Chargement...

Grève au Cégep du vieux Montréal

Discussion dans 'Activisme, théories et révolution sociale' créé par petit_bxn, 15 Novembre 2007.

  1. petit_bxn
    Offline

    petit_bxnMembre du forum

    16
    0
    0
    Août 2007
  2. libertaire, , marxiste, socialiste
    Salut a tous
    le mardi 13 novembre, le cégep du vieux Montréal s'est mit en grève et ca pas mal brassé.
    Il y a eu 102 arrestations...
    Moi je ne suis pas allez (je ne vit pas à Montréal et je ne suis pas encore au cégep)
    Mais j'aimerais avoir de vos commentaires sur ça.
    Etes vous allez? Comment ca dégénéré??..

    PS: vous pouvez allez sur le site de LCN et de radio-canada pour revoir les vidéo et information
     
  3. Oi_Polloi
    Offline

    Oi_PolloiWebmaster d'Anarkhia.Org Membre actif

    524
    1
    2
    Août 2005
  4. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste
    sa me rappel 2005 :p
     
  5. petit_bxn
    Offline

    petit_bxnMembre du forum

    16
    0
    0
    Août 2007
  6. libertaire, , marxiste, socialiste
    Euh...

    J'ai une petit question
    Quand les gens disent que les frais de scolarité sont cumulatif.
    Est-ce qu'ils veulent dire que moi quand je vais entrer au cégep l'année prochaine
    ça va me couter 100$ de plus par session? :ecouteurs:

    Sinon lol j'aurais pensé que ce sujet aurais été plus populaire que ca c'est temps si..
     
  7. Oi_Polloi
    Offline

    Oi_PolloiWebmaster d'Anarkhia.Org Membre actif

    524
    1
    2
    Août 2005
  8. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste
    [​IMG]
    Sa c'était de la barricade! AHHH 2005 c'était le bon vieux temps :p

    [​IMG]
    Pendant un moment le drapeau noir a flotté !
     
    Dernière édition par un modérateur: 16 Novembre 2007
  9. Funkestz
    Offline

    FunkestzNouveau membre

    12
    0
    0
    Avr 2007
    la barricade a surtout fait chier les policiers mais aidée la vraie raison de la grève? (qui est en passant empêcher l'augmentation des frais de scolarité) hum...pour le fun de faire chier les cochons ou pour aider la cause votre grève?
     
  10. Oi_Polloi
    Offline

    Oi_PolloiWebmaster d'Anarkhia.Org Membre actif

    524
    1
    2
    Août 2005
  11. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste
    HAHAHAHAAHAHA sincèrement tu crois que la grève aide quoi que ce soit ?

    Je ne suis pas réformiste, je ne crois pas aux miracles gouvernementales.
     
  12. petit_bxn
    Offline

    petit_bxnMembre du forum

    16
    0
    0
    Août 2007
  13. libertaire, , marxiste, socialiste
    La madame qui a instauré la ''loi des frais de scolarité'', a dit qu'elle ne reviendrait jamais sur ca position et les étudiants ont dit on ne reviendra jamais sur ta revendiction! :p

    Mais bon moi aussi je pense que la madame(j'ai oublier son nom) ne changera pas d'idée demain....
     
  14. F*CKCopsBrutality
    Offline

    F*CKCopsBrutalityNouveau membre

    10
    0
    0
    Mar 2007
    Salut Petit_BxN !

    Voici rapidement en quoi consiste le dégel des frais de scolarité au Québec. Il s'agit d'une augmentation des frais de 50$ par session de 15 crédits, étalée sur une période de 5 ans. Cela signifie entre autres une hausse de 500$ par rapport aux frais actuels. Ce dégel est sans compter le coût des frais administratifs (environ 30$), la session (environ 150$), les manuels scolaires (environ 300$ dépandemment du programme), le transport, etc...

    De plus, selon une enquête sur les conditions de vie (ISQ, 2001), un étudiant moyen gagne approximativement 9246$ par année alors que le seuil de pauvreté est évalué à 18 000$. Cette situation réduit donc l'accessibilité aux études pour les moins nantis (es) ainsi qu'un endettement faramineux pour les étudiants (es).

    Bref, la grève revendique un réinvestissement massif et public en éducation dans le but d'amélioré l'accessibilité et la qualité des études postsecondaires.

    Si tu veux plus d'informations à ce sujet ou sur les moyens de pression, tu peux toujours m'écrire. Ça me fera plaisir de te répondre, étant moi-même étudiante au Cégep et membre de mon association étudiante.
     
    Dernière édition par un modérateur: 23 Novembre 2007
  15. Funkestz
    Offline

    FunkestzNouveau membre

    12
    0
    0
    Avr 2007
    Je crois pas que la grève fasse quelque chose mais chuis juste tanné du monde qui vont à des grèves ou à des manifs juste pour s'amuser en criant anarchie (alors qui savent pas ce que sa veut dire) pis en petant tout en enlevant toute crédibilité à la cause juste pour avoir l'air cool en se faisant arrêter par les cochons (qui n'auraient autrement pas eu de raison de les arrêter) ...oulala c'est des vrais ptis durs ça
     
  16. Naphta
    Offline

    NaphtaMembre du forum Expulsé par vote

    1 209
    0
    0
    Juin 2007
    Ceux qui cassent tout, c'est surtout ceux qui vont plus loin que toi dans ton raisonnement petit socialo bourgeois. D'ailleurs tu me le prouves en attachant une importance à la crédibilité face aux autre bourgeois.
     
  17. Funkestz
    Offline

    FunkestzNouveau membre

    12
    0
    0
    Avr 2007
    tres bien allons tout casser sans savoir pourquoi (ça c'est une belle morale) ça va surement améliorer quelque chose et tu as mal interprété "crédibilité à la CAUSE" et non crédibilité devant les bourgeois
     
  18. F*CKCopsBrutality
    Offline

    F*CKCopsBrutalityNouveau membre

    10
    0
    0
    Mar 2007
    Évidemment, une minorité de personnes participent violemment à ces grèves. Toutefois, ces actions, qu'elles soient justifiées ou non, sont malheureusement une excellente manière de propager diverses nouvelles comme la mobilisation étudiante. Aussi, n'oublions pas que les médias sont accros au sensationnalisme... La plupart des chaînes télévisées ne présenteront pas seulement les revendications d'une telle grève, elles pimenteront leurs reportages d'arrestations et d'actions dites violentes. Bref, que cette "publicité" soit bonne ou mauvaise, l'important c'est qu'on en parle ! D'ailleurs, vous en êtes la preuve ici-même sur ce forum...

    PS: Un manifestant qui fait du grabuge est plus activement impliqué qu'un internaute qui ne fait qu'en critiquer les conséquences. Cependant, je peux comprendre qu'il est parfois aberrant de voir certaines personnes prôner des valeurs ou des idéologies qu'elles ne connaissent pas.

    Sur ce, à la prochaine.
     
    Dernière édition par un modérateur: 2 Décembre 2007
  19. Mamelon
    Offline

    Mamelonrésistant Membre actif

    740
    0
    14
    Oct 2005
    bon j'vois pas de commentaires venant de d'autres personnes présentes cette soirée-là sur ce qui est arrivé mais m'a vous donner le procès verbal de ce qui s'est passé:

    kin lisez: http://cvm.qc.ca/agecvm/gamma/documents/pv/a07/ag/ag_03_071128pv.pdf

    Les arrestations c'était d'la bullshit dans les 102 personnes arrêtées, la plupart des mineurs pis les ptites filles cutes ont été relâchés pis ceux qui paraissaient louches ou marginaux ont été inculpés sous des chefs daccusation d'aggression armée, voies de fait sur policier et méfait.

    Ils m'ont donné les 3 accusations de façon arbitraire alors que durant toute l'action j'ai tout au plus participé à la construction de barricade, aux assemblées et jai lancé keks slogans anti-flics et anti-gouvernement.

    Si l'administration du cégep n'avait pas créé cette situation en cherchant du trouble ou il n'y en avait pas et en appelant l'anti-émeute sur des étudiants qui voulaient juste faire un dodo au cégep y'auait pas eu autant de marde le mardi 13 novembre.
     
    Dernière édition par un modérateur: 11 Décembre 2007
  20. Oi_Polloi
    Offline

    Oi_PolloiWebmaster d'Anarkhia.Org Membre actif

    524
    1
    2
    Août 2005
  21. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste
    Il s'agit effectivement d'un sujet contreversé... la place de la violence dans les actions et revendications... il faut comprendre l'ensemble de la porté des gestes et de son efficacité.. pour moi la violence si elle a sa place elle n'est que dans la légitime défense. L'efficacité d'une action violente (prèsque jamais légitime).. n'est que de jouer au chat et a la souris. De ce soucier ou non de l'interprétation des autres ne veut pas nécéssairement dire être un petit-bourgeois.. mais surtout de ce soucier de l'efficacité de la tactik employé.. un jour Einstein a dit que la Folie c'est de se comporter toujours de la même manière, mais de s'attendre a un résultat différent.. je crois que cette citation représente bien le context des actions militante. Non seulement nous nous feson très facilement encerclez et arrêter mais en plus plusieurs refuse la critique quand elle est constructive.. les taktik a employé sont très rarement discutter et pour une raison simple les gens qui participe aux manifestations, sont pas tous concerné par la répression ou l'inégalité et sont la que par esprit de solidarité envers les victimes (volontaire ou non).. Donc faut t'il vouloir faire des actions d'éclat en amenant tous les gens, même ceux qui ne sont pas là pour ça sous prétext d'opportunisme d'avoir un capital de présence pour faire façe a la police. Je crois d'ailleurs que c'est une des raisons pourquoi tant de gens déserte le militantisme, qu'ils se font imposés par les autres ce que doit être un militant actif et ce que cela importe durant une manifestation (risque d'arrestation, risque de violence,...) le choix des gens a joindre une manifestation est bien sur là, mais rare sont les manifestation qui sont clairement affiché GRABUGE et ARRESTATIONS comme faits.

    D'ailleurs certains groupes maintenant l'affiche ouvertement avant de faire leurs actions, pour que les gens présents y soit tous volontaire.

    Si c'est pour lancé un débat je suis près a y participé je n'ai bien sur pas la solution ultime étant donné la multitude d'évènement et de context sociaux-économique.. mais pour moi le volontarisme est néccéssaire et une bonne connaissance des actions.
     
  22. Zekkafae
    Offline

    ZekkafaeNouveau membre

    14
    0
    0
    Sept 2007
    Mwi, tel le commando bouffe qui aurait du avoir lieu le 4 décembre, ouvertement parler, diffuser et discuter, la police n'a pas eu de mal à savoir ce qui se tramait et finalement, l'action est annulé à cause de la présence policière au point de rassemblement. Je pense bien que dans ce cas, il y avait un certain courant de naïveté, malheureusement pour les personnes qui auraient pu avoir le choix de pouvoir goûter à la nourriture bourgeoise pendant au moins, quelques minutes... *soupir*

    Sur ce, je me disais, l'on critique bien souvent la violence, à gauche et à droite (pas dans le sens de l'échelle politique), mais une question qui n'est jamais répondue, c'est bien d'où vient cette violence?

    Travaillant souvent avec des enfants (Je suis technicien en éducation spécialisée), il est facile de constater que la violence des enfants... (qui deviendront plus tard adultes) est dû très souvent par un sentiment qu'ils n'arrivent pas à exprimer, où bien être à l'aise avec, ou un envirronement qui amène ce genre de sentiments où l'enfant s'exprime à travers la "violence". Alors je me dis, une fois adulte, ce sentiment de violence est poussé par quoi? Si ce n'est qu'un contexte où l'insécurité domine (les lois du marché par exemple).

    Moi, face à l'avenir, je vois des emplois, jamais sure à 100%, où l'employeur ne respecte pratiquement jamais le code du travail, lié à une courbe économique qui déjà au départ, favorise la pauvreté (Crédit en période de croissance... et par la suite, récession économique). J'en suis donc venu à la conclusion que la "violence" est dû à notre place dans la société actuelle et à travers le dernier recours de certains de s'extérioriser face à elle et ainsi se défouler. Reste plus que d'emmener cette révolte à une théorie révolutionnaire afin de permettre de la comprendre et ainsi de la canaliser avec celle de plusieurs milliers d'individus et ainsi faire changer les choses.

    (Parce qu'on s'entend que voter, dans ce système, ne permet pas bcp de se défouler et d'espérer changer les choses)
    Sinon... il faut enlever cette pensée que la colère est primitive...


    Voilou!
     
  23. Oi_Polloi
    Offline

    Oi_PolloiWebmaster d'Anarkhia.Org Membre actif

    524
    1
    2
    Août 2005
  24. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste
    Comme certains je commence a croire que la construction vaut mieu que la destruction.. bien qu'elle soit défoulante.. Je crois qu'a force que les gens vont s'organisé et agir par eux même sans avoir besoin de l'état ils verront de eux même que l'état ne sert a rien et est plus nuisible que nécéssaire et l'état mourra de lui même sans même pouvoir se défendre car l'attaque n'aura pas lair d'une attaque mais d'une action naturelle des choses dans le vu d'un progrès.
     
    Dernière édition par un modérateur: 11 Décembre 2007
  25. Zekkafae
    Offline

    ZekkafaeNouveau membre

    14
    0
    0
    Sept 2007
    Très jolie texte, mais je crois bien qu'il est sorti pour patcher quelques trous par ci et par-là.

    Premièrement, je ne crois pas que les enfants plus vieux maltraite les enfants plus jeunes dans un soucis de domination de l'autre, venant d'une famille nombreuse, cinq enfants et en étant l'avant dernier, jamais je ne me suis senti dominer par les 3 autres au paravant. Les "tiraillages" s'inscrit majoritairement dans une quête de jeu ayant aucuns liens avec la réalité quotidienne de l'exploitation de l'homme par l'homme.

    Par exemple, losrque je joue de cette manière avec des enfants à mon emploi, je ne ferais que refaire cette doctrine de domination dont je combats fermement à travers mes actions quotidiennes, je crois bien que non, puisque les enfants finissent toujours par me massacrer. Voilà pourquoi je trouvais «l'introduction» du texte bien amusante.

    Devant l'autorité que représente l'état bourgeois, à travers les éléments de répression que l'on connaît, je trouve qu'il est primordial de démontrer que chaque coup que nous lui portons, est une image pour démontrer que cette société n'est pas invincible et ainsi démontrer la possibilité d'agir autrement.
    Il est bien sûre que des violences aveugles, sans buts précis, ne sont que des coups d'épées dans l'eau, mais reste qu'elle est présente, et le sera pendant très longtemps, parce que ce ne sont pas tous les hommes (et femmes) qui cherchent à atteindre des idéaux, la masse veut des résultats, des bénéfices concrets, d'où l'apparition et le maintient des syndicats (s'ils tendent à disparaître, c'est qu'il est facile de voir le peu de gains gagnés par ces derniers dans ces dernières années.)

    En mon sens, lutter pour des idéaux, le tout s'inscrit dans un cadre donnée, et n'atteint qu'une minorité qui «aimerait tant que cela soit possible, mais c'est une utopie» et qui refuseront d'agir par cette barrière psychologique que l'individu s'est dressé.

    Et puis cette phrase «Plus l’esprit de l’homme sera éclairé, moins il emploiera la contrainte et la coercition. L’être humain véritablement civilisé se débarrassera de toute peur et de toute autorité.» Je trouve le tout très... magique, plus l'esprit sera éclairé, cela fait très jolie, certes, mais ce n'est pas à travers l'illumination de toute l'humanité que se produira vraiment des changements à apporter à une majorité, de se débarrasser de la domination du capital, c'est à dire, de redistribuer efficacement toutes les richesses. Et cette notion d'«humain civilisé», me dégoute. C'est à dire, qu'il y a les «civilisés» et les «non-civilisé», ceux qui ont justement tenté de mordre la main qui les nourrissent dans des actions ayant un but précis. Je ne sais pas, je trouve que tenter de se suréveler au dessus de la masse ainsi avec des idéaux se rapprochent beaucoup au concept de philosophe-roi. Mais bien sûre, il va falloir attendre que tous aient ce concept bien ancré... ceux qui ne seront pas occupés à travailler toutes leurs vies et qui trouveront d'autres loisirs que de philosopher cette question sur des forums ^^.

    Si la violence, ici, s'inscrit dans un contexte où une majorité la pratique contre une minorité qui la domine, pourquoi ne serait-elle pas justifiable? Il ne s'agirait que de se battre à armes égales devant cette minorité qui, de toutes façons, n'hésitera pas à utiliser toutes violences lorsque la majorité frappera à sa porte pour réclamer son dû. Et face à la mort de nos camarades, comment répondrons-nous, à travers la non-violence... renier ce sentiment profond d'injustice qui réclame une véritable justice. Vouloir renier des sentiments me fait rappeler de ces gens très vertueux qui se flagellent pour se purifier.

    Bah, c'est tout, c'est confus, ce n'est que ma réaction face à, ce texte, auquel je n'adhère pas du tout.
     
  26. Oi_Polloi
    Offline

    Oi_PolloiWebmaster d'Anarkhia.Org Membre actif

    524
    1
    2
    Août 2005
  27. libertaire, anarchiste, anarcho-communiste, internationaliste, auto-gestionnaire, synthèsiste
    Le problème içi c'est que dans l'énnoncé de Berckman que j'ai cité il a aucune allusion au moyens de lutte sans violence, alors apporter des arguments contre ce qui na pas été dit c'est comme fermé la discussion avant de l'avoir ouverte. Les moyens de résistance et de lutte non-violente sont nombreuse et beaucoup plus effective qu'ont pourrais le croire. Je veux bien admettre que Berckman a tiré des conclusions "bonbon" sur comment il voit les choses se terminé mais il faut se demander si c'est si utopique que sa d'y croire en mettant de cotés nos préjugés sur l'organisation sociale actuelle et ses facteurs dominants qui altère notre perception des choses et de la réalité ambiante.

    Se battre a armes égale dans une société aussi avancer que nous vivon je trouve que c'est plus sa qui est illusoire et c'est revenir a la loi du Talion.. bravo pour le progrès.
     
  28. Casper
    Offline

    CasperMembre du forum

    35
    0
    0
    Déc 2007
    Sans vouloir me pitcher dans le débat, j'veux juste ajouter que la violence me semble être un moyen inefficace, du moins pour l'instant et malheureusement, peut-être à jamais. Je vois comme plus probant des moyens peut-être un peu plus DIY, à la limite du reclus. On fait ce qu'on veux, avec le monde qu'on veux, on essaie de s'organiser, d'utiliser le moins de ressources étatiques possibles, sinon en la piratant. Des actions de publicités de temps à autres, c'est clair, mais toujours veiller la ne pas dépasser la ligne pour éviter la répression. C'est très vague, en gros, et je crois que c'est lié avec le propos d'oï...on s'organise en dehors de l'État le plus possible, et on laisse les gens voir comment on vit bien et mieux...j'aime le concept des communes et des coopératives de travail, un peu comme à Sainte-Rose-Du-Nord, les Artisans du Fjord.
     
  29. Zekkafae
    Offline

    ZekkafaeNouveau membre

    14
    0
    0
    Sept 2007
    Bon alors, désolé du dérapage, je suppose.

    Mais la raison de cet autre post de ma part se situe dans l'expression de «société aussi avancée» que la notre.

    Il y aura toujours place à un progrès, dans toutes formes de société, sans classes ou peu importe, il n'y a pas de «fin» en soi. La société occidentale a toujours été fondé sur l'exploitation d'une classe par une autre (sauf peut-être au tout début, avec le communisme primitif, mais encore là, les antropologues sont divisés sur cette question et que, fautes de connaissances, je ne me prononcerais pas dessus)

    La société occidentale débute donc dans l'Antiquité selon les historiens, où il y a esclaves et maîtres et la plèbe (Rome ou Grèce, les deux sont identiques). Puis, il y a l'époque médiévale, où le serf est exploité du seigneur. Puis la révolution industrielle, avec le prolétariat classique et le bourgeois. Aujourd'hui, bah, je crois que j'ai pas besoin d'en dire plus.

    J'imagine que cette société évoluée dans lequelle nous somme fait référence aux rapports sociaux entre les individus, égalité entre la femme et l'homme, liberté d'expression et tout. Je le concède nous vivons dans une époque très charmante pour cela (du moins en occident), mais il ne faut pas oublier que ces acquis ne sont pas conquis et ils peuvent disparaître si nous fesons rien pour les garder.

    Une image typique de société évoluée me fait référence à la renaissance (je dis cela sur une note personnelle à 100% et juste pour faire souligner un fait que peu connaissent), où elle se sépare de l'ombre grandiose qu'était le moyen-âge, avec l'image que nous avons depuis d'une époque barbare, d'un retard dans l'évolution humaine.

    Quel fût ma surprise lorsque j'ai lu un livre, celui de Martin Blais, professeur de philosophie médiévale à l'Université Laval (Québec), intitulé «Sacré moyen-âge!»
    Bon, je passerais tous les détails, mais seulement pour faire apprendre qu'au moyen-âg:
    Cela est révélé dans ce livre, qui je le rappelle, décrit l'époque médiévale, je n'ai pas besoin de mentionner qu'à la renaissance (qui se déclarait à l'époque comme société aussi avancée et civilisée) tous ces acquis des femmes se perdaient. Ce n'était pas parfait au moyen-âge non plus, loin de faire son éloge, je veux simplement dire que le terme de civilisation avancée ne m'enchante guère.

    Pour ce qui est revenir à la loi du tallion, ce n'est pas vraiment le cas, parce que lorsque les individus que nous sommes se rassembleront pour vouloir éliminer la société de classes, nous nous retrouverons véritablement devant une résistance de la classe dominante. Peu importe le moyen utilisé pour vaincre cette résistance, par la suite, la loi du Tallion nous obligerait à les exploiter eux, pour ainsi vivre dans une abondance crasse, tandis que le désir ne serait que d'avoir une société sans classes.

    Je ne mets pas de coté les moyens de désobéissance civile pour porter des coups à la bourgeoisie et ses représentants, mais il ne faut pas cracher sur des actions dites «violentes» et ainsi refouler des pulsions en quête d'un idéal.

    PS: Oui, j'ai débordé, je voulais apporter un message positif (dans le sens d'Apporter quelque chose) plutôt que de faire tourner un débat entre seulement deux individus.
     
Chargement...