Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

Géorgie/ Ossétie du Sud: Agression et menaces de mort contre le défenseur des droits humains M. Timu

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par mathias74, 15 Août 2010.

  1. mathias74
    Offline

    mathias74Membre du forum

    24
    0
    3
    Déc 2009
    Le 24 juillet 2010, le défenseur des droits humains M. Timur Tskhovrebov a été agressé par un groupe d'hommes armés, qui ont menacé de le tuer.

    Informations Complémentaires
    Timur Tskhovrebov est journaliste et activiste en faveur des droits humains. Il est aussi membre fondateur du parti républicain d'opposition « Iron ». Après la guerre de cinq jours entre la Géorgie et la Russie en août 2008, qui a conduit à la séparation de l'Ossétie du Sud et de la Géorgie, Timur Tskhovrebov a aidé de nombreux journalistes et groupes internationaux de défense des droits humains à travailler dans la région.

    Le 24 juillet 2010 vers 13h00, Timur Tskhovrebov a été agressé au centre de la ville de Tskhinvali, par dix personnes armées qui ont menacé de le tuer. M. Tskhovrebov a rapporté avoir reconnu trois représentants du Parlement d'Ossétie du Sud, parmis lesquels: Kazimir Pliev, Dmitry Vaneev et Alan Khasiev. Une patrouille de police qui passait dans la rue au moment de l'agression, ne serait pas intervenu afin de protéger Timur Tskhovrebov. Le défenseur a été passé à tabac et souffre de multiples blessures, y compris une blessure au couteau dans le cou, un doigt cassé et des contusions.

    Le 25 juillet 2010, M. Tskhovrebov a été transféré à l'hôpital de Vladikavkaz, en Ossétie du Nord, où il est toujours soigné pour ses blessures. Les médecins ont diagnostiqué une hernie ombilicale et il a besoin d'être opéré. L'opération a été reportée à cause de son mauvais état de santé actuel.

    Timur Tskhovrebov est l'un des signataires d'une déclaration commune adoptée le 16 juillet 2010 par un forum de la société civile géorgienne et ossète qui a eu lieu aux Pays-Bas. Cette déclaration fait appel aux Consultations de Genève sous l'hospice des Nations Unies, l'unique plateforme de négociation entre les autorités russes, ossètes, géorgiennes et abkhazes et les organisations internationales, qui a été établie après la guerre d'août 2008. Dans cette déclaration, les participants appellent les autorités à donner la priorité à la sécurité des populations et à la résolution des problèmes humanitaires, tels que la liberté de mouvements, les détentions illégales, la distribution de gaz et d'eau dans les régions frontalières, et non les questions politiques.

    Le 20 juillet 2010, M. Boris Chochiev, le Représentant Plénipotentiaire du Président d'Ossétie du Sud, nommé afin de gérer les régulations post-conflit, a tenu une conférence de presse concernant cette déclaration. Lors de la conférence de presse, il a appelé les signataires de la déclaration les traitres d'Ossétie et a assuré que Timur Tskhovrebov avait endommagé le processus de reconnaissance internationale de l'Ossétie du Sud en tant qu'Etat indépendant.

    source: frontline defenders.org