voulait la Turquie, Israël n'est pas condamné pour cette attaque.

    À noter: cette déclaration est non contraignante pour l'Etat d'Israël grâce aux Etats-Unis qui ont tout fait pour en édulcorer la rédaction (l'acte contraignant, une résolution, aurait nécessité un vote unanime des membres permanents du Conseil de Sécurité qui comprend les Etats-Unis).

    Si commission d'enquête il y a, elle pourrait être menée par les Européens, qui ont toujours eu une attitude plutôt neutre dans le conflit. Pierre Lellouche, secrétaire d'Etat aux affaires étrangères, estime sur LCI qu'"il faut faire la lumière sur cette affaire. L'ONU demande une commission d'enquête internationale, les Européens pourraient en prendre la responsabilité." Reste à ce qu'Israël accepte.

    suite:
    http://www.lepost.fr/article/2010/0...a-liberation-des-prisonniers.html#xtor=AL-235
     
Chargement...