Chargement...

Introduction à l’Anarchisme Accélérationiste

Discussion dans 'Bibliothèque anarchiste' créé par ribouldingue, 12 Décembre 2020.

  1. ribouldingue
    Offline

    ribouldingueMembre du forum Compte fermé

    48
    3
    3
    Déc 2020
    Homme
    United States
  2. libertaire, autonome
  3. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 758
    294
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  4. anarchiste, autonome
    Je n'ai pas lu le texte, mais c'est pas un peu bizarre de vouloir recopier la théorie accélérationiste qui provient des néo-nazis et de l'État Islamique? Le fondement de cette théorie pour les néo-nazis, c'est de faire des attentats terroristes (même contre leur propre population) pour faire éclater des guerres raciales. Pour Daesch c'est un peu la même chose, ils veulent faire éclater la guerre entre les musulmans et non-musulmans.

    J'ai du mal à concevoir comment on pourrait transposer ça à l'anarchisme ou la guerre des classes plus globalement. Les guérillas communistes ont tentés de le faire en Europe (RAF et compagnie) et c'était foireux.

    L'anarchisme nécessite l'appui d'une majorité de la population pour fonctionner. Il faut que la population s'implique et participe à la démocratie directe. C'est un travail d'éducation qu'il faut faire. Une avant garde éclairée qui veut "accélérer" une révolution à la quelle la population n'est pas prête, c'est un plan foireux pour que ça finisse en autoritarisme.

    Je répète que je n'ai pas lu le texte, mais je bloque avec l'utilisation du terme accélérationiste.

    Analyse Voici pourquoi des néonazis voulaient attaquer une manifestation proarmes en Virginie
     
  5. Sim
    Offline

    SimMembre du forum Membre actif

    91
    16
    1
    Déc 2020
    Homme
    Switzerland
    Jai pas osé publié d'article de ce site parce que ils ont traduits des trucs "d'anarchisme de marché de gauche" qui renouant avec les premiers anars américains. parce qu' en apparence j'ai compris que c'était pas trop bien vu ici. Merci pour la publie je la lirai !

    L'idéologie de l'accélérationnisme a été adaptée par l'extrême droite religieuse et traditionnelle. Mais c'est pas honnête de dire que c'est elle qui la inventée. Ce que fait le social-démocratisme qui renvoie dos à dos. L'article est de tendance anarchiste, accélarationnisme est à prendre comme de gauche" adapté à l'anarchisme.

    "L'anarchisme nécessite l'appui d'une majorité de la population pour fonctionner. Il faut que la population s'implique et participe à la démocratie directe."

    c3est pas nécessairement vrai. L'anarchie peut aussi fonctionner en petite communauté, en petit groupe, association. L'anarchie comme je la conçois pour ces petits groupes ne fait pas non plus de la démocratie directe une obligation.
     
  6. ribouldingue
    Offline

    ribouldingueMembre du forum Compte fermé

    48
    3
    3
    Déc 2020
    Homme
    United States
  7. libertaire, autonome

    Merci pour ta contribution. J'aurais pu un peu résumer cet article. Alors je le fais en accéléré. Je ne résume que quelques points, il est vraiment très long.

    J'avais le même apriori que toi sur l'accélérationnisme comme fondement théorique pour les néonazis. Mais à l'origine il n'est pas. Sim a raison : Ce sont des groupes d'extrême droite qui ont adapté l'accélérationisme pour eux. L'article que tu as partagé mélange tout et montre l'ignorance de l'auteur.

    Black Cat quant à lui distingue l'accélérationnisme de gauche et l'accélérationnisme de droite. Il explicite un peu. L'approche de l'accélérationnisme inconditionnel qu'il a essayé d'introduire lui est toute personnelle. L'article est une introduction.

    "L'Accélérationisme de Droite est idiotement obsédé par des questions de pureté raciale et de formes d’organisation économique déjà obsolètes, entretenant la même relation avec le XXIème siècle que le fascisme avec le XXème siècle. L'Accélérationisme de Gauche n’est plus ou moins qu’une forme de léninisme camouflée sous une couche de peinture fraîche." (Black Cat)

    Le sujet révolutionnaire qui provoquera la fin du capitalisme n'est plus la classe ouvrière ou le prolétariat et d'autres couches de la société. Le sujet révolutionnaire est le capitalisme lui-même qui oeuvre vers son propre effondrement. Ses logiques économiques et technologiques l'y poussent.

    Il reprend les définitions braudeliennes du capitalisme et du marché comme deux pôles qui s'affrontent. La production source d'exploitation, de monopoles contre le marché comme vie économique.

    Il écrit quelques paragraphes sur l'anarchisme insurrectionnaliste qui se différencie de l'anarchisme révolutionnaire. Il penche pour le premier et n'écrit rien de nouveau la dessus.

    L'agorisme est opérationnel dans des quartiers aux Etats-Unis où le pourcentage de la population vivant sous le seuil de pauvreté est très élevé, sans que ces populations en aient conscience. Elles peuvent aussi le nommer autrement. Elles arrivent à survivre par leurs activités dans un espace à la fois en dehors et à la fois à l'intérieur de l'Etat, le privant de taxes. Ou "à moitié sans Etat". Sans idéologie, sans conscience politique. La pratique n'a pas besoin de militants, ce qui fait écho à ce qu'il disait au début : L'action directe n'a pas en elle même d'intention politique ou partisane, n'est pas en elle même une idéologie apportée de l'extérieur de la pratique par des militants radicaux croyant que ce qu'ils pensent est important au niveau social.

    Il critique de l'anarchisme traditionnel :

    "Bien sûr, beaucoup l’ont remarqué. Cela n’a pas beaucoup d’importance – parce que chaque tendance individuelle de l’anarchisme a vraiment, semi-secrètement, soutenu que l’anarchisme était « quand tout le monde suit mon plan personnel pour établir l’anarchie ». L’anarchisme, la déterritorialisation de la politique vis-à-vis de l’État, est reterritorialisée en factions de fidèles suivant quelques hommes ou femmes sages qui déclament leurs lois « anarchistes »." (Black Cat)

    En pleine manif antifasciste, il s'est retrouvé à gérer la circulation après avoir fait plusieurs blocs dans les rues, créant de gros embouteillages. Une expérience qu'il décrit comme "du dehors" : utiliser la ville en rupture avec ce pourquoi elle a été conçue. Un nouvel ordre spontané naissait du tissu urbain bloqué par les manifestants.

    Il critique l'avant-gardisme. Etc.

    Sincèrement, c'est un des meilleurs textes que j'ai lu ces derniers mois. Black Cat s'est éloigne de la politique lorsque son article a été traduit.
     
    Sim apprécie ceci.
  8. Anarchie 13
    En ligne

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 759
    556
    142
    Jan 2009
    France
  9. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Ah ouais, honnêtement je trouve que là dessus c'est de branlette intellectuelle pour trouver de la subversion dans des événements anecdotiques.
    Pour le reste je me prononce pas, je n'ai pas lu. Après "insurrectionnaliste" Ça m'inspire rien qui vaille.
     
  10. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 758
    294
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  11. anarchiste, autonome
    Oui mais même si c'est une petite communauté, celle ci aura une majorité de la communauté qui appuieront l'anarchisme... Alors si la majorité appuie déjà, pourquoi aurait-on besoin d'accélérer quoi que ce soit ?

    Je ne suis pas un historien, mais de mon point de vue c'est les néo-nazis qui ont popularisé la théorie. Honnêtement la première fois que j'ai entendu le mot "accélérationisme" c'était en lien avec les néo-nazis américains.

    Wikipedia cite comme origine de l'accélérationisme un certain Nick Land, militant d'extrême-droite Accelerationism - Wikipedia

    Sur sa biographie il est considéré le "père de l'accélérationisme"
    Nick Land - Wikipedia
    "Ses travaux ultérieurs se sont de plus en plus concentrés sur la promotion du racisme scientifique et de l'eugénisme, ou de ce qu'il appelle «l'hyper-racisme»"

    C'est exactement là où je voulais en venir quand je parlais que cette stratégie est propice aux dérives autoritaires, vu qu'il s'agit d'une minorité d'avant-garde éclairée qui veut accélérer la rupture avec le capitalisme. Historiquement, ce genre de stratégie a toujours finit par une dictature communiste, je vois mal comment ça pourrait être compatible avec l'anarchisme.

    Après avoir lu quelques paragraphes de l'article je comprends que l'auteur veut distinguer l'accélérationisme de gauche (léninisme) avec ce qu'il nomme "Unconditional Accelerationism", mais les différences ne sont pas évidentes à distinguer. D'ailleurs quand je fais une recherche google sur "Unconditional Accelerationism" il n'y a que 60 résultats donc c'est très peu connu. Tous les sites mentionnant "Unconditional Accelerationism" sont des articles datant de maximum 3 ans, donc il semble que c'est une réappropriation très récente. J'en conclus que l'accélérationisme est presque toujours associé à l'extrême-droite ou au léninisme, 2 choses incompatibles avec l'anarchisme.


    Puis il y a un autre problème qui me dérange. Comment pouvons-nous espérer récolter l'appui des masses en préconisant une stratégie qui empire la situation ? Nos détracteurs répéteront sans cesses que nous sommes les responsables de tous les problèmes. Même les guérillas communistes qui voulait "accélérer" la révolution pouvaient au moins dire que leurs attaques ciblaient les riches pour redistribuer aux pauvres. Là, on parle l'empirer la condition des pauvres pour essayer de leur faire comprendre qu'il faut blâmer les riches. Je trouve que c'est malhonnête. Imaginez si Makhno avait choisi d'aggraver la famine en Ukraine pour provoquer la révolution au lieu de prendre les armes pour nourrir ceux qui meurent de famine.
     
  12. ribouldingue
    Offline

    ribouldingueMembre du forum Compte fermé

    48
    3
    3
    Déc 2020
    Homme
    United States
  13. libertaire, autonome
    Des lignes sont un peu trop intellectualistes c'est vrai. Elles rappellent un peu les deleuzo-appelistes. La réflexion de l'auteur n'en est pas moins intéressante...

    L'insurrectionalisme fait le pari de la rébellion et son intensification à tous les niveaux pour en finir avec la société existante. Il peut être complémentaire au révolutionnarisme classique conçu comme "armée" de prolétaires conscients contre l'Armée de l'Etat. Black Cat les oppose, c'est une des faiblesses de l'article.

    Je continue le résumé, je terminerai ce week end en même temps que je répondrai à Ungovernable.

    -

    Un passage sur le capitalisme vu comme Intelligence Artificielle par l'accélérationnisme. Les mauvais travailleurs, incompétents, pas rentables pour l'entreprise, sont virés. Les bons sont gardés. Ces motifs sont répliqués par l'ensemble des entreprises et les agents économiques. Ils ont précédé le capitalisme, ils lui succèderont.

    La seule fuite offerte par la société de consommation est le chemin vers le supermarché. Impossible d'être libre : les individus, leurs désirs sont façonnés par le capitalisme.

    Les anarchistes ont méprisé le volontarisme et le principe de non agression.

    "Il en va ainsi pour tout. L’idée selon laquelle le salariat serait « volontaire » dépend de l’hypothèse selon laquelle l’appropriation des communs était juste. L’idée que l’achat de la plupart de vos produits dans un supermarché serait « volontaire » dépend de l’hypothèse selon laquelle les régulations étatiques permettant de telles choses seraient justes.Le « Principe de non-agression » suit le même problème – il définit l’agression comme une violation des normes de propriété privée, puis affirme que les normes de propriété privée émergent de la non-agression." (Black Cat)

    Et à propos du libertarianisme,

    "Ce n’est que le manque d’exposition à des alternatives – le manque de lignes de fuite vers l’en-dehors – que ces idées peuvent passer pour raisonnables. Le libertarianisme est souvent l’idéologie la plus favorable à la perspective de la Fuite, mais – ironiquement – toute Fuite significative la détruirait complètement et totalement, au point de produire des gens qui ne pourraient même plus la conceptualiser, du moins comme elle existe maintenant." (Black Cat)

    Il critique l'Union Soviétique, la nostalgie des marxistes d'Etat pour leur utopie. Dénoncer les leaders de partis d'avant-garde et les leaders étatiques qui auraient fait chuter l'URSS, sans considération pour le système de classes et de sélection les portants au pouvoir, pour les autres agents (militaires, cadres, bureaucrates, etc.) qui les produisent est une impasse. Ces leaders sont issus de couches sociales privilégiées. Il critique encore l'avant-gardisme et souligne quelques faiblesses du marxisme :

    "La rhétorique marxiste se fait une spécialité de l’analyse matérialiste, mais la pensée marxiste refuse de la pousser à ses conclusions logique." (Black Cat)

    L'anarchie n'est pas la démocratie directe. Plus les systèmes décisionnels collectifs sont grands, plus leur inefficacité augmente. Dans des tels systèmes, où chaque individu a le même poids, son influence est très faible. L'individu isolé n'a aucun impact contre la majorité, contre un système totalisant et se voit bafoué dans ses intérêts.

    La Gauche et la Droite trompent les gens qu'elles prétendent servir. La Gauche se focalise sur les intérêts des groupes opprimés. La Droite sur la conservation des intérêts bénéfiques des institutions. Gauche et Droite sont transcendées par des récits : Famille, Valeurs, Révolution... L'appartenance à ces récits est source de plaisir.

    Il s'appuie sur Graeber pour discuter de l'imagination de la Gauche (produite par des institutions violentes) et la violence de la Droite. Les deux finissent par se confondre sur certains points.

    "Comme le note Graeber, la violence structurelle, parce qu’elle force l’opprimé.e à passer tant de temps à imaginer la perspective du groupe oppresseur, mène l’opprimé.e à à la fois s’identifier et sympathiser avec le groupe oppresseur. " (Black Cat)

    Pendant que les opprimés s'identifient à leurs oppresseurs, ceux-ci se relèguent les pratiques imaginatives (conception de nouvelles marchandises et organisation de la production).

    "Ou, en d’autres termes : celleux en bas de la hiérarchie des classes ne se voient pas offerte la possibilité de pratiquer et d’entraîner leur imagination sur quoi que ce soit d’autre que leur environnement immédiat. Plus directement encore : la plupart de celleux qui peuvent imaginer et comprendre des alternatives au système actuel sont celleux qui sont les plus privilégié.es. Même une personne extrêmement imaginative, si elle est originaire d’une classe inférieure, ne prendre probablement pas le risque de se faire payer pour du travail créatif – et, incidemment, ceci est (peut-être) à l’origine des positions politiques de droite au sein de la classe travailleuse." (Black Cat)

    L'action politique comme appartenance à un récit et non comme défense d'intérêts de classe est le fruit de catégories de personnes souvent violentes.
     
  14. Anarchie 13
    En ligne

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 759
    556
    142
    Jan 2009
    France
  15. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Ça fait penser à la philosophie de Netchaiev un nihiliste russe qui a été proche de Balountinr avant que celui-ci ne le trouve trop dangereux. C'était son idée fallait faire des attentats pour pressuriser le peuple jusqu'à ce qu'il soit dos au mur et le forcer à se soulever.
     
  16. Sim
    Offline

    SimMembre du forum Membre actif

    91
    16
    1
    Déc 2020
    Homme
    Switzerland
    En petite communauté ou association, personne n'est obligé de passer par un processus de décision collectif pour expérimenter, lire, manger ce qu'il veut. C'est une possibilité mais pas une obligation. Tant qu'il y a réflexion personnelle avant et que cela ne nuit pas à son entourage. Même en société ou mégalopole, personne n'y est obligé. Le problème c'est l'obligatoire. Pour baiser avec le voisin ou la voisine ou avec les deux, il faudra qu'on passe par processus de décision démocratique avant de savoir si on peut ? Quid de la liberté individuelle revendiquée par les anarchistes ?
     
  17. Sim
    Offline

    SimMembre du forum Membre actif

    91
    16
    1
    Déc 2020
    Homme
    Switzerland
    La propagande par Le fait a été un moyen appliqué par des anarchistes, que certains ont reniés par la suite après s'ête embourgeoisés..
     
  18. Anarchie 13
    En ligne

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 759
    556
    142
    Jan 2009
    France
  19. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Ou parce que simplement ça n'a mené nulle part. C'était un moyen stupide employé par des "anarchistes" (pas tous, la bande à bonnot pour commencer était pas ce qu'il y a de plus anarchiste) souvent par désespoir (c'est en tout cas ainsi que Ravachol le présente), ce n'est pas parce que gens s'étant proclamé anarchistes ont utilisé ce moyen qu'il faut s'abstenir de le critiquer voir de le rejeter.
     
  20. AAKUAN
    Offline

    AAKUANAntinataliste Membre actif

    180
    49
    0
    Fev 2012
  21. chaos/Nihiliste
    Parce que tu crois que ton idéalisation collectiviste a menés quelque part ?
    Nos génération sont encore la dans le système marchant capitaliste et de classe
    avec les sangsues réac de tout poil qui tourne autour comme d'hab. Sa change pas et c'est de la merde.
    Pour l'instant il y a échec total. C'est un fait.
     
  22. Anarchie 13
    En ligne

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 759
    556
    142
    Jan 2009
    France
  23. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Oui, à peu près tous les acquis sociaux viennent de mouvements collectifs de masse, toutes les experiences d'organisation sociale et toutes les fois où l'etat le capitalisme ont été bousculés et ont perdu pied c'était des luttes collectives. Pas d'idealisation la dedans.
    Ils ne restent pas rien des luttes passées.
     
  24. AAKUAN
    Offline

    AAKUANAntinataliste Membre actif

    180
    49
    0
    Fev 2012
  25. chaos/Nihiliste
    Parce que tu crois que la propagande par le fait sa ce fait toujours en solo....
    C'est aussi de l'organisation collective qu'est que tu crois.
    Les acquis sociaux sont aussi venu de groupe qui ne suivent pas ton modèle et qui sont passez par la violence insurrectionnelle.

    Puis les acquis sociaux la ont les perds les un après les autres...

    Tu prend d'utile simplement ce qui casse l'individualisme et va dans ton
    idéalisation imaginaire de révolution collective qui ne vient pourtant pas. Je répéte qu'il faudrai que tu prenne conscience que
    LA REVOLUTION NE VIENT PAS. ET POURTANT NOS VIE DEFILE COMME DE LA MERDE.
    Cela fait donc que dans la pratique on en est la. Non seulement pour plein de générations passer et qui sont mort sans jamais avoir connu autre chose que le capitalisme,
    mais aussi de la notre pas plus avancer. Pas besoins d'être devin pour savoir qu'on crevera nous aussi dans le capitalisme.
    Alors pour l'instant ce n'est pas plus utile que l'est la propagande par le fait.
     
  26. Sim
    Offline

    SimMembre du forum Membre actif

    91
    16
    1
    Déc 2020
    Homme
    Switzerland
    Oui aussi, mais ca dépend. Ca amène aussi plus de répression étatique. Dans certaines situations dictatoriales aussi cependant c'est aussi un moyen de résistance contre le fascisme, le nazisme. Les personnes tuées par les anarcopropagandistes par le fait l'étaient le plus souvent par accident ou dommage collatéral. Dans les à peu près deux 200 victimes. Cette "propagande" incluait le vol, la reprise individuelle, à l'étalage, le cambriolage et le sabotage d'entrepots, de trains de marchandises pour soutenir causes, amis, aider les plus pauvres, toussa toussa.

    La propagande par le fait violent était promue par beaucoup d'anarchistes de la fin du 19 siècle. Même des "grans noms" de l'anarchisme qui pour une parti renié après.

    Bonnot était pas ce le plus libertaire des libertaires. C'est sa détermination, sa déclaration de guerre à la société étatique, de flics, qui était choupi. Ses comparses étaient peut-être un peu plus anars.

    On peut tout critiquer, ce qui est gestation ou acquis, absolument tout.
     
  27. Anarchie 13
    En ligne

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 759
    556
    142
    Jan 2009
    France
  28. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Effectivement dans ce cas nous n'avons pas la même définition, perso je limitais ça aux attaques à la bombe. Dur de dire qu'il s'agit de victimes collatérales dans ce cas.
    Il va sans dire que les braquages et cambriolages c'est encore autre chose. Surtout que je suis assez fans d'Alexandre Marius Jacob.
     
    Sim apprécie ceci.
  29. Anarchie 13
    En ligne

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 759
    556
    142
    Jan 2009
    France
  30. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    Ah bon ? A quel moment ?
    Il ne s'agit pas de mon modèle. D'ailleurs je ne suis pas opposé à l'insurrection, elle est un passage obligé de la Révolution. Par contre il y a une différence nette entre une insurrection révolutionnaire et de l'agitation.

    Justement pcq il n'y a plus de mouvement de classe massif et que bcp de groupes militants se complaisent dans l'agitation, actions coup se poing ou manifs sans lendemain, même sans être encore bombiste.

    C'est faux et vrai. La Révolution vient, c'est inéluctable. L'histoire dépasse les individus et effectivement des générations de révolutionnaires participeront à un bouleversement dont ils ne verront jamais l'aboutissement. Ça ne signifie pas que c'est du temps perdu pour eux en tant qu'individus pour autant.
    Cependant il y a bien des formes de luttes qui ralentissent le processus ou le rallongent et d'autres qui l'organisent et l'accélèrent. Et en ce sens il est faux de dire que tout se vaut.

    Après chacun compose avec son vécu, pour moi il faut se placer pour éviter le pire et si possible favoriser l'avènement du mieux. Et le pire à l'heure actuelle c'est le fascisme. Là par contre il me semble que la problématique est très concrète et concerne n'importe quel individu. Or là encore, pour voir venir le fascisme et le contrer tous les militantismes ne se valent pas et je suis même persuadé que certains sont contre-productifs.
     
  31. Sim
    Offline

    SimMembre du forum Membre actif

    91
    16
    1
    Déc 2020
    Homme
    Switzerland
    On peut avoir un définition extensive de la PPLF.

    Collatérales parce que Les atentats à la bombe ne visaient pas des personnes dans la plupart des cas. C'était des batiments vides, des symboles de la bourgeoisie et sont Etat qui était visées. Les victimes humaines sont presque mortes "par accident". Y a même une poignée d'anars qui ont sauté avec leurs bombes sans e faire exprès..

    j'aime aussi Jacob, plus sa pratique illégaliste que ses écrits.
     
  32. Anarchie 13
    En ligne

    Anarchie 13Adolescent immature Comité auto-gestion Membre actif

    7 759
    556
    142
    Jan 2009
    France
  33. libertaire, anarchiste, chaos/Nihiliste, individualiste
    La bombe à l'Assemblée, la bombe dans le bar de bourgeois ravachol il me semble, c'étaient pas des bâtiments désaffectés.
     
  34. Sim
    Offline

    SimMembre du forum Membre actif

    91
    16
    1
    Déc 2020
    Homme
    Switzerland
    Je répète : DANS LA PLUPART DES CAS l'objectif de la PPFF à coups de bombe ne visait pas des personnes mais des biens matériels. LA PLUPART c'est pas TOUS. Les attentas qui visaient directement des humains sont une minorité.

    Moi j'aime pas la violence en politique. La violence meurtière encore moins.
     
Chargement...

Les membres qui ont lu cette discussion dans le dernier mois (Total: 10)

  1. Sim
  2. Ungovernable
  3. allpower
  4. Pof
  5. Ziggy-star
  6. AAKUAN
  7. ribouldingue
  8. cyberpxte
  9. Anarchie 13
  10. saiga