Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Actualité militante Grèce - Sur les récentes arrestations anti-terroristes

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 17 Avril 2010.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 743
    275
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Mise à jour et détails sur les arrestations, samedi 10 avril, de 6 compagnons grecs accusés d'appartenir à une organisation terroriste, que les flics dénomment "Lutte Révolutionnaire".


    Des informations "filtrées" de la police semblent indiquer que les soi-disant "Unités Anti-terroristes" sont à la recherche de dix autres personnes pour les arrêter. Dimanche soir, 500 compagnons ont participé à une assemblée ouverte à l'Ecole Polytechnique, occupée en réaction aux arrestations, afin de réfléchir à des actions immédiates de solidarité. Auparavant dans la journée, deux rassemblements se sont tenus devant les maisons qui ont subi les perquisitions, à Exarchia et Petralona, alors que les flics étaient encore à l'intérieur à la recherche d' "éléments de preuve". De légers affrontements ont eu lieu avec les forces anti-émeute durant les rassemblements. Aujourd'hui (dimanche), les nouvelles sur l'arrestation des compagnons et sur les perquisitions à leur domicile par les flics ont fait les gros titres de la presse et des médias grecs...tandis qu'au même moment, le gouvernement grec acceptait un prêt du FMI.

    Sur les accusations visant les 6 compagnons arrêtés à Athènes.

    Selon les médias les accusations contre les 6 personnes arrêtées sont:

    - participation à une organisation terroriste,
    - tentative d'homicide en réunion,
    - fourniture, fabrication et possession de matériel incendiaire/explosif, le tout en réunion,
    - participation à une attaque explosive et dans une tentative d'explosion, auxquelles s'ajoutent quatre faits spécifiques: - Dégradations produites par explosion
    - possession illégale d'armes à feu

    Tous les faits sont mis sur le compte de l'organisation Lutte Révolutionnaire, dont des actions remontant à 2003. Actuellement les 6 compagnons se trouvent à Evelpidon (Tribunal d'Athènes), tandis qu'à l'extérieur se tient un rassemblement en solidarité.
    Deux compagnons solidaires ont été arrêtés pour résistance et outrage à l'autorité publique. Les flics anti-émeute auraient fait de nombreuses charges pour disperser le rassemblement.

    Traduit de l'italien, informa-azione, Lun, 12/04/2010.

    ***

    Lundi 12 avril: chasse à l'anarchiste dans Exarchia, 70 arrestations

    Lundi 12 avril dans la soirée, c'est la chasse à l'anarchiste qui s'est déchaînée dans Exarchia. Plus de 70 personnes ont été arrêtées et conduites au quartier général de la police d'Athènes.

    Plus de 200 compagnon-nes ont manifesté devant le quartier général de la police d'Athènes pour exiger leur libération. Après quelques heures au poste, les 70 personnes ont été relâchées mardi matin sans charge à leur encontre.

    Indy Athènes.

    Mardi 13 avril: occupation du siège de l'Union des éditeurs de presse quotidienne (ESIEA) à Athènes

    Quelques deux cent personnes ont occupé mardi dans l'après midi le siège de l'Union des éditeurs de presse quotidienne d'Athènes, en réponse aux flots de merde journalisto-policière que la presse a répandu ces derniers jours. Les médias ont notamment publié les noms et photos des personnes arrêtées avant même que la police ne s'en charge, relayant mot pour mot les accusations de l'Etat et présentant les compagnons comme coupables de chaque action mentionnée. Une banderole a été accrochée sur la façade: "Zéro tolérance pour la répression d'Etat".

    Liberté pour les révoltés inculpés
    La solidarité est notre arme

    Trad. www.occupiedlondon.org/blog/

    Athènes : communiqué de l’occupation de polytechnique suite aux arrestations

    Communiqué de l’occupation de l’école polytechnique d’Athènes : " Aujourd’hui Samedi 10 avril 2010 la police a arrété 6 personnes accusées de participation à une organisation terroriste (ndt : "lutte revolutionnaire"). En periode de "crise écoomique" où le gouvernement tente de ramasser les morceaux avec l’aide financière européene, il essaie de promouvoir à travers les médias l’éradication du soi-diant "terrorisme interieur" dans le but de réprimer le mécontentement populaire. Dans la soirée du 10 Avril nous avons occupé l’école polytechnique et dimanche 11 nous appelons à une assemblée ouverte à 14h00 pour discuter de la repression étatique et de la "terreur spectaculaire" qui font partie des pratiques neo-dictatoriales de la police LE TERRORISME DE L’ETAT ET DES MEDIAS NE PASSERA PAS Occupation de l’école polytechniques d’Athènes le 10/04/2010
    Indy Paris

    Athènes : Occupation de l’union des éditeurs de journaux quotidiens (ESIEA)

    "Cette occupation des bureaux de l’union des éditeurs de journaux quotidiens d’Athènes (ESIEA) par plus de 200 camarades -une union présidée par le journaflic et marionette de la police Panos Sobolos- a été décidée en réponse au "spectacle de terreur" que les mass medias ont avidement présenté ces derniers jours à propos des camarades qui sont accusés d’être membres de "Lutte Revolutionnaire". Une "affaire" sans preuves qui est présentée à la société à travers le récit de l’état qui est répété mot à mot dans les colonnes des journaux et à la télévision. Un récit de l’état qui après la révolte de Décembre 2008 tente de criminaliser les anarchistes sur des bases légales, morales et idéologiques (points sur lesquels se structure le système institutionnel) .Légalement-illegaux, moralement-laches, idéologiquement-fascistes. C’est sur ces bases que l’attaque idéologique et répréssive et donc, la criminalisation conséquente se développent. La campagne contre insurrectionnelle de l’état et des médias continue son escalade et en face d’elle la lutte pour la libération sociale et individuelle, pour la solidarité, l’auto organisation des actions et de la vie quotidienne continue. Surtout en periode de forte offensive anti-sociale et de pillage sans scrupules de la société par le pouvoir politique et économique.

    TOLERANCE ZERO POUR LE TERRORISME DE L’ETAT ET DES MEDIAS LIBERTE POUR LES CAMARADES EMPRISONNES LA SOLIDARITE EST NOTRE ARME"

    Athènes le 13/04/2010
    Indy Paris
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    0
  2. Réponses:
    0
  3. Réponses:
    0
  4. Réponses:
    6
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    2
  7. Réponses:
    0
  8. Réponses:
    39