Chargement...
  1. Pour consulter le Webzine : https://www.libertaire.net/articles

G8: échec à la taxe sur les banques

Discussion dans 'Webzine - actualité des luttes et partage d'articles de presse' créé par Ungovernable, 27 Juin 2010.

  1. Ungovernable
    Offline

    UngovernableAutonome Comité auto-gestion Équipe technique Membre actif

    9 719
    264
    2,134
    Mar 2005
    Homme , 33 ans
    Canada
  2. anarchiste, autonome
    Le Canada affirmait qu'une telle mesure punirait injustement les institutions financières canadiennes qui ont bien résisté à la crise économique mondiale et n'ont pas eu besoin de l'aide du gouvernement canadien pour éviter la faillite.

    Le Canada semble avoir réussi à faire échec à l'option d'imposer une taxe mondiale sur les banques.

    Une ébauche du communiqué final du sommet du G20, obtenu par l'agence Reuters, affirme que les pays sont libres d'imposer une telle taxe pour soutenir des institutions financières qui pourraient se trouver à nouveau en difficulté.

    «Le G20 exprime son appui à l'idée que le secteur financier fasse une contribution substantielle et équitable afin de payer les coûts associés aux interventions des gouvernements pour soutenir le système financier là où cela est nécessaire», affirme-t-on dans le premier jet du communiqué final.
    «Certains pays iront de l'avant avec une taxe bancaire. D'autres pays adopteront d'autres options», avance-t-on.

    Le Canada a mené au cours des derniers mois une campagne intense pour éviter que le G20 fasse sienne l'idée d'imposer une taxe bancaire mondiale, comme le souhaitent les États-Unis, plusieurs pays européens et l'Union européenne.

    La Chine, l'Inde, le Brésil et l'Australie partageaient les réticences du Canada à cet égard.

    Le Canada affirmait qu'une telle mesure punirait injustement les institutions financières canadiennes qui ont bien résisté à la crise économique mondiale et n'ont pas eu besoin de l'aide du gouvernement canadien pour éviter la faillite, comme ce fut le cas de certaines banques aux États-Unis et en Grande-Bretagne.

    Le président français Nicolas Sarkozy, un farouche partisan d'une taxe mondiale, a d'ailleurs affirmé ce midi en conférence de presse qu'il était impossible d'imposer une taxe bancaire uniforme à l'échelle internationale puisqu'il n'existe pas «de gouvernement mondial». Il a toutefois affirmé que la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne ont la ferme d'intention de se donner un cadre pour taxe les activités bancaires.

    «Quelle que soit la décision de nos partenaires, nous la mettrons en oeuvre. Il est parfaitement normal que des institutions des organismes qui ont conduit aux risques que nous connaissons aujourd'hui puissent être sollicitées financièrement pour assurer le financement de polices d'assurance», a dit le président français

    «Il n'est pas question d'imposer à un pays qui ne voudrait pas taxer ses banques une taxation. On n'est pas dans un gouvernement mondial qui pourrait imposer à un pays une taxation. Mais nous voulons un cadre, c'est un objectif que nous avons, et nous allons nous battre pour l'obtenir», a-t-il ajouté.

    Le sommet du G20 commence officiellement ce soir et doit prendre fin dimanche après-midi. Outre la question d'une taxe mondiale bancaire, le redressement des finances publiques des pays membres est aussi à l'ordre du jour.
     
Chargement...
Discussions similaires
  1. Réponses:
    18
  2. Réponses:
    3
  3. Réponses:
    34
  4. Réponses:
    0
  5. Réponses:
    0
  6. Réponses:
    3
  7. Réponses:
    0
  8. Réponses:
    144