Chargement...

GROSSE MANIF ANTIVIVISECTION

Discussion dans 'Discussion générale' créé par veganet, 15 Octobre 2010.

  1. veganet
    Offline

    veganetNouveau membre

    6
    0
    1
    Mai 2010
    [​IMG]:ecouteurs: :thumbsdown: :ecouteurs:

    Depuis plus de trente-cinq ans, le CEDS Centre d’Elevage du Domaine des Souches produit des chiens à destination des laboratoires d’expérimentation animale.

    Nous ne nous reconnaissons pas en tant qu’humains dans ce type de pratiques ! Nous avons donc décidé d’organiser une marche « silencieuse » et non violente qui se déroulera le samedi 30 octobre 2010 à Mézilles et sera suivie d’une inspection citoyenne.

    Collectif informel de citoyens soucieux du droit des animaux et de leur conditions d’existence, nous ne pouvons tolérer, voire laisser faire une maltraitance organisée menant ces chiens aux laboratoires d’expérimentations dont les pratiques sont indignes d’êtres dit humains.

    Cette action citoyenne et humaine est destiné à sensibiliser, informer, et dénoncer les horreurs que subissent les animaux lors des expérimentations dont ils sont le «matériel» ; dénoncer aussi les conditions de vie (qui s’apparentent davantage à de la survie) qu’ils endurent dans ces élevages d’animaux destinés au laboratoires. Comment des officines pratiquant la vivisection peuvent encore être qualifiées de laboratoires ?

    La volonté d’effectuer une inspection citoyenne est bien nourrie par les doutes que nous avons sur les conditions d’élevage de cette Société Anonyme.

    Pour une marche d’environ 4,5 km qui se terminera par un "die in" sur le parking du Centre d’Elevage du Domaine des Souches avec demande d’inspection citoyenne,



    Rendez-vous à 13 h 30 à 3 km de Mézilles (89) sur la D 965 Rte de St-Fargeau



    Contacts presse : François Mativet - 06 03 92 20 13 - sdn89@free.fr
    Marc Vallaud – 06 68 96 32 98 – fantom911@aliceadsl.fr

    Facebook: http://www.facebook.com/group.php?gid=124532907597188

    « On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux ».
 Gandhi